AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de AnaThs


AnaThs
  25 janvier 2021
Si vous êtes adeptes des romans sur la Seconde Guerre Mondiale, ouvrez grand les yeux en lisant ma chronique et notez bien le titre de ce roman dans votre wishlist car c'est une belle pépite !

Vous suivrez l'histoire de Vianne et Isabelle, deux soeurs différentes tels le ying et le yang, durant le conflit mondial. L'une est une mère de famille, plutôt calme et peu confiante en elle ; l'autre est jeune et intrépide. Alors que le mari de Vianne est au front, un officier allemand vient cantonner dans sa maison. Elle doit alors faire très attention pour protéger sa fille, Sophie, et elle-même. de son côté, Isabelle décide de rejoindre la Résistance pour défendre ses idéaux.

Deux destins différents, deux histoires poignantes où le danger se manifeste différemment. Les femmes étaient sous estimées, moins suspectées que les hommes durant la guerre, ce qui a permis à celles ayant joint la Résistance de faire de grandes choses. Je vous laisserai lire ce roman pour découvrir l'incroyable destin d'Isabelle.
De même, ne jamais sous estimer l'amour d'un parent pour ses enfants.

Tout au long de ma lecture, j'avais en tête la chanson de Jean-Jacques Goldman, "Né en 17 à Leidenstadt". Il ne pouvait y avoir une seule manière de réagir durant la guerre et ces deux soeurs, avec leurs histoires respectives, le démontrent. C'est ce qui amène du relief dans l'histoire et ce petit truc en plus qui fait qu'on est impatient de découvrir ce qui va leur arriver.

Avant d'ouvrir ce roman, vous devez savoir qu'il s'agit d'un gros pavé. Les 100 premières pages établissent le cadre et peuvent révéler quelques longueurs mais ensuite, vous êtes complètement embarqués et c'est alors difficile de refermer son livre. La fin du roman est saisissante et m'aura faite verser quelques larmes.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura