AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MarieLovesBooks


MarieLovesBooks
  29 novembre 2018
On sait qu'un livre nous a marqué quand on y pense encore bien après l'avoir terminé. Celui-ci j'ai eu du mal à m'en remettre. J'ai ressenti une vraie tristesse à la fin du bouquin, je n'avais pas envie de quitter les personnages. Isabelle et Vianne forme un duo de personnages inoubliables. Leur histoire est bouleversante chacune à sa manière.

Le chant du rossignol est un roman historique qui nous raconte une magnifique histoire. Celle de deux soeurs aux caractères et aux vies bien différentes.
Vianne est l'aînée des deux soeurs, elle a une fille Sophie, et son mari Antoine est parti à la guerre.
Isabelle à un tempérament de feu, elle a souffert du rejet de son père et également celui de sa soeur. On sent dès le début du roman que les deux soeurs ont une relation très compliquée avec beaucoup de ressentiment.
Leur père est un survivant de la première guerre mondiale.
Chacune à leur manière, les choix qu'elles vont faire, leurs actions, vont compter pour la résistance française à l'occupation ennemie.
Leur village de Carriveau est envahi par les allemands dès le début de l'histoire.

La plus grande partie du roman se déroule entre 1940 et 1941 en France.
L'histoire m'a paru un peu plate au début il m'a fallu environ 100 pages pour être vraiment intéressée par ce que je lisais.
L'histoire est racontée sous forme de flashback puisqu'au début on est dans les années 90 et c'est Vianne qui nous raconte son histoire.
J'ai ressenti un léger déséquilibre au niveau de la temporalité.

De plus je pense que la fin est précipitée et j'aurais aimé que l'auteure prenne plus le temps de terminer son histoire.

L'engagement émotionnel est présent dès les premières pages et ne m'a pas quitté pendant ma lecture. Je me suis vraiment attachée à ces deux femmes.

Isabelle s'engage dans la Résistance tout d'abord en distribuant des tracts et puis en faisant traverser la frontière espagnole à des pilotes anglais.
Le chapitre qui raconte la première traversée d'Isabelle des Pyrénées, à pied, m'a absolument passionné. C'est mon passage préféré dans le livre, celui qui m'a le plus marqué.
Isabelle est une héroïne de la Résistance et symbolise l'engagement sur le terrain. Elle a un courage exceptionnel. Tandis qu'Isabelle est mère de famille et son combat à elle est plus invisible, il parait plus passif que celui de sa soeur.

Plusieurs questions m'ont parcouru pendant ma lecture, je me suis demandé; et moi qu'est-ce que j'aurais fait ? est-ce que j'aurais fait partie de la Résistance ? est-ce que j'y aurais pris part de façon active comme Isabelle ou plutôt « passive » comme Vianne ?
Je mets passive entre guillemet car au début Isabelle semble passive, elle décide d'agir progressivement et à son niveau. En tant que mère elle est plus prudente et responsable que sa soeur.

Même si les personnages manquent parfois un tout petit peu de nuances, l'auteure réussit à nous faire ressentir énormément d'émotions. Elle nous fait ressentir la peur de ces femmes au quotidien, dont les maris étaient absents, et qui vivaient sous occupation allemande. Et c'est cette peur et cette terreur qui les faisaient se surpasser, et résister.

Le chant du rossignol est un roman vraiment magnifique que je recommande grandement. Ce n'est pas un énième roman sur la seconde guerre mondiale, ici l'auteure traite d'un sujet fort, les femmes résistantes, les femmes de l'ombre. C'est un sujet qu'on retrouve peu dans les livres et en ça il faut vraiment le découvrir.

Lien : https://marie-loves-books.bl..
Commenter  J’apprécie          111



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus