AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  13 mai 2019
En premier lieu, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Arthaud, Babelio et l'opération Masse Critique pour cet envoi.

Habituellement, je ne participe pas aux Masse Critique graphiques et beaux livres. Mais cette fois, un ouvrage dans la liste m'a réellement tapé dans l'oeil. Qui n'a jamais exploré de maison abandonnée dans sa jeunesse ? Qui ne s'est jamais interrogé sur l'histoire d'un vieux bâtiment en pierre croisé au détour d'un chemin ? Pour beaucoup d'entre nous, les choses en resteront là... mais pour les amateurs d'urbex, pas question de renoncer avant d'avoir obtenu des réponses ou vu l'intérieur des ruines de leurs propres yeux. Une curiosité dévorante qui a ainsi envoyé Timothy Hannem aux quatre coins de l'Europe occidentale.

Pas de pays slaves donc, ni De Grèce et encore moins de Russie, qui sait, peut-être pour un « Urbex 3 » ? Les 35 lieux présentés ici se trouvent tous à moins de deux heures de vol de Paris. Ceci dit, il y a ensuite souvent un bon bout de route à faire pour rejoindre les ruines... quand on n'a pas le permis, c'est mort d'avance. Sinon, il y a là de quoi planifier quelques week-ends sympathiques.

En Urbex, la règle est de ne jamais laisser traîner d'adresse précise pour éviter les pillages et les dégradations. Mais l'ouvrage étant destiné au grand public, l'auteur a tout de même laissé un bout de plan et trois indices (voire plus dans le texte...) pour laisser une chance de localiser chaque lieu. A priori, c'est suffisant : il ne m'a pas fallu plus de deux minutes de Google Maps pour repérer celui situé dans ma région (ceci dit, connaître l'histoire locale a un peu aidé, je savais plus ou moins où regarder). Pas de bol, c'est une usine, or, moi, je suis plutôt vieilles pierres... Ça tombe bien, des vieilles pierres, il y en a aussi pas mal. Que vous aimiez les vestiges industriels, les belles bâtisses anciennes, les lieux plus insolites ou pour les plus courageux les vieux hôpitaux, vous trouverez forcément votre bonheur dans ce livre !
Figure également une estimation de la dangerosité de la visite. Car évidemment, qui dit urbex dit intrusion sur les lieux de façon quelque peu cavalière. Entre les bâtiments instables menaçant de s'effondrer ou ce domaine en région parisienne servant de terrain d'entraînement aux forces de l'ordre (tirant à balles réelles !), le néophyte préférera peut-être s'orienter vers cette paisible abbaye abandonnée récemment en Normandie. Dans tous les cas, un seul mot d'ordre, être discret...

Mais même si vivre l'aventure en personne ne vous tente pas, Urbex Europe saura vous faire voyager aux côtés de Tim, grâce à ses photos évidemment, mais aussi un magnifique dessin de sa main introduisant chaque lieu retranscrivant parfaitement le sentiment de petitesse ou d'émerveillement qu'il a pu ressentir, et surtout sa plume enchanteresse.
Bien plus qu'une simple description des lieux, les textes relatent la visite en s'attardant moins sur les faits que sur les ressentis ou certains détails du décor. On n'a ainsi aucun mal à partager sa tension lorsqu'il doit traverser un champ à découvert ou que l'entrée se situe en pleine rue, mais surtout, on découvre véritablement les lieux à travers les yeux d'un autre. On l'accompagne, le coeur battant, jusque sous le toit d'un vieux sanatorium en plein orage, ou au sommet d'un bâtiment en construction inachevé d'où la vue est grandiose, on se faufile à travers les décombres, on attend que les policiers s'en aillent, on partage la mélancolie, le malaise ou parfois la peur qui l'étreignent. Car si tous ces « spots » sont chargés d'histoire, l'ambiance est plus pesante dans certains que dans d'autres. Sans oublier les escaliers qui craquent, les pans de murs qui s'effritent, le vertige... qui succèdent à la beauté d'un vitrail ou d'une façade recouverte par le lierre.
Alors oui, les récits sont relativement courts et chacun lus en une poignée de minutes, mais nul besoin de pondre un pavé pour prendre aux tripes avec ce mélange de paix et de chaos, ces vestiges de vie ou ces témoignages de grandeur passée.
En marge de ces récits d'exploration, on trouve aussi toujours un encart dévoilant en quelques mots l'histoire du lieu.

Bref, en un mot comme en cent, Urbex Europe est une petite pépite. S'il peut être vu comme un guide de voyage, il est aussi et surtout un (très !) beau livre. Tout au plus regrettera-t-on un certain nombre de coquilles passé la première moitié de l'ouvrage et la petitesse de certaines photos qui ne leur rend pas justice, mais c'est vraiment histoire de chipoter. Un vrai coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus