AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369560657
Éditeur : Editions Intervalles (24/05/2018)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 10 notes)
Résumé :
À 31 ans, Julie a laissé tomber la photographie pour des petits boulots alimentaires. Son couple bat de l'aile, elle voit, effondrée, ses amis se ranger les uns après les autres tandis qu elle subit derrière son standard d'hôtesse d'accueil toutes les petites vexations du quotidien.
Sur le point de succomber au charme d'un homme marié, elle est obligée de s'interroger : est-ce elle qui refuse de grandir ou tout le monde autour d'elle qui fait semblant d'être... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
zabeth55
  10 juillet 2018
Julie Mercier a 31 ans.
Elle refuse de devenir adulte, ne comprend pas toutes ses amies qui font des enfants.
Elle a un boulot précaire, quitte son petit ami, est un peu à la dérive.
C'est une satire sociale assez sympathique mais qui ne m'a pas emballée plus que ça.
J'ai apprécié les multiples références musicales, le ton moderne de l'écriture, mais, en soi, cette histoire ne nous apporte pas grand-chose.
Mais bon, c'est l'été, ça ne prend pas la tête et ce n'est pas désagréable à lire.
Commenter  J’apprécie          220
Marieemmy
  12 juin 2018
À 31 ans, Julie a laissé tomber la photographie pour des petits boulots. Son couple bat de l'aile, elle voit, effondrée, ses amis se ranger les uns après les autres tandis qu'elle subit derrière son standard d'hôtesse d'accueil les vexations ordinaires de la vie de bureau.
Sur le point de succomber au charme d'un homme marié, elle est obligée de s'interroger : est-ce elle qui refuse de grandir, ou tout le monde autour d'elle qui fait semblant d'être adulte ?
On suit Julie dans sa réflexion sur l'"adulterie" au travers d'un discours libre, féministe, existentiel où le regard et les opinions des autres ne lui importent pas. Pour elle, les hommes et les femmes sont égaux (sur le fait d'avoir des enfants ou pas, de boire, de fumer, de travail...)
Les questions qu'elle se pose sont vraies, à propos et peuvent concerner chacun-e de nous car c'est la vraie vie!
L'écriture de Mme Hansel est plaisante, un brin impertinente, le rythme est actif enlevé, caustique (mais profond en même temps) comme Julie et j'ai aimé me plonger ans son univers avec ses collègues, ses amis et ses réflexions qui ont, pour certaines, déjà été les miennes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LevoyagedeLola
  18 octobre 2018
Julie, c'est la copine râleuse, qui a la lose. Elle se rêvait photographe, elle est hôtesse d'accueil. Julie a toujours trouvé son prénom nul, elle aurait préféré un prénom original,  flamboyant. Elle partage sa vie et son appartement avec Milan, un musicien feignasse et pas passionné. Julie se croit libre, indépendante. Libre de picoler avec ses collègues le soir après son boulot, libre de boire des bières en regardant la télé, libre de prendre des cuites, d'être malade toute la nuit et de se réveiller avec une gueule de bois. Elle n'aime pas les enfants, les pavillons de banlieue, les voitures familiales, les conjoints, les apéros sans alcool. Mais un jour Pénélope, sa meilleure copine, depuis le collège, celle avec qui elle a fait les 400 coups, lui annonce sa grossesse. Et là, devant les jouets premier âge du Leclerc, Julie pleure. Elle pleure à l'arrêt de bus, elle pleure encore en rentrant chez elle. Elle pleure parce que tous ses amis deviennent parents, elle pleure parce qu'elle a raté l'occasion d'embrasser Joël, le photographe de son boulot dont elle est folle, elle pleure parce qu'elle a rompu avec Milan, elle pleure parce qu'elle s'est fait virer...
Julie, c'est la copine qu'on a tous eue, un peu en marge, un peu punk, qui refuse de grandir, qui a peur du monde des adultes, et cache son appréhension derrière un comportement d'éternelle ado qui fuit les responsabilités. C'est la copine qu'on plaint un peu, on se demande toujours quand elle va se ranger et en même temps, on envie sa liberté.
Un roman, pétillant, dans l'air du temps, qui se lit tout seul, et en même temps qui amène le lecteur à se poser des questions existentielles. Une lecture très très agréable, pas toujours politiquement correct mais c'est ce qu'on aime, non ?!
Merci Babelio et les Editions Intervalles - Aussitôt reçu, aussitôt lu et approuvé ! A lire et à offrir ♥
Lien : http://www.levoyagedelola.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sasouh08
  18 octobre 2018
Les adultes n'existent pas de Sylvia Hansel est une comédie sympathique, qui ne peut que faire du bien. C'est un roman dans l'air du temps, pétillant, drôle, qui se lit vite, et sans prise de têtes mais c'est aussi un roman qui peut nous faire réfléchir, nous remettre en question sur la vie. le langage semble parfois grossier, et pourtant qu'est-ce qu'on passe un agréable moment de lecture. J'ai été porté par cette histoire du début jusqu'à la fin.
En effet, pendant que Julie, la trentaine, galère dans sa vie, elle va se voir poser des questions sur sa vie et celles des autres. Tout le monde dans son entourage commence à avoir des enfants, à être « adultes ». Mais être adulte, c'est quoi au fait? Ce n'est jamais être qu'un gamin à qui on a confié des responsabilités, avec lesquelles on se démmerde comme on peut. A lire !
Je remercie Babelio et les éditions Intervalles pour la découverte de ce super livre.
Commenter  J’apprécie          40
yv1
  21 juin 2018
Julie, trentenaire, célibataire depuis peu, elle vient de quitter Milan mais continue à habiter avec lui -les logements pas cher ne pullulent pas à Paris- est hôtesse d'accueil. Un pis aller. Son rêve est de faire de la photographie mais malgré quelques tentatives assez réussies, elle sait que cette activité ne nourrit pas son homme ni sa femme. Résignée, Julie, tous les jours rejoint son poste d'accueil. Un jour, Joël, un photo-reporter passe la porte, elle tombe sous son charme et sans doute vice-versa, elle n'en sait trop rien. Alors, sans prévenir, les grands moments d'interrogations, d'introspection naissent en Julie. Toutes ses copines et copains commencent à se ranger, à ne plus boire, à manger équilibré et faire des enfants, pourquoi n'en a-t-elle pas envie ? A trente ans est-on adulte ?
Sylvia Hansel a déjà écrit un roman, Noël en février. Celui-ci est son deuxième. Elle est aussi journaliste, chanteuse et bassiste dans un groupe de rock indé et a publié des albums solo on peut se faire un idée et se renseigner ici)
C'est sur un ton résolument libre, je ne dirais pas féministe que Julie s'exprime : elle dit qu'elle vit comme elle le veut et que les opinions et regards des autres ne l'intéressent pas, elle pratique l'égalité des sexes comme si ce n'était même pas une question, car ça ne devrait pas l'être.
C'est aussi sur ce ton résolument libre, moderne, léger et assez drôle que l'auteure bâtit son roman. Je ne sais pas pourquoi, je pensais au départ à un roman de souvenirs d'enfance. Mais que nenni ! On est en pleine introspection et interrogations existentielles comme je l'écrivais plus haut. Entre Bridget Jones et Joséphine et son chat Bradpitt, mais beaucoup plus française que la première -et c'est un compliment- et beaucoup plus sexe alcool et rock'n'roll que les deux précédentes, et son chat à Julie se nomme Pablo Escobar (et le chien de sa copine c'est Alain Prost). Ce serait un mélange des deux filles précédentes, mais beaucoup moins bru idéale.
Entre deux bières, elle réfléchit, se pose des questions : "Le concept d'adulte serait-il monté de toutes pièces pour impressionner les enfants, comme le Père Noël ? Adulte, on n'est jamais qu'un gamin à qui on a confié des responsabilités, avec lesquelles on se démerde comme on peut." (p.106)
Plutôt et enlevé ce roman. J'ai aimé passer ces moments en compagnie de Julie, même si sa vie est loin de la mienne, j'ai aimé la voir avancer, se poser des questions trouver ses réponses. Sylvia Hansel mène son propos joliment et sans ennui pour le lecteur plus vraiment trentenaire que je suis. Désinvolte, pas politiquement correct, effronté, en même temps que facétieux, pétillant et volontiers goguenard, c'est un roman très agréable qui m'a fait passer de très bons moments.
PS : j'écoute ses albums solo en écrivant ce billet, bon choix, très bonne BO.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
baladinbaladin   02 novembre 2018
D'après les dires de mes amies devenues mamans, si les hommes devaient accoucher, la race humaine serait éteinte depuis environ quinze mille ans.
Commenter  J’apprécie          10
sasouh08sasouh08   18 octobre 2018
Adulte, on n'est jamais qu'un gamin à qui on a confié des responsabilités avec lesquelles on se démerde comme on peut
Commenter  J’apprécie          10
sasouh08sasouh08   16 octobre 2018
On ne naît pas adulte ; on ne le devient pas non plus.
Commenter  J’apprécie          20
baladinbaladin   02 novembre 2018
Comme beaucoup de malchanceuses nées au début des années quatre-vingts, je m'appelle Julie. Un prénom à la con, un peu moche et, surtout, dramatiquement répandu.
Commenter  J’apprécie          00
sasouh08sasouh08   18 octobre 2018
Chaque Tupperware a son couvercle.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Sylvia Hansel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvia Hansel
Des millions (environ) de livres acquis ces dernières semaines voire derniers mois. Nouveau petit format de présentation des livres. J'espère que ça vous plaira !
Mettez "PAUSE" au moment des résumés des livres ;)
EN HD c'est plussssssss mieux ! Tu verras mieux mes moches cheveux qui m'embêtent durant cette vidéo :D
Je prononce Bèly et pis voilà ! Non si j'avais vu la vidéo de Pauline avant j'aurai prononcé Bayi :D
Livres cités (j'espère ne pas en oublier) : - Les stagiaires - Samantha Bailly - Wonder Mum en a ras la cape - Serena Giuliano Laktaf https://lapauselibrairie.wordpress.com/2015/01/23/serena-giuliano-laktaf-wonder-mum/ - Pizzo - David Kadoche https://lapauselibrairie.wordpress.com/2015/02/03/david-kadoche-pizzo/ - L'enfant dans la valise - Lene Kaaberbol & Agnete Friis https://lapauselibrairie.wordpress.com/2013/10/16/lene-kaaberbol-agnete-friis-lenfant-dans-la-valise/ - Contre toute attente - Linwood Barclay https://lapauselibrairie.wordpress.com/2013/08/07/linwood-barclay-contre-toute-attente/ - Tabou - Casey Hill - La saga des Romanov - Jean des Cars - La faiseuse d'anges - Camilla Läckberg - L'apprenti épouvanteur, Tome 1 - Joseph Delaney - L'ingratitude - Alain Finkielkraut - Comment se sortir d'une poupée gonflable et de beaucoup d'autres ennuis encore. Wilt 1 - Tom Sharpe - Silver Bay - Jojo Moyes - Les vacances de Rachel - Marian Keyes - Vent de glace - Patricia Cornwell - Frères d'armes - Stephen E. Ambrose - Revanche - Cat Clarke - Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre https://lapauselibrairie.wordpress.com/2014/01/28/pierre-lemaitre-au-revoir-la-haut/ - Noël en février - Sylvia Hansel https://lapauselibrairie.wordpress.com/2015/02/03/sylvia-hansel-noel-en-fevrier/ - Vivants / Film Warm Bodies (marqué dessus...) - Isaac Marion - Roméo et Juliette de Bagdad - Ehda'a Blackwell - Acide sulfurique - Amélie Nothomb - A moi pour toujours - Laura Kasischke - Rose - Tatiana de Rosnay - Cet été-là - Véronique Olmi - Un homme à distance - Katherine Pancol - le fait du prince - Amélie Nothomb - Quand le souffle le vent du nord /
+ Lire la suite
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Sylvia Hansel (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14875 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre