AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266254898
Éditeur : Pocket (21/05/2015)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :


Le cerveau se modifie au fil de notre vie Petit rappel : la façon dont nous pensons, parlons, vivons façonne notre cerveau. Si l'on est toujours focalisé sur les soucis, la colère, l'esprit critique, alors notre cerveau développera les structures neuronales et les dynamiques de l'anxiété, de l'autodénigrement et de la réactivité aux autres.

En revanche, si l'on incite son esprit à prendre conscience qu'on est bien dans l'instant prése... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Tezelsup
  01 décembre 2017
J'avais déjà lu une première fois ce livre de Rick Hanson. J'avais envie de le relire mais cette fois de manière profonde et minutieuse, alors j'ai beaucoup stabilobossé ce livre!
Rick Hanson est neuropsychologue. Il est extrêmement empathique et reste toujours très proche du lecteur.
Le livre se divise en cinq parties:
- Etre bon envers soi-même;
- Aimer la vie;
- Développer ses forces;
- Prendre part au monde;
- Etre en paix.
Rick Hanson donne de très bons conseils (basés sur la science) sur la manière de changer notre vie mais aussi notre manière de nous percevoir nous-même et le monde qui nous entoure. le livre contient des exercices pour pratiquer ce que Rick Hanson suggère.
J'ai vraiement profité de cette relecture et je conseille vivement "Le Pouvoir des petits riens".
Commenter  J’apprécie          212
MademoiselleMaeve
  18 décembre 2018
Vous allez être ravis (ou pas, aucune idée en fait), je reviens aujourd'hui avec un ouvrage de développement personnel. Yeah ! Il s'agit d'un livre de Rick Hanson, le pouvoir des petits riens, 52 exercices pour changer sa vie. J'espérais que par le biais d'exercices j'entrerai plus facilement dans le processus et qu'en deux temps trois mouvements, ma vie deviendrait géniale et parfaite et moi aussi par la même occasion. Dois-je vous dire que ça n'a pas tout à fait marché comme ça ?
Rick Hanson est neuropsychologue. Fondateur de l'Institut Wellspring pour les neurosciences contemplatives, il a enseigné à Oxford, à Stanford et à Harvard. Il donne des conférences et des formations dans le monde entier. Il a écrit plusieurs ouvrages dont le Cerveau de Bouddha, écrit avec le Dr Richard Mendius, le Cerveau du bonheur et le Pouvoir des petits riens, 52 exercices simples pour changer sa vie.
Si mes chroniques sur les livres de développement personnel vous intéressent (et j'espère que c'est le cas), vous avez dû voir que je ne vous incitais pas à chambouler toute votre existence au nom d'un manuel prônant je ne sais quelle technique révolutionaire pour être heureux/parfait/efficace/zen… Bref, une version améliorée de vous-même. J'espère que, comme moi, vous avez plutôt envie de piocher ce qui vous convient. Ce que vous avez envie de changer.
Lorsque j'ai chroniqué Foutez-vous la paix ! Et commencez à vivre de Fabrice Midal, j'ai également parlé du Pouvoir des petits riens. Je me demandais si ces deux ouvrages étaient complémentaires. J'ai bien regardé, j'ai aussi noté les 52 exercices dans mon bullet journal, le fameux, celui qui est sans dessin, sans coloriage et sans autocollants trop choupinette, mais qui est ultra pratique, puisque j'y note à la fois mes rendez-vous, les trucs importants qu'il ne faut pas que j'oublie et ce que je peux considérer comme ma trousse de secours bienveillante, à sortir en cas de crise de panique ou d'idées noires. Dans cette « trousse », les exercices de Rick Hanson, même si je n'ai toujours pas réussi le premier exercice. Voilà, c'est dit. Je bute sur le premier exercice…
« Être en amitié avec soi-même », c'est difficile. Mais j'essaie. D'être moins dure, moins intransigeante. Et dès que j'arriverai à avoir envie d'être amie avec moi, je passerai à l'exercice 2. J'ai bon espoir d'y arriver un jour, je ne me traite plus de tous les noms à chaque fois que je loupe quelque chose, que j'oublie un truc… Je me limite à « idiote », « imbécile » ou « maladroite », un grand pas. Mais si je passe autant de temps sur chacun de ces exercices prétendument simples, je ne vais pas changer tout de suite ma vie !
Mais j'aime beaucoup le principe de ces exercices. Cela rend le livre plus facile à lire et les propos plus concrets. Une bonne lecture, en somme, mais encore du boulot à abattre !
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean
  01 février 2016
Inspiré de la psychologie positive et des neurosciences (l'auteur est neuropsychologue), ce livre est un recueil d'exercices simples à intégrer dans la vie quotidienne pour renforcer le bien-être, l'estime de soi, la lucidité, l'efficacité, la paix intérieure.
L'auteur développe 5 thèmes : être bon envers soi-même, aimer la vie, développer ses forces, prendre part au monde, être en paix.
Très agréablement écrit ,facile à lire, ce livre est une vraie récréation, tout en expliquant des choses très utiles!
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
TezelsupTezelsup   10 novembre 2017
SE REJOUIR

Nous accordons beaucoup d'attention aux menaces, aux pertes et aux mauvais traitements autour de nous - et à nos réactions émotionnelles, comme l'inquiétude, la tristesse, le ressentiment, la déception et la colère. Nous nous focalisons également sur nos propres erreurs et défauts - et sur les sentiments de culpabilité, de honte, d'insuffisance et même de haine qu'ils suscitent en nous.
Il y a temps pour déceler et gérer les éléments potentiellement nuisibles pour les autres et vous-même. Et un temps pour bonifier votre esprit et votre caractère.
Mais, à cause du penchant négatif de l'esprit, la plupart d'entre nous vont beaucoup trop loin.
Ce qui est parfaitement injuste. Il n'est pas juste de se focaliser sur une information désagréable et d'ignorer ou de minimiser toutes les bonnes nouvelles qui l'entourent. Les conséquences de cette injustice sont notamment une anxiété, un pessimisme, une tristesse et des remises en question injustifiées. Mettre l'accent sur les mauvaises nouvelles nous incline également à nous montrer méfiants ou irritables envers les autres.
Mais, si vous compensez le penchant négatif du cerveau en recherchant activement les bonnes nouvelles - en particulier les petits riens susceptibles de vous réjouir-, vous vous sentirez plus heureux, plus en paix avec le monde, plus ouvert aux autres et plus déterminé à réaliser vos rêves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TezelsupTezelsup   16 novembre 2017
LA COMPASSION POUR SOI

Lorsqu'un être cher souffre, vous éprouvez spontanément de la compassion, c'est-à-dire le souhait qu'il ne souffre plus, accompagné le plus souvent d'une forme de préoccupation.
La compassion nous est naturelle: c'est une composante essentielle des systèmes neuronaux et psychologiques.
Mais vous pouvez aussi être compatissant envers vous-même - ce qui ne revient absolument pas à s'apitoyer sur son sort. Il s'agit simplement de reconnaître que "c'est dur", que "ça fait mal", et de souhaiter sincèrement que cette souffrance s'apaise ou cesse, comme vous le feriez pour un ami cher aux prises avec la même douleur, la même peine ou le même défi.
Des études ont montré que l'autocompassion possédait de nombreux bienfaits. Elle contribue notamment à :
- Réduire l'autocritique.
- Diminuer les hormones du stress, dont le cortisol.
- Favoriser l'apaisement, les encouragements et d'autres aspects de la résilience.
- Réparer le manque d'attention dont vous avez pu souffrir dans votre enfance.
Pas mal, non?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TezelsupTezelsup   27 novembre 2017
NE PAS REAGIR MAIS REPONDRE AUX SITUATIONS

Le mode réactif de combat ou de fuite nous éloigne de notre port d'attache quand nous sommes stressés, que ce soit par le grondement féroce d'un fauve ou par un froncement de sourcil autour de la table du dîner.

Le mode réactif a été très efficace pour maintenir nos ancêtres en vie dans la brousse et reste utile aujourd'hui dans les situations d'urgence. Mais, à la longue, il mine la santé et le bonheur. Eh bien... regagnons notre port.

L'essentiel est de faire de son bien-être une priorité, de rechercher toutes les occasions de sérénité, de bonheur et d'amour, et de profiter de tous les moments possibles pour s'imprégner de bien-être.

J'ai une bonne nouvelle pour vous: chaque fois que vous restez sur le mode réceptif, il devient plus facile de revenir à votre port d'attache.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TezelsupTezelsup   25 novembre 2017
ETRE PATIENT

L'impatience est insatisfaction: c'est de la résistance aux choses telles qu'elles sont. La patience perçoit un accord fondamental, la porte du contentement. L'impatience est colère, la patience, sérénité. L'impatience se réduit à ce qui "ne va pas" alors que la patience permet de rester parfaitement ouvert à la vision d'ensemble. L'impatience ne supporte pas les sentiments désagréables, la patience aider à tolérer l'inconfort physique et émotionnel. L'impatience exige d'être récompensée maintenant, la patience accepte d'être gratifiée plus tard, renforçant ainsi les chances de succès et d'amour-propre.

La patience peut sembler une vertu superficielle mais, en réalité, elle incarne une compréhension profonde de la nature des choses, qui s'entrelacent, s'entremêlent, sont imperfectibles et n'ont généralement rien à voir avec nous. La patience renferme également une merveilleuse leçon sur le désir: il faut souhaiter les choses, certes, mais demeurer serein si elles nous échappent. La patience sait qu'on ne peut accélérer le cours d'un fleuve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TezelsupTezelsup   18 novembre 2017
DIRE OUI

[Dans] la vraie vie, le texte change en permanence, et dire oui nous maintient dans le flux, stimule notre créativité et rend les choses plus drôles.
Dire oui à certains aspects de la vie -- à une maladie, à une situation, à une relation, à votre histoire ou à votre personnalité, voire à un phénomène mental -- ne signifie pas forcément les aimer.
Vous pouvez dire oui à la douleur, au chagrin, aux choses qui ne se passent pas bien pour vous ou pour les autres. Votre oui signifie que vous acceptez les choses telles qu'elles sont, que vous ne leur résistez pas sur le plan émotionnel, même si vous faites tout ce qui est possible pour les changer. Cette attitude est généralement source de sérénité et contribue à accroître l'efficacité de ce que vous entreprenez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : Psychologie positiveVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre