AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368778050
220 pages
Éditeur : Meian (15/09/2018)
4.34/5   48 notes
Résumé :
La Chine, qui n'est pas encore unifiée, traverse une grande guerre de cinq siècles. Shin, un jeune garçon contemporain de ces temps violents et houleux, cherche, par la seule force de son épée, à se faire un nom sous les cieux !!
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 48 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Alfaric
  21 septembre 2021
MANGA HISTOIRE / ANTIQUITE.
"Kingdom" est un manga fleuve précédé d'une forte réputation (avec une majorité de fans enthousiastes à juste titre et une minorité de détracteurs haters qui de toute façon n'aiment rien). Avant même sa parution, j'étais déjà fasciné par cette saga. Malgré un sujet exceptionnel, l'unification de la Chine par le Royaume de Qin, je n'avais réussi à passer le cap en raison d'un charadesign qui m'a souvent renfrogné. Meian a réussi l'exploit d'éditer en France une série réputée inadaptable (comme d'autres qui seront sans doute adaptées à leur tour dans la deuxième patrie du manga), et même s'il y a des choses à redire on ne les en remerciera jamais assez pour cela. Mais autant le dire tout de suite, malgré ses grandes qualités, à commence par son évidente additivité, ce n'est pas la série « ultime ». Je vais sans doute me fâcher avec un lectorat français acquis à la cause de son manga préféré, mais oui je suis obligé d'écrire que "Kingdom" reste en deçà du « nec plus ultra »...
Hyou et Shin sont orphelins de guerre. Ils s'entraînent comme des fous sur leur temps libre pour réaliser leurs rêves les plus fous, et c'est ainsi qu'ils s'attirent l'attention du noble Shôbunkun. Et quand Hyou rejoint la cours, Shin lui pense avoir raté le coche. Jusqu'au jour où Hyou mourant le rejoint pour lui confier une mission sur laquelle repose le sort du Royaume de Qin… Ce dernier ne peut alors qu'accepter, et quelle surprise quand au point de rendez-vous qu'on lui a fixé il découvre que SPOILERS !!!
C'est tout à l'honneur du mangaka d'avoir ainsi directement débuté sa série par un arc très sérieux et très ambitieux plutôt que de naviguer à vue en espérant que le succès soit au rendez-vous avant de passer aux choses sérieuses.

Sommaire :
L'époque des Royaumes Combattants.
Jurisprudence "Hokuto no Ken" !
Jurisprudence "Berserk" !
Un shonen, souvent pour meilleur, parfois pour le pire...

On pourrait râler sur le fait que toutes les manoeuvres stratégiques très bien mises en scènes et très bien mises expliqués par l'auteur se traduisent trop souvent comme dans les chansons de geste par « si on tue le chef ennemi on a gagné »... Mais cela serait oublier que le management de la Chine à l'époque antique est encore plus inhumain que celui de Jack Welch à l'époque contemporaine. L'échec est toujours synonyme de mort, et c'est pour cela que les dirigeants préfèrent sacrifier des millions d'hommes et de femmes plutôt que perdre, et les vaincus préfèrent s'en remettre à la clémence du vainqueur plutôt que de prendre la moindre initiative qui serait interprétée par son chef bien planqué à l'arrière comme un signe d'insubordination donc d'exécution à court ou moyen terme. C'est tout la débilité du management par la terreur qui a tué moult empires voire carrément des civilisations toutes entières, et qui condamne à crever notre monde à la con victime d'hyperlibéralisme et d'ultralibéralisme à la con.

Les graphismes de Yasuhisa Hara qui s'améliorent de tome en tome sont très généreux. le charadesign est tantôt extravaguant tantôt simpliste, mais on ne peut pas le taxer de flemmardise avec toutes ses planches avec des dizaines voire des centaines de personnages qui ne cèdent jamais à la tentation du clonage. Mieux encore, force est de constater que toutes ses doubles planches pètent une classe de ouf qui ne peut pas laisser indifférent !
En fait cette série à vraiment les qualité de ses défauts. Ses extravagances pour ne pas dire ses errements, qui nuisent au réalisme donc à l'intérêt de la série shoneneries obligent, lui octroient une grande coolitude donc lui assure une belle additivité. Franchement, une fois qu'on a commencé c'est très difficile de s'arrêter...
PS : par contre si l'édition est globalement de qualité, avec notamment de chouettes couvertures et des résumés / dramatis personnae bienvenus ainsi qu'une appréciable qualité de papier, les coquilles qui subsistent jusqu'au-delà du tome 15 sont horripilantes. Les fautes de frappes ça passent, les mots coupés par le retour à la ligne ça peut passer, mais quand il manque des sujets ou des verbes ça devient insupportable...
Lien : https://www.portesdumultiver..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          344
Yradon4774
  24 janvier 2020
"Kingdom T.1" de @HaraYassa chez @Meian_editeur
Je vais vous faire une confidence, je suis devenu un néophyte dans tout ce qui touche aux mangas de près ou de loin. du fait, notamment, que j'ai arrêté d'en lire pendant un bon moment et surtout d'en vendre depuis 10 ans. Je n'arrivais plus à trouver ce qui m'avais attiré au début, quand le genre a enfin percé en France, au début des années 2000, avec notamment "One Piece", "Naruto", "Hunter X Hunter", "FullMetal Achemist" ou encore "Berserk", pour ne citer qu'eux. Une certaine lassitude, un certain désintérêt dû à la longueur de l'histoire (One Piece), l'attente interminable entre chaque tome (Hunter X Hunter, Berserk), sont venus à bout de ma patience et de mon intérêt. J'ai carrément vendu mes "Berserk", mes "Naruto" et mes "One Piece." Cependant, je m'y suis remis dernièrement lorsque j'ai vu qu'un nouveau tome de "Berserk" allait enfin sortir. Cela m'a permis de reprendre du plaisir à relire du manga, mais également, de découvrir de nouvelles séries, comme "Valkyries Apocalypse" ou encore "Kingdom", bien naturellement. C'est donc du tome 1 de ce dernier que je vais vous parler dans cette nouvelle chronique. Passons donc au coeur du sujet.
"Kingdom" raconte donc l'histoire de deux orphelins Shin et Hyou, contemporains des temps violents qu'endurent depuis 500 ans la Chine, qui n'est pas encore celle que nous connaissons aujourd'hui. Ce sont deux orphelins de guerre, recueillis par le maire d'un village, ayant échappé aux affres de la violence, endurent, bon gré, malgré une vie de serviteur, proche de l'esclavage. Ces deux garçons ont d'autres ambitions, notamment celle de se faire un nom sous les cieux. Pour se faire, ils se préparent en secret à devenir les plus grands généraux que la Chine n'est jamais vue. Lors d'un de leur innombrable duel, nos deux compères vont croiser la route d'un des plus puissants personnages de l'état de Qin. Rencontre qui va changer leur vie et leur destin à jamais. Shin se retrouve donc seul avec ses geôliers, pendant que Hyou part à la cour pour prendre son futur à plein main. Chose que ni l'un ni l'autre ne sait, est que tout leur joli plan va partir en fumer et que rien ne va se passer comme prévu. En effet, la fatalité de leur destin se fera cruelle pour l'un et imprévisible pour l'autre. Plongez donc sur les traces de Shin, dans cette Chine chaotique où la loi du plus fort prédomine.
J'ai fait exprès de ne pas trop développer l'histoire de ce manga, car, me connaissant, j'aurai pu spoiler l'histoire et vous divulguer des informations essentielles que je préfère vous laisser découvrir par vous-même en vous laissant acheter cette série. Ce manga est donc une véritable trouvaille, mon premier coup de coeur de cette année 2020, tant l'histoire de Shin et Hyou m'a plu, m'a interpellé, m'a subjugué. Elle est intelligemment construite et dévoile ses cartes au fur et à mesure des pages avec brio. Dès les premières pages, le lecteur est happé par ces deux personnages, qui ne payent pas de mine, mais qui arrivent parfaitement à vous émouvoir et à vous faire adhérer à l'âme même de cet opus. On prend un réel plaisir à les voir évoluer, souffrir, grandir, qu'on aimerait bien qu'ils rejoignent notre bande. de plus, découvrir cette part sombre de ce grand Empire qu'est la Chine est tout simplement instructif et passionnant. Chaque rebondissement de l'histoire, chaque personnage sont pilotés d'une main de maître et font que la musicalité de ce manga est accordée à la perfection. On découvre que ce n'est pas juste un récit de guerre quelconque, mais un véritable chef d'oeuvre, tant on devine le nombre d'heures qu'il a fallu pour créer et développer cet univers. le côté niait que l'on peut retrouver dans certains shonen et certains seinen, n'a pas sa place ici et cela permet donc d'offrir un véritable bon moment de lecture.
En plus d'avoir une histoire brillamment construite et palpitante, "Kingdom" possède également un univers graphique de toute beauté. On a l'impression que chaque case de l'histoire à sa propre vie, sa propre identité, permettant une lecture immersive et jouissive. le trait, quoique classique, mais net et précis, construit petit à petit l'identité de chaque personnage, de l'histoire et donc du manga en lui-même. Les phases de combats, comme les gros plans sur tel ou tel personnage, sont d'une telle beauté, que nous prenons plaisir à découvrir l'univers créé par Yasuhisa Hara et à plonger dans cette Chine, qui n'a pas encore pris conscience de son potentiel et qui n'a pas brisée sa chrysalide.
Pour finir, c'est ce genre de manga que j'attendais depuis longtemps, pour me redonner  le goût d'en lire, car c'est un genre qui se doit d'être connu, reconnu et lu avec plaisir. Et je préciserai une dernière chose, non le manga n'est pas qu'une lecture pour jeunes ou adolescents boutonneux, car c'est comme son alter-ego le comics, un genre qui a été stéréotypé et mal aimé depuis toujours. le neuvième art n'est pas réservé qu'à la BD franco-belge, mais comporte en son sein deux autres genres remplis de pépites et de poésie. C'est donc un manga dont j'ai hâte de lire la suite, que je vous recommande et que je vous conseille de découvrir.
Note Tome 1 : 5/5.
C'est donc sur ces derniers mots que je vais conclure ma chronique sur cet excellent tome 1 de "Kingdom".
Et vous, quelles sont vos dernières lectures du moment ?
Comme toujours, suivez-moi sur les réseaux sociaux ou directement sur ce blog, pour échanger avec votre serviteur et/ou être les premiers avertis lorsque paraît une nouvelle #chronique. Je viens également d'ouvrir un #insta, un compte @Babelio et je suis "Superlecteur" sur IZNEO, pour ce blog à retrouver sous les #nametag : yradon4774 (insta) et Yradon4774 (Babelio et IZNEO).
See you soon sur les ondes...
Lien : https://wordpress.com/post/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
yanndallex
  04 octobre 2018
Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce manga est pour moi ma révélation manga de l'année.
Outre que les jaquettes de couverture soient belles, le scénario et le dessin en sont aussi tout à fait remarquables !
Pour l'anecdote, ce manga a été édité la première fois au japon en 2006 et est composé de … 51 volumes à juillet 2018, alors il va falloir bien suivre… lol
Meian éditions nous a donc (et merci à eux) traduit et édité une belle merveille pour 2018 !!
Le livre :
Les volumes de ce manga sont superbes, relativement épais et avec une reliure de bonne qualité.
Les jaquettes font visiblement bien leur travail de vente et attirent d'un coup d'oeil. de plus le touché lisse est vraiment agréable, et l'impression du titre (probablement à chaud) apporte un petit effet relief bien singulier.
Le dessin :
Le dessin en noir et blanc (hormis la première page en couleur) de Yasuhisa Hara est merveilleux, vivant, dynamique. Il n'y a absolument rien à envier aux autres grands noms auteurs de manga.
On constate un énorme travail d'ombre et lumière dans un style hachures, accompagné par un usage intensif de trames. Ceci dit le constat d'utilisation des trames ne saute pas aux yeux à la première lecture.
Ce n'est qu'en s'y attardant un petit peu que ce bilan peut se faire. Evidement l'usage de trames peut révéler quelques imperfections avec quelques « blancs » laissés en voisinage de contours… Mais c'est aussi tout ce qui fera le charme de ce livre lors d'une relecture.
Pendant cette première lecture, l'intensité véhiculée des émotions par le dessin nous captive et nous plonge dans ce récit comme si nous le vivions en lieu et place des protagonistes, et cela notamment avec ces superbes gros plans dégageant des sentiments forts !
Le trait est particulièrement ciselé, précis et détaillé… Un vrai régal.
Les mises en scène sont redoutables d'efficacité surtout lors des phases de combats.
Elles sont évidemment accompagnées de nombreux effets visuels et de cadrage donnant ainsi encore plus de puissance aux scènes d'actions.
Le travail documenté sur les tenues d'époque est aussi particulièrement appréciable et riche d'information.
En résumé, graphiquement vous ne serez pas déçus. Chaque page, chaque scène est un confort pour notre rétine.
Le scénario :
Ce récit est une pure fiction mais évoluant dans un contexte historique chinois avéré, pendant la période de royaumes combattants au cours du Ve siècle avant Jésus-Christ.
Les sept royaumes en guerre sont donc les états de Qin, Zhao, Han, Wei, Chu, Yan et Qi.
Il s'avère aussi que l'histoire « fictionnelle » du régent Ei Sei est inspirée évidemment de celle de Zheng Ying alias Qin Shi Huang, l'unificateur de l'empire de chine et fondateur de la dynastie Qin.
Outre ces aspects d'antan, le reste de l'oeuvre n'est que pure fiction laissant ainsi libre court à l'imagination de son auteur, dans la mesure où cela reste plausible…
Et ce récit est véritablement intense, avec un rythme bien endiablé. On ne s'ennuie pas et on dévore d'une traite tout le volume.
Les caractères des personnages sont tous bien déterminés et tranchés, et que l'on aime ou pas les différents protagonistes, on s'en prend finalement d'une certaine affection pour chacun, y compris les méchants.
L'environnement culturel de cette saga est aussi énormément renseigné et regorge d'informations sur les protocoles féodaux Chinois.
Le découpage est bien remuant lui aussi, variant allègrement le nombre de vignettes par page, ainsi que les tailles et formes des cases afin de nous émoustiller joyeusement.
En bref, voilà typiquement le genre de livre que j'apprécie particulièrement car il éveille ma curiosité, me passionne et surtout me divertit beaucoup.
Cette oeuvre est, selon moi, assurément le manga de l'année 2018.
J'ai adoré.

Lien : http://www.7bd.fr/2018/10/ki..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LesChasseusesDeLivres
  17 avril 2020
Je fais souvent des pauses lectures en m'accordant un petit plaisir : le manga. Mais il y a des séries qui méritent qu'on leur accorde bien plus que quelques heures entre deux romans et c'est de le cas pour Kingdom de Yasuhisa Hara publié aux éditions Meian. J'ai découvert cette série un peu par hasard, je ne voulais pas ressortir de chez Momie Manga (Grenoble) les mains vides et là je tombe sur le tome 37 ! Les illustrations ont immédiatement attiré mon regard, et en feuilletant le tome je me suis dit que bon ok commencer encore une nouvelle série ça ne fait pas bon ménage avec mon budget et la place que je n'ai plus dans ma bibliothèque mais allez on n'est plus à ça près n'est-ce pas? :D
Résumé de l'éditeur
CETTE HISTOIRE SE DÉROULE AVANT NOTRE ÈRE
La Chine, qui n'est pas encore unifiée, traverse une grande guerre de cinq siècles. Shin, un jeune garçon contemporain de ces temps violents et houleux, cherche, par la seule force de son épée, à se faire un nom sous les cieux.
C'est un court résumé, mais personnellement il m'a tout de suite intrigué ! Vous le savez tous ou presque à présent que je me passionne pour la Chine et son Histoire depuis toute petite. Alors une fiction qui traite des guerres de territoires entre Empereurs c'est tout ce qu'il me fallait.
On suit tout d'abord les déboires de deux orphelins Shin & Hyou qui vivent à la campagne dans une famille qui les prend pour des esclaves. Lors de leur temps libre ils s'entraînent d'arrache-pied au maniement de l'épée pour un jour pouvoir évoluer dans la société et intégrer l'armée de l'Empereur. Cette période de leur vie nous est montrée très rapidement, car les conflits au sein du royaume dans lequel ils vivent s'accentuent et finissent par séparer les deux amis. Ce sont avant tout les aventures de Shin que nous suivons tout le long de notre lecture.
Shin est un personnage un peu particulier, il compte beaucoup plus sur ses muscles que sur son intelligence qui n'est cela dit pas négligeable non plus ! C'est un adolescent qui fonctionne à l'instinct et cela lui réussi pour le moment. Je n'ai lu que les deux premiers tomes mais je pense qu'il lui faudra s'armer de patience et d'une solide stratégie pour faire face aux tourments qui le menace. C'est un personnage que l'on voit déjà évoluer dans ces deux premiers tomes et on s'attache très rapidement à lui et à ceux qui l'entourent. Il me fait penser à beaucoup de personnages principaux que l'on retrouve dans les shônen comme Naruto, Kyo ou encore Ichigo ! C'est le genre de personnage que j'apprécie beaucoup, il y a un bel équilibre entre la force physique et la bonté d'âme.
L'intrigue est bien menée, et dès les premières pages on se sent rapidement concerné par les aventures de Shin & Hyou. Les actions s'enchaînent et on change de décor assez souvent, ce qui nous permet d'avancer visuellement dans l'intrigue. La fiction historique c'est un genre qui me plait énormément et nous ne sommes pas déçus de ce côté là : la vraisemblance est présente et nous emporte d'autant plus facilement dans l'histoire. Les illustrations sont détaillées et agréables à regarder, on a cependant l'impression de se trouver dans un manga assez ancien du type Kenshin. Les traits de crayons sont assez particuliers et pas vraiment modernes, mais cela donne encore plus de cachet à l'ensemble à mon sens.
 
J'ai dévoré ces deux premiers tomes et il va s'en dire que je vais continuer cette saga. Intrigues politiques, scènes de batailles et de combats, tout y est pour que nous passions un très bon moment ! Je vous recommande vivement ce manga !!
Bonne lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mimouski
  23 décembre 2020
C'est un titre qui capte le regard, c'est certain par ses jaquettes, son épaisseur, son titre et les regards des personnages. J'ai vu cette série prendre de la place petit à petit dans les rayons des librairies sans trop m'y intéresser. de peur d'être déçue ? Ou plutôt d'avoir du déjà-vu ? Clairement, je l'avais mise de côté et en ce mois de décembre, je vois son arrivée dans les rayons de ma biblio communale. Pas en un seul volume non, plutôt les 30 qui sont apparus d'un coup ! Qu'en dire ? Kingdom est un seinen palpitant avec une intrigue haletante basée autour de Shin, plein de rage et de rêves pour 2. Son ami, mort dans ses bras, lui a confié une mission importante qui risque de l'emmener loin dans les conflits royaux de l'empire en Chine et peut-être lui faire atteindre son objectif d'inscrire son nom dans L Histoire. L'épais volume se lit avec voracité et les actions s'enchaînent très bien. Aucun moment d'ennui, ce qui m'a généralement gênée est plutôt les traits des personnages à certaines scènes. Les "monstres" ont tout pour nous dégoûter physiquement.. vivement la suite en tout cas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
BoDoi   06 janvier 2019
L'engouement autour de cette série est totalement justifié au vu de ces premiers tomes, exquise combinaison d’action, d’aventure, d’Histoire, d’humour, de stratégie, d’enjeux et de surprises, servie par une mise en scène spectaculaire.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
NievaNieva   07 février 2021
— Sache que même adulte, un serviteur reste un serviteur. Il se marie avec une servante, et a des enfants larbins. Nous resterons tout en bas de la société. Seule l'épée pourra nous permettre de nous en sortir ! En Chine, l'État de Qin est celui dans lequel le mérite est le mieux récompensé. En brillant au combat, on pourra être anoblis et sortir de notre condition. L'épée. Voilà tout ce qu'il nous reste ! Shin, c'est la seule voie possible...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   13 juin 2020
Nous sommes des orphelins. La guerre nous a pris nos familles et tout ce qu’elles avaient. Ces corps robustes sont tout ce que nous avons. Mais c’est amplement suffisant. Il nous suffit de pouvoir brandir et abattre une épée ! Ce que la guerre nous a pris, nous le reprendrons par la guerre !
Commenter  J’apprécie          50
pommerougepommerouge   28 novembre 2020
Vous entendrez nos noms résonner à travers toute la chine !! Nous serons les plus puissants généraux sous les cieux !!!!
Commenter  J’apprécie          70
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   13 juin 2020
Marquer l’histoire de nos noms en devenant les plus grands généraux sous les cieux. Disions qu’avec un ami, nous aspirions à quelque chose qui nous dépasse complètement. Et que depuis longtemps déjà, je suis résolu à tout faire dans ce but.
Commenter  J’apprécie          10
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   13 juin 2020
Ça joue les grands princes !! Ça parle de gratitude ! Alors qu’il nous traitre comme des esclaves !!
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Video de Yasuhisa Hara (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yasuhisa Hara
UN MANGA MONUMENTAL ! - KINGDOM - MENU MANGA #86
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1050 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre