AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de marnchoups


marnchoups
  19 janvier 2017
La huitième vie n'est pas qu'un roman. C'est une véritable fresque familiale qui nous est conté par Nino Haratischwili.

C'est sur six générations que l'auteure nous fait découvrir l'histoire d'une famille Géorgienne, les Iachi. Tout va commencer grâce à un fabriquant de chocolat, arrière arrière grand père de la narratrice. Cette dernière livre à sa nièce, la magnifique et tragique histoire qui compose le passé de leur famille.

Chaque personnage pilier a son chapitre. Chaque chapitre est composé de mots qui une fois mis ensemble forment des vies qui ont toutes le même point commun, elles sont passionnantes et dégage les délicieuses effluves du chocolat chaud.

Au travers de ces multiples vies qui s'entremêlent et se divisent, Nino Haratischwili aborde avec précisions mais sans longueurs, l'histoire de la Géorgie, un pays que je ne connaissais pas et que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir grâce au regard de Niza, la narratrice et à l'écriture captivante de l'auteure.

La huitième vie est un roman qui nous fait voyager. Si la Géorgie est le point d'ancrage de cette histoire, on traverse les frontières et les océans en suivant le chemin de vies des membres du clan Iachi.

Simone de Beauvoir a dit « On a pas de chemins tracés d'avance. le monde n'est plus le même, personne n'y peut rien ; il faut essayer de s'adapter. »

Cette citation illustre à merveille cette fresque familiale de près de mille pages. Ne vous laissez pas effrayer par le nombre de pages que contient La huitième vie. Aucune page n'a été en trop dans ce mémoire générationnel qui saura vous captiver dès la première page et qui continuera à le faire jusqu'au bout.

J'espère que vous oserez vous lancer dans cette magnifique lecture. J'ai fait le choix de rester discrète sur l'histoire et ses personnages car je trouve que la quatrième de couverture en dit déjà beaucoup et que l'intégralité de la huitième vie mérite que le lecteur prenne le temps de le découvrir au fil des mots égrainés par Nino Haratischwili.

La huitième vie a reçu quatre prix littéraires, les droits de traduction ont été achetés par pas moins de huit pays et déjà cent mille exemplaires ont été vendus à travers l'Allemagne. Aujourd'hui dans toutes les librairies françaises, votre exemplaire vous attends pour des heures de lecture passionnantes.
Lien : https://lepuydeslivres.blogs..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (1)voir plus