AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sallyrose


Sallyrose
29 mai 2017
Ce roman raconte l'histoire de la famille Lachi en Géorgie dans le tourbillon du 20ème siècle.
La saga commence en 1900 à la naissance de Stasia et nous fait traverser la Révolution russe, la seconde guerre mondiale, l'emprise de Staline et le déclin de l'URSS à travers l'austérité du monde communiste mais aussi la chaleur et les tourments de chacun des personnages dont le destin sera irrémédiablement lié à l'Histoire de la Géorgie.
La narratrice, Niza, appartient à l'avant-dernière génération et entreprend de raconter l'histoire familiale à sa nièce, la comparant à une tapisserie dont les fils sont si noués qu'on ne peut les dissocier.
Les personnages sont essentiellement féminins mais entièrement contrôlés par un seul homme, Kostia. Des drames, des bonheurs, la grande Histoire : des ingrédients classiques pour ce type de roman, à l'exception d'un seul qui restera secret et qui s'intègre dans la préparation d'un chocolat chaud, recette familiale qui se transmet de génération en génération.
Le prologue est un peu brouillon mais ensuite le récit trouve son rythme à travers une structure classique, chaque partie concerne un des personnages par génération.
C'est assez prenant, le style empreint d'humour voire de sarcasmes n'a pas été pour me déplaire.
Bien que très romancée, cette histoire ne tombe pas dans l'écueil de la romance. Les relations amoureuses et familiales sont crédibles, souvent dramatiques mais pour l'européenne occidentale que je suis, il ne semble pas pouvoir en être autrement dans ces territoires privés de toute intimité, de tout confort, de liberté.
L'auteur prend le temps de décrire ses personnages, de les replacer dans leur environnement émotionnel mais aussi économique et historique. Ils évoluent progressivement et le lecteur les accompagne dans les différentes étapes de leur devenir. Leur profondeur les rend terriblement attachants.
Bien que d'un volume qui demande réflexion avant d'entamer la lecture (plus de 900 pages), aucune longueur n'est à déplorer.
C'est donc avec plaisir que je recommande ce roman, une saga pour l'été plutôt enrichissante au parfum enivrant de chocolat chaud.
Mes remerciements aux Editions Piranha et à Netgalley.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (4)voir plus