AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Betty Peltier-Weber (Traducteur)
ISBN : 2266185373
Éditeur : Pocket (05/02/2009)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 190 notes)
Résumé :

DU SEXE EN BOÎTE. VOILÀ CE QUE C’ÉTAIT. DU SEXE EN BOÎTE... TROUBLANT, EXCITANT, DÉCADENT.

Certaines femmes, paraît-il, n'atteignent jamais le plaisir. Lorna, Hélène, Sandra et Joss, quant à elles, savent très bien comment monter au septième ciel : il leur suffit de regarder, toucher, essayer et - comble de jouissance - s'offrir les plus belles chaussures de luxe must have du moment en faisant exploser leur compte en banque.

L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  22 février 2015
Un bon livre de détente, je pense, du point de vue de la structure et des personnages, le livre ne m'a vraiment pas dérangé d'autant plus que j'avais envie de me détendre avec une lecture légère seulement je n'ai pas pu m'accrocher au sujet, c'est vraiment trop fille fille quoi, du shopping et du shopping, que de la sape...vraiment je n'ai pas pu aller au bout, mais en lui même il n'est pas mauvais du tout pour pouvoir s'offrir un petit sourire au cours de la journée...
Commenter  J’apprécie          170
sassenach
  15 janvier 2009
Lorna est une accro des chaussures mais pas de n'importe lesquelles : des chaussures de marque dont elle fait la collection en dépit de son compte en banque désastreux et des découverts qui s'accumulent sur ses cartes de crédit. Quant à Hélène, elle aussi grande amoureuse de chaussures de luxe, ce n'est pas l'argent qui pose problème, c'est son mariage. Elle est l'épouse d'un sénateur qui fonde de grands espoirs sur sa carrière politique mais elle ne supporte plus la vie qu'elle mène, ni son mari d'ailleurs ! Sandra, elle, est agoraphobe et son seul plaisir est d'acheter des chaussures par Internet, sans avoir à sortir de chez elle. En plus, elle travaille de chez elle en étant opératrice de téléphone rose mais elle est malheureuse et se sent seule. Jess, de son côté, travaille en tant que baby-sitter à tout faire chez les Oliver, une famille riche et tyrannique mais n'a pas d'attirance particulière pour les chaussures, à part le fait qu'il est quand même plus agréable de marcher munie d'une paire de chaussures ! La création du club Shoe Addicts Anonymes va les réunir autour des chaussures et des problèmes quotidiens …
Lu dans le cadre du programme Masse Critique, ce livre chick-lit n'est pas vraiment différent de tout ce qu'on peut trouver sur le marché actuel. D'accord, il s'appuie sur la passion commune de ces femmes très différentes pour les chaussures mais on y retrouve les clichés habituels du genre : amour, problèmes familiaux, un peu de mystère, des acheteuses compulsives, des problèmes d'argent, des célibataires en mal de relations … Lorna m'a fait penser à Becky, l'accro du shopping mais sans son côté amusant (elle n'a conservé que le côté crispant !), Hélène a peu de profondeur, Sandra aurait pu être intéressante avec son problème d'agoraphobie mais il semble que celui-ci n'ait été là que pour masquer son manque d'expérience dans les relations humaines (et sa phobie des foules est vraiment très vite éliminée) et Jess pourrait être attachante si elle osait un peu plus s'affirmer. Mais il semble que toutes ses femmes ratent à chaque fois d'un cheveu un possible attachement de la lectrice que je suis à leurs personnages, qui m'ont semblé assez creux alors qu'ils avaient matière à quelque chose de nettement plus réussi et plus profond. de plus, on a la sensation de parfois sauter du coq à l'âne dans la narration, avec certains problèmes posés toujours non résolus à la fin (et probablement oubliés par l'auteure au milieu des trop nombreux sujets qu'elle a voulu aborder). La fin ne surprend pas, on s'y attend très rapidement et elle semble un peu facile et bâclée. Côté style, cela se lit quand même facilement, hormis quelques coquilles d'impression (je crois qu'il est actuellement impossible de trouver des livres qui n'en ont pas au moins 3 ou 4 !) et quelques problèmes de concordance des temps dans la traduction. Au final, je ne peux pas dire que j'ai détesté car ce n'est quand même pas le cas (malgré une critique qui semble plutôt négative !). Cela a juste été une lecture de détente sans grande surprise et sans rien d'original.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LadyM
  11 juin 2013
Je viens de terminer ce petit bouquin gentiment prêté, et le résultat est là : je l'ai lu quasiment d'une seule traite …
A toutes les fans de chaussures, talons aiguilles et lanières, confortables aux courbes gracieuses, ou achetées au rabais ce livre est fait pour vous. Nous y découvrons 4 inconditionnelles des souliers : Lorna, Hélène, Sandra et Joss. Un jour, Sandra monta un club les Shoe Addicts. le but était de rassemblé uniquement des femmes de pointure 7 1/2 afin quelles puissent échanger et bavarder de leur activité préférée.
J'ai aimé les différents niveaux sociaux et leur facilité – trop peut être ? – à se mélanger. Hélène est la femme d'un candidat à la politique du pays, Joss garde deux petits monstres dont les parents huppés ne se rendent pas compte de leur existence les deux autres ont un sérieux ennuis avec leur banquier … La cause ? Les chaussures ! Ces filles là n'ont rien avoir ensemble. Chacun à un secret, enfouis et bien enfouis. Leur amitié va se créer et se tisser pour devenir effroyable à quiconque essais de toucher au groupe !
J'ai adoré la légèreté de ce roman. Moi n'étant pas fan de Chick-Lit, souvent trop nian-nian à mon goût, je me lance quand même et c'est la belle surprise ! Shoe Addicts n'est pas un livre de belle femmes, riches et célèbres croquant la vie à pleine dent. C'est un livre qui porte aussi sur les problème que chacun – poids, phobie, adultère – peut rencontrer dans sa vie. L'Amitié avec un grand " A " est au rendez-vous ! A mon goût un peu trop d'effusion à chaque réunions des Shoe Addicts mais c'est une très légère nuisance. En plus d'entrer dans l'univers de grands créateurs, nous parcourons des quartiers Américains dont le nom résonne délicieusement aux oreilles : exotisme et paradis ! Mais tout est bien qui finit bien pour nos héroïnes, même si les choix sont difficile … Non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fee-tish
  13 septembre 2011
Un livre chick-lit, c'est parfait pour se détendre entre deux thrillers. Et là, je suis contente de mon choix car c'est un livre vraiment rigolo et plein de tendresse féminine. Et puis évidemment, plein de chaussures ! En tant qu'accro, forcément j'ai aimé. Surtout que le concept du roman c'est le shopping pour compenser des désillusions de la vie.
Nous suivons en effet quatre femmes, d'une vingtaine d'années à trente-huit ans. Tout d'abord Lorna, une jeune femme, serveuse, qui a du mal à rallier les deux bouts ; Sandra, jeune femme agoraphobe qui ne sort quasiment jamais de chez elle ; Joss, nounou à la solde d'une femme plus qu'autoritaire et enfin Hélène, la femme d'un sénateur dont la vie n'est pas aussi rose qu'on pourrait l'imaginer. Chacune de ces femmes vont se rencontrer grâce au groupe "Shoe addicts anonymes". Finalement, elles étaient toutes seules et vont se créer un cercle d'amies qui vont s'entraider. Sans cesser de craquer pour des chaussures !
C'est un livre vraiment plaisant, qui se lit rapidement. Il me tarde de lire le second opus "Les secrets d'une shoe addict".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Anasia62
  05 août 2014
J'ai adoré ce livre, j'avoue qu'après Blonde Attitude que je n'avais pas du tout apprécié il n'était pas difficile de faire mieux.
J'aime le fait qu'il y est l'histoire de 4 jeunes femmes qui ont chacune des"problèmes" mais qu'une passion commune réunie les chaussures. C'est une belle histoire d'amitié qui nous fait comprendre que quelque soit les soucis que nous avons nous pouvons les surmonter si nous sommes bien entourés.
Cela nous apprend également que même si on est passionné par quelque chose il ne faut pas laisser celle-ci prendre une trop grande place dans notre vie, car cela peut être dangereux comme Lorna. Lorna est tellement accro aux chaussures qu'elle en achète même si elle est hyper endetté.
C'est bête mais ce bouquin m'a donné envie d'acheter plein de chaussures de marques ou non (vu mon budget ça sera sans marque) et de créer un groupe permettant aux femmes de faire des échanges réduisant ainsi leurs dépenses.
Enfin, très bon bouquin, très lèger parfait pour l'été ou pour toute personne désirant se détendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Bellisa55Bellisa55   15 août 2017
Du sexe en boîte. Voilà ce que c'était. Du sexe en boîte... troublant, excitant, décadent.
Lorna Rafferty écarta le papier de soie et aussitôt l'odeur entêtante du cuir envahit ses narines, envoyant un frémissement familier au plus profond de son être. Même après s'être tant de fois soumise à ce rituel, la sensation - cette excitation - ne perdait rien de son pouvoir.
Puis elle effleura le cuir aux coutures serrées et sourit. C'était plus fort qu'elle... un vice délicieux poussé à son paroxysme sensuel, tactile, hédoniste... qui la faisait frissonner de la tête aux pieds.
Elle fit courir ses doigts sur la surface lisse, glissa sur la cambrure gracieuse comme un chat qui s'étire sous le soleil de midi ; sourit à la pointe, affûtée mais gratifiante, du talon aiguille. Oui. Oui...
Le pied.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Chicky-pooChicky-poo   23 février 2011
Du sexe en boîte. Voilà ce que c’était. Du sexe en boîte… troublant, excitant, décadent.
Lorna Rafferty écarta le papier de soie et aussitôt l’odeur entêtante du cuir envahit ses narines, envoyant un frémissement familier au plus profond de son être. Même après s’être tant de fois soumise à ce rituel, la sensation -cette excitation – ne perdait rien de son pouvoir.
Puis elle effleura le cuir aux coutures serrées et sourit. C’était plus fort qu’elle… un vice délicieux poussé à son paroxysme sensuel, tactile, hédoniste… qui la faisait frissonner de la tête aux pieds.
Elle fit courir ses doigts sur la surface lisse, glissa sur la cambrure gracieuse comme un chat qui s’étire sous le soleil de midi; sourit à la pointe, affûtée mais gratifiante, du talon aiguille. Oui. Oui… Le pied.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ShereadsabookShereadsabook   16 juillet 2009
Si repousser des pensées désagréables à propos d'argent permettait de brûler des calories, Lorna ne porterait qu'une taille 36. [...]
Joss, en revanche, était complètement perdue. Une chaussure, c'était une chaussure ! Elle aimait bien ces filles, mais elle ne comprendrait jamais comment elles pouvaient devenir aussi dingues dès qu'il s'agissait d'une paire de pompes.
Commenter  J’apprécie          20
tiboudne62tiboudne62   14 juin 2012
_ Four big L : Live, Love, Laugh, and get Laid.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14965 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre