AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Florence Mantran (Traducteur)
ISBN : 2754008292
Éditeur : First (16/10/2008)

Note moyenne : 2.59/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Tandis que Lucy attend une greffe de cœur à Londres, Will sillonne l'Europe pour tenter de donner un sens à l'héritage que sa mère lui a légué. Une quête qui les liera, Lucy et lui, de façon inextricable et ce, à tout jamais. Mais parviendra-t-il à répondre aux questions qui le taraudent ? D'autant que Will n'est pas le seul à rechercher les vérités qui se cachent au cœur du labyrinthe de la Rose...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Myrtle
  18 juillet 2011
Le Da Vinci Code à la sauce Marc Levy
Le lecteur est tout d'abord enchanté : un bel ouvrage cartonné, avec des petites fiches cartonnées en début d'ouvrage, à détacher, pour vivre l'aventure avec les personnages… le livre est épais, le thème est un thriller mystique, de quoi s'évader de notre terne réalité ! Belle promesse … pour une grande déception.
Mais intéressons nous d'abord à l'histoire. Will, jeune homme libre et cabotin, sillonne l'Europe sur sa moto pour découvrir le mystère caché derrière l'héritage que lui a légué sa mère : un mystérieux texte accompagné d'une clé. Pendant ce temps-là, Lucy, personnage clé du roman, subit une transplantation cardiaque assisté du frère de Will, Alex, un pur scientifique, mais non dépourvu de charme. le décor est planté, le mystère s'installe, et soudain, tout se renverse. Will meurt. On pourrait croire à un accident de moto, mais certains éléments sont bien trop troublants… Lucy, se liant peu à peu avec Alex, va devoir faire face à son destin, complètement inattendu et se battre pour résoudre l'énigme du labyrinthe de la rose…
Malgré une intrigue alléchante, le lecteur va vite désenchanter… le livre est bourré de clichés : c'est le combat des gentils contre les méchants, et tout est couleur rose bonbon : des bons sentiments, de l'amour passionné… Bref, il faut aimer les thrillers à la sauce guimauve.
En ce qui concerne la touche mystique du récit, on a l'impression que l'auteur essaie tout simplement de perdre son lecteur avec des références éparpillées dans des époques et des contextes très différents. Ainsi, que vient faire Shakespeare dans tous ces mystères ?
Et le côté esthétique de l'ouvrage (peut être le moins décevant si l'on reste indulgent) : les cartes pour « se laisser entraîner sur la piste des mystères du labyrinthe ». Rien d'interactif, les cartes sont de simples copies de passages énigmatiques du roman, des phrases en latin, des symboles… le lecteur n'est jamais sollicité, il peut, à la rigueur, apprécier les dessins au dos des cartes.
On ressort donc très déçu de cette lecture, qui nous promettait tant, et qui, pendant près de 500 pages, nous ennuie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cath36
  05 mars 2011
Malraux disait que le XXI ème siècle serait religieux ou ne serait pas. D'accord. Mais pour l'amour de ce fichu ciel pitié ! basta ! STOP !Je veux bien "m'élever au-dessus des déceptions de l'âme et comprendre l'Esprit divin". Je veux bien, pour faire bonne mesure, tenter "la communication avec les anges, via leurs saints noms en hébreu" afin d'aller "directement à Dieu sans aucune restriction doctrinale." En faisant un gros effort j'irai même jusqu'à "explorer de façon scientifique la philosophie occulte, en passant par l'alchimie et l'astrologie, les mathématiques et la géométrie, tout ce qui peut rapprocher l'homme de Dieu" (excusez du peu). Mais bon ,voilà quoi ! trop c'est trop ! Ajoutez à cela des atermoiements sentimentaux entre une opérée cardiaque et son chirurgien (où le charme, lui, n'opère pas,) et vous obtiendrez (encore) un roman de pseudo vulgarisation historico-religieux et scientifique. Je croyais qu'avec le "Da Vinci Code" on avait atteint le summum du genre, mais non. Apparemment on retourne de plus en plus à l'obscurantisme.S'il y a des romans de gare, il y a aussi des romans de train : à ne lire que quand on est coincé des heures dans un TGV en panne. Et encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PLUMAGILE
  06 février 2010
D'abord, vous avez en main le livre. Pas ordinaire, comme livre. Une coque rigide renfermant à gauche un jeu de fiches (dont on croit comprendre qu'elles sont les carnets de John Dee mais dont vous me direz à quoi elles servent si vous le découvrez !), et à droite le livre lui-même (468 pages).
Le pitch alléchant vous laisse espérer un jeu, un défi, une plongée au coeur d'une intrigue palpitante qui va faire pétiller vos neurones, et là… commence la déception. J'ai réussi à lire 62 pages en 5 jours !! Je m'endormais sur le livre : l'histoire est confuse… c'en est presque risible.
Mais je n'aime pas capituler trop vite ; alors, vaillant petit soldat, je me suis accrochée ! Ouff, ça n'a pas été simple. Un paragraphe commence avec un personnage qui tout à coup devient un autre, un autre qui n'est pas censé être là se met à parler, la traduction n'est pas bonne avec un vocabulaire simple, voire simpliste, des tournures-clichés… Bref, une écriture bof… Une phrase comme « un oignon qu'Alex venait de jeter dans la casserole se mit à gémir » ou « le travail de me gène pas » ça sent la mauvaise traduction – une autre comme « c'était son habitude et, selon elle, un tort qui lui jouait les pires tours » ça sonne mal… Et des exemples comme cela il y en a beaucoup.
Donc, malgré le bel Alexander, la fragile Lucy et l'attachant Simon, j'ai atteint la page 130, le livre me tombe des mains et je ne vais pas m'acharner. Tant pis pour moi si je passe à côté de l'histoire de John Dee et du mystère du labyrinthe de la cathédrale de Chartres !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kourai
  18 mai 2012
J'ai acheté ce livre car j'ai cru me retrouver devant quelque chose de semblable au «Da Vinci Code».
J'ai tout de suite vu qu'à la fin du livre se trouvait des énigmes. J'ai pensé que c'était un livre interactif et que je pourrais les résoudre avec les personnages. Je me suis trompée!! Oui, toutes les énigmes se trouvent à la fin du livre et il vous est même conseillé d'aller sur le site du livre (http://www.theroselabyrinth.com/) pour pouvoir les télécharger et trouver ce que les personnages n'ont pas su découvrir. Je ne l'ai pas fait.
Alors je vous dit tout de suite, j'ai rien compris à ce livre! En tout cas, j'ai rien compris à l'intrigue principale. J'ai trouvé ça désespérément compliqué et décousu. Au début, je me suis dit: «Allez ma vieille, creuses-toi les méninges. Fais un effort!». Après un quart du livre, je me suis rendu compte que cela ne servait strictement à rien. J'avais l'impression que l'auteur faisait exprès de ne pas tout expliqué et qu'elle avait écrit ce livre pour les fan de John Dee. Moi, à part savoir qu'il est anglais et qu'il était consultant pour la reine Elisabeth I, je n'y connais rien à rien. Alors j'aurai bien aimé que quelqu'un me dise que c'était pas pour moi et que j'y perdais du temps et de l'argent!
En ce qui concerne l'écriture, elle est aussi décousue que l'histoire. Tantôt on est dans la tête d'un personnage, tantôt dans une autre. Tantôt on est au 17ème s., tantôt au 21ème. Et en plus, parfois tout se mélange et on sait même pas pourquoi!
La seule chose que j'ai aimé ce sont les personnages. Lucy est très touchante et on a envie de la connaitre et de l'aider. Elle est petite et fragile mais elle a plein de caractère. Alex est l'homme sur lequel on peut se reposer et qui sera toujours là quand on a un problème. Simon m'a bien fait rire et serait un meilleur ami génial. En bref, la seule raison pour laquelle j'ai fini ce roman, c'est pour eux.
Bon! Donc, au final, je n'ai pas aimé ce livre! de plus, je ne peux même pas dire que j'y ai compris quelque chose. Si vous tombez dessus, je ne vous le conseille pas à moins que vous soyez passionné de John Dee! Et même à ce moment-là je ne suis pas sûr que vous comprendriez tout...

Lien : http://kouraisofa.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mimosa
  03 août 2010
D'un côté une jeune-femme qui attends qu'on lui greffe un coeur, et de l'autre un homme à la recherche du sens de l'héritage légué par sa mère. Deux destins qui vont se croiser.
Un début prometteur, un livre annoncé comme un thriller mêlé à une jolie histoire d'amour. Il y a tous les ingrédients pour passer un bon moment... mais le résultat n'a pas été à la hauteur de mes attentes.
J'ai trouvé les personnages attachants, mais l'histoire vraiment confuse.
C'est dommage.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
StelphiqueStelphique   11 septembre 2016
Mais il faut te lancer, maintenant , ma belle. Car aucun soulier de vair ne saura sauver Cendrillon, si elle laisse passer une si belle occasion.
Commenter  J’apprécie          230
StelphiqueStelphique   28 août 2016
Je suis ce que je suis, et ce que je suis est ce que je suis. J'ai la volonté d'être ce que je suis, et ce que je serai ne sera que ce que je suis. Si je veux être, je voudrais n'être pas davantage que ce que j'étais. Si j'étais ce que je voudrais être, on se demandera toujours ce que je suis ou ce que j'étais. Je voudrais changer le Mur, et accomplir ma Volonté.
Commenter  J’apprécie          40
StelphiqueStelphique   26 août 2016
-Saurez vous utiliser toute la force de votre volonté pour préserver vos idéaux d'amour et d'harmonie universelle, et les garder aussi frais que la rosée?
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Titania Hardie (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1685 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre