AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266295857
432 pages
Éditeur : Pocket (05/09/2019)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 82 notes)
Résumé :
Couples, amis, adolescents : quand tout bascule…

Kim et Jeff Sanders habitent une jolie banlieue de San Francisco, où tout le monde connaît tout le monde. Leur fille, Hannah, est scolarisée dans un lycée huppé de la ville. Pour ses seize ans, elle décide de faire une fête à la maison. Un anniversaire avec ses amis, où tout ne peut que bien se passer.
Et où tout se passe très mal.
Quelques jours plus tard, le couple exemplaire de Kim et J... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  23 septembre 2018
L'Anniversaire est un livre qui me laisse perplexe , ni j'ai aimé, ni j'ai pas aimé…
Il ne coche pas vraiment les cases habituelles d'un roman policier classique , on n'y trouve pas de cadavre, pas d'enquête et la moitié du roman pourrait être considérée comme de la littérature pour "jeunes adultes".
Aujourd'hui , c'est l'anniversaire d'Hannah et l'on peut dire que sa conception d'une fiesta réussie n'est pas vraiment celle de sa mère. Kim Sanders a prévenu : pas d'alcool, de drogues, de garçons, films pornos, etc, etc... mais Hannah , dont c'est les seize ans, a besoin d'être considérée comme une fille "cool" et va transgresser à peu près toutes les règles, afin de faire partie du cercle très fermé , des élèves en vue de son lycée. Au cours de la soirée, les choses vont déraper et un terrible accident, arriver.
On est aux USA, et en cas de conflit, les procès sont légion..., Le couple Sanders qui déjà, n'était pas "en pleine forme" , va devoir affronter ses responsabilités , à savoir , ne pas avoir surveillé des enfants mineurs sous leur toit.
Crise du couple, délitement de leur côte de popularité au sein de leurs "amis", mais pas seulement… Hannah va devoir , elle aussi , affronter les répercutions de sa soirée au lycée car après un tel drame, sa popularité pourrait bien dégringoler vite fait !
Beaucoup , beaucoup d'aspects de ce roman m'ont dérangé…
En tant que lectrice française, je n'ai pas perçu toute la complexité du procès. Je n'ai par exemple, pas compris, pourquoi Hannah ne parlait pas à ses parents et leur avocate , de ce qui c'était vraiment passé à la soirée. Peut-être que cela aurait pu faire basculer les choses à leur avantage ?

L'autre aspect qui m'a dérangée , c'est que l'auteur oscille entre le roman à suspens (léger) pour adultes et celui pour ados, comme si elle n'arrivait pas à choisir . Je crains que pour certains lecteurs, ces histoires de lutte de pouvoir entre lycéennes paraissent un peu puériles et très américaines . J'ai tellement lu d'histoires de ce type dans de vrais romans pour ados, mieux exploitées, plus subtiles…
L'Anniversaire compte beaucoup de personnages mais aucun n'est vraiment fouillé et sympathique. La mère est trop rigide , trop caricaturale et quand elle veut se "lâcher" , on n'y croit pas trop. le père est fuyant , un peu effacé et mou…
le couple contribue à instiller une impression de froideur au roman, à garder le lecteur à distance..
La fille , Hannah est ambivalente , en ado qui veut être intégrée parmi les camarades border line . C'est le personnage le plus crédible dans ses évolutions , celui pour lequel on a le plus d'empathie ( en dehors de la victime et sa famille).

Le voile est levé dés la moitié du roman , sur ce qui est arrivé à cette fameuse "party", donc le suspens ne vient pas de là, mais plutôt du caractère des protagonistes. Certains personnages iront-ils jusqu'au bout ? Est ce que cela va s'arranger pour certains ?
L'auteur terminera sur une "pirouette" , ça plait ou ça ne plait pas …
Un thriller qui m'a légèrement laissée sur ma faim au niveau du contenu ( un peu mou sur tous les plans) , mais qui m'a surprise par certaines répliques amusantes. Si on le voit comme un thriller young adult, alors il saura trouver son public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
jeunejane
  16 décembre 2019
Kim et Jeff habitent la banlieue cossue de San Francisco.
D'ailleurs, au début, les détails ne manquent pas pour souligner leur richesse mais cela aura son importance pour la suite car cela va susciter l'envie des plus démunis qu'eux.
Kim, une maman fort stricte, accepte d'organiser un anniversaire pour les 16 ans de sa fille Hannah qu'elle idéalise au plus haut point.
Cela se passera avec quelques amies mais ce que Kim ne sait pas, c'est que Hannah est prête à tout pour s'intégrer parmi ses copines même introduire de la drogue, des médicaments et de l'alcool.
La fête tourne mal et Ronni, gravement blessée perd un oeil.
Tout part en vrille, la mère de Ronni, une mère dans le besoin va réclamer des dommages et intérêts faramineux aux parents de Hannah.
Les autres parents ne témoignent pas de sympathie à Kim et Jeff. de quoi se décourager d'organiser une fête pour ses ados.
Le temps défile très vite dans le roman mais l'action est lente.
La petite phrase de la couverture "Une famille que vous allez adorer détester", je la ressens comme un malaise que j'ai éprouvé en lisant ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
kateginger63
  25 septembre 2018
Une fête d'ados qui tourne au vinaigre
*
Un résumé accrocheur. Un thème très à la mode. On nous promet une descente aux enfers. Ok, je me lance.
La couv': Une allumette brûlée qui a déclenché une série d'évènements cataclysmiques. Et voilà, le ton est donné.
*
Une banlieue huppée un peu bobo de San Francisco, une famille parfaite, des parents sur-protecteurs, des adolescents bien équilibrés. Mais.....
Une fête d'anniversaire qui dérape et voilà que tout le vernis se fissure.
Nous nous retrouvons donc dans un thriller domestique, pas de crimes, pas d'enquête mais alors des secrets bien enfouis qu'on déterre, il y en a à la pelle !
*
Ce roman me fait penser aux séries TV telles Desperate Housewives ou alors Pretty little liars.
La fête d'anniversaire d'une jeune fille de 16 ans est juste un prétexte pour démystifier les comportements si parfaits de cette « middle-class » américaine « bien sous tous rapports et « bien-pensante ».
On entrevoit ici les défauts bien réels des personnages : cruauté, lâcheté, intransigeance, rigidité, réputation irréprochable.
*
Un roman oppressant et malsain dont l'adolescence est montrée ici sous les pires travers. Justement j'ai deux filles (16 et 14 ans), j'ai envie de les protéger au maximum contre toutes les tentations mais j'ai aussi conscience que malgré toutes les mises en garde, mes filles voudront expérimenter et utiliser leur libre-arbitre.
*
Ce thriller m'a fait peur. De surcroît, je trouve que l'auteure a réussi à distiller les plus vils défauts dans chacun des personnages (hormis peut-être Hannah, la fille naive et compatissante) nous les rendant très réels.
Le rythme de ce drama psychologique a été bien orchestré : pas de temps morts, des chapitres courts et surtout polyphoniques – ce qui apporte des points de vue intéressants.
Une chronologie linéaire, rappelant le nombre de jours passés après cet événement terrible, fait monter la pression.
Je trouve la fin (épilogue) assez triste ( ben oui, je me suis attachée à la famille Sanders finalement, malgré leurs comportements abjects). le dernier paragraphe m'a surpris concernant un des personnages.
Mais ainsi va la vie. Rien n'est jamais rose et parfait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Ogrimoire
  07 juin 2018
Ce livre est un récit de la décomposition. Décomposition de la famille Sanders ; décomposition de plusieurs personnalités ; décomposition d'un tissu social.
On commence tranquillement, mais rapidement une ambiance bizarre s'installe. Kim Sanders, la mère d'Hannah, est obsédée par sa réussite sociale. Elle ne laisse aucune latitude à sa fille – son fils, de quelques années plus jeune, est encore essentiellement concentré sur le football – : elle s'obstine à la voir comme une enfant, et continue à vouloir appliquer sans nuances ses préceptes parentaux. Mais, rapidement, on découvre qu'elle ne laisse pas non plus beaucoup d'espace à son mari, Jeff, vice-président de l'entreprise dans laquelle il travaille, qui se plonge dans l'entraînement – course, vélo, natation – pour retarder le moment de rentrer chez eux. Elle-même a conservé une petite activité professionnelle dans la communication – elle est rédactrice -, occasion pour elle d'un flirt sans grandes conséquences avec le graphiste free-lance qui l'accompagne. Mais tout ce petit monde bien ordonné – trop ? – va littéralement voler en éclats.
Il n'y a pas de mort dans ce livre – ce qui est rare dans un thriller -, mais l'histoire n'en est pas moins très noire. Chaque personnage a ses petits secrets, plus ou moins avouables, qui vont lui sauter au visage. Et on découvre rapidement comment, surtout dans une société très ancrée sur des réseaux de sociabilité comme les États-Unis, un petit secret n'implique jamais uniquement celui qui le porte. Et quand chacun se révèle, quand le vernis d'éducation, de raison, de respectabilité commence à se craqueler, ce sont les côtés les plus noirs de l'âme humaine qui resurgissent.
Ce livre se lit très facilement. En fait, il m'a presque donné l'impression de regarder une série qui serait un mélange entre Desperate housewives et Pretty little liars : les mensonges des parents viennent encore renforcer le côté border-line des adolescents… le personnage de Lauren est particulièrement vénéneux, et, même si on n'a finalement jamais le fin mot de cette personnalité d'une grande perversité – est-elle, comme Jeff le pense confusément, surtout une petite fille malheureuse qui ne parvient pas à trouver sa place ? Ou bien est-elle définitivement une redoutable manipulatrice ?
C'est efficace, et ça fait assez froid dans le dos. Jamais de soirée d'anniversaire d'ado chez moi ! Mais ce que j'ai trouvé le plus réussi, c'est que tous les personnages parviennent à éveiller quelque chose en nous, et évoluent au fur et à mesure des développements de l'histoire. Jeff est parfois lâche, mais parfois attachant ; Kim est psycho-rigide, plutôt agaçante, mais elle reste humaine ; Lisa, la mère de Ronni, est extrême, mais on sent qu'elle est surtout marquée par son propre passé qu'elle n'a pas fini de dépasser ; Hannah se cherche, elle tâtonne, mais elle sait se montrer courageuse.
Et, en toile de fond, on retrouve tous ces personnages secondaires qui incarnent le pire de ce que l'on trouve aujourd'hui sur les réseaux sociaux, en prenant partie sur l'émotion, sans recul ni réflexion, simplement sur des apparences, et, pour la population adolescente, avec la cruauté des enfants… Cette partie de la description est, malheureusement, extrêmement réaliste…
Lien : https://ogrimoire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Billie72
  08 janvier 2021
Kim veut être une mère parfaite. Kim veille à ce que ses enfants jouent d'un instrument de musique et fassent du sport, ne disent pas de gros mots et suivent un régime sain et équilibré.
Jeff, son mari, vit plus ou moins sous la coupe de sa femme depuis ce que l'un et l'autre considèrent comme un écart de conduite. Pour éviter la confrontation, il s'investit dans son travail et l'entraînement sportif.
Leurs enfants Aidan et Hannah fréquentent un lycée privé aux frais de scolarité élevés et subissent docilement une éducation sans fantaisie.
La famille habite une grosse maison dans la banlieue cossue de San Francisco, monsieur roule en Tesla, madame travaille à mi-temps parce qu'elle le désire, s'occupe de sa famille et rencontre ses amies à la salle de gym et au salon de thé.
Le jour des seize ans de Hannah, la vie de cette famille en apparence « parfaite » bascule suite à un terrible accident.
Le roman parle de mensonge et de dissimulation, d'apparences et de faux-semblants, de jalousie et de désirs refoulés, de popularité et de harcèlement scolaire, de blessures et de réparation, de culpabilité et de revanche.
A la peinture sans concession d'une classe sociale souvent représentée dans la littérature américaine contemporaine et dans les séries, se mêle un portrait assez fouillé de la psychologie des personnages, qui évoluent au fil de l'histoire.
L'univers m'a fait penser à d'autres auteures américaines que j'apprécie beaucoup : Laura Kasischke, Liane Moriarty ou la canadienne Joy Fielding.
J'ai bien aimé et recommande cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   23 septembre 2018
Lauren et Hannah partirent chacune dans une direction opposée pour rejoindre leurs classes.
" On se capte plus tard, fit Lauren.
- J'aimerais bien, répondit Hannah, mais je suis privée de sortie.
- On peut faire péter la dernière heure. T'as quoi, toi?
Commenter  J’apprécie          230
jeunejanejeunejane   16 décembre 2019
- Qu'est-ce que tu ferais si ta parfaite Hannah perdait un œil ? Ta fille défigurée ne ferait pas tache dans ta petite vie parfaite?
Kim pleurait désormais.
- Je l'aimerais et je l'aiderais...Je ne montrerais pas les gens du doigt en lançant des accusations !
- Tu perdrais la tête, oui, s'esclaffa Lisa. Tu ferais brûler la ville entière afin que quelqu'un paie pour l'avoir fait souffrir !
Commenter  J’apprécie          140
iris29iris29   22 septembre 2018
Sa mère avait beau avoir essayé de lui inculquer certaines valeurs, avoir des vingt à l'école n'était pas ce qui comptait le plus au monde, en réalité. Survivre, voilà ce qui importait.
Commenter  J’apprécie          240
iris29iris29   21 septembre 2018
Hannah et Aidan grandissaient dans une bulle, surprotégés , fades… Sa femme en faisait de parfaits gamins en plastique dignes de la chaine Disney. Quel genre d'adultes deviendraient-ils ? Mon Dieu, il en tremblait rien que d'y penser.
Commenter  J’apprécie          180
iris29iris29   22 septembre 2018
Un quart de secondes, elle pensa à ses études sur le bouddhisme : acceptation du destin, sans question ni affect.. .Le bouddhisme n'est pas une philosophie adaptée aux mères.
Commenter  J’apprécie          221

Video de Robyn Harding (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robyn Harding
"L'anniversaire" de Robyn Harding - book trailer
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2015 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre