AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824605359
Éditeur : Terra Nova (05/11/2014)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Un bâtiment sinistre perdu sur une île de la Nouvelle-Angleterre : voici à quoi ressemble l’hôpital dans lequel le docteur John Shepherd débarque pour travailler sous la direction du Dr Morgan.


Progressivement, Shepherd découvre les méthodes thérapeutiques de Morgan et ce qu’il inflige à ses patientes. L’une d’elle l’intrigue particulièrement. Jane est une étrange jeune fille amnésique, fascinée par les livres, mais qui ne réussit pas lire. C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  22 novembre 2014
Eh, oh, c'est quoi cette tromperie sur la marchandise ?
Si j'avais dû payer ce livre, j'aurais envoyé une demande de remboursement dès la dernière page lue, car j'ai eu l'impression qu'on s'était moqué de moi.
Sans entrer dans les détails pour ne gâcher la lecture de personne, je dirais simplement que le titre et la quatrième de couverture parlent tous les deux de quelque chose de très attrayant aux yeux de tout passionné par les livres mais qui ne sera finalement que très secondaire dans l'histoire et que de plus, nous n'aurons même pas d'explication finale.
Moi, quand on m'annonce une histoire qui se passe dans un hôpital psychiatrique, où un médecin pratique des traitements particuliers sur ses patientes et où il y a notamment une jeune fille fascinée par les livres mais incapable de les lire, je plonge sans trop réfléchir. Et là, c'est la claque, car rien ne m'a plu ou presque dans ce récit, hormis la qualité de l'écriture, ce qui n'est déjà pas si mal mais semble un peu insuffisant quand, côté intrigue, c'est aussi plat qu'une piste d'atterrissage.
J'ai eu l'impression de relire un « Alice » les romans légèrement mystérieux de mon enfance, où une jeune femme résout des petites enquêtes...sauf que je n'ai plus 10 ans  et que désormais j'attends un peu plus de suspense.
Ici, tout est prévisible, les pseudo-mystères sont affligeants de banalités, les personnages n'ont aucune caractéristique, ni physique ni psychologique, il n'y a pas de description de l'hôpital psychiatrique ni de l'île sur lequel il est situé, on ne sait même pas à quelle époque tout ceci est censé se passer et surtout il manque des réponses à presque toutes les questions que j'ai pu me poser en cours de lecture.
Un tome 2 pourrait éventuellement apporter des réponses mais vu le déroulement et la fin de l'histoire, cela semble fortement improbable.
Je ne sais pas si le récit était censé faire peur, être intrigant ou devait plutôt plaire aux amoureux des livres mais moi, j'attendais tout ça à la fois et je n'ai rien eu !
Alors, oui, l'écriture est belle, les phrases sont travaillées et plaisantes à lire mais pour le reste, j'ai eu l'impression de lire une ébauche de roman pour un jeune public car tout est tellement attendu et prévisible que le peu de suspense qu'il aurait pu y avoir s'auto-détruit tout seul et nous laisse abasourdis par tant de lieux communs.
Ah, j'oubliais, le roman fait environ 300 pages mais est écrit en caractères assez gros, j'ai presque cru que c'était un livre dédié aux personnes ayant des problèmes de vue mais je crois maintenant que c'était peut-être juste une technique pour rendre le roman un peu épais et lui donner une consistance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
Souri7
  24 septembre 2016
Au départ, j'étais très enthousiaste sur ce livre mais après le chapitre 20 (LA GRANDE RÉVÉLATION QUI CASSE L'AMBIANCE :LolLolLolLol: ), je suis allé de désillusion en désillusion Je ne peux malheureusement pas en dévoiler trop même sous forme de spoiler car j'en connais qui ne peuvent résister à les lire mais vous changez de ressenti très rapidement sur certains personnages d'une part... et la fin vous laisse perplexe
Prenons d'une part le titre du livre, "L'étrange fille qui ne pouvait pas lire" ... ce titre laisse entendre une histoire centrée sur Jane... mais désolé de vous le dire ... vous n'en apprendrez pas grand chose de plus. L'auteur nous laisse dans un flou absolu sur les raisons de son amnésie, de son "impossibilité" à lire, de son passé.... le titre semble avoir été choisi afin de provoquer l'envie du lecteur dans son choix d'achat mais .... le contenu ne correspond pas réellement au livre (
Vous comprenez en lisant la page de remerciements à la fin le pourquoi du comment.... CE LIVRE EST EN FAIT LE TOME 2 DE Florence & Giles !!!!!! Un livre non encore publié en France (merci les éditeurs !!!!)
Dans ce premier tome, nous avons l'histoire de Jane en réalité Florence... de son passé bref.... ce qui nous aurait été bien utile pour apprécier les subtilités du récit, les allusions et autres.
Bon, si on fait abstraction de cela, l'histoire en elle-même est plutôt passionnante avec des rebondissements assez sidérants notamment sur Shepherd (
Par contre, je trouve que l'auteur a manqué par moment de travail d'approfondissement... Certaines scènes, certains faits sont relatés rapidement sans aucune explication. le passé de Shepherd nous est certes dévoilé par petit bout mais l'on ne comprend pas réellement ce qu'il faisait par exemple dans le train (y était-il volontairement ou de force ? )...
La fin du récit est pour moi "molle" et "prévisible".
Bon pour résumer, je pense que si j'avais eu en tête le tome 1, j'aurai peut-être apprécié avec plus d'objectivité ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Cathleroy
  03 janvier 2015
Heureusement que tous les goûts sont dans la nature sinon il n'y aurait pas de débat, le fait est que je n'ai pas du tout le même ressenti sur ce livre que "Le Pamplemousse" dont la critique est juste sous la mienne.
Je n'ai trouvé en rien que la 4ème de couverture abusait le lecteur car on trouve dans ce roman tous les ingrédients qui y sont résumés.
Tout d'abord, ok c'est écrit gros mais je ne pense pas que ce soit pour faire paraître le livre plus gros. Ensuite, personnellement je n'attends pas de tome 2 car j'ai eu les explications que j'attendais avant le mot fin. Il est vrai que ça se lit vite (je l'ai lu en 2 fois) mais je ne pense pas que ce soit un défaut vu la hauteur de la PAL de nombre d'entre nous !!
En résumé, j'ai trouvé ça plutot bien écrit sans moments de répit dans l'histoire et je suis ravie de mon 1er choix de lecture de l'année tout juste commencée.
A vous de juger à votre tour :)
Commenter  J’apprécie          85
Pinklychee
  07 décembre 2015
Dès que j'ai vu ce livre, avec sa magnifique couverture et son résumé promettant une histoire à la Shutter Island, je l'ai voulu. Même si l'on est loin du mythique livre de Dennis Lehane, ce roman m'aura tout de même fait passer un agréable moment.
Un bâtiment sinistre perdu sur une île de la Nouvelle-Angleterre: voici l'hôpital dans lequel le docteur John Shepherd débarque pour travailler sous la direction du Dr Morgan. Progressivement, Shepherd découvre les méthodes
thérapeutiques de Morgan et ce qu'il inflige à ses patientes. L'une d'elle l'intrigue particulièrement: Jane est une étrange jeune fille amnésique, fascinée par les livres, mais qui ne réussit pas à lire. Comme si quelqu'un, avant, le lui avait interdit. Shepherd se plonge dans les mystères du passé de Jane. Il se rend également compte que tous les occupants de l'asile ont leurs secrets. Qui est cette femme aux pulsions meurtrières qui erre la nuit dans les couloirs? Pourquoi l'infirmière en chef le déteste-t-elle autant? Et pourquoi est-il formellement interdit de se rendre au dernier étage?
J'avoue que je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus fantastique, à une ambiance à la Shutter Island, et si au final ce livre a été plutôt agréable, il ne restera pourtant pas dans les annales. Bien qu'il soit relativement court avec ses 300 pages, par moments je l'ai trouvé un peu long, la faute aux (trop) nombreuses répétitions.
L'ambiance est énigmatique à souhait, de ce côté-là je n'ai rien à redire. le style est plutôt simple, ce qui permet une lecture fluide et sans grande difficulté. L'histoire est agréable, sans grande surprise cependant puisque j'avais deviné le secret du docteur Morgan bien avant la fin.
Les personnages sont tous très bien croqués, le docteur Shepherd est sympathique bien qu'on sente qu'il cache des secrets pas forcément avouables; Morgan, le directeur de l'asile, m'a déplu de par son obstination à croire que lui seul a raison et par son mépris de l'opinion des autres; j'ai adoré détester Mme O'Reilly; quant à Jane Dove, la patiente que Shepherd prend sous son aile, elle m'a beaucoup émue par sa naïveté et son innocence.
Ce livre nous prouve une fois encore que les apparences sont trompeuses, surtout en ce qui concerne le docteur Shepherd et Jane Dove. C'est également un clash entre deux méthodes de travail sur la folie, deux visions de la médecine, entre Morgan l'adepte des bains d'eau glacée et des chaises de contention et autres joyeusetés, tandis que Shepherd croit à l'enseignement de Traitement moral, qui consiste à traiter les patients avec douceur afin de les soigner petit à petit.
Morgan tourne cette méthode en dérision et n'y croit absolument pas, n'hésitant pas à dénigrer ouvertement son confrère. Puisque les deux hommes ne trouvent pas de terrain d'entente, Morgan accepte de laisser Shepherd soigner une patiente selon ses préceptes, et c'est Jane Dove qui sert de cobaye.
Cette dernière titille la curiosité de notre bon docteur de par son amnésie, son langage bizarre et sa peur des livres: elle est incapable de lire et sous-entend que quelqu'un le lui aurait interdit, devenant étrangement mal à l'aise en présence d'ouvrages sans images. Réalité ou affabulation?
Une relation étrange se noue entre le docteur et sa patiente, jusqu'à une fin que j'avais plus ou moins devinée, et que j'ai beaucoup appréciée, je ne vois pas comment le livre aurait pu se terminer autrement, c'est bien trouvé quoique assez malsain!
Le seul gros point négatif, ce sont les répétitions: Shepherd n'arrête pas de se demander quand et comment il va bien pouvoir fuir l'île et l'hôpital, d'avoir peur d'être démasqué, et je me suis franchement lassée de toujours voir revenir les mêmes interrogations.
Il n'en reste pas moins que ce petit roman est idéal à lire en période d'Halloween, malgré un style un peu jeunesse il vous garantira quelques frissons et le suspense est présent jusqu'au bout: même si ce n'est pas le roman de l'année, il devrait néanmoins vous faire passer un bon moment.
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pupucing
  18 février 2015

Fin 1890, une île perdue au large de la Nouvelle-Angleterre, un hôpital psychiatrique pour femmes, dirigé par le docteur Morgan et surtout madame O'Reilly, infirmière en chef, des protocoles de soins drastiques pour ne pas dire draconiens.
C'est dans cet environnement que va venir travailler le docteur John Shepherd, plutôt partisan du "traitement moral", traitement qui irrite au plus haut point Morgan !
Il va pourtant autoriser Shepherd a essayé ce traitement sur une patiente, il choisi aussitôt Jane Dove, étrange jeune femme, limite jeune fille, ayant été retrouvée déambulant des les rues, ayant un langage bien à elle proche du charabia et surtout prise de peur panique quand on lit demande d'écrire ou de lire ...
Shepherd va se donner à fond auprès de sa patiente, s'attirant de ce fait l'inimitié de O'Reilly, surtout quand il commence à fouiner au niveau de 3ème étage, étage réservé aux folles dangereuses ...
J'adore les histoires se passant en hôpital psy, surtout à l'époque des premiers soins, plus sordides qu'efficaces.
Ce livre, même s'il n'a que pour décor ce genre d'hôpital, l'histoire étant principalement axée sur Shepherd et Jane, chacun ayant ses secrets, parfois très sombres, est vraiment très bon, bien écrit, sans moment de répit, les personnages très intéressants, et ce final !!!
Un très bon moment de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   10 août 2015
Quelle ironie ! Être séquestré avec la meilleure des littératures, mais n’avoir aucune lumière pour lire. Le summum du raffinement de la torture !
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   10 août 2015
Les livres et la lecture font du bien à l’esprit. Ce sont les fondations de l’éducation, le socle de la culture.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   10 août 2015
Les gens ne deviennent pas fous parce qu’ils sont contrariés, jeune homme. Nous subissons tous des contrariétés, mais cela ne suffit pas à nous rendre fous. La science montre que la folie a une cause pathologique. Le cerveau ne fonctionne pas correctement.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 août 2015
La faculté de médecine a ses mérites, mais c’est sur le terrain que l’on apprend son métier.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 août 2015
Un homme qui se couvre le visage avec des poils est un homme qui a quelque chose à cacher.
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de John Harding (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1732 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..