AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782863160923
220 pages
Accarias (26/09/2002)
3.5/5   4 notes
Résumé :
Nous ne sommes pas ce petit moi limité auquel la plupart du temps nous nous identifions. Nous sommes Espace Infini.
Il nous faut, conseille Douglas Harding, retourner notre regard vers nous-même et voir à partir de quoi nous regardons.
Il s'agit de remonter à ce point où nous disparaissons en tant qu'ego (apparence) pour renaître à notre véritable Moi, ou véritable nature, notre visage originel ; "Ce vrai visage, cette clarté, écrit D. Harding, c'est l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   15 novembre 2017
Nous ne sommes pas ce petit moi limité auquel la plupart du temps nous nous identifions.

Nous sommes Espace Infini.

Il nous faut retourner notre regard vers nous-même et voir à partir de quoi nous regardons.

Il s'agit de remonter à ce point où nous disparaissons en tant qu'ego (apparence) pour renaître à notre véritable Moi, ou véritable nature, notre visage originel.

Ce vrai visage, cette clarté, c'est le visage de l'UN.

Celui que nous sommes vraiment vraiment vraiment.

Ce visage est absolument immaculé, immortel.

Il est impersonnel.

Il ne porte aucune étiquette.

La vocation de cette quête est d'englober à la fois la nature et l'immensité de l'univers, par l'immensité de l'esprit et du coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
DanieljeanDanieljean   11 mars 2019
Question : En lisant les mystiques, j'ai remarqué qu'ils décrivent des expériences transcendantes. Mais vous prenez comme point de départ des expériences ordinaires.

Douglas Harding : Ceci est très important. Nous devons faire la diffé­rence entre les expériences mystiques et ce dont nous parlons. Je ne parle pas d'expériences mystiques. Je ne parle pas d'ex­périences « de sommet » (« peak expériences »). Les livres décrivent - pourquoi pas ? - toutes ces magnifiques expériences qu'ont les gens. Mais l'ennui, c'est que ces expériences « de sommet », vous ne pouvez pas les avoir à volonté. Elles ne sont pas accessibles sur commande. Elles viennent par la grâce de Dieu. Trois fois dans ma vie, peut-être, j'ai eu une expérience mystique absolument bouleversante, comme Pascal qui décrivit son expérience sur un petit morceau de papier qu'il conserva cousu dans son pourpoint. Une fois dans sa vie, il avait eu une expérience sublime.

Ce n'est pas ce dont je parle. Je parle des occasions ordi­naires comme aujourd'hui, quand l'expérience est accessible maintenant, dans toute sa puissance. Mais il n'y a pas d'ivresse. Ce n'est pas une expérience de sommet. C'est plutôt une expé­rience de vallée. C'est toujours accessible, parce que voir Qui je suis n'est pas une affaire d'émotion. C'est une affaire de per­ception simple, directe, accessible même quand je suis d'une humeur de chien ou que j'ai mal à l'estomac. C'est même enco­re plus accessible quand j'ai un problème. Vous me dites : « Est-ce vraiment ce dont nous avons besoin si c'est si accessible ? » Mais les choses ordinaires de la vie recèlent une profondeur immense. La vision de Qui je suis, c'est la sanctification de la vie ordinaire. Elle la rend précieuse, merveilleuse. La voie mys­tique n'est pas une voie ; c'est un grand piège. Nous lisons des livres, et nous nous demandons comment faire pour avoir une expérience semblable à celles qu'ils décrivent. Ou bien nous en avons vécu une et nous demandons que faire pour revivre la même chose. Ainsi nous espérons, et lisons, lisons, et espérons, et nous nous rendons malheureux parce que, évidemment, ça n'arrive pas. Passer son temps à mendier des expériences mys­tiques, c'est quelque chose d'assez mauvais. Les étaler aux yeux de tous, c'est pire. « J'ai eu une meilleure expérience mystique que vous. Il a eu une expérience de sommet comme ça ! Moi, j'ai atteint les contreforts. » Nous sommes tous dans tous nos états.

La notion que Dieu est révélé dans les choses ordinaires de la vie est révolutionnaire. Pas les choses ordinaires au sens de la télévision, les journaux, etc. Quand je dis « ordinaires », je veux dire que Dieu est révélé chaque jour, on peut Le voir, Il nous est donné, ce qui implique que tout est inversé. Tout est à l'envers. Je suis absolument le contraire, Ici, de ce que l'on m'a dit que j'étais.

Quand nous prêtons attention à Cela, quand nous aban­donnons nos préjugés et avons le courage de regarder, nous allons de surprise en surprise. Les surprises nous attendent, cachées dans ces choses que nous considérons à tort comme allant de soi. La spiritualité souffre d'une abondance d'abstrac­tions et de mots ambitieux, nébuleux, et dépourvus de sens. Voir

Qui vous êtes, c'est revenir sur terre et regarder. Par exemple je regarde avec combien d'yeux je regarde. Grand Dieu ! C'est un œil unique et immense. Ce n'est pas un œil humain, c'est l'œil de Dieu. Le voici, d'une évidence flagrante. Tout ce que nous avons à faire, c'est regarder au bon endroit. Ce que je vois Ici, ce ne sont pas des intuitions ou des suggestions sur le secret, la réalité de ma vie. Ce que je vois Ici, c'est le secret, la Réalité même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   19 janvier 2017
Regarder vers l’extérieur est chose facile; regarder en soi est difficile ! Quelle absurdité ! C’est le contraire qui est vrai.

L’illusion qui consiste à dire « je suis le corps » est la cause de tous nos maux. Cette illusion doit disparaître. C’est là, la réalisation. La réalisation ne consiste pas à acquérir quoi que ce soit de neuf, pas plus que ce n’est une nouvelle faculté. Cela consiste à supprimer tout ce qui est camouflage.

La vérité suprême est si simple… Mais les gens ont soif de quelque chose de sophistiqué, d’attrayant et d’énigmatique.

Découvrez si vous êtes quelque chose de physique. L’Être éternel est l’état d’où vous êtes absent…

Vous ne vous manifestez plus mais vous n’êtes pas perdu.

Même dans la plus complète obscurité quand un homme ne voit pas sa propre main, il répond tout de même « je suis ici ».

L’homme spirituel n’est pas son corps. Il est sans limites et sans formes.

Toute forme, tout aspect est cause de troubles. Le Soi est chose évidente. Qu’attendez-vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   02 février 2018
Normalement, nous regardons les choses là dehors. Voir Qui vous êtes vraiment ; c'est regarder ce à partir de quoi vous regardez. Ce qui regarde. C'est faire pivoter votre attention de 180 degrés et regarder ce qui est le plus proche de vous que tout, ce qui est central dans votre vie - l'ingrédient permanent dans tout ce que vous êtes et faites. C'est-à-dire ce qui est à 0 centi­mètre de vous.
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   02 février 2018
Ce que je trouve Ici, c'est l'Espace d'accueil pour tout ceci, ce corps, ces vêtements et ces mains, l'Espace d'accueil pour vous en cet instant, pour le magnétophone et la fenêtre et les arbres dehors. Je vois cet Espace, cette Vacuité Ici qui est remplie de tout ce qui se présente. Et ce qui se présente est très clair, très évident. En ce moment, c'est essentiellement vous.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : natureVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Reines et rois, princes et princesses dans les titres de romans

"Le fait du prince" est un roman de ...

Karine Tuil
Joy Sorman
Amélie Nothomb
Alice Zeniter

10 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , roman , roisCréer un quiz sur ce livre