AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Philippe Giraudon (Traducteur)
EAN : 9782075076777
400 pages
Gallimard Jeunesse (11/05/2017)
4/5   137 notes
Résumé :
Faith Sunderly, 14 ans, est la fille d'un révérend et éminent naturaliste. Accusé d'avoir trompé la communauté scientifique, il part s'exiler avec sa famille sur une île au large des côtes anglaises. Mais les rumeurs l'accablent et bientôt il est retrouvé mort. Suicide déshonorant comme le fait croire la respectable société victorienne ? Ou assassinat, comme en est persuadée sa fille ? Avec son insatiable curiosité, Faith mène seule son enquête, qui l'entraine de ré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 137 notes
5
20 avis
4
17 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

missmolko1
  29 avril 2017
Avant de débuter cette critique, je souhaite remercier les éditions Gallimard - On lit plus fort pour leur confiance et l'envoi de ce roman avant sa publication. Dès la lecture de la quatrième de couverture, j'ai été conquise par l'intrigue.
On plonge dans l'Angleterre victorienne ou Faith et sa famille sont contraint de s'exiler sur une île inhospitalière. C'est la jeune fille qui nous raconte son histoire et l'on découvre très vite que bien qu'une enfant, c'est une jeune fille très mature qui sait se débrouiller. Elle glane par-ci par-la des éléments et comprend que sa famille cache bien des secrets.
«"Oh, mais c'est impossible, se dit Faith. Je ne dois pas céder à cette chose !"
Faith l'appelait toujours en elle-même "cette chose". En lui donnant un autre nom, elle aurait craint de lui conférer une emprise encore plus forte. Elle avait conscience qu'il s'agissait d'une véritable manie, à laquelle elle décidait sans cesse de renoncer - sans jamais y parvenir. Cette chose était aux antipodes de la Faith que le monde connaissait. Faith, l'enfant sage, un vrai roc. Tellement terne, fiable et digne de confiance.
Le plus difficile, c'était de résister aux occasions inattendues. Une enveloppe laissée sans surveillance, d'où dépassait la lettre immaculée, tentatrice. Une porte non fermée à clé. Une conversation oublieuse des éventuelles oreilles indiscrètes.
Faith avait comme une faim en elle, alors que les filles ne devaient pas avoir faim. Elles étaient censées grignoter avec modération lors des repas, et leur esprit aussi était censé se contenter d'un régime frugal. Quelques mornes leçons données par des institutrices fatiguées, quelques promenades ennuyeuses, des distractions d'écervelées. Mais pour Faith, cela ne suffisait pas. le savoir - n'importe quel savoir - l'attirait irrésistiblement. Et elle trouvait un plaisir aussi délicieux qu'empoisonné à le dérober à l'insu de tous.»
Et puis, le père de Faith meurt, tout le monde pense au suicide mais Faith, en est convaincu, l'homme a été assassiné. Elle va donc mener l'enquête pour découvrir le ou les meurtriers.
J'ai beaucoup apprécié le mélange des genres : il s'agit d'un thriller ou l'ambiance est sombre avec une petite pointe de fantastique. Il plaira, sans aucun doute, aux ados comme a leur parents.
Faith est un personnage attachant, qui évolue dans une société pleine de contradictions et qui évolue a vitesse grand V :
«Faith était la fille d'un naturaliste et savait ce que le médecin voulait dire. le monde avait bel et bien changé. Son passé avait changé - et tout le reste avec lui. Autrefois, tout le monde connaissait l'histoire de la Terre : elle avait était créée en une semaine, et l'homme avait été chargé de la gouverner. Et l'histoire du monde ne pouvait évidement pas remonter à plus de quelques millénaires...
Puis des scientifiques avaient découvert combien de temps il fallait à la roche pour se plier comme une pâte feuilletée. Ils avaient trouvé des fossiles, et d'étranges crânes d'hommes difformes, au front fuyant. Après quoi, alors que Faith avait cinq ans, un livre sur l'évolution appelé de l'origine des espèces avait paru et ébranlé le monde, qui avait été secoué comme un bateau touchant le fond.
Et le passé inconnu avait commencé à s'étendre. Des dizaines de milliers, des centaines de milliers voir des millions d'années...
Et plus les temps obscurs s'étendaient, plus la glorieuse humanité rétrécissait. L'homme n'avait pas été présent dès le début, et la création ne lui avait pas été offerte. Non, il n'était qu'un tard-venu, dont les ancêtres s'étaient péniblement arrachés à la boue pour se traîner sur la terre.
La bible ne mentait pas. Tout scientifique honnête et pieux le savait. Mais les roches, les fossiles et les ossements ne mentaient pas non plus, et on avait de plus en plus l'impression qu'il ne racontaient pas la même histoire.»
C'est un excellent roman, plein de suspense qui mérite amplement le prix Costa qu'il a reçu en 2015. Je ne peux que vous le recommander d'autant qu'il devrait sortir dans les jours à venir.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
HundredDreams
  09 mai 2020
Plusieurs raisons m'ont donné envie de lire cette histoire : un titre énigmatique et accrocheur, des avis très positifs, et le prix Costa reçu en 2015, l'un des plus prestigieux prix littéraires d'Angleterre, prix qui récompensait pour la seconde fois seulement un roman jeunesse, après la magnifique trilogie de Philippe Pullman « A la croisée des mondes ».
*
Avec ce roman jeunesse donc, nous nous plongeons dans l'atmosphère du XIXème siècle, à l'époque victorienne. C'est un monde où les progrès de la science et en particulier les origines de l'Homme et les théories sur l'évolution se heurtent aux croyances religieuses.
Un autre intérêt : Frances Hardinge décrit aussi particulièrement bien la place de la femme dans la société. Elle n'est pas l'égale de l'homme et ne peut se mêler à leur monde machiste et rétrograde. Elle ne peut non plus accéder aux connaissances scientifiques. Et que dire des adolescentes !
*
Faith Sunderly, adolescente de 14 ans, est la fille d'un pasteur, célèbre naturaliste, accusé d'avoir trompé la communauté scientifique et obligé de s'exiler avec sa famille sur une petite île. Mais dès leur arrivée, de nouvelles rumeurs vont stigmatiser la famille Sunderly et en faire des parias.
*
L'héroïne de ce roman est donc Faith, elle est intelligente et de nature curieuse et entreprenante. Même si la curiosité est un vilain défaut, Faith ne supporte pas d'être maintenue dans l'ignorance et elle ne peut s'empêcher de fureter et espionner pour apprendre les secrets des uns et des autres.
« Le savoir – n'importe quel savoir- l'attirait irrésistiblement. Et elle trouvait un plaisir aussi délicieux qu'empoisonné à le dérober à l'insu de tous. »
Le fait que son père soit un célèbre naturaliste n'est sûrement pas étranger à la passion de Faith pour les sciences. Mais celui-ci est austère, glacial et trouve scandaleux qu'elle veuille s'élever au-dessus de sa condition de femme. Elle essaie donc de rester discrète pour mieux tromper son monde.
*
Lorsque son père sera retrouvé mort, sa curiosité, ces talents de menteuse, ses connaissances et ses capacités de déduction, vont entraîner Faith dans une spirale menaçante, pleine d'intrigues et de rebondissements, où il est difficile de faire confiance et de démêler le vrai du faux.
La romancière joue sur les moeurs de l'époque, sur des personnages complexes qui se dévoilent peu, et sur un monde superstitieux, sournois, hypocrite et intrigant, pour nous induire en erreur et nous manipuler.
*
Une histoire originale faite de secrets et de vengeance sous un fond de fantastique, une écriture fluide et agréable à lire, une intrigue captivante puisque le suspense reste présent jusqu'au dénouement. Les thèmes abordés par Frances Hardinge sont intéressants.
Mon seul regret est la couverture. Elle est certes belle, mais je la trouve un peu trop enfantine à mon goût. C'est dommage car les adultes peuvent être influencés et hésités à lire ce roman qui est agréable à lire. Je pense tout de même que ce roman est plutôt destiné à un public adolescent ou jeune adulte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
orbe
  12 mai 2017
Faith est la fille aînée d'un scientifique célèbre pour ses découvertes qui confirment l'idée de la main de Dieu sur la nature.
Mais aujourd'hui, il s'enfuit avec sa famille entière, sur une île sous prétexte de réaliser des fouilles autour de grottes sous-marines, en réalité, pour fuir des accusations de mensonge et de faux documents.
La jeune fille est tout d'abord mortifiée par cette nouvelle situation. Elle qui désirait plus que tout devenir elle-même un scientifique, se voit transformée en simple de nounou de son petit frère.
La mort soudaine et étrange de son père bien-aimé va la pousser à enquêter afin de découvir le coupable et la vérité...
Un roman qui met en fiction l'opposition entre les darwinistes qui défendent le théorie de l'évolution et les croyants qui prônent le caractère immuable des êtres.
On se surprend à admirer la ténacité et le courage de Faith qui va devoir ruser et enfreindre toutes les règles de la société pour approcher de la connaissance, quitte à s'y brûler.
Le livre mêle la question de la condition féminine judicieusement à la science et propose un roman noir et dense qui marquera le lecteur.
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
Lunartic
  11 juillet 2019
Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Gallimard jeunesse pour ce sublime envoi, qui, comme toujours, n'a pas déçu mes attentes. J'avais découvert ce titre grâce à la géniale Lili Bouquine et elle en avait parlé comme d'un coup de coeur à ne pas manquer. Vous pensez bien que je ne me suis pas faite prier ! Rien que la couverture est à tomber. Elles le sont toutes, soit dit en passant, et je tenais à vous présenter les trois principales sur les images de mon article car je trouve qu'elles ont toutes une esthétique et une vision du roman différentes et pourtant parfaitement justes. Elles ont toutes un petit quelque chose d'envoûtant, qui va happer le lecteur d'abord d'un point de vue visuel et par l'aura que le talent des illustrateurs dégage, et après lecture, ces choix artistiques font prendre tout leur sens. le contenu est donc de qualité et au rendez-vous et en plus, il donne un nouvel éclairage aux détails de la couverture, et inversement, c'est un véritable travail de connivence et cela met vraiment le livre en valeur et correctement. J'ajouterai que ce livre le mérite amplement, et pas étonnant qu'il ait gagné le prestigieux Prix Costa de nos amis les Angliches. J'ai été un peu interpellée en voyant mentionné sur la couverture PRIX COSTA DU MEILLEUR LIVRE DE L'ANNEE - Pour la première fois depuis Philip Pullman.
Donc personne n'avait été primé depuis ?? Eeeet... il suffit de se rendre à la quatrième de couverture pour apprendre que Hardinge et Pullman sont les seuls récipiendaires du prix dans la catégorie jeunesse. Certes, je trouve que les oeuvres destinées aux enfants/adolescents manquent encore de reconnaissance, mais c'est déjà un progrès ! D'autant plus que, dans le cas des deux auteurs cités ci-dessus, leurs oeuvres respectives ont su marqué l'imaginaire et le coeur des lecteurs, petits et grands, de par leur profondeur, leur ouverture d'esprit et leurs idées aussi larges que le monde. Leur création est source d'inspiration, de lumière et d'émerveillement, de par les émotions profondément humaines et fortes dégagées, des personnages uniques en leur genre auxquels on peut aisément s'identifier et des aventures qui en valent le détour pour tout ce qu'elles peuvent nous apporter. Commençons par la couverture française. Elle peut sembler un peu enfantine avec ses traits peu marqués par rapport aux deux autres (anglais standard et collector)-et elle me rappelle à cet égard la couv' vf. des Sorcières du Clan du Nord (ma chronique ici). J'ai trouvé que ces deux romans se rejoignaient de par leur écriture très douce, digne d'un conte ancien, mais en abordant des sujets très adultes, tels que la noirceur de la souffrance, nos plus vils desseins motivés par l'égoïsme et la jalousie, appliqués à des coeurs très jeunes. La pureté de l'enfance y est remise en cause.
L'île aux mensonges met l'accent sur le fait que l'endroit où la famille Sunderly va se retrouver exilée à cause de l'infamie scientifique du père est un tel engrais pour la propagation de rumeurs et autres ragots qui permettent de juger éhontément les gens qui en sont victimes sans les connaître, que Faith, la jeune héroïne, va s'empêtrer dans ses propres mensonges savamment orchestrés afin de prendre sa vengeance sur ces gens qui l'ont insulté, elle et sa famille, et lui ont fait un mal irréparable. D'où les lianes sur la couverture qui émergent de tous les coins, représentation de l'arbre aux mensonges qui a poussé de manière formidablement anormale dans la grotte sombre dans laquelle Faith le protège. Je me suis très rapidement attachée à cette héroïne forte, à l'esprit insatiable de connaissances afin de parfaire son intelligence, qui était pourtant interdite à la plupart des femmes de son temps. Normalement, c'est le très jeune frère de Faith qui doit faire preuve de vivacité d'esprit, digne de son sexe d'homme, pour pouvoir succéder convenablement à son érudit et pieux père. Ce que l'adolescente a du mal à accepter.
Elle qui fait partie du sexe faible, au crâne diamétralement plus petit (soi-disant), n'a pas le droit de participer à des conversations élevées, sous peine de faire montre de son exceptionnelle culture, ce qui serait inacceptable et scandaleux aux yeux de la gente masculine et machiste. La curiosité est un vilain défaut, en particulier pour une femme, et pourtant c'est ce mal qui ronge Faith, qui ne supporte pas d'être maintenue dans l'ignorance. Cette âme si jeune est pourtant déjà bien torturée par cette société étriquée qui ne lui permet pas d'être pleinement elle-même, qui la force à se contenir constamment et à ne pas exploser comme une cocotte face à tant de stupides conventions, injustices, et négligence volontaire des gens envers ceux dont la réputation est traînée dans la boue. La jeune fille, dont le prénom représente très bien la foi et la confiance que son paternel va placer en elle concernant son plus secret dessein, va être poussée à bout face au traitement révoltant et cruel que sa famille va recevoir des habitants de cette île, dont la condescendance et la vicissitude vont l'en écoeurer.
Elle va ainsi planter de belles graines de mensonges, qui vont proliférer et donner à l'arbre des fruits à la saveur amère de son désespoir. Un mensonge gros comme une maison pour une vérité enfouie, inavouable, quelle ironie. Tel le fruit défendu de l'arbre de la connaissance, l'arbre à mensonges, qui vous susurre des tentations séduisantes comme le serpent d'Eden, va plonger Faith dans une abîme de noirceur qui pourrait la pousser aux pires extrémités. Faith va se penser mauvaise, pourrie jusqu'à la moelle, elle en a assez de se taire et de rester la jeune fille terne et silencieuse que tout le monde s'imagine qu'elle est. Une fille sans saveur, sans aucune initiative, et qui reste dans l'ombre. Faith est au contraire un esprit éclairé, à la stratégie très élaborée. Pleine de courage et d'audace, elle ne s'en laisse pas conter et en a dans le ventre. Son combat indirect, quoi qu'éloquent, face à cette société patriarcale, sans pour autant trahir sa dévotion sincère et émouvante envers son propre père, personnalité différente des autres hommes de l'île, bien fats et hypocrites, m'a beaucoup parlée et touchée. Ce qui fait de Faith pour moi un personnage honorable et fort louable. L'Enfer est pavé de bonnes intentions, mais elle saura trouver le chemin de la sortie en se rendant compte qu'elle est allée trop loin. Notamment avec le malmené Paul (qui méritait mieux).
En conclusion, j'ai trouvé ce roman jeunesse absolument incroyable. Il nous dépeint les différentes facettes de la femme, à quel point celle-ci est nuancée, dense et intelligente que l'homme pourrait la croire capable, et surtout les diverses armes qu'elle utilise face à cette société du mâle dominant qui l'étouffe.Faith m'a impressionnée de par son sang froid, qui va atteindre un climax de folie carrément dingue ; la mère, Myrtle, n'est pas à mettre de côté et à dénigrer, bien au contraire, je m'en veux de l'avoir jugée trop rapidement. D'autres femmes de l'histoire sauront faire preuve de dévouement, de bravoure mais aussi d'une férocité et d'une malice silencieuse à vous hérisser le poil. Quand au secret le plus enraciné de l'Humanité, difficile à dire si le pasteur y aurait trouvé la clé tant recherchée au bout du compte. Son acte de service délibéré et son sacrifice sur l'autel de la vérité l'honorent.
Cependant, ne serait-pas notre foi qui mettrait en lumière toute chose existante, notre croyance en des valeurs et des êtres immuables ? A méditer. En tout cas, mon verdict est sans appel : COUP DE FOUDRE ϟ A mettre entre toutes les mains cet automne. Frissons, mystère et palpitations garantis.
Lien : https://lunartic.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nightsreadings
  07 juin 2017
En 2015, ce roman est le 2eme de littérature jeunesse à obtenir le prix Costa : l'équivalent du Goncourt en Angleterre. Frances HARDINGE succède donc à PULLMAN et sa Croisée des Mondes. En voilà un défi à relever. Et c'est fait avec brio ! le scénario est mené à la perfection avec intelligence et finesse. Même Patrick NESS dit qu'il est « brillant, sombre, haletant et tellement original ». C'est le résumé parfait selon moi.
Dans l'Angleterre victorienne, les femmes sont encore moins écoutées qu'auparavant. Ce qui déprime considérablement Faith qui est passionnée par les sciences grâce à son père. Reconnu dans le monde scientifique, il est connu s'opposer à Darwin et sa théorie de l'évolution des espèces grâce à la découverte de fossiles de Nephilim. Cependant, un scandale couvrant ses découvertes éclate et il est contraint de s'exiler sur une île avec sa famille. Mais cela ne stoppe pas ses recherches. Non, ce qui les stoppe, c'est sa mort. Et si Faith est persuadée qu'il a été tué, ce n'est pas le cas du village. Ecoutera-t-on la voix d'une femme dans cette Angleterre conservatrice ?
Il y a une densité incroyable de recherches faites qui en font une oeuvre véritablement littéraire. Tout d'abord le cadre historique qui est véritablement travaillé pour faire une peinture sociale d'une grande authenticité. Il s'agit d'un roman féministe : l'intrigue dénonce le peu de place faite aux femmes qui sont condamnées à rester dans l'ombre au XIXe siècle. Nous avons ici une dénonciation à la Jane AUSTEN. Mais, nous n'avons pas une cruche pour autant qui se contente de regarder le monde scientifique évoluer : Faith sait être intrépide et audacieuse pour que sa soif de connaissance se libère du corset social. de plus, les inspirations littéraires sont nombreuses : Les Dix Petits Nègres pour le thriller psychologique victorien sur une île nappée de brume et de mystère. La plume de HARDINGE sait nous mettre sous tension pour que l'on accroche à son oeuvre. Mais on retrouve aussi beaucoup de mythologie : Cassandre que l'on n'écoute pas, Antigone pour le combat que mène Faith afin que son père ait une sépulture décente. Et enfin, nous avons une dernière référence à la tragédie Hamlet dans la vengeance envers le meurtrier, la folie qui la gagne et les mensonges qu'elle répand tout en recherchant la vérité. Cette dernière référence induit du suspens dans cette partie de Cluedo à laquelle se greffe le secret de l'arbre. Car non seulement HARDINGE sait s'inspirer avec brio des grands classiques, mais en plus elle sait y ajouter un fantastique fascinant et troublant avec un concept magique original. Nous avons donc une richesse des thèmes très appréciable et rare en littérature jeunesse : la connaissance, la foi et le doute sont interrogés. Il est intéressant de voir comment l'auteure montre la découverte de la science face aux certitudes théologiques et le refus des théories de Darwin. Mais HARDINGE nous parle aussi de la loyauté familiale, de la place des femmes dans la société et leurs manigances pour être considérées. Voici donc un livre au style travaillé pour peindre des aventures historiques et fantasy qui plairont aux adolescents comme aux adultes. En voilà un qui mérite son prix !
EXTRAIT : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2017/06/lile-aux-mensonges.html
Lien : http://lecturesdunenuit.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   08 avril 2017
"Oh, mais c'est impossible, se dit Faith. Je ne dois pas céder à cette chose !"
Faith l'appelait toujours en elle-même "cette chose". En lui donnant un autre nom, elle aurait craint de lui conférer une emprise encore plus forte. Elle avait conscience qu'il s'agissait d'une véritable manie, à laquelle elle décidait sans cesse de renoncer - sans jamais y parvenir. Cette chose était aux antipodes de la Faith que le monde connaissait. Faith, l'enfant sage, un vrai roc. Tellement terne, fiable et digne de confiance.
Le plus difficile, c'était de résister aux occasions inattendues. Une enveloppe laissée sans surveillance, d'où dépassait la lettre immaculée, tentatrice. Une porte non fermée à clé. Une conversation oublieuse des éventuelles oreilles indiscrètes.
Faith avait comme une faim en elle, alors que les filles ne devaient pas avoir faim. Elles étaient censées grignoter avec modération lors des repas, et leur esprit aussi était censé se contenter d'un régime frugal. Quelques mornes leçons données par des institutrices fatiguées, quelques promenades ennuyeuses, des distractions d'écervelées. Mais pour Faith, cela ne suffisait pas. Le savoir - n'importe quel savoir - l'attirait irrésistiblement. Et elle trouvait un plaisir aussi délicieux qu'empoisonné à le dérober à l'insu de tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
missmolko1missmolko1   13 avril 2017
Faith était la fille d'un naturalise et savait ce que le médecin voulait dire. Le monde avait bel et bien changé. Son passé avait changé - et tout le reste avec lui. Autrefois, tout le monde connaissait l'histoire de la Terre : elle avait était créée en une semaine, et l'homme avait été chargé de la gouverner. Et l'histoire du monde ne pouvait évidement pas remonter à plus de quelques millénaires...
Puis des scientifiques avaient découvert combien de temps il fallait à la roche pour se plier comme une pâte feuilletée. Ils avaient trouvé des fossiles, et d’étranges crânes d'hommes difformes, au front fuyant. Après quoi, alors que Faith avait cinq ans, un livre sur l’évolution appelé De l'origine des espèces avait paru et ébranlé le monde, qui avait été secoué comme un bateau touchant le fond.
Et le passé inconnu avait commencé à s’étendre. Des dizaines de milliers, des centaines de milliers voir des millions d'années...
Et plus les temps obscurs s’étendaient, plus la glorieuse humanité rétrécissait. L'homme n'avait pas été présent dès le début, et la création ne lui avait pas été offerte. Non, il n'était qu'un tard-venu, dont les ancêtres s’étaient péniblement arrachés à la boue pour se traîner sur la terre.
La bible ne mentait pas. Tout scientifique honnête et pieux le savait. Mais les roches, les fossiles et les ossements ne mentaient pas non plus, et on avait de plus en plus l'impression qu'il ne racontaient pas la même histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
missmolko1missmolko1   09 avril 2017
Lambert finit par remarquer qu'il avait distancé ses invités, et il revint sur ses pas.
- Pardonnez-moi! lança-t-il. Je suis d'un tempérament désespérément agité. Il faut que je bouge sans cesse.
- Cela ne vos empêche-t-il pas de dormir ? s'enquit Myrtle.
- Oh, si. Cela fait des années que je ne dors guère plus de deux heures par nuit, malgré tous les efforts des médecins. J'aurais certainement fini par dépendre du laudanum. Dieu merci, j'ai maintenant ma chère épouse, qui exerce sur moi une influence merveilleusement calmante. dès qu'Agatha commence à parler, je me surprends à bâiller.
Faith doutait que sa «chère épouse» le remercie pour ce compliment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
missmolko1missmolko1   12 avril 2017
- Plus le crâne est gros, plus l'intelligence est développée, poursuivit le médecin, emporté par son sujet. Vous n'avez qu'à regarder la différence de taille entre le crâne de l'homme et celui de la femme.Le crâne de l'homme est plus gros, ce qui montre sa supériorité intellectuelle.
Le médecin sembla soudain se rendre compte qu'il manquait de tact.
- L'esprit féminin est tout à fait différent, ajouta-t-il en hâte, et certes délicieux à sa manière ! Mais un intellect trop développé le gâterait, l'alourdirait, comme une pierre dans un soufflé.
Faith rougit. Elle se sentait accablée et trahie. Trahie par la science. Au fond d'elle-même, elle avait toujours cru que la science, , contrairement aux gens, ne la jugerait pas. Les livres de son père s’étaient ouverts sans protester sous ses doigts. Les revues ne s'étaient pas dérobées à son regard trop féminin. Mais apparemment la science l'avait soupesée, étiquetée et jugée défectueuse. La science avait décrété qu'elle ne pouvait être intelligente... et que si jamais elle l’était, par miracle, cela signifierait qu'elle avait en elle une tare terrible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
missmolko1missmolko1   04 avril 2017
Le bateau avançait à un rythme implacable, qui donnait la nausée à Faith. Il lui rappelait quelqu'un en train de mâcher avec une molaire pourrie, et les îles elles-mêmes, à peine visibles dans la brume, avaient l'air de dents. Rien à voir avec les belles dents impeccables des falaises de Douvres. Celles-la étaient usées, cassées, et surgissaient de travers au milieu des remous de la mer grise et agitée. Le ferry progressait à travers les vagues en haletant obstinément, non sans maculer de fumée le ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Frances Hardinge (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frances Hardinge
Libraire au Rayon Jeunesse, Jérémy vous présente trois idées de romans pour les jeunes lecteurs !
Voici les livres qu'il vous invite à découvrir :
À partir de 8 ans : "Les Lapins de la Couronne d'Angleterre" de Santa et Simon S. Montefiore, illustrations de Kate Hindley, aux éditions Little Urban : https://www.librairiedialogues.fr/livre/16845342-les-lapins-de-la-couronne-d-angleterre-le-complot-santa-montefiore-little-urban À partir de 10 ans : "N.É.O." de Michel Bussi, aux éditions Pocket Jeunesse : https://www.librairiedialogues.fr/livre/17421391-n-e-o-t1-la-chute-du-soleil-de-fer-michel-bussi-pocket-jeunesse À partir de 12 ans : "L'Île aux mensonges" de Frances Hardinge, aux éditions Folio Junior : https://www.librairiedialogues.fr/livre/16716722-l-ile-aux-mensonges-hardinge-frances-gallimard-jeunesse
Et pour nous suivre, c'est là : INSTA : https://www.instagram.com/librairiedialogues FACEBOOK : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ TWITTER : https://twitter.com/Dialogues
À bientôt !
+ Lire la suite
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1331 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre