AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Diane de Margerie (Traducteur)
ISBN : 2268064166
Éditeur : Les Editions du Rocher (31/01/2008)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 13 notes)
Résumé :
éditions Privat/Le Rocher (collection Motifs)
traduit de l'anglais et postface par Diane de Margerie

Angleterre, vers 1780. Le jeune Lord Uplandtowers a décidé de séduire Barbara, jeune fille de la noblesse locale, mais celle-ci lui préfère Edmond, fils d'un maître verrier. Le couple s'enfuit. Après une brouille temporaire due au scandale de cette mésalliance, ses parents pardonnent à Barbara, à condition qu'Edmond parte achever son éducation e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Gwen21
  24 juillet 2015
Saisissante nouvelle que cet "homme démasqué" que nous sert avec brio le maître du romanesque anglais.
Barbara, fille unique de Lord et Lady Glebe, est une jeune personne privilégiée et assurée de ses charmes comme de sa position dans le monde. Toutefois, se laissant prendre au piège de l'oisiveté et de sa nature romanesque, elle commet l'irréparable aux yeux de sa caste en s'enfuyant avec un jeune bourgeois et en l'épousant sans le consentement paternel. Cependant, la jeune femme, d'intelligence médiocre et assez superficielle dans ses attachements, prend rapidement conscience de sa bêtise qui l'exclut du milieu dans lequel elle a été élevée.
Récit sur l'attachement amoureux basé sur les apparences et non sur les vertus et les talents de l'être aimé, "L'homme démasqué" est un texte fort qui "prend aux tripes". Thomas Hardy démontre une fois de plus que la taille ne fait rien à l'affaire et qu'un écrit bref, s'il va droit au but et est transcrit par une plume stylée, peut tout autant happer le lecteur qu'un bon gros pavé.
J'ai eu le sentiment d'être plongée hors du temps l'espace de quelques instants, j'ai évolué en pensée dans une atmosphère digne des grands romans gothiques du 19ème siècle tout en échappant à ses thèmes éculés pour mieux savourer la finesse psychologique d'un auteur attaché à fouiller la nature humaine et la complexité du sentiment amoureux.

Challenge 19ème siècle 2015
Challenge PETITS PLAISIRS 2014 - 2015
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5319
AuroraeLibri
  09 février 2014
Dans l'univers romanesque de Thomas Hardy, l'inespoir est au coeur de tout.Il y a toujours une malédiction initiale, et tout s'achéve dans la désespérance.
C'est comme si "une destinée amère joue avec les enfants des hommes pour les empêcher d'être heureux.Non seulement leur sentiment de l'amour, non seulement les difficultés sociales et religieuses s'acharnent sur eux, mais à tout moment des coincidences absurdes et souvent mélodramatiques interviennnent pour acculer ses personnages à leur perte.
On dirait que Thomas Hardy, si antichrétien qu'il ait été dans ses manifestations littéraires, a eu lui-même une sorte d'appétit chrétien de souffrance et d'humiliation, car on sent qu'il veut souffrir avec ses victimes et qu'il ne les accable sous les coups que pour sympathiser avec elles et faire déborder de son coeur cette pitié désespérée et révoltée qui le caractérise."
Edmond Jaloux
Commenter  J’apprécie          130
ladyoga
  20 juin 2015
Très bonne surprise que cet ouvrage pris au hasard, une très belle écriture . Mais à ne pas lire un jour sombre, ni tard le soir, bien trop cruel.
Commenter  J’apprécie          90
BJFenimore
  07 mai 2017
Rien de mieux qu'une petite nouvelle pour appréhender l'univers d'Hardy. Celle-ci est un condensé de ses thèmes de prédilection : les faux-semblants, les ambitions sociales, le poids des convenances, l'hérédité et la fatalité. Dans cette nouvelle, Hardy va aborder la notion de désir (audacieux au 19e s.) et la cruauté perverse de Lord Uplandtowers pour amener Barbara à le désirer est tout aussi audacieuse.
Commenter  J’apprécie          10
Wictoriane
  07 janvier 2009
Angleterre victorienne. Barbara, une jeune fille de 17 ans s'enfuit avec son bel amoureux, ils se marient à Londres, au grand dépit du cynique Lord Uplandtowers qui comptait bien mettre la main sur le jeune fille et son héritage. Son beau mari défiguré, puis disparu, Barbara accepte d'épouser Uplandtowers qui, lorsqu'il découvre qu'elle aime encore son premier mari, décide de se venger...
Lire la suite
Lien : http://monbiblioblog.blogspo..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
WictorianeWictoriane   07 janvier 2009
Il se rapprocha et lui prit la main
-J'ai fait faire ce masque à Venise, commença-t-il, visiblement mal à l'aise. Barbara ma chérie, ma femme bien aimée, croyez-vous pouvoir me supporter, quand je l'ôterai ? Vous n'allez pas éprouver de répulsion...non, n'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          140
AuroraeLibriAuroraeLibri   19 janvier 2014
Pendant ce temps, les jeunes mariés, qui ne se préoccupaient pas plus de la pureté de leur lignée que de l'eau d'un fossé, connaissaient un bonheur sans mélange- enfin , un bonheur décroissant comme toujours, car tels sont les décrets du Ciel dans ces cas extrêmes: la première semaine, ils étaient au septième ciel; la deuxième, ils n'étaient plus qu'au sixième et ainsi de suite; le coeur de qui a obtenu les faveurs de l'être aimé est comparable aux strates géologiques de la terre que les décrit un éminent professeur: composées, tout d'abord, de braises incandescentes, puis de flammes plutôt tièdes, enfin de cendres- inutile de continuer la métaphore."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibriAuroraeLibri   09 février 2014
"Ce sont les apparences de la beauté qui ont rapproché Barbara du jeune Willowes; ce seront les apparences de la difformité qui vont l'en détacher, pour ensuite lui apprendre le prix de ce qui ne se voit pas.Comment cette jeune fille superficielle, romantique et confinée, élevée dans du coton, aurait-elle pu savoir que l'essentiel réside dans l'invisible?"
Daniel de Margerie (Postface)
Commenter  J’apprécie          40
TheBookFetishTheBookFetish   08 mars 2014
Le père et la mère étaient assis devant la cheminée ornée d'armoiries et se lamentaient en coeur, lady Grebe plus encore que son mari.
- Dire qu'un pareil désastre devait nous tomber dessus dans notre vieillesse, gémit-il.
- Parlez pour vous ! fit-elle d'une voix coupante à travers ses sanglots... Je n'ai que quarante et un ans...
Commenter  J’apprécie          30
Gwen21Gwen21   23 juillet 2015
Il n'avait que douze ans lorsque son père, le quatrième comte du nom, mourut après avoir pris les eaux à Bath.
Commenter  J’apprécie          92
Videos de Thomas Hardy (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Hardy
Loin de la foule déchaînée (Far from the Madding Crowd) (2015), un film dramatique américano-britannique de Thomas Vinterberg, l'adaptation du roman homonyme de Thomas Hardy, publié en 1874.
autres livres classés : laideurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Tess of the d'Urbervilles

En quelle année fut publié Tess of the d'Urbervilles ?

1879
1891
1901
1914

10 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Tess d'Urberville de Thomas HardyCréer un quiz sur ce livre