AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253169846
Éditeur : Le Livre de Poche (04/09/2013)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 388 notes)
Résumé :
Le passé ne peut être réparé.
Le livre "Le Livre Perdu des Sortilèges" mettait en scène la talentueuse Diana Bishop, chercheuse à Oxford et sorcière récalcitrante, et le beau vampire généticien Matthew Clairmont.

Ensemble, ils ont été plongés au cœur d’un conflit ancestral autour d’un mystérieux manuscrit connu sous le nom de l’Ashmole 782…

"L’École de la nuit" retrouve Diana et Matthew dans le Londres élisabéthain du 16e sièc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (112) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  07 janvier 2018
Ayant envie de connaître la suite des aventures de Diana et Matthew rapidement, je me suis lancée dans la lecture du second tome. Lire deux pavés d'affilé n'est pas vraiment ce que j'affectionne mais la curiosité était trop grande.
J'ai un ressenti cependant assez mitigé pour L'école de la nuit. Dans sa globalité, je dirai que j'ai passé un bon moment, mais dans le détail plus de la moitié du volume ont été difficile à digérer. Il y a tellement de détails, de description et de moments presque inutiles que j'ai bien cru que l'histoire ne décollerait jamais. Il a bien fallu que j'arrive à plus de la moitié du second tome pour que je trouve un intérêt réel aux périples de nos deux héros… Et croyez-moi, c'est long. L'auteur se perd très souvent dans du superflu pour moi. Alors, oui, on ne peut pas dire que le contexte ne soit pas ultra détaillé, mais à vouloir trop en faire… Fort heureusement, j'ai appris à lire en diagonale les passages qui n'apportaient rien et à me concentrer sur l'essentiel.
Je ne suis, à la base, pas vraiment fan du « passé », surtout quand notre héroïne est une femme. La société est tellement oppressante, dénigrante et misogyne qu'il est difficile d'appréhender sereinement ce qu'il se passe. L'auteur a cependant réussi à nous faire ressentir cela sans pour autant brider Diana. Et là, j'avoue que c'était joliment tourné. Un bon point. Et quand enfin les choses se pimentent entre la chasse au manuscrit, les pouvoirs de Diana, et les dangers qui rôdent, je n'ai pas pu lâcher le roman.
Le voyage dans le temps à l'époque élisabéthaine nous réserve de plus de nombreuses surprises. Personnages célèbres et histoire se mêlent à l'intrigue. Je ne suis pas assez calée pour savoir si cela tenait la route mais franchement je m'y serais crue et c'est le principale. Sans compter que nous rencontrons de nouveaux protagonistes fort sympathiques. Entre la famille et les amis de Matthew et les nouvelles amitiés de Diana, j'ai été enchantée. On retrouve d'ailleurs le thème de la famille qui est si cher à l'auteur. Pour ma part, j'adore complètement. Et la façon dont les relations entre les personnes, de sang ou de coeur, sont traitées sont touchantes et vraies. C'est un plaisir. Philippe, le père de Matthew, tout comme Glassgallow, son neveu, ont été de véritables soleil. Si le côté glacial est la première chose que l'on remarque chez eux, il n'en reste pas mois que comme Ysabeau, ils sont avant tout des membres d'un clan soudé et aimant.
Qui dit voyage dans le temps, dit aussi questionnement. Les découvertes de nos héros sont aussi intéressantes que les répercutions que vont avoir leurs actions. J'ai aimé les voir se questionner et appréhender le passé avec leur vision du présent. Que ferions-nous si nous étions à leur place ? La question ultime. Changeriez-vous un détail de l'histoire qui pourrait éviter des désastres ? Mais à quel prix ? Cela n'apporterait-il pas plus de mauvaises choses ? Ce n'est pas non plus l'essentiel du tome mais j'aime que l'idée soit évoquée. Tout comme la science. Si l'auteur nous prouve qu'elle maitrise l'histoire, il n'en reste pas moins qu'elle donne aussi la belle part à la science. Un mélange avec le côté surnaturel qui est très agréable.
J'ai cependant le sentiment que nous n'avons pas appris grand-chose dans L'école de la nuit. Matthew et Diana se sont faits des alliés, ont découvert quelques secrets, revus des êtres chers perdus à jamais… Mais leur quête ne semble pas vraiment avancer. Ils ont des idées qui n'ont pas encore véritablement d'ancrage. Si pour moi le premier tome présentait l'univers et la trame, le second a surtout pour but de préparer le troisième. Il a plus des allures de bonus, notamment pour les interactions avec certains personnages, que de tome à part entière. J'avoue, par contre, qu'au niveau de Matthew et Diana, leur relation fait une grande avancée à plusieurs niveaux. J'ai notamment beaucoup aimé les voir entourés des leurs avec Annie et Jack, deux enfants qui présagent que le couple sont faits pour être parents. Reste à savoir si l'auteur leur accordera ce privilège… En route pour le dernier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
Yumiko
  29 avril 2013
La lecture est un moyen de s'évader, de voyager, mais il y a des livres qui y parviennent mieux que d'autres, qui nous emportent tellement bien qu'on a l'impression de vivre avec les héros et celui-ci en fait partie. Il entre aussi dans la catégorie des romans qu'il faut découvrir pour vraiment comprendre ce qu'ils dégagent et faire connaissance avec leur style inoubliable, les mots étant difficiles à trouver pour exprimer tous les sentiments éveillés par cette lecture.
Diana et Matthew ont dû fuir le présent. Arrivés dans le passé, ils vont se lancer dans la recherche de l'Ashmole 782 et de sorciers capables d'aider Diana à savoir ce qu'elle est. Mais en 1590, les temps sont durs pour les gens de son espèce et l'aide n'est pas si facile à trouver, ni la confiance à donner. Ils vont devoir faire face à bien des problèmes, surtout que Diana n'est pas habituée aux moeurs de l'époque et que Matthew va devoir replonger dans son propre passé, ce qui sera pour le moins douloureux.
J'ai tout bonnement adoré ce pavé! Oui, n'espérez pas lire ce livre en 2 petites heures car outre son nombre conséquent de pages, le texte est écrit petit, le récit est complexe et les liens sont tellement nombreux qu'ils demandent de prendre le temps de les lire, le risque en allant trop vite étant de rater des éléments importants puisque le moindre détail peut s'avérer fondamental plus tard. C'est donc en sachant tout cela qu'il faut entamer ce roman.
Une fois de plus l'auteur nous offre un livre avec de nombreuses références historiques et des descriptions qui sentent la recherche et la documentation. Elle nous plonge dans les années 1500 avec un réalisme époustouflant qui nous donne l'impression de voyager dans le temps comme Diana et Matthew. le retour dans le présent est à chaque difficile tellement nous sommes embarqués dans ce roman. Je suis à chaque fois impressionnée par le style de l'auteur, car je serais bien incapable de retranscrire une époque aussi bien qu'elle...
Outre ce côté historique splendide et passionnant, le grand point fort de ce roman reste son duo d'amoureux. Diana et Matthew sont des amis qu'on apprécie revoir et qu'on peine à quitter. Ici, leur couple va évoluer, ils vont apprendre à se connaître, à s'ouvrir encore plus l'un à l'autre et à faire des choix. Quelle vie souhaitent-ils? Comment vivre ensemble malgré toutes les difficultés? L'amour peut-il survivre à tout? Méritent-ils d'être aimés? Tant de discussions, tant d'éléments à surmonter...
J'ai adoré en apprendre plus sur eux et ce tome ne me les a rendu que plus attachants. Voir que cela ne va pas tout seul dans leur couple ne le rend que plus crédible et plus passionnant à suivre. de plus, Diana découvre de nouveaux pouvoirs ce qui intrigue beaucoup et nous permet de nous lancer dans une nouvelle recherche palpitante en parallèle du reste. Encore un point que j'ai adoré, tout comme plonger dans le passé de Matthew et découvrir qu'il joue de très nombreux rôles, bien plus qu'il n'y paraissait au départ.
Une fois toute ces découvertes faites, la fin est un petit déchirement puisqu'il faut laisser tous ces personnages en sachant que le pire reste à venir... L'attente va être longue, car j'ai hâte de savoir quelles merveilles l'auteur nous réserve encore et je sens que le tome suivant va tenir toutes ses promesses!
En bref, cette saga reste exceptionnelle et unique en son genre! Ce tome se lit lentement mais il se dévore en même temps tellement les événements dépeints sont palpitants et passionnants. J'ai hâte de retrouver tout ce petit monde pour la suite de leurs aventures!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ange77
  11 février 2018
《 Puis vinrent la fuite et le passé. 》
Toujours aussi envoûtant et addictif.

Résumé :
Diana Bishop, jeune historienne héritière d'une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s'aimer. Quand Diana a découvert un manuscrit alchimique à la bibliothèque d'Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.
Déterminés à percer le mystère de l'Ashmole 782, le manuscrit perdu, et tentant d'échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres… en 1590. Un monde d'espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana.
Et à l'inquiétante École de la nuit.

Le fond de ma pensée :
Le 2ème opus de la désormais célèbre saga du Livre Perdu des Sortilèges m'a séduite au même titre que son prédécesseur, si ce n'est peut-être même plus encore...
《 Notre arrivée fut un pêle-mêle de sorcière et de vampire tout à fait indigne. Matthew était sous moi, son interminable carcasse chiffonnée dans une position bizarre, ce qui n'était guère son genre. Nous avions un gros livre coincé entre nous, et dans la violence de l'impact, la petite figurine en argent que je tenais avait volé de l'autre côté de la pièce. 》
Il faut dire que retrouver nos Amants Maudits dans l'Empire Élisabéthain de la fin du XVIe siècle appelle ici à une lecture légèrement différente bien que tout aussi intéressante : non seulement ce passé, si proche et si éloigné à la fois, dépayse et passionne au plus haut point par son aspect historique - Déborah Harkness reste fidèle à elle-même dans les fresques qu'elle dépeint avec talent devant nos yeux ébahis, nous entraînant dans le sillage d'un autre temps.
C'est bien simple, les nombreuses esquisses décrites avec force détails nous plongent irrésistiblement dans l'ambiance de l'époque, comme si nous y étions vraiment. L'auteure use à volonté d'hypotyposes, ces figures de style consistant à brosser des tableaux si frappants, si réalistes, que le lecteur est persuadé de "voir" la scène, de la vivre... Et la magie d'opérer : on y croit, on y est !
En prime, la liste de personnages - des plus fascinants et pittoresques, la plupart ayant réellement existés - qui émaillent cette suite, savamment nommée L'École de la Nuit, est longue comme le bras, il faut bien l'avouer. Cela exige donc un minimum de concentration supplémentaire par rapport au tome précédent ( > une bonne mémoire vous sera également d'une utilité salvatrice ^^)
《 Marlowe ne pouvait avoir encore trente ans. Je lui souris chaleureusement.
– Où as-tu trouvé cela ? interrogea Marlowe d'un ton méprisant.
Je regardai derrière moi, m'attendant à voir une hideuse oeuvre d'art. La pièce était vide. C'était de moi qu'il parlait. Mon sourire mourut sur mes lèvres. 》

Petit bémol ?
Oh, je mentirai en affirmant qu'il ne m'est jamais arrivé de trouver trop longs certains passages, certaines descriptions bien dispensables à mon avis.
Mais honnêtement, cela n'a pas entamé mon plaisir, ni altéré ma lecture pour autant.

A-t-on été ensorcelées, Srafina et moi ?
Pertinente question à laquelle je ne saurais répondre avec certitude...
Je sais juste que j'avais eu raison de penser que nos échanges sur cette LC seraient gais et constructifs, c'était le cas et j'en remercie sincèrement mon amie ;)
(Ainsi que pour sa patience ! Elle comprendra... ^^)
Une chose est sûre en revanche : c'est qu'on continue sur notre si belle lancée ! À nouveau, impossible de résister (je crois que nous sommes peut-être tout de même un peu faibles sur ce coup-là...).
> À l'heure où j'écris cet article, nous sommes donc déjà immergées dans le troisième et dernier épisode de cette - décidément fort - addictive série : le noeud de la sorcière...
À très vite !

**********
Pour plus de renseignements sur cette fabuleuse saga fantastique, je vous enjoins à visiter le lien suivant :
http://www.deborah-harkness.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          167
lyoko
  08 septembre 2015
Si j'ai été entièrement captivée par le tome 1, cela n'a pas été le cas de celui ci. L'histoire est moins captivante, meme si elle reste très intéressante. Les personnages sont hauts en couleur et sont quasi tous emprunt d'une loyauté a toutes épreuves.
Néanmoins , j'ai surtout trouvé que l'intrigue n'avancait pas beaucoup. Meme si ce roman est fantastique , il a un coté historique plus qu'intéressant. Moi qui aime le fantasy et les romans historiques je suis comblée avec de tel roman.. et j'avoue que c'est sans doute cela qui sauve ce tome 2 a mes yeux.
Il me faudra maintenant etre patiente pour attaquer le tome 3... car ma bibliothèque ne s'était pas rendu compte que ces romans appartenaient a une trilogie.. il ne lui reste plus qu'a faire l'acquisition du tome 3 :)
Commenter  J’apprécie          270
PerdreUnePlume
  25 septembre 2012
Je me suis replongée avec plaisir dans l'univers de Harkness avec ce second tome mettant en scène Diana et Mat suite à leur retour dans le passé qui concluait le premier tome.
"L'école de la nuit" est un surnom donné par Shakespeare à un groupe d'intellectuel semi-contestataire et en tout cas hors-norme de son époque regroupant alchimistes, inventeurs, poètes...
Diana se retrouve donc plongée au milieu de ce groupe hétéroclite et célèbre, contemporain de son vampire à l'époque élisabethaine. L'historienne en elle se régale et elle ira d'un point de vue historique de surprises en surprises au fur et à mesure des rencontres.
Pour le lecteur l'intrigue prend elle aussi un bon départ, l'adaptation de Diana a cette époque méconnue est assez prenante. de même le passage à Sept-Tours est un vrai régal ; on découvrira à cette occasion le terrible seigneur de Clairmont si redouté par tous.
Le couple déménage ensuite à Londres, à la recherche du manuscrit et d'un formateur sorcier pour l'héroïne et là le rythme baisse considérablement... On tend même à s'ennuyer un peu par moment. Quand enfin les choses se précisent et s'animent à nouveau le couple part pour l'étranger et là aussi ce n'est pas des plus passionnants !
De ce point de vue là (si on n'évoque pas l'introduction assez longuette) le premier tome offrait un rythme plus soutenu et une plus grande tension qu'on ne retrouve guère dans cet opus.
Toutefois la plongée historique est saisissante et vraiment réaliste, on ne peut que saluer la performance de Harkness de ce côté là !
Au niveau des personnages c'est un peu mitigé.
Diana est fidèle à elle-même, forte mais peu sure d'elle-même, têtue mais influençable un personnage tout en contraste que j'aime beaucoup.
J'ai moins apprécié le changement de Matthew, l'influence de l'époque, des souvenirs, de sa possessivité etc... qui le rendent finalement assez exécrable ! Dommage il était vraiment mon personnage favori dans le premier tome :s
On voit finalement peu leur entourage de l'époque moderne, mais pour le peu rien à dire. Si ce n'est au sujet de Em ; je crois que j'ai raté quelque chose ! La fin laisse entendre un évènement à côté du quel j'étais complètement passé, alors est-ce exprès et le saurons-nous plus tard ou ai-je raté quelque chose ? Mystère !
L'entourage élisabéthain est des plus divers, il y a presque trop de personnages même ! On apprécie beaucoup certains, on déteste d'autres (surtout un soyons honnêtes !)... J'ai surtout pris plaisir à découvrir le père de Matthew.
Du point de vue de l'intrigue principale on avance finalement assez peu, en tout cas c'est l'impression que l'on a en fin de tome. Diana a un peu progressé dans sa pratique magique, le mystère au sujet de l'Ashmole reste entier et on a finalement peu de nouveaux éléments, la relation Mat/Diana n'est toujours pas stabilisé à mon sens et surtout ils n'ont toujours pas de véritable plan pour la suite des évènements...
Harkness n'aura tout de même pas écrit ce tome en vain, elle a l'art de nous mener là ou ne l'attend pas. Un évènement en particulier qui semblait presque trop facile et cousu au fil blanc se retourne finalement contre nos deux héros dans un sursaut inattendu qui vire au drame (ça fait bizarre dit comme ça mais si je ne veux pas vous spoiler je ne peux pas le dire autrement !!)
De la même façon elle nous permet de découvrir une autre part de Matthew (pas celle que je préfère c'est certain !) jusque là inaccessible à Diana et qui n'est pas sans intérêt. On remonte aussi un peu l'histoire familiale et les liens entres les uns et les autres.
En résumé si le premier tome se concentrait sur l'univers des livres et un amour interdit naissant, ce second fait un peu pâle figure avec son fond historique et l'exploration des fondations du couple.
On est heureux de retrouver le couple mais parfois un peu lassé de leurs discordes répétitives bien que nécessaires parfois. L'introduction de nouveaux personnages est assez hétérogène et plus ou moins conséquente, d'après moi il y a des personnages de trop et qui ne servent pas à grand chose...
Ce tome est aussi l'occasion pour nos deux héros de mieux se découvrir l'un l'autre et d'affronter leurs peurs, on cède plus souvent à la psychologie qu'à l'action.
Au final on se régale par ci par là de petites touches parsemées par Harkness que ce soit au niveau des dialogues, des renversements de situation ou de ce couple si particulier ; on lit avidement même les passages un peu rythmé à la recherche de ses petits plaisirs ; on est curieux et maintenu en haleine jusqu'en fin de tome même si on ne ressent pas le besoin pressant de lire le suivant...
Globalement j'ai aimé et passé un bon moment mais moins qu'avec le premier. Je pense tout bonnement que le fond et l'ambiance bibliothèque me touchait plus que celui historique utilisé dans ce tome !
Lien : http://www.perdreuneplume.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

critiques presse (1)
Elbakin.net   10 décembre 2012
L’École de la Nuit conserve le ton plaisant du premier volume mais ne réinvente rien. Si vous n’aviez pas apprécié le précédent, vous avez sans doute déjà compris que Deborah Harkness n’a pas modifié les règles du jeu. Mais ce sont bien ses personnages qui ont le plus à perdre s’ils devaient échouer…
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   25 avril 2019
Cesse d'essayer d'être parfaite. Essaie d'être vraie, pour changer.
Commenter  J’apprécie          00
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   25 avril 2019
La forêt à des yeux et les bois ont des oreilles
Commenter  J’apprécie          00
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   25 avril 2019
Un rêve est un cauchemar à l'envers
Commenter  J’apprécie          00
burburryoneburburryone   19 septembre 2012
-Par le noeud premier, le sort est commencé
-Par le noeud de deux, il entre en jeu
-Par le noeud de trois, il se déploie
-Par le noeud de quatre, nul ne peut l'abattre
-Par le noeud de cinq, sa force croît et vaine
-Par le noeud de six, ce sort je fixe
Commenter  J’apprécie          150
ricouricou   09 octobre 2012
Je dépliai soigneusement le papier.

Diana,
Tu es tout ce que nous rêvions que tu deviennes un jour. La vie est la robuste chaîne du temps. La mort n'est que la trame.
Ce sera grâce à tes enfants et les enfants de tes enfants que je vivrai éternellement.
Papa
P.S. : Quand tu liras "Il y a quelque chose de pourri dans l'empire du Danemark" dans Hamlet, pense à moi.

- Tu me dis que la magie n'est que le désir fait réalité. Peut-être que les sortilèges ne sont rien de plus que des mots auxquels tu crois de tout ton cœur, dit Matthew en me prenant par les épaules. Il t'aime. Éternellement. Tout comme moi.
Ses paroles s'insinuèrent dans les fils qui nous reliaient, sorcière et vampire. Ils portaient en eux la conviction de ses sentiments : tendresse, admiration, constance, espoir.
- Je t'aime aussi, chuchotai-je, renforçant son sortilège avec le mien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Deborah E. Harkness (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Deborah E. Harkness
Bande annonce (VO) de la série A Discovery of Witches (2018), adaptation du roman de Deborah E. Harkness, paru en francais sous le titre Le Livre perdu des sortilèges.
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

l'école de la nuit

En revenant dans le passé, Diana doit changer de nom. quel est-il?

Norman
Roydon
Wilson

9 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre perdu des sortilèges, tome 2 : L'École de la nuit de Deborah E. HarknessCréer un quiz sur ce livre
.. ..