AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377353304
Éditeur : Archipoche (04/09/2019)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 21 notes)
Résumé :
1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.
À la suite du décès de son époux, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné épouse Lydie.
Mais une nouvelle tragédie oblige les deux sœurs à quitter la France. Sarah, qui n’a pas abandonné son rêve de devenir viticultrice, gagne la Napa Valley, en Californie.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  18 octobre 2018
Je remercie les Editions de L'Archipel pour ce service presse et l'envoi du roman La fille du maître de chai de Kristen Harnisch.
1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa soeur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.
À la suite du décès de son époux, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné épouse Lydie. Mais une nouvelle tragédie oblige les deux soeurs à quitter la France direction Les Etats-Unis, plus précisément Napa Valley, en Californie.
Sur place, Sarah fait la connaissance d'un certain... Philippe Lemieux, qui s'est lui aussi lancé dans l'aventure viticole.
Les deux Français décident d'associer leurs talents mais Sarah cache un indicible secret...
La fille du maître de chai est un excellent roman, qui m'a captivé de la première à la dernière page.
J'ai aimé l'histoire. Il y a énormément de rebondissements, on ne s'ennuie pas une minute.
J'ai apprécié de voyager entre la France et Les Etats-Unis. J'ai aussi apprécié le fait que cela se déroule dans la fin des années 1890 ; j'aime changer d'époque au gré de mes lectures :)
Les personnages sont très intéressants et leur psychologie assez fouillée. J'ai eu un coup de coeur pour Sarah, une jeune femme forte, avec un sacré caractère et capable de s'en sortir malgré de sacrés obstacles. J'ai également apprécié le personnage de Philippe.
L'ensemble est vraiment bien ficelé, l'écriture est fluide et je suis ravie de ma lecture.
Si vous aimez les sagas familiales je vous recommande La fille du maître de chai, à qui je mets un gros cinq étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Livresque78
  16 septembre 2018
Vous savez à quel point j'aime les romances historiques. Ce superbe premier tome d'une duologie est une belle surprise, la romance y est au second plan car les drames vécus par la famille de la jeune Sarah prennent le dessus et donne le rythme à l'histoire.
Une histoire centrée sur la viticulture, un sujet passionnant et original, une jeune fille au caractère, à la personnalité et à la volonté impressionnants, font de ce premier roman de la saga, une lecture qui m'a passionnée.
Sarah va vivre des moments terribles, elle va pourtant faire preuve d'une incroyable maturité, elle fera de belles rencontres tout au long de son chemin, et ne fuira pas devant l'adversité.
L'amour de la terre, du vin rythme la vie de cette jeune fille, les préoccupations de son âge ne l'intéressent absolument pas, Sarah aime son père et son souhait premier est de travailler à ses côtés.
La passion qui habite cette famille de vignerons transpire à chaque page, le lecteur se retrouve immerger dans cet univers du raisin, du vin et des difficultés de l'époque face aux maladies des vignes...
Lien : https://livresque78.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Valmyvoyou_lit
  21 novembre 2018
C'est du vin qui coule dans les veines de Sarah Thibault. Fille de viticulteur, elle est passionnée par tout ce qui rapporte au vignoble.

Au décès de son père, en 1895, le domaine familial est vendu à une famille de négociants, les Lemieux. Sa soeur épouse le fils aîné.

Un drame pousse les deux jeunes filles à s'expatrier aux Etats-Unis. Mais que fuient Sarah et Lydie ?

C'est une saga comme je les aime. Une histoire de femme à qui la vie ne fait pas de cadeau et qui doit faire preuve de courage. le tout dans un contexte historique. Sarah vit des épreuves mais ne baisse jamais les bras. C'est une jeune fille très attachante, sa personnalité est un mélange de fraîcheur et d'un très grand sens des responsabilités. Elle est aussi d'une très grande intelligence et a une vision à long terme. Par exemple, alors qu'elle est employée dans un vignoble, à une époque où la prohibition compte de plus en plus de partisans, elle suggère des actions pour anticiper les conséquences si cette interdiction devait se mettre en place. En effet, son patron serait le premier impacté.

Les personnages secondaires jouent également un rôle très important et j'ai apprécié que Kirsten Harnisch leur donne une place primordiale dans l'histoire et qu'elle les dépeigne aussi bien. J'ai énormément de tendresse pour Jacques, l'ami de la famille, ainsi que pour les femmes que Sarah rencontre en Amérique.

Sarah a un côté doux qui donne envie de la prendre sous notre aile. Ce trait de caractère fait qu'elle attendrit Marie, une sage-femme, puis, Aurora, par qui l'auteure évoque les suffragettes et leur combat pour que les femmes aient le droit de vote. Ces deux femmes, qui la prennent sous leur protection, à des moments différents de sa vie, sont, comme elle, indépendantes, elles ont eu un vécu difficile et n'ont pas besoin du mariage pour s'épanouir.

Un jour, pourtant, le coeur de notre héroïne s'ouvre à l'amour… mais Sarah porte un très lourd secret en elle. le passé ne va-t-il pas la rattraper ? A-t-elle droit au bonheur ? Doit-on juger une personne selon ses actes seuls ou doit-on tenir compte des circonstances ?
Chronique complète sur mon blog.

Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Marie-Nel
  01 décembre 2018
La première chose qui m'a attirée dans ce roman est la couverture, encore plus belle en vrai qu'en photo ! le résumé était lui aussi prometteur, j'aime les romances se passant à une autre époque que la notre. le roman est à la hauteur de la couverture et du résumé, il m'a entrainée à la fin du XIXème siècle en France puis en Amérique, dans le milieu de la viticulture. Une plume fine, précise, un style fluide et juste ont rendu la lecture addictive et prenante.
On fait donc la connaissance de Sarah et Lydie Thibault, deux jeunes filles de vigneron dans la Loire. Lydie est l'aînée des deux, elle est la plus « sage », celle qui aime discuter au salon avec sa mère. Sa soeur Sarah est tout l'inverse, impétueuse, entière, travailleuse et intelligente, elle n'hésite pas à se salir pour aider son père et leur contremaître dans les vignes, à tailler les sarments, à écraser le raisin avec ses pieds, au grand dam de sa mère. Son père est très fier d'elle. Lydie doit se marier prochainement avec le fils de leur négociant, Sarah n'apprécie pas cette famille toujours prête à se faire de l'argent au détriment du savoir faire. le décès du père de Sarah va précipiter les choses. Criblé de dettes suite à une colonisation de phylloxera qui a détruit une partie des vignes, la mère des jeunes filles se voit contrainte de vendre le domaine aux négociants, les Lemieux, dont l'ainé, Bastien, a épousé Lydie. le mariage est loin d'être heureux, Bastien boit, rentre souvent soul, est violent. Un nouveau drame amène les soeurs à quitter la France pour l'Amérique. Les ennuis ne vont pas cesser de s'accumuler, Sarah va rejoindre la Californie où des vignes sont exploités pour y trouver du travail. Quel ne va pas être sa surprise quand elle va se rendre compte que les vignes dont elle s'occupe font partie du domaine de Philippe Lemieux, le frère cadet de Bastien. Elle devra cacher son identité pour pouvoir continuer à travailler avec lui et faire ce qu'elle aime par dessus tout. Mais le passé et les malheurs ne vont-ils pas la rattraper ? Va-t-elle arriver à enfin trouver le bonheur ?
Comment vous dire à quel point j'ai été emportée par cette histoire ? J'ai été coupée du monde le temps de ma lecture au siècle dernier, dans d'autres lieux, avec d'autres personnes. L'histoire bouleversante de cette famille ne peut que toucher les coeurs. On suit Sarah et Lydie, on voit les soucis et malheurs s'accumuler et on se demande comment elles vont bien pouvoir s'en sortir. Sarah est une jeune fille au caractère fort, animée d'une passion inconditionnelle pour les vignes, et c'est sans doute ce qui la sauvera plus d'une fois. Malgré son départ en Amérique, elle restera toujours attachée à sa terre natale et n'aura de cesse d'essayer de la récupérer.
L'auteure traite à travers la vie de ces familles de nombreux sujets importants, le vignoble, le travail, les difficultés des récoltes, mais aussi en Amérique, du soulèvement des femmes pour réclamer le droit de vote, l'implantation de vignes françaises en Californie, le travail des immigrés Chinois et Italiens dans les vignes. Tout ceci est inclut intelligemment dans l'histoire des soeurs Thibault, donnant ainsi une lecture riche et dense.
Ce roman s'est lu, malheureusement, trop vite. J'ai été happée dedans dès le début et j'ai eu beaucoup de mal à en sortir. J'ai d'ailleurs retardé certaines occupations pour pouvoir continuer ma lecture et savoir ce qui allait se passer. Une lecture totalement addictive, émouvante bien des fois, les larmes n'ont pas été loin à certains moments, surtout vers la fin, je les ai retenues de justesse !
C'est un gros coup de coeur pour moi, autant pour la couverture que pour le contenu. J'ai été bouleversée bien des fois, émue par la vie de ces femmes. Un beau roman, une belle histoire avec de beaux sentiments, de belles causes, que je vous recommande vivement.
La première chose qui m'a attirée dans ce roman est la couverture, encore plus belle en vrai qu'en photo ! le résumé était lui aussi prometteur, j'aime les romances se passant à une autre époque que la notre. le roman est à la hauteur de la couverture et du résumé, il m'a entrainée à la fin du XIXème siècle en France puis en Amérique, dans le milieu de la viticulture. Une plume fine, précise, un style fluide et juste ont rendu la lecture addictive et prenante.
On fait donc la connaissance de Sarah et Lydie Thibault, deux jeunes filles de vigneron dans la Loire. Lydie est l'aînée des deux, elle est la plus « sage », celle qui aime discuter au salon avec sa mère. Sa soeur Sarah est tout l'inverse, impétueuse, entière, travailleuse et intelligente, elle n'hésite pas à se salir pour aider son père et leur contremaître dans les vignes, à tailler les sarments, à écraser le raisin avec ses pieds, au grand dam de sa mère. Son père est très fier d'elle. Lydie doit se marier prochainement avec le fils de leur négociant, Sarah n'apprécie pas cette famille toujours prête à se faire de l'argent au détriment du savoir faire. le décès du père de Sarah va précipiter les choses. Criblé de dettes suite à une colonisation de phylloxera qui a détruit une partie des vignes, la mère des jeunes filles se voit contrainte de vendre le domaine aux négociants, les Lemieux, dont l'ainé, Bastien, a épousé Lydie. le mariage est loin d'être heureux, Bastien boit, rentre souvent soul, est violent. Un nouveau drame amène les soeurs à quitter la France pour l'Amérique. Les ennuis ne vont pas cesser de s'accumuler, Sarah va rejoindre la Californie où des vignes sont exploités pour y trouver du travail. Quel ne va pas être sa surprise quand elle va se rendre compte que les vignes dont elle s'occupe font partie du domaine de Philippe Lemieux, le frère cadet de Bastien. Elle devra cacher son identité pour pouvoir continuer à travailler avec lui et faire ce qu'elle aime par dessus tout. Mais le passé et les malheurs ne vont-ils pas la rattraper ? Va-t-elle arriver à enfin trouver le bonheur ?
Comment vous dire à quel point j'ai été emportée par cette histoire ? J'ai été coupée du monde le temps de ma lecture au siècle dernier, dans d'autres lieux, avec d'autres personnes. L'histoire bouleversante de cette famille ne peut que toucher les coeurs. On suit Sarah et Lydie, on voit les soucis et malheurs s'accumuler et on se demande comment elles vont bien pouvoir s'en sortir. Sarah est une jeune fille au caractère fort, animée d'une passion inconditionnelle pour les vignes, et c'est sans doute ce qui la sauvera plus d'une fois. Malgré son départ en Amérique, elle restera toujours attachée à sa terre natale et n'aura de cesse d'essayer de la récupérer.
L'auteure traite à travers la vie de ces familles de nombreux sujets importants, le vignoble, le travail, les difficultés des récoltes, mais aussi en Amérique, du soulèvement des femmes pour réclamer le droit de vote, l'implantation de vignes françaises en Californie, le travail des immigrés Chinois et Italiens dans les vignes. Tout ceci est inclut intelligemment dans l'histoire des soeurs Thibault, donnant ainsi une lecture riche et dense.
Ce roman s'est lu, malheureusement, trop vite. J'ai été happée dedans dès le début et j'ai eu beaucoup de mal à en sortir. J'ai d'ailleurs retardé certaines occupations pour pouvoir continuer ma lecture et savoir ce qui allait se passer. Une lecture totalement addictive, émouvante bien des fois, les larmes n'ont pas été loin à certains moments, surtout vers la fin, je les ai retenues de justesse !
C'est un gros coup de coeur pour moi, autant pour la couverture que pour le contenu. J'ai été bouleversée bien des fois, émue par la vie de ces femmes. Un beau roman, une belle histoire avec de beaux sentiments, de belles causes, que je vous recommande vivement.

Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sourisetdeslivres
  10 septembre 2018
Premier tome d'une duologie, je suis enchantée par ce roman historique même s'il n'est pas exempt de quelques faiblesses. Je ne vais pas pouvoir rajouter beaucoup au résumé que tu as lu, je n'ai pas envie de te révéler la raison du départ de Sarah et Lydie pour New York ; je peux juste te dire qu'avant 100 pages Kristen Harnisch te présente chacun des personnages, certains des drames qui ont jalonné leur vie.
Directement, je me suis attachée à Sarah, la fille du vignoble Saint-Martin, cette jeune fille de 17 ans avide de connaissances, bien loin des convenances et des sujets de conversations de l'époque. Elle veut devenir viticultrice, se marier n'est vraiment pas pour elle un but en soi.
Quand elles doivent partir sa soeur et elle, Sarah va se révéler encore bien plus forte que ce qu'elle avait déjà laissé percevoir.
Si j'ai adoré Sarah, j'ai adoré les autres femmes du récit, même si elles jouent un rôle secondaire, Marie et Aurora sont des héroïnes impossibles à oublier. Elles seront l'une à New York, l'autre à Napa, un précieux soutien pour Sarah.
Des femmes, toutes deux fortes et indépendantes, qui ont décidé de mener leur vie suivant leur désir.
Philippe est aussi un personnage intéressant, mais il m'a manqué de densité pour l'apprécier pleinement.
Maintenant comme c'est un premier tome je suppose que par la suite l'auteure développera davantage ce protagoniste qui est sans aucun doute l'un des principaux de sa saga.
J'ai aussi beaucoup aimé Jacques, le régisseur de Saint-Martin et meilleur ami du père de Sarah. Un oncle pour les filles. Un homme au coeur bon.
Deux personnages seront particulièrement exécrables, mais je préfère ne rien écrire sur eux.
Kristen Harnisch, grâce à son héroïne Sarah, va te donner un aperçu de la place des femmes dans la société, du combat des suffragettes ; des premières manifestations en vue de la prohibition, des rues surpeuplées et miséreuses de New York en cette fin du 19e.
Tous ces sujets ne sont pas traités en profondeur, j'aurais aimé, le roman en aurait eu encore plus d'attrait, parfois les romans sont trop longs pour ne rien apporter, ici, je l'ai trouvé trop court (à peine 300 pages).
Par contre, l'histoire de la viniculture surtout le début de l'expansion du vin de Californie est très intéressante.
Tu lis, notamment, l'exploitation ouvrière des gens de nationalité chinoise et italienne ainsi que le racisme ambiant.
Je ne peux pas dire que c'est le meilleur roman historique que j'ai pu lire, mais l'écriture est mélancolique, douce et poétique.
Son phrasé, ses descriptions m'ont fait penser à Marcel Pagnol ou au film Manon des sources.
Sarah, avec son amour pour ses terres familiales, m'a fait penser à Scarlett O'Hara.
Les quelques problèmes mineurs que j'ai ressentis sont que j'ai trouvé par moment l'histoire un peu trop prévisible, j'aurais aimé un peu plus de tensions, de suspens et de rebondissements.
Le scénario et l'intrigue de départ sont vraiment intéressants, ils méritaient d'être plus étoffés.
Aussi, bien que j'apprécie les héroïnes fortes, j'aime aussi quand les héros sont imparfaits, cela les rend crédibles à mes yeux.
Sarah que j'ai pourtant adorée est de temps à autre trop parfaite pour en réaliser un portrait réel, j'ai vraiment admiré son courage et sa fermeté, sa manière de tenir bon devant tous les obstacles qui se dressent sur sa route.
Quelques défauts n'auraient en rien entaché ce personnage au contraire, je pense.
L'un des thèmes comme je te le disais porte sur le mouvement des suffragettes et, bien que, à mon avis, il joue un rôle secondaire dans le roman, je l'ai trouvé intéressant et j'aurais aimé qu'il joue un rôle plus important. J'espère que ce sera abordé plus profondément dans le deuxième volet.
L'autre sujet très captivant est l'interdiction imminente de la vente d'alcool, les débuts de la prohibition. La manière dont Sarah et Philippe échafaudent des idées pour la survie de l'industrie viticole est fascinante et intelligente.
J'attends avec impatience le résultat dans le tome 2 en espérant que nous aurons la traduction.
Il y a une romance, mais qui ne démarre pas d'emblée, la relation grandit peu à peu.
Kristen Harnisch traite l'aspect romantique de son roman intelligemment nous donnant à la fois assez pour cet opus et à la fois en faisant naître l'envie de lire la suite.
Comment vont-ils surmonter leurs difficultés ? Vont-ils y arriver ?
En bref :
Une romance écrite au bon moment et qui n'enlève rien à l'attrait historique du roman.
L'histoire principale se déroule à Napa Valley, lire la vie que les viticulteurs menaient est très captivant, j'ai aimé en apprendre plus sur cette région viticole de Californie.
Kristen Harnisch donne au lecteur une idée de ce que les années 1800 ont été pour les femmes et fournit au lecteur un aperçu de la culture du raisin.
C'est un bon premier tome ; elle présente bien son postulat de départ, je n'ai qu'une hâte : lire la suite (le titre en anglais trouvé sur goodreads :The California Wife)
Sans être un coup de coeur ni une lecture 5 étoiles, j'ai passé un agréable moment de lecture avec tous les protagonistes de Kristen Harnisch.
Il m'a manqué un peu plus de poids, de développement, mais je te le conseille si tu aimes les romans historiques avec une jolie romance où tout n'est pas joué d'avance.
Si tu cherches une lecture détente entre deux romans plus denses, celui-ci remplira parfaitement son rôle.
Lien : http://unesourisetdeslivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LadyRomanceLadyRomance   01 octobre 2018
Eagle's Run était le paysage le plus idyllique qu'il eût jamais contemplé. Il perçut aussitôt l'avantage de s'établir à Carneros, dans le sud de la vallée de Napa. Ses brouillards matinaux et la brise fraîche de l'après-midi venue de la baie de San Pablo rendaient son climat parfait pour la cultiver du zinfandel, du cabernet et du chardonnay.
Commenter  J’apprécie          50
LadyRomanceLadyRomance   01 octobre 2018
Sarah se dit alors qu'elle était comme - quelle était l'image ? - un papillon attiré par une flemme. Naïve et voletante, fascinée par la beauté de ce lieu et par l'attrait d'une occasion de réaliser son ambition de toujours. Peut-être se comportait-elle en fille idiote, téméraire, mais elle était résolue. Elle resterait et se battrait pour ce qui lui appartenait de plein droit. Pour ce que Lemieux lui devait : Saint-Martin. Elle s'interrogea avec angoisse Survivrait-elle à la flamme ou se consumerait-elle ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ClemocienClemocien   24 novembre 2018
Il m'est impossible de réparer ce que Dieu ou l'homme a provoqué. Il m'est simplement possible d'alléger sa douleur pendant un temps et, d'une modeste façon, d'affirmer son importance et l'importance de son enfant dans le monde.
Commenter  J’apprécie          10
ClemocienClemocien   24 novembre 2018
Je les ai méprisés pendant un temps. On ne pardonne pas facilement de telles offenses. Néanmoins, j'en suis arrivée à croire que l'homme assoiffé de vengeance creuse deux tombes.
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kristen Harnisch (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..