AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les vignes de Sarah (13)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Valmyvoyou_lit
  11 octobre 2019
Les vignes de Sarah est la suite de la fille du maître de chai que j'avais adoré. J'ai eu peur d'être perdue, car ma lecture datait de novembre 2018. Et pas du tout, car Kristen Harnisch rappelle, de manière astucieuse et discrète, les faits importants. Aussi, j'ai pu me laisser emporter par le plaisir de retrouver Sarah.


Elle est mariée et heureuse et j'ai trouvé son évolution très intéressante. On ressent que le papillon est devenu femme et qu'elle a trouvé sa place. Elle fait toujours preuve de caractère même si elle est à l'écoute de l'autre. J'ai adoré le couple qu'elle forme avec son époux. Ils sont tous deux très attachants, ne sont pas toujours d'accord, se le disent, se font même la tête, par moments. Mais ils sont en avance sur leur époque. Sarah se bat pour ses idées, même si elles vont à l'encontre de celles de son mari. Ce dernier est un homme respectueux et aimant. Lors de leurs disputes, il ne cherche pas à imposer l'autorité masculine si dominante au début du XXème siècle. L'union de ces deux êtres est fondée sur l'amour et le respect et est très réaliste, car comme dans tous les foyers, il y a des hauts et des bas dans leur entente.


Malheureusement, Sarah et Philippe sont marqués par de nombreuses épreuves : le contexte économique, la jalousie des voisins qui pousse à commettre l'irréparable, les deuils, le passé qui réapparaît sous une forme imprévue, les catastrophes naturelles, etc. Ils doivent faire preuve de combativité.


L'amitié féminine tient encore une place importante dans la vie de Sarah…


La suite sur mon blog...

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Livresque78
  09 septembre 2019
https://livresque78.wordpress.com/2019/09/09/les-vignes-de-sarah-de-kristen-harnisch/
Quel bonheur de retrouver Sarah, cette femme si courageuse qui force l'admiration. Nous sommes à l'aube du 20ème siècle, Sarah entame une nouvelle vie avec Philippe, ils savourent tous deux leur nouveau bonheur et tentent d'oublier les difficultés qui ont jalonné leur route. Un second roman tout aussi fort et émouvant que le premier, il peut se lire indépendamment mais je ne peux que vous conseiller d'enchaîner ces deux magnifiques lectures qui vous permettront d'apprécier totalement cette histoire certes romantique mais avant tout humaine et vibrante. Les faits et événements historiques y sont parfaitement placés, ce qui ne fait que donner du crédit supplémentaire à cette narration forte que j'ai tant appréciée.
Commenter  J’apprécie          130
LadyRomance
  06 septembre 2019
Les vignes de Sarah de Kristen Harnisch est la suite de la fille du maître de chai que j'avais beaucoup apprécié l'année dernière.
J'ai pris bien du plaisir à suivre le devenir de Sarah et Philippe Lemieux au milieu de leurs vignes en Californie. Ils ne sont pas épargnés par les vicissitudes de la vie sur une période qui se déroule sur une dizaine d'années, marquant le passage de la fin du XIXème siècle au début du XXème.
J'ai beaucoup aimé retrouver le personnage de Marie, sage-femme à New-York, qui élève seule sa fille Adeline avec l'aide des soeurs du couvent qui l'avaient accueillie dans le premier tome. Elle devient un personnage qui prend plus d'importance au fil des pages en venant vivre chez les Lemieux pour suivre des études afin de devenir chirurgien pour pouvoir pratiquer des césariennes et ainsi sauver plus de vie. Son histoire sentimentale avec son professeur, le docteur Donnelly est des plus agréables à suivre en apportant beaucoup de fraicheur et de romantisme au roman.
Entre difficultés économiques, évolution sociale et lutte pour le droit des femmes, prohibition, famille, amitié, amour, cet opus aborde bien d'autres thèmes encore. Cela donne une fresque romanesque tour à tour prenante, divertissante, émouvante, qui ferait une très bonne saga télévisée à mon avis.
Une suite digne du premier tome aux couleurs et odeurs de fin d'été et de début d'automne au milieu des vignes et des grappes de raisins gorgés de soleil !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
sorcika01
  26 novembre 2019
Voici la suite de notre saga avec Sarah et Philippe. Jeunes mariés, ils font de leur mieux pour faire prospérer Eagle's run. Malheureusement, la vie ne leur est pas toujours favorable et ils doivent faire face à quelques soucis imprévus. Parviendront ils à sortir la tête hors de l'eau ? Qu'adviendra-t-il de leur domaine français ?
Le petit bonus de cet épisode c'est la description d'un Paris oublié, celui de l'exposition universelle de 1900. Les rues, les gens, et surtout l'ambiance de l'époque sont exceptionnels. Ce sentiment que le monde est en train d'évoluer et que tout un chacun apporte sa pièce à l'édifice. Remarquable !
Et puis toujours les magnifiques descriptions de paysage ainsi que les sentiments vrais de nos protagonistes. le contexte médical n'est pas mis de côté non plus, grâce à Marie, qui revient dans le récit, pour notre plus grand plaisir. Une suite très bien réalisée !
Commenter  J’apprécie          40
Lectrice-Lambda
  18 novembre 2019
« Les vignes de Sarah » est la suite de « La fille du maître de chai ». Ils peuvent se lire séparément, même si pour comprendre toute la profondeur de cette histoire je vous conseille vivement de lire le premier opus avant.

Sarah et Philippe se sont mariés et retournent à Eagle's Run, leur vignoble dans la Napa Valley pour continuer à en faire une entreprise florissante.
Une soudaine chute des prix du vin vont venir entacher leur bonheur, sans compter une grande catastrophe qui vont mettre en péril la pérennité de l'exploitation.
Philippe est soucieux, plus que d'habitude. L'homme plein d'assurance inquiète Sarah, qui a peur qu'il ne lui cache bien plus que des tracas…
Des secrets de famille et des tragédies attendent ce jeune couple qui va vivre bien plus d'une épreuve.

Encore une fois, j'ai adoré plonger dans l'univers de Kristen HARNISCH.

En toute sincérité, j'avais peur de ce second opus. J'étais inquiète que l'histoire tourne vite en rond puisqu'il se passe beaucoup de choses dans « La fille du maître de chai ». Je ne savais pas ce que l'auteur pouvait apporter de plus à son histoire.
Encore une fois, je suis vraiment agréablement surprise du début à la fin du livre. L'auteur fait prendre des chemins aux personnages que je n'avais pas imaginés et l'on avance de rebondissement en rebondissements avec une folle envie de lire.

Dans ce livre, l'intrigue se concentre vraiment sur Eagle's Run, le vignoble de Philippe et de Sarah. Malheureusement pour eux, ils vont enchaîner les déconvenues. Quand ce n'est pas le prix des vins qui chutent, ce sont des contrats qui sont annulés, jusqu'à arriver à un terrible évènement.
Cette exploitation va vraiment donner du fil à retordre aux jeunes mariés et mettre à mal autant leur motivation que leur amour.
J'apprécie toujours autant l'aspect technique de cette histoire, le côté « vin/vigne » qui m'émerveille toujours autant. L'auteur a fait un vrai travail de recherche concernant cette partie qui comble la viticultrice en moi.

On assiste aussi à l'Exposition Universelle de 1900, à Paris. On découvre sous un autre jour cette capitale que l'on connaît tous. J'ai vraiment été charmée par le Paris de cette époque, par cette exposition qui en mettait plein la vue et qui changeait des vies.

En plus de cette dimension du travail que l'auteur veut vraiment mettre en avant, elle donne aussi une autre facette à son récit en y intégrant beaucoup de psychologie.
Les personnages vont être malmenés sous tous les domaines. C'est un peu une guerre des nerfs qui les attend, un moral qui ne va pas toujours être au beau fixe.
Alors que Sarah et Philippe étaient dans une entente parfaite, les évènements vont un peu les éloignés l'un de l'autre. Ils vont devoir réaliser cela et apprendre à se connaître de nouveau.
J'ai sincèrement eu plusieurs fois le coeur serré face à toutes les difficultés qu'ils doivent combattre. Ils ont beaucoup de force, autant l'un que l'autre et cette envie de se battre malgré tout est vraiment touchante et donne une belle leçon de vie.

Grosse surprise de ce récit, c'est que Marie ( la sage-femme dans « La fille du maître de chai » ) revient et a une place très importante à la fin du livre. J'ai vraiment adoré suivre son histoire et son périple qui est tout simplement passionnant. J'ai tellement adoré son histoire que je suis presque déçue de ne pas avoir eu un livre entier sur elle.

La fin m'a complètement surprise.
Au vu des évènements, je suis presque certaine qu'il y aura un prochain tome, en tout cas je l'espère ! Je suis certaine que l'auteur en a encore beaucoup sous le coude pour nous faire rêver et suivre les aventures de ces personnages qui ont encore beaucoup de potentiel.


En conclusion, « Les vignes de Sarah » m'a autant charmé que « La fille du maître de chai ». Kristen HARNISCH m'a surprise et a fait battre mon coeur au rythme des nombreuses péripéties qui viennent perturber la vie de Philippe et Sarah.
J'ai adoré l'aspect psychologique de ce récit, le fait de tenir moralement en plus de tenir physiquement.
Il y a énormément de rebondissements, on ne se lasse pas une seule fois de cette histoire. L'auteur arrive à chaque fois à nous surprendre.
Gros coup de coeur pour la fin qui met en avant Marie, lui offrant ainsi une belle place dans ce récit.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Clem_YCR
  09 septembre 2019
L'an dernier, j'ai eu un coup de coeur pour La fille du maître de chai de Kristen Harnisch. Lorsque j'ai appris qu'une suite allait être publiée, j'ai été à la fois ravie et septique : dans mon souvenir, La fille du maitre de chai avait une fin tout à fait satisfaisante, qui ne nécessitait pas spécialement de suite et j'avais tellement été séduite par le premier roman de l'auteure que j'avais peur d'être déçue. Pourtant, dès les premières pages de Les vignes de Sarah, j'ai su que ce ne serait pas le cas et qu'il me toucherait tout autant que son prédécesseur.
Ma lecture datait un peu, mais j'ai très vite retrouvé les grandes lignes et le reste est venu petit à petit. L'auteure fait parfois quelques rappels qui ne sont pas du luxe et ne devrait pas trop gêner ceux qui enchaineraient les deux romans. J'ai retrouvé avec plaisir les personnages que j'avais tant aimé, la douce plume de Kristen Harnisch et l'ambiance nostalgique que dégage son roman, moi qui vendangeais petite. J'ai retrouvé des valeurs qui me parlent et qui enrichissent tellement les personnages : travail, famille, amitié, bienveillance et courage. Des sentiments moins glorieux sont également au rendez-vous : ragots, malveillance, jalousie… Comme on dit, l'homme est un loup pour l'homme !
L'auteure nous offre à nouveau une magnifique épopée pleine de coups durs et émaillée d'évènements historiques ; de Napa à Paris, en passant par Tours, dans le monde des années 1900. Philippe et Sarah Lemieux sont devenus un couple cher à mon coeur, qui, malgré les épreuves que leur inflige le quotidien, à force de travail, de soutien et de volonté arrivent à tout surmonter. Tout n'est pas rose, que ce soit dans le quotidien ou dans leur relation, car malgré l'amour qui les unit, ils ne se comprennent pas toujours. Sarah est une femme qui a beaucoup de caractère et entend faire reconnaitre ses droits et son travail; d'entrepreneuse à suffragette, sans oublier son rôle de maman, elle est une véritable force de la nature capable de sortir les griffes pour défendre ceux qu'elle aime. Parfois blessée dans son amour propre, elle sait faire preuve d'une grande bonté. Philippe est également un personnage que j'affectionne, élevé par un père tyrannique, il arrive à faire la part des choses, écouter son coeur et aider les autres tout en prenant en compte le bien être de son chai. Parfois un peu emporté, il a l'esprit ouvert et sait reconnaitre ses erreurs ; la parfaite cohésion et la complémentarité que fait ressortir Kristen Harnisch à travers les deux jeunes-gens finit d'en faire un couple admirable.
Aurora, l'amie et voisine des Lemieux, est moins présente ici, mais toujours un soutien inégalable pour le couple qui la considère comme de leur famille. En femme moderne et engagée, elle soutiendra Sarah et sera de bon conseil pour l'aider à avancer.
Nous avons également le plaisir de retrouver Marie, la jeune Touraine émigrée aux Etats Unis, qui avait accueilli Sarah et sa soeur lors de leur arrivée sur le continent. Sur la seconde moitié du roman, l'intrigue est principalement concentré sur cette jeune-femme déterminé à devenir chirurgienne, dans un monde où les hommes ne sont pas tous prêts à l'accepter. Elle va elle aussi vivre son lot de difficulté, avec toujours en tête son objectif, quoi qu'il puisse lui en coûter. Elle rejoint les Lemieux pour poursuivre ses études et nous pourrons assister par son biais, aux progrès de la médecine du XIXe.
Si certains évènements sont assez prévisibles, le récit de Kristen Harnisch n'en demeure pas moins captivant et d'une certaine manière angoissant. Car nous sommes touchés par les coups durs qui frappent les protagonistes et nous aspirons à ce qu'ils s'en relèvent, nous désirons par-dessus tout une fin heureuse pour ces hommes et femmes qui nous émeuvent et font preuve d'une extrême résilience… la seule question à laquelle nous désirons une réponse est : l'auront-ils ? car au moment où nous commençons à souffler, le destin semble à nouveau frapper.
C'est donc un nouveau coup de coeur pour ce roman qui m'aura fait voyager sur un autre continent et dans une autre époque. J'en arrive à me dire que je ne serai pas contre un tome 3 ;)
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SophieSonge
  19 septembre 2019
Sarah et Philippe Lemieux jeunes mariés sont fervents, enthousiastes à l'idée de développer leur vignoble en Californie et de renouveler leur attachement aux racines familiales en Val de Loire. Mais si rien n'est impossible, tout reste à construire...

Après "la fille du maître de Chai", nous sommes ravis de retrouver nos personnages qui débordent de fougue et d'espoir. Ils ont vécu dans le passé des moments intenses, critiques et difficiles et ont su donner un nouveau souffle à leur vie.

Ici encore, des événements déstabilisant les attendent, des difficultés du quotidien. le couple que forme Philippe et Sarah est animé. Leurs désaccords résultent de leur volonté de réussir et de ne compter que sur eux-mêmes. On prend beaucoup de plaisir à suivre ce couple et bien au-delà la famille, qu'ils vont construire. On est ravi de voir que la douleur, le malheur, les péripéties de leur histoire, ne les aigrissent pas, mais les rendent sans doute plus sages, plus forts.

Sarah, Marie sont des femmes qui nous impressionnent par leur volonté, leur caractère. Elles ne renoncent en rien à leurs rêves et à leurs aspirations.

L'écriture est fluide, captivante. On se passionne pour la viticulture, la médecine, la chirurgie, le commerce. Dans ce roman, on parle de la condition féminine, d'amour, d'accueil, de pardon, de dépassement de soi.

L'auteur nous offre encore ici, une fois de plus un récit enivrant dans lequel on plonge d'aise et de ravissement. Entre la France et la Californie, les vignes ne pourront plus longtemps encore retenir leurs secrets. Une saga à suivre absolument !
Lien : https://www.sophiesonge.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ckdkrk169
  15 septembre 2019
La suite de « La fille du maître de chai » m'a enthousiasmée comme le premier tome.
Il y a quelques semaines, fin juillet, je découvrais Sarah et le monde des vignerons à la fin du dix-neuvième siècle. J'avais hâte de retrouver cette héroïne si attachante et cet univers du vin.
J'ai aimé cette suite qui m'a transportée en Californie, à Napa Valley puis à Paris pour l'Exposition universelle et en Val de Loire.
Si, comme moi, vous aimez l'histoire, les héroïnes courageuses et les grandes sagas alors pas de doute vous ne serez pas déçus.
Un deuxième personnage féminin se détache dans ce deuxième tome : Marie, sage-femme qui décide en ce début de vingtième siècle de devenir chirurgien. Difficile même au pays des libertés !
Dans ce deuxième tome, autant de rebondissements et d'émotions que dans le premier : j'avais du mal à poser le livre et je l'ai lu très vite.
Une belle découverte, n'hésitez pas : lisez les deux tomes de cette saga parue aux éditions l'Archipel.
Lien : http://www.despagesetdesiles..
Commenter  J’apprécie          30
LeslivresdeRose
  17 novembre 2019
Je tenais tout d'abord à remercier chaleureusement Mylène et les éditions l'Archipel pour l'envoi de ce service presse.
« Les vignes de Sarah » fait directement suite à « La fille du maitre de Chai ». Nous y retrouvons donc nos personnages exactement là où nous les avions laissés dans le tome précédent. Pour cette raison, je resterai évidemment assez floue au niveau du résumé de ce titre-ci que j'ai encore plus apprécié que le premier (que ce soit au niveau de l'intrigue ou de l'évolution des protagonistes) !
Ce roman nous immerge à nouveau dans un contexte viticole captivant et pittoresque : entretien des vignes, vendanges, ventes du vin…Une fois de plus, tout y passe. Au début du récit, et pour ma plus grande joie, nos héros sont amenés à effectuer plusieurs voyages entre la France et la Californie. Les paysages de la Vallée de la Loire tout comme ceux de la Vallée de Napa sont toujours aussi dépaysants et enchanteurs pour moi. Nos personnages ont également la chance de participer à l'une des fameuses « Expositions Universelles » à Paris. Une expérience haute en couleur, s'il en est ! Les descriptions bariolées et éclatantes de l'autrice m'ont donné envie de faire un saut temporel pour, moi aussi, pouvoir y assister : pour ouvrir de grands yeux admiratifs devant les mises en scène exotiques, goûter les spécialités culinaires venant du monde entier et admirer les prouesses technologiques mises en oeuvre pour l'occasion (et pour certaines, promesses d'innovations futures).
Sarah prend de plus en plus d'assurance dans ce tome. Elle mène à bien différents projets dont certains qu'elle n'hésite pas à monter toute seule. C'est une jeune femme intelligente et pleine de ressources. La vie ne l'épargne pas, une fois de plus, mais lui réserve également de jolies surprises. Pourtant, elle n'est pas toujours aidée par son entourage. En effet, à cette époque, l'émancipation des femmes en est seulement à ses balbutiements. Elle est donc loin d'être acquise. Même si Sarah est entourée d'hommes bons et compréhensifs (pour la plupart) le joug masculin pèse encore sur ses épaules dès qu'il s'agit d'outrepasser le rôle réservé habituellement aux femmes (c'est-à-dire tenir sa maison et s'occuper de ses enfants). La montée en puissance des suffragettes et leurs actions sont souvent assez mal vues par les hommes, même par les plus ouverts d'entre eux. Toutefois, Sarah tient bon et finit souvent par obtenir gain de cause. Philippe, quant à lui, est toujours aussi prévenant et attentionné. J'ai parfois eu envie de lui mettre une ou deux paires de claque mais il se rattrape généralement bien par la suite ce qui fait que je lui pardonne ses petits écarts (malheureusement souvent liés aux moeurs de l'époque) !
Toute l'histoire tournant autour de Linette m'a un peu déçue (ceux qui ont lu le roman comprendront mieux de quoi je parle, pour les autres, si je reste floue, n'oubliez pas que c'est pour la bonne cause !). J'ai l'impression que c'est le genre de situation redondante dans ce style de récit et, de ce fait, j'aurais préféré ne pas la retrouver ici... Cependant, le traitement qu'en fait l'autrice par la suite m'a plu, ce qui fait que je suis finalement passée au-dessus sans trop de difficultés !
Dans la dernière partie du récit, Kristen Harnisch délaisse un peu Sarah pour se tourner vers Marie, une jeune sage-femme qui rêve de devenir chirurgienne ! le contexte quitte alors les coteaux viticoles pour se plonger dans les pratiques médicales de l'époque. Si cette thématique me parle moins, j'ai trouvé qu'elle était bien abordée par l'autrice et, pour une novice comme moi, très bien explicitée (sans en faire trop ou trop rentrer dans les détails). À tout ceci se mêle également une jolie romance qui m'a plu ! Ce changement de point de vue était donc tout à fait rafraichissant et intéressant !
Comme pour le premier opus, j'aurais apprécié que l'autrice creuse davantage le sujet des suffragettes qui reste finalement fort en toile de fond, tout comme celui de la prohibition de l'alcool. Toutefois, elle a fait le choix de s'attarder sur d'autres choses et je la comprends tout à fait !
Par moments, l'intrigue m'a également semblé un peu rapidement « réglée ». Je ne peux pas trop vous en parler malheureusement mais disons que, autant l'autrice s'arrête plus longuement sur certains événements, autant elle passe vite sur d'autres (du moins c'est mon impression). Et pour quelques-uns, j'aurais aimé qu'elle prenne plus son temps.
En bref, un très bon second tome, malgré quelques petites réticences de ma part au niveau de l'intrigue ou de certains sujets que j'aurais préféré voir davantage approfondis ! J'ai beaucoup aimé retrouver Sarah ainsi que les autres personnages. Et puis, que ce soit le contexte viticole ou médical, les deux ont, non seulement, été une source très appréciable d'apprentissage, mais aussi, de divertissement et de dépaysement pour moi. Si vous goutez les voyages, les doux cépages et les grandes épopées romanesques, n'hésitez pas à vous plonger dans cette duologie (?) pleine de charme !


Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
viou03
  16 septembre 2019
Un second tome tout aussi prenant que le premier.

On retrouve Sarah et Philippe mariés et déterminés à faire de leur domaine un vignoble d'exception.
Ils vont devoir surmonter bien des déboires.

J'ai adoré retrouvé nos deux personnages principaux ainsi que Marie, Aurora et les petits nouveaux !
Ce roman est un joli récit de vie avec ce qu'elle a de beau et de dur.
Retrouver le caractère fort, déterminé, téméraire de Sarah est un réel plaisir.

J'ai énormément apprécié la deuxième partie consacré pour l'essentiel à Marie, l'amie de Sarah, sage-femme et passionnée pour la vie, la chirurgie.

Sarah et Marie représentent pour l'époque des femmes qui se battent pour ce qu'elle croit et obtenir l'égalité entre hommes et femmes. L'auteur aborde ce thème de façon assez évasive, c'est un point important dans la vie de ces deux femmes qui fait entièrement parti de leur caractère.

Si vous aimez les récits de vie avec des personnages forts, vous allez apprécier cette série.
Lien : https://viou03etsesdrolesdel..
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kristen Harnisch (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
890 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre