AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2746715554
Éditeur : Autrement (04/09/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
On a tous en mémoire un professeur qui a marqué notre vie d'écolier : une personnalité d'exception, un poète, un tyran...
Pour le jeune Philippe Claudel, «un prof, c'était vieux, ça naissait vieux et ça n'avait pas d'existence hors de la salle de classe», jusqu'à cette rentrée de terminale où une jeune professeur de philosophie aux yeux presque mauves vient bousculer ses idées reçues... Pour l'élève de cinquième Magyd Cherfi, c'est grâce à Monsieur Castin, i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MurielT
  05 juin 2014
A deux carreaux de la marge, ce sont des souvenirs d'école (primaire, collège ou lycée) de gens connus ou inconnus.
Les 14 personnes qui se sont prêtées au jeu nous donnent un aperçu de ce que peut faire l'Education nationale, le meilleur comme le pire.
Dans ces témoignages on voit le professeur qui va par son investissement auprès d'un élève faire d'un cancre un premier de la classe et à l'opposé le prof bête et méchant qui va « foutre en l'air » la scolarité et peut-être la vie d'un bon élève.
En lisant ces textes les souvenirs des années d'école reviennent en mémoire, chacun peut retrouver un professeur ou un instituteur qui ressemble à l'un de ceux décrits. Et je me dis que même si mon parcours scolaire n‘a pas été idyllique ni même catastrophique, quelque part j'ai eu de la chance, car il y a quelques un de ces récits qui font froid dans le dos.
C'est un bon livre, pour un petit moment de nostalgie
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MurielTMurielT   07 juin 2014
A la rentrée de septembre 1936, j'entrais dans ma onzième année, cela signifiait que le certificat d'études se profilait à l'horizon de l'été suivant. Pour nous préparer à cette épreuve, madame Velutini était l'institutrice idéale. Je ne sais comment vous expliquer cela, mais elle possédait l'art de faire passer les choses, les connaissances. Le savoir sortait de sa tête, de ses livres et, comme par enchantement, il pénétrait nos petites cervelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MurielTMurielT   05 juin 2014
Avant lui, dans mon école de village, j'étais heureux d'aller en cours, et d'un coup je devenu malheureux d'être un collégien.... J'ai vécu l'école comme une punition.Avec du recul, c'était de la souffrance de la frustration, de la tristesse et surtout une perte de temps monumentale.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : instituteurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Farid Haroud (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre