AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782375745021
278 pages
Éditeur : Collection Infinity (24/10/2018)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 80 notes)
Résumé :
Bon, soyons clairs : Ivy Wilde n'est pas une héroïne. C'est même la dernière personne que vous contacteriez si vous aviez besoin d'une aide magique, malgré ses talents. Si ça ne tenait qu'à elle, Ivy passerait ses journées affalée dans le canapé, devant la télé, paquets de chips en main, à papoter avec son familier félin jusqu'à ce que mort s'en suive. Mais quand elle se retrouve victime d'une erreur d'identité, elle est embarquée malgré elle à la Branche Arcane, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  23 avril 2019
J'ai adoré, et franchement je ne m'y attendais pas. Je veux dire, le résumé me tentait bien, mais ce n'est pas le genre littéraire qui m'amène à avoir des coups de coeur généralement. de un, je trouve cela assez génial parce que cela me prouve encore plus qu'il faut que je sorte un peu de mes sentiers battus. de deux, cela prouve encore une fois qu'il ne faut pas juger les genres littéraires ! Mais revenons à nos petits moutons, et à Ivy en particulier.
J'ai tout de suite adoré le concept d'une héroïne qui nous ressemble plus physiquement, qui est douée mais en même temps fainéante, et qui a de l'attitude, mais pas du genre sex-appeal, non plutôt "je me démonte pas et je me fous de ce que vous pensez". Ivy assume, tout. Elle est débrouillarde, intelligente, un petit génie en magie, directe (un petit trop parfois pour son bien), avec plein de mauvaises habitudes, mais avec un humour du tonnerre. Impossible de ne pas craquer pour elle. Je veux dire, elle a parfois l'attitude d'un camionneur, jure comme un charretier, mais elle est entière et vraie, et que ça fait du bien d'avoir une héroïne comme ça. Surtout qu'elle n'est pas non plus dans la caricature.
Et puis, Winter débarque. Et là, franchement, comment rester indifférente. C'est un peu le Thorn de la Passe-Miroir. le gars canon mais qui pense tellement au boulot que c'est au début assez peu sexy. Mais voilà, Ivy a, je dirais, une très bonne influence sur lui, et on apprend à le découvrir petit à petit. Et là, c'est le coup de foudre littéraire parce que le garçon est en fait adorable, et ne sait pas trop comment gérer Ivy de temps en temps. Bref, le duo improbable qui m'a tout de suite charmée. Leur dynamique est juste géniale, avec toujours cet humour un peu pince sans rire et sarcastique qui me plait tellement.
Parce que oui, on rit avec ce premier tome, et ce n'est pas tout. Il y a une enquête, des mystères à résoudre et de la magie. Je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus, mais pour moi, c'est vraiment une bon mix surtout si l'on ajoute la "romance" flirte. le tout est très bien dosé, car rien ne prend vraiment le pas sur l'autre. Et puis l'univers est fort sympathique. La magie coexiste avec le reste du monde, l'Ordre étant tout à fait intégré à la société. Il a ses défauts, comme on peut le voir au début à travers les yeux d'Ivy, puis on le voit petit à petit sous un angle plus nuancé grâce à Winter. J'aime beaucoup ce côté non pas soit blanc, soit noir, mais avec toute une palette de couleurs qui rend le tout plus intéressant.
On ne s'ennuie pas une seconde non plus. Il faut dire qu'Ivy semble attirer les événements qui sortent de l'ordinaire. Et il s'en passe des choses depuis qu'elle est obligée de faire équipe avec Winter. C'est un bon moyen pour nous montrer toutes flopée de personnages ainsi que les méandres de l'Ordre. L'univers est complexe, avec ses lois et ses règles. Ne pas se fier au côté romance, car il y a bien plus que cela. Je n'ai pas exemple pas tellement eu de soupçons réels sur le ou les coupables, les pistes se brouillant de temps à autre. Et ce n'est pas une chose évidente à réaliser. J'aime aussi la morale qu'il y a derrière la conclusion. Tout n'est pas qu'une question de trouver le coupable. Il faut aussi comprendre ses motivations.
Une mention spéciale, de chez spécial pour la fin et même le dernier dialogue. L'intervention de Brutus est juste extra, j'étais sur les fesses et je riais en même temps. Et j'espère surtout que Winter a bien saisi les propos du matou ! du coup, avec une conclusion comme celle-ci, je n'ai qu'une envie : le tome deux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Lornaric
  08 juillet 2020
Ivy Wilde est une sympathique sorcière bordélique et profondément paresseuse qui s'assume. Expulsée, il y a quelques années, de l'Ordre pour avoir triché et attaqué un de ses camarades, elle travaille désormais comme chauffeur de taxi et ne souhaite qu'une seule chose, passer sa vie allongée sur son canapé, devant la télé, en compagnie de Brutus, son familier.
Suite à un quiproquo, la voici liée par magie à l'Adeptus Exemptus Raphaël Winter , membre éminent de la Branche Arcane (département d'investigation de l'Ordre Hermétique du Crépuscule d'Or) et contrainte de l'assister lors de ses enquêtes. Tout les oppose. Winter est aussi coincé qu'Ivy est délurée...
Ce duo improbable est une agréable surprise. Humour, action, mystère et magie sont au rendez-vous. Écriture spontanée et rafraichissante. Un bon moment de lecture à prendre au second degré.
Challenge multi-auteures SFFF 2020
Commenter  J’apprécie          140
LightandSmell
  19 mai 2020
En pleine frénésie de fantasy urbaine, je me suis attaquée à ce roman dont la sublime couverture n'avait pas manqué d'attirer mon attention.
Ivy a été expulsée de l'Ordre, il y a maintenant quelques années… Pas traumatisée pour un sou, elle s'est donc forgé une vie à son image : cool et sans pression. Bon, il est vrai que son métier de chauffeur de taxi n'est pas toujours de tout repos, mais elle compense les aléas du métier par de longs tête-à-tête avec son canapé et des soirées endiablées avec sa télé. Mais parce que toutes les bonnes choses ont une fin, elle se retrouve, par un malheureux concours de circonstances, liée par magie à un membre de l'Ordre peu souriant et surtout, ô malheur, extrêmement travailleur !
Enfer et damnation, la voilà contrainte de l'épauler dans son travail jusqu'à ce que les effets du sort ne soient plus qu'un lointain et douloureux souvenir… Si Ivy se revendique fainéante et est partisane de la politique du moindre effort, au fil du roman, on s'aperçoit que les choses sont bien plus complexes qu'il n'y paraît et que la jeune femme est loin d'être le boulet qu'elle prétend être. Attendez-vous donc à découvrir une femme forte qui, sous couvert d'un amour immodéré pour les siestes, se révèle intuitive, pleine de surprises et très talentueuse sans oublier plutôt amusante puisqu'elle n'hésite jamais à dire, avec humour, le fond de sa pensée. On saluera également sa propension à élaborer des hypothèses parfois farfelues à partir d'un détail vestimentaire… Bref, un sacré personnage !
Un constat que Winter va très vite faire. Sa rencontre avec Ivy ne s'étant pas particulièrement bien déroulée, il se forge, dans un premier temps, une très mauvaise image de la jeune femme. Néanmoins, intelligent et bien plus gentil que son sérieux ne le laisse présager, il ne reste pas sur ses a priori et essaie de voir derrière les apparences… Il comprend ainsi rapidement que l'image de fainéante désinvolte et peu douée que veut ardemment se donner Ivy est bien loin de la vérité.
Les interactions entre les deux protagonistes sont plutôt amusantes : Ivy adore le taquiner et Winter, faisant progressivement tomber son masque d'impassibilité, ne manque pas non plus de répartie… de leur collaboration forcée naît donc une certaine complicité, voire un peu plus puisqu'un petit jeu de séduction s'instaure progressivement entre eux. Leur complémentarité s'impose également aux lecteurs : quand Winter se montre analytique et procédurier, Ivy compte sur ses intuitions et ses capacités magiques qu'elle a, d'ailleurs, de plus en plus de mal à cacher…
Les deux sorciers collaborent donc main dans la main pour démasquer le responsable d'un vol avant de comprendre que l'affaire est peut-être plus sérieuse qu'il n'y paraît. L'enquête est intéressante et nous permet d'entrer de plain-pied dans les rouages de l'Ordre, une institution qui n'est pas exempte de défauts et de fruits pourris, mais qui n'est pas aussi obsolète qu'aime à le penser Ivy. Il faut dire qu'ayant eu maille à partir avec l'Ordre par le passé, elle n'est peut-être pas la plus objective comme n'hésite pas à lui prouver, avec un certain tact, Winter…
En plus de ce duo plein de charme qui fonctionne à merveille, l'autrice a introduit un personnage qui aurait dû me faire fondre, Brutus, un chat qui parle, ou du moins, qui peut énoncer quelques mots. Je ne me suis malheureusement pas attachée à ce dernier, peut-être parce que le voir ponctuer la plupart de ses interventions par « connasse » ne m'a pas vraiment amusée ni même fait sourire. Toutefois, la fin du roman me laisse entrevoir une évolution de mon ressenti sur ce chat qui, je l'espère, se révélera plus attachant et intéressant dans la suite de l'aventure.
Quant à la plume de l'autrice, elle se révèle efficace et fluide. On est vraiment dans une histoire légère et divertissante, ce qui se traduit par une certaine simplicité dans la narration, mais aussi beaucoup de dynamisme et de rythme dans le récit. le roman se lit donc d'une traite et permet de se vider l'esprit auprès de deux personnages auxquels on s'attache beaucoup et dont on espère que l'attirance qu'ils semblent ressentir l'un pour l'autre débouchera sur une jolie relation.
En conclusion, si vous avez envie d'un roman de fantasy urbaine léger et facile à lire, Ivy Wilde est fait pour vous. L'univers n'est peut-être pas développé outre mesure, mais il y de la magie, de l'action, du mystère, du suspense et des protagonistes complémentaires dont on suit avec délectation les échanges toujours pleins d'humour. Je retrouverai donc avec plaisir la truculente et amusante Ivy dans ses autres aventures en espérant que sa complicité avec le beau Winter soit toujours aussi palpable et se mue en quelque chose de plus profond.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
valentbarbero
  28 juillet 2020
Hey, salut tout le monde ! J'espère que vous allez bien. Aujourd'hui j'ai envie de vous parler de ma lecture du premier tome d'Ivy Wilde : quand fainéantise rime avec magie de Helen Harper et publié chez @collection.infinity_mxm
Ce roman est un véritable coup de coeur, j'ai littéralement tout adoré durant ma lecture.
Ici on suit Ivy, chauffeure (chauffeuse ?) de Taxis et sorcière. Les sorciers ne se cache pas tout le monde sait qu'ils existent. La plupart font partie d'une organisation l'ordre de la lumière. Sauf Ivy qui a été virée. Un jour alors qu'elle s'occupe du chat de sa voisine partie en mission pour l'ordre. Elle est confondue avec elle et se retrouve lié à un mage enquêteur de l'ordre. Les termes du contrat : pendant 500 jours elle doit le suivre partout dans un rayon de 8km et participer aux enquêtes. Sauf qu'elle n'en a pas du tout envie et qu'elle va tout faire pour ce débarrasser de ce sorcier prétentieux aux magnifiques yeux bleus...
Déjà j'ai adoré les personnages autant Ivy que Winter, ce sorcier prétentieux qui ne la laisse pas aussi indifférente qu'elle voudrait le faire croire. J'ai adoré leur échanges, leur tempéraments et leur façon de se comporter en présence de l'autre. J'ai aussi beaucoup aimé Brutus le chat familier d'Ivy qui ma bien fait rire.
C'est ce que je retiens de ce livre : il m'a mis le sourire au lèvres et de bonne humeur.
J'ai bien aimé la petite romance qui se met en place sans forcément prendre trop de place.
J'ai aussi apprécié le côté enquête de police car j'ai moi aussi essayé de deviner qui avais bien pu faire le coup.
J'ai trouvé intéressante, si pas toute à fait originale, la façon d'utiliser la magie : par les runes ou par les plantes. Et je pense que comme Ivy j'aurais été plus doué avec les runes que les plantes.
Le petit plus : le travail sur l'objet livre et vraiment très beau.
En bref, ce livre m'a vraiment plus, il m'a fait ressentir la même chose que quand je sort de la lecture d'un livre de Roxane Dambre et c'est géniale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Maeli-chan
  12 janvier 2019
Bon, on est d'accord: c'est pas du tout la saison pour lire un livre sur les sorcières mais clairement, je ne me voyais pas attendre l'automne prochain pour découvrir la paresseuse Ivy Wilde.
Et puis, bougeons un peu les codes pour une fois: les romans sur les sorcières, ça se lit tout le temps !

Ici, le monde de la magie vit en harmonie avec le monde non-magique. Les sorciers et sorcières ne sont pas obligés de cacher leur existence. Il y a même une structure officielle, appelé L'Ordre qui chapeaute un peu tous les magiciens. Ils y font des enquêtes, des recherches magiques et tout plein d'autres choses.
C'est de cette organisation qu'Ivy Wilde s'est fait exclure quand elle était jeune. Mais cela ne lui pose aucun problème; au contraire, elle est très satisfaite de sa vie de chauffeur de taxi où elle se contente de faire le strict minimum pour vivre et passe son temps dans son canapé à regarder la série Enchantement.
Car Ivy est l'exemple même de la feignasse, elle est bordélique et fuit à tout prix toute activité physique comme monter des escaliers (mon dieu, quelle horreur !). Sa vie loin de l'Ordre et de ses adeptes dégénérés la satisfait au plus haut point.
Mais un jour, un malentendu la lie à Adeptus Exemptus Raphaël Winter, l'exemple parfait d'employé de l'Ordre. Elle est obligée de travailler pour eux à cause du sort qui la lie.
Bien décidée à ne pas se laisser faire, Ivy fera tout pour montrer sa mauvaise volonté. Mais très vite, les deux acolytes, qui sont les parfaits opposés, vont être appelés sur une affaire de vol....

Ce fut une belle découverte pour moi: mélanger magie et enquête, c'est le bingo gagnant pour me conquérir livresquement. J'ai été un peu perdue, je l'avoue, avec tous les grades de sorciers. Mon dieu, il y en a tellement, heureusement l'autrice nous met un tableau hiérarchique au début du roman mais au bout d'un moment, je n'allais pu voir et je retenais juste Néophyte, c'est les bébés (pour l'instant ça va), niveau un, c'est les jeunots, niveau 2, c'est bien mais peut faire mieux et Niveau 3 c'est les as !
Ce roman, c'est avant tout de l'humour dans chaque page, la mauvaise foi et les répliques cinglantes d'Ivy sont hilarantes. Je me suis marrée plusieurs fois d'affilée, notamment sur ses théories un peu fumeuses sur le potentiel coupable. On dirait moi quand je pars dans des délires, toute seule.
Et un plus, on a un personnage magistral en la personne de Brutus, le chat d'Ivy, auquel elle a donné la parole. Il ne va pas faire de phrases construites, non il va plutôt lancer des ordres comme "MANGER!", "CARESSE CONNASSE!".
J'ai adoré voir des scènes avec lui, je l'avoue.
L'enquête, dans l'ensemble, était plutôt bien construite. Je me suis fait balader dans cette histoire plusieurs fois. Il faut dire que j'avais une dent contre un personnage particulier et toutes les occasions étaient bonnes pour dire "Oui, c'est lui, j'en suis sûre" et je ne voyais pas les autres suspects....
C'était plaisant de voir le monde de la magie dans une version enquêtrice et pas dans une quête dangereuse pour vaincre un grand ennemi.

Gros coup de coeur pour le personnage d'Ivy, c'est un personnage auquel je me suis attachée tout de suite (de là à voir cet attachement à cause de ma propre procrastination, il n'y a qu'un pas...). Elle est drôle, plus intelligente qu'elle ne voudrait le faire croire. Et si la fainéantise n'était qu'une façade ?
Winter, lui, est totalement l'inverse d'Ivy, il est méticuleux, il suit les règles et le protocole. Il est parfois un peu guindé et c'est très drôle de voir Ivy le faire tourner en bourrique.
Le duo, bien qu'à l'opposé l'un de l'autre, a une dynamique qui marche bien. Ils se complètent parfaitement.

En bref, un livre que j'ai beaucoup aimé et j'ai appris hier que le tome 2 était en route. Je suis trop contente, je n'aurais pas trop longtemps à attendre pour retrouver la délicieuse Ivy et le beau Winter. Si vous voulez passer un bon moment d'humour et de magie, je vous le conseille.
Lien : https://le-coin-lecture-emil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   21 avril 2019
- Mettez votre ceinture, ordonna-t-il.
Je souris légèrement, soulagée de changer de sujet.
- Vous vous inquiétez pour ma sécurité ?
- Si vous finissez écrasée contre le pare-brise, la paperasse à remplir sera infernale. Sans parler du nettoyage.
- Vous voyez ? fis-je, satisfaite. Vous n’aimez pas non plus les heures sup.
Commenter  J’apprécie          130
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   21 novembre 2018
« – Ne le laisse pas t’énerver, souffla Winter.
– Je suis si transparente ?
– Quand tu es en colère, le bout de tes oreilles rougit.
Je lui jetai un regard surpris. Il haussa les épaules.
– C’est assez adorable.
Je ne pus m’empêcher de lui lancer un sourire moqueur.
– Je parie que tu n’aurais jamais pensé utiliser ce genre d’adjectif quand tu m’as rencontrée.
– Oh, murmura-t-il, j’ai changé d’avis sur beaucoup de chose en ce qui te concerne, Ivy.
Quelque chose dans la façon dont il prononça mon nom m’emplit de chaleur et de bien-être. A ce rythme, je lui lécherais les pieds et le supplierais de m’emmener à la salle de sport pour frôler la mort à coup d’haltères, dans trois jours. Quelle horrible perspective. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MineyMiney   12 décembre 2018
Il me jeta un coup d’œil et marqua un temps d'arrêt. Comme d'habitude. Apparemment, une femme qui conduit un taxi, c'est surprenant. Je sais pas pourquoi. C'est pas comme si conduire demandait des compétences particulières interdites au genre féminin. Les boules ballantes ne rendent pas la tâche plus facile, que ce soit pour tenir le volant ou trouver mon chemin dans une petite ville comme Oxford. Non, mes seins ne sont pas un frein à ma conduite. Et, oui, je sais me garer. J'avais déjà entendu toutes le blagues sur le sujet, et elles n'étaient jamais drôles. Les hommes peuvent être sorciers et les femmes conductrices. Première nouvelle, hein ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Enya75Enya75   01 novembre 2018
— Un flingue ? Mais…
Elle s’interrompit lorsqu’elle baissa les yeux. Les runes d’annulation sont un casse-tête pour beaucoup de sorciers, surtout quand tu n’as qu’une ou deux secondes de rab et que tu n’es techniquement qu’une Néophyte de Niveau Un. Mais que voulez-vous, je ne suis pas n’importe quelle sorcière.
La brunette était toujours bouche bée et fit un pas de recul.
— J’aurais juré… que c’était une banane.
Je lui lançai un sourire rassurant.

— C’est le choc. Votre cervelle a dû paniquer quand elle a vu l’arme et a préféré ne pas l’enregistrer. C’est plutôt commun dans les situations stressantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BitLitAddictBitLitAddict   08 janvier 2020
J'ai passé un excellent moment avec Ivy cette héroïne pas comme les autres, fervente admiratrice et pratiquante de la plus extrême paresse et élevant le fénéantisme au rang d'art.

C'est une feignasse qui s'est fait expulser de l'ordre au début de ses etudes... Elle aime jouer la fille blasée qui s en fou de tout et qui n apporte aucune importance a ce qu on pense d elle... elle est très bien dans sa petite vie pépère à conduire son taxi. Elle a fait une croix sur l'Ordre mais pas sur la sorcellerie...
Alors quand elle se retrouve malgré elle rattachée par un sortilège avec un coéquipier récalcitrant, et pas vraiment commode, on se doute bien qu'il va y avoir des étincelles

J'ai adoré leur duo pas si improbable mais qui fonctionne pourtant bien et on craque autant pour Winter que pour Ivy. Elle est lumineuse et drôle, on voit rapidement qu'elle est plus ce qu'elle ne laisse paraître, Winter est l'archétype de l'enquêteur zélé et bourreau de travail, on se doute bien que ses deux là vont s'influencer mutuellement pour notre plus grand bonheur dans des situations plus que cocasses.

La plume de l'auteure est simple et addictive, les chapitres défilent sans qu on ne s en rende compte et en un rien de temps on devore le livre entier. Les dialogues sont souvent très drôles et pleins de sarcasmes rendant la lecture très agréable. Les interventions de Brutus sont a mourir de rire.

L'humour est le plus gros point fort de ce roman et ce qui fait qu on passe un excellent moment.

C'était une superbe surprise, et un urban fantasy déluré et plein de peps que j'ai pris immensément plaisir à lire ! Je vous recommande vraiment si vous souhaitez une lecture rapide et pétillante. Ivy est un personnage attachant et féministe, elle n'a pas son pareil pour remettre à sa place Winter ou lui faire un peu de rentre dedans…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1543 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..