AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791038100510
320 pages
Éditeur : Collection Infinity (22/04/2020)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 16 notes)
Résumé :
De prime abord, Mack est peut-être une humaine d'apparence ordinaire, mais elle vit avec une meute de métamorphes en Cornouailles, dans la province anglaise, après y avoir été abandonnée par sa mère quand elle était encore enfant. Elle souhaite désespérément être acceptée par sa famille adoptive, et pas seulement parce que beaucoup la détestent de n'être qu'une simple humaine : pour une raison inconnue, son sang n'accepte pas la transformation.
Avec ses cheve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Carole94p
  24 mai 2020
Le mois dernier je découvrais enfin la plume de l'auteure, Helen Harper, avec le premier tome d'Ivy Wilde que j'avais tout simplement adoré. Ce mois-ci, je jette mon dévolu sur le tout dernier, Les liens du sang tome 1. J'avais déjà eu l'occasion de voir de très bons retours et en sachant à quel point j'avais aimé Ivy Wilde, j'y suis allée les yeux fermés pour celui-ci. Et comment vous dire à quel point on monte d'un cran en terme d'additivité !

Pour remettre les choses dans leur contexte, dans Les liens du sang, on suit Mack. Depuis toute petite, elle vit avec la meute de John, un métamorphe. La jeune humaine s'est rapidement fait acceptée par la meute (enfin presque par tous ses membres), mais sa nature doit restée secrète. Car si elle s'est jusqu'à maintenant bien débrouillée pour devenir un atout auprès de sa meute, avec son tempérament et son don pour le combat, elle n'est reste pas moins une humaine. Et lorsque l'Alpha va être tué, c'est toute la hiérarchie qui va débarquer pour faire la lumière sur ce problème et Mack pourrait bien être démasquée si elle ne fait pas attention... d'autant que le Seigneur Alpha Corrigan voit clair dans son jeu...

Dès les premières lignes d'Un tempérament de feu, je me suis laissée emportée par l'histoire. Il faut dire que moi et l'Urban fantasy ça fait deux, c'est un peu mon petit plaisir en cas de lecture mitigée. le style d'Helen Harper a déjà fait ses preuves avec la série Ivy Wilde que je trouvais déjà géniale mais là, avec Les liens du sang, je trouve qu'on passe à un stade supérieur. Je ne sais pas si c'est parce qu'il s'agit de métamorphes, ou parce que l'héroïne est similaire à Kate Daniels (Coup de coeur absolu) ou encore cette relation de haine/volonté de s'affirmer/défi d'autorité avec Corrigan, le Seingeur Alpha, mais une chose est sûre, j'ai été happé dès les premières lignes.

Parlons d'abord personnages. Mack est une héroine avec un tempérament de feu comme l'indique le titre. Clairement, elle réagit au quart de tour et ne se laisse absolument pas marcher sur les pieds. Limite, elle est un peu tête brûlée. Les gros durs ne lui font pas peur et encore moins la hiérarchie. J'ai aimé cette force de caractère, quoique parfois extrême, je l'ai trouvé attachante avec sa volonté de rester parmi les siens, la meute, malgré sa différence. On sent son attachement, sa loyauté. Côté mystère concernant sa personne, j'avoue avoir vu venir dès le début le dénouement final la concernant mais ça ne m'a pas tellement dérangée.

Côté masculin, nous ne sommes pas en reste. le Seigneur Alpha Corrigan ne joue pas dans la cour des petits. C'est d'ailleurs assez marrant, c'est le deuxième Seigneur Alpha qui me plait autant. J'ai trouvé son personnage intéressant et un brin mystérieux. Clairement, se faire rembarrer par Mack n'est pas ce qu'il préfère mais il sait lorsqu'il faut -ou non- s'abstenir. Je pense qu'il a encore beaucoup à montrer et je ne doute pas qu'il s'imposera comme il se doit dans la série.

Ce premier tome de Liens du sang nous plonge dans une quête qui dépassera la simple vengeance. Car bien sur, Mack va vouloir trouver qui s'en est pris à John, et pouvoir le venger comme il se doit mais ça sera aussi une quête de vérité. Car Mack ne sait rien d'elle si ce n'est qu'elle est une humaine bien acclimatée et que son sang ne fait qu'un tour lorsqu'elle est en colère. Mais comme on dit, toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre.

L'arrivée de la fraternité et de l'Alpha va semer le doute au sein de la meute. le secret de Mack est en danger et elle devra rester sur ses gardes. Car si les membres de sa meute ont juré de garder le secret à John, sa disparition va tout changer. D'autant que Corrigan semble bien trop intéressé par son cas. J'ai aimé ce suspense de savoir si oui ou non elle allait être démasquée et autant dire que de ce côté là, le lecteur ne sera pas au bout de ses peines.

En conclusion, j'ai adoré ce premier tome des Liens du sang ! Helen Harper m'avait déjà séduite avec Ivy Wilde, mais ici, elle frappe encore plus fort. du suspense, un brin d'action et de rebondissement, une petite romance qui pourrait bien pointé le bout de son nez et le tout, avec de l'humour et un duo de personnages qui promet encore pleins de surprises. Une chose est sûre, j'attends la suite avec grande impatience !
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2020..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
melie1201
  02 juillet 2020
Mack est membre de la meute de Cornouailles. Elle est le secret de la meute car elle est humaine. Quand l'alpha de sa meute est tué, la Confrérie, l'organe dirigeant des métamorphes commandé par l'alpha de tous les alphas, débarque au sein de sa meute. Mack doit donc se faire discrète pour garder son secret intact, mais la discrétion n'est pas son fort... J'ai bien aimé, ça m'a fait penser à Kate Daniels de Ilona Andrews : une héroïne qui doit cacher qui elle est mais qui attire l'attention de l'alpha. Je trouve aussi que Corrigan ressemble à Curran. Les comparaisons s'arrêtent là.
Ce tome plante le décor, présente les personnages et les règles de l'univers, sans lourdeur. Par contre, j'ai trouvé l'intrigue un peu légère et Mack met trop de temps à comprendre. Cependant, j'ai beaucoup d'espoir pour la suite et j'ai hâte de lire le tome 2.
Commenter  J’apprécie          00
llyza
  28 mars 2020
J'aime beaucoup Ivy Wilde donc évidemment qu'il fallait ab-so-lu-ment que je lise cette autre série de l'autrice Helen Haper. Je n'ai pas lu le résumé avant de le choisir, mais je lui faisais confiance rien qu'à la couv'. Est-ce que j'ai bien fait ? OUI, OUI ! Une fois commencé je ne l'ai pas lâché et malgré qu'il ne soit pas exempts de défauts, j'ai enchainé avec le tome 2. C'est pour dire.
Les éléments scénaristiques sont gros... on ne va pas se mentir : on a peu de surprises. On voit les choses arrivées au fur et à mesure, la seule qui ne voit rien c'est Mack, notre héroïne. Les éléments sont là dès le début, et il lui faudra la becquée pour l'amener à la réflexion finale... ce livre ressemble un peu à un premier roman avec ses personnalités exagérées, l'intrigue évidente, une héroïne un peu Mary-Sue. Et un truc que je n'aime pas, quand on dit à un personnage de la fermer et de faire profil bas, pourquoi la ramène-t-il ? Ça la rendait juste stupide ou adolescente. Mack peut parfois agacer, mais heureusement qu'il y a des personnages secondaires... par là, je parle surtout du personnage masculin.
Si vous êtes fan du couple Kate (Daniels)/Curran, vous retrouverez la même dynamique, ce jeu du chat et de la souris que j'adore, il y a aussi le même type de réflexions ou même sur l'exploitation du personnage masculin, le même rapport de forces entre les deux. La construction ne nous étonnera pas non plus dans la recherche de ce qu'elle est, ce qu'elle cache et dans le pouvoir de son sang... C'est aussi ces éléments qui nous intéressent et dont on veut avoir la suite. Tout tient à ça en faite, c'est le gros point de cette série, c'est ce qui fait que j'ai lu toute la nuit pour le terminer.
Il y a aussi la plume d'Helen Harper que j'aime beaucoup, elle a des bons dialogues et offres aussi des personnages certes stéréotypés mais hyper attachants. On se pose la question sur la capacité de Mack pour se faire si vite des amis et être prête à tout pour eux. Elle part un peu dans tous les sens et fait des choix étranges ou donne sa confiance aussi rapidement que ça. Ce côté immature et brouillon pourrait déplaire mais le reste du folklore est top. Il n'est ni lourd ni trop riche, il y a quelques monstres que l'on n'a pas forcément l'habitude de voir, en plus de ces métamorphes ou de ces vampires évoqués. La relation de Meute est aussi ce que j'aime lire en Urban Fantasy, cette cohésion de groupe et cette hiérarchie on l'a retrouve dans ce premier tome.
La suite devrait développer un peu tout ça, mais surtout je vous préviens vous terminerez un petit peu frustrés à la fin avec une certaine hâte de continuer ! Bref, ça promet !
Lien : https://booksnunicorns.com/p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
AliceNeverland
  08 juin 2020
Mack est une jeune humaine ayant grandi au milieu d'une meute de métamorphes dans les Cornouailles. Un secret bien gardé puisque, si la Fraternité venait à savoir qu'une humaine vit parmi eux, tous les membres de la meute en seraient condamnés. Mais, lorsque l'Alpha de la meute est retrouvé assassiné, la Fraternité est dans l'obligation de venir sur place afin de procéder à la nomination d'un nouvel alpha, et d'enquêter sur la disparition prématurée du précédent. Mack se doit donc de devenir transparente afin de n'éveiller aucun soupçon. Ce qui reste délicat pour la jeune femme, qui possède un vrai tempérament de feu…
J'ai été surprise de voir qu'il m'aura fallu un looong moment pour entrer dans l'histoire. J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale du roman, mais également la dualité au sein de la meute de Cornouailles par rapport à Mack. Malgré tout, même si l'évènement majeur survient dès le début, les éléments sont ensuite très longs à s'enchainer. Surtout, le personnage de Mack était assez ennuyeux et j'ai eu énormément de mal à découvrir toutes ses pensées.
Heureusement, l'arrivée de la fraternité rajoute un peu de piment à l'histoire. Et puis, il y avait tout ce mystère autour du personnage de Mack que j'étais curieuse de découvrir. Helen Harper sait comment nous donner envie de poursuivre notre lecture et, de ce côté là, c'était vraiment réussi.
Pour le reste, je trouve malheureusement que tout est assez convenu. Les réactions de Mack sont épuisantes, à l'opposé de ce que j'attendais d'elle. L'auteure a voulu en faire une héroïne badass mais tout me paraissait forcé : ses réactions, ses actions, ses pensées. Mack est une jeune femme mais, pourtant, j'avais plutôt l'impression de voir une adolescente. Quant aux autres personnages, ils ne sont pas en reste et remplissent seulement le rôle que l'on attend d'eux, ni plus, ni moins.
Ce qui fait que, malgré mon intérêt pour le cadre du roman, malgré ma curiosité envers le mystère qui entoure les origines de Mack, j'ai eu l'impression que tout cela manquait cruellement de profondeur et que l'auteure nous servait des personnages clichés et sans aucun charisme.
Tout de même, l'histoire se laisse découvrir avec plaisir et se lit rapidement, mais une bonne moitié du roman est plus ennuyeuse et inutile qu'autre chose. Et même si les révélations finales laissent entrevoir une suite de l'intrigue intéressante, je ne sais pas encore si je la lirais.
Lien : https://aliceneverland.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FollowtheReader
  06 mai 2020
Chronique de Diana :
Voici un roman qui m'a fait passer un délicieux moment. C'est totalement différent d'Ivy mais on retrouve la touche de l'auteure et j'ai trouvé que la dynamique par moment était assez proche de celle de notre sorcière.
Mack est une héroïne très jeune, qui a toujours vécu avec la meute alors qu'elle est humaine et que logiquement elle n'en a pas le droit. de son jeune âge, elle a pourtant une confiance en elle assez importante ; parfois à la limite de l'inconscience mais je pense que c'est en accord complet avec ce dernier. J'imagine qu'elle aura taper sur le système de certains lecteurs mais je pense que beaucoup ont oublié qu'ils n'étaient peut-être pas les plus sympa au moment de leur adolescence. Pour une fois, je trouve qu'on est dans le juste et j'attends de la voir évoluer et prendre de la maturité dans les tomes suivants.
Dès lors que leur Alpha meurt dans des circonstances des plus étranges, les « hautes autorités », La Fraternité vont venir enquêter et aider à la succession. Mais Mack devra faire profil bas et gommer toute sa personnalité durant leur séjour afin de se préserver elle et la meute.
Ce premier tome pose les bases et il est perfectible à bien des niveaux mais au final j'ai réellement passé un bon moment, le potentiel et l'univers qui se développe, font qu'on se prend au jeu et qu'on en veut plus à la fin.
De même que le Duo Mack et Corrigan le Seigneur Alpha fait des étincelles, ce personnage masculin est fort et il est prêt à tout pour percer à jour les secrets de Mack. J'ai beaucoup aimé la tension qui se dégage et j'attends aussi de voir comment ils vont évoluer car clairement ils sont indépendants et travailler en équipe va être bien compliqué pour eux.
La plume d'Helen Harper est toujours agréable, elle aime les héroines décalées et les héros un peu guindés en apparence du moins, avec un humour pince sans rire. Pour moi ce premier tome fonctionne à merveille, j'ai envie d'avoir la suite et de mieux connaitre les personnages.
Une bonne lecture, prometteuse avec un univers où le danger rôde de tous les côtés sans que l'on sache lorsqu'il va frapper.
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : metamorphesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1527 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre