AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782702182796
416 pages
Calmann-Lévy (05/05/2021)
3.7/5   84 notes
Résumé :
Kieran Elliott, trentenaire vivant à Sidney, retourne en basse saison dans sa ville natale d’Evelyn Bay, minuscule station balnéaire de Tasmanie. Ce court séjour familial fait aussitôt resurgir des souvenirs douloureux : douze ans plus tôt, à cause d’une aventure peu prudente en mer avec sa meilleure amie Olivia, deux hommes venant à leur secours ont disparu dans les flots. Depuis ce drame, de nombreux autochtones se méfient de Kieran.

À peine est-il ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
3,7

sur 84 notes
5
13 avis
4
19 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis

marina53
  19 janvier 2022
Trois ans déjà que Kieran n'avait pas remis les pieds sur sa terre natale, à Evelyn Bay. Ses parents étaient bien venus le voir, lui et sa compagne, Mia, à Sydney, mais maintenant, l'état de santé de son père, Brian, ne lui permettait plus de prendre l'avion, aussi Verity était-elle venue seule faire connaissance avec sa petite-fille, Audrey, trois mois auparavant. Kieran et Mia sont revenus aujourd'hui pour aider cette dernière à préparer leur déménagement, Brian devant dorénavant s'installer dans une maison de retraite. Revenir à Evelyn Bay, c'était retrouver les amis de longue date, notamment Sean et Ash, ce dernier étant en couple avec Olivia, faire connaissance avec Bronte, serveuse au Surf & Turf et colocataire de cette dernière, subir les regards en coin de certains habitants aussi. Mais c'était aussi se souvenir du double drame survenu douze ans auparavant qui a brisé bien des coeurs... L'ambiance, déjà un brin pesante, va encore s'alourdir lorsque, le lendemain de son arrivée, le corps de Bronte est retrouvé sans vie sur la plage...
Changement de décor cette fois puisque Jane Harper délaisse le bush australien pour nous emmener en Tasmanie, à Evelyn Bay, une petite station balnéaire où, en dehors de la saison touristique, tout le monde se connaît. Aussi les drames qui se sont joués douze ans auparavant ont-ils marqué durablement toute la communauté. Notamment Kieran Elliott, trainant depuis toutes ces années un lourd sentiment de culpabilité. le corps sans vie de Bronte va, peu à peu, faire remonter de pénibles souvenirs mais aussi révéler de lourds secrets depuis trop longtemps immergés. Dans ce décor tasmanien parfaitement dépeint, aussi magnifique que dangereux, l'auteure joue sur deux temporalités, dévoilant petit à petit le passé pour mieux expliquer les faits présents. Entre non-dits, mensonges, rancoeurs, culpabilité, secrets, l'ambiance devient de plus en plus sombre et tendue. Les personnages, fouillés et attachants, apportent de la profondeur à ce roman prenant et original.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          632
iris29
  11 juin 2021
Encore une fois, Jane Harper ( qui s'est en trois romans, glissée parmi mes auteures préférées) réussit à me surprendre. Et la surprise vient en partie de la destination, la Tasmanie.. Embarquement immédiat...
Kieran Elliott et sa compagne, Mia , sont de retour après quelques années, dans la petite station balnéaire de leur jeunesse. Ce n'est pas en pleine saison, et c'est des vacances bien tristes qu'ils s'apprêtent à passer, le père de Kieran étant atteint par la maladie d'Alzheimer, il va être placé en maison spécialisée. ils sont là pour aider la mère à faire les cartons...Et des le début, on sent des tensions qui vont au delà de ce problème médical. Il y a quelques années, Kieran, de par son imprudence , a été à l'origine de la mort de deux jeunes hommes venus le secourir en mer , dont son frère.
En profitant de revoir leurs amis d'enfance, Kieran est en butte à l'hostilité de certains habitants qui ne lui pardonnent pas...
Mais juste après cette double noyade, à l'époque , une jeune adolescente, meilleure amie de Mia, s'était volatilisée pendant une tempête d'anthologie. Et tous les souvenirs, et le chagrin de remonter à la surface, avec le meurtre d'une jeune femme qui était serveuse, dans un café, sorte de QG de la bande d'amis...
Ce qui frappe en premier dans les Survivants , c'est le décor...
Une station balnéaire hors saison, entre deux tragédies. Une poignée d'habitants qui se connaissent depuis toujours. Une eau froide dans laquelle Kieran aime faire des longueurs. Une falaise, des grottes qui se retrouvent englouties avec la marée, des grottes que ces anciens adolescents connaissaient bien. Et puis les Survivants qui guettent : trois sculptures qui n'étaient pas destinées au départ à surveiller l'océan, mais qu'un maire avisé a eu l'idée de placer en sentinelle.
Les Survivants, comme ces pauvres familles qui tentent depuis douze ans de faire le deuil impossible d'un fils, d'une fille, d'une soeur, d'un père, d'un ami...
Roman sur la culpabilité, le deuil , la reconstruction qui passe ici, par le couple et un bébé. Une enquêtrice et des parents qui vont foutre un grand coup de pied dans une fourmilière, et des choses qui remontent , comme des bulles à la surface de l'eau .
Thriller efficace , ultra simple, qui ferait encore une fois avec Jane Harper, un film formidable...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          582
Eve-Yeshe
  18 juin 2021
Keiran est revenu chez ses parents à Evelyn Bay qu'il a quitté, à la suite d'un drame douze ans plus tôt. Sa mère est plongée dans les cartons pour déménager, son père atteint d'une maladie d'Alzheimer, tente de donner un coup de main, mais il vaut mieux le tenir à distance car il pose un sachet de thé prévu pour la poubelle dans un carton contenant des pulls par exemple.
Il ne tenait pas trop à revenir, car un drame s'est produit, il y a douze ans, alors qu'il flirtait dans les grottes sur la plage, avec Olivia. Une tempête s'est levée, il s'en est sorti de justesse, mais deux personnes, son frère Finn et son ami y ont laissé leur vie, leur bateau s'est échoué tandis qu'ils essayaient de lui porter secours.
Finn était le fils préféré des parents, et on a bien fait comprendre à Keiran qu'il était responsable de leurs morts par son imprudence. Il a quitté la ville pour prendre de la distance et tenter de vivre avec sa culpabilité, repris des études et a épousé Mia, qui était ado à l'époque du drame. Ils viennent d'avoir une petite fille Ashley. Il sait très bien que ce retour ne va se passer au mieux, mais il faut bien s'occuper un peu du père.
Pendant cette tempête, une ado de quatorze ans, Gabby, l'amie de Mia a mystérieusement disparu, mais son sac à dos ayant été rejeté par la mer, les recherches se sont arrêtées là autrefois, ce que sa mère n'a jamais accepté, et cherche des réponses.
A peine Kieran a-t-il mis les pieds à Evelyn Bay, mal accueilli par les habitants de la communauté d'ailleurs, que Bronte, une jeune serveuse du bar-restaurant, le Surf & Turf, où tout le monde se retrouve, et colocataire d'Olivia, est retrouvée morte sur la plage. Tous les fantômes vont se réveiller, chacun suspectant l'autre, et le suspense grimpe en flèche.
La plage et les grottes (qui depuis sont interdites d'accès) sont sous la surveillance d'une immense sculpture « Les Survivants », érigée en mémoire des personnes qui ont été englouties lors du naufrage du Mary Minerva censée être visible en mer comme sur terre et tout le temps !
J'ai beaucoup aimé ce roman, qui renferme des non-dits, secrets de famille, des choses qu'on pense enfouies et qui ressurgissent avec ce nouveau meurtre. On découvre des personnages intéressants, tel Ash qui se désole de voir la maison de sa grand-mère et surtout son jardin qu'il avait mis du temps à aménager, qui appartient maintenant à un célèbre écrivain, lequel fait un nettoyage par le vide pour mieux se l'approprier, ou encore Sean et son entreprise de plongée sous-marine qui veille jalousement sur son neveu Liam, dont le père a disparu avec Finn lors de la tempête…
Une scène, en particulier, est touchante : la mère de Gabby jetant un sac à dos rempli de cailloux, du sommet de la falaise, à l'endroit où sa fille a été vue pour la dernière fois, pour voir s'il va être ramené vers la plage, comme est censé l'avoir fait le fameux sac il y a douze ans, à la recherche de la vérité qui lui a été volée, puisque l'enquête a été arrêtée. Peut-on s'arrêter d'espérer quand on ne retrouve jamais le corps de son enfant ?
Le décor est fabuleux bien-sûr, et j'ai eu tellement de plaisir à retrouver l'Australie, plus précisément, la Tasmanie, j'avais des images plein la tête en refermant ce roman bien ficelé.
Je suis tombée sous le charme de Jane Harper avec « Canicule », découvert grâce à Lydia, et depuis, chaque fois que je vois passer un nouveau roman, je fonce ; seul « Sauvage » m'a échappé par inadvertance, simplement parce que je ne l'ai pas vu lors de la parution ! mais je vais bientôt réparer cette erreur…
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Calmann-Levy qui m'ont permis de découvrir ce roman et de retrouver la plume d'une auteure que j'apprécie particulièrement.
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          513
bilodoh
  21 janvier 2022
Un polar de l'autre bout du monde, un meurtre sur une plage de Tasmanie.
Cet événement tragique survient au moment où Kieran et sa femme Mia sont de retour dans la petite ville balnéaire d'Evelyn Bay d'où ils sont originaires. Ils sont venus aider la mère de Kieran qui prépare son déménagement à cause de l'état avancé de l'Alzheimer de son époux.
En parallèle, des chapitres racontent de douloureux événements survenus 12 ans plus tôt, où une grande tempête avait frappé la ville et emporté le frère de Kieran et son associé. Une jeune fille était également portée disparue.
Si son père perd la mémoire, Kieran, lui, se remémore les événements et est torturé par les remords. En plus du deuil, il ressent de la culpabilité et on apprendra peu à peu pourquoi.
Un polar qui commence lentement, mais accélère le tempo par la suite. Il parait qu'on peut traduire « page-turner » par « accrolivre » et c'est l'impression que j'ai eue, devenir accro jusqu'au dénouement.
Commenter  J’apprécie          511
alexb27
  02 juin 2021
Dans Lost man, l'outback, ses terres arides et mortelles, était un des personnages de l'histoire. Ici ce sont les longues plages de Tasmanie, sa mer agitée, qui tiennent le premier rôle.
Après 15 ans d'absence, Kieran est de retour dans sa ville natale avec Mia sa compagne et sa fille. Il y rejoint sa famille (une mère fatiguée par la démence de son père) et Olivia, Sean, Ash, ses amis de lycée. Il y retrouve surtout l'ambiance pesante de sa petite bourgade où on lui tient rigueur d'avoir provoqué la mort, du fait de son imprudence, de 2 membres émérites de la communauté.
Mais la vérité est-elle bien celle annoncée ?
Si vous aimez les romans de Jane Harper, vous serez forcément épaté par ce nouveau récit qui mêle habilement tension, non dits, secrets de famille et paysage sublimes (La nature y est vraiment dans tous ses états)
J'ai fini l'histoire ébahie (et essorée), avec l'envie furieuse d'aller en Australie et accessoirement, de manière plus prosaïque, celle de lire un autre roman de cette autrice épatante (j'ai encore Canicule dans ma PAL :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420


critiques presse (3)
Liberation   09 septembre 2021
Les deux formes connues de culpabilité turbinent comme de formidables hélices narratives dans le nouveau Jane Harper. Il y a celui qui se sent coupable, Kieran. Et puis le coupable qu’on recherche.
Lire la critique sur le site : Liberation
Lexpress   17 mai 2021
Les Survivants, mort mystérieuse dans une Australie tempétueuse.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Actualitte   28 avril 2021
Dans un décor australien à couper le souffle, aussi idyllique que menaçant, Jane Harper prouve à nouveau son immense talent pour magnifiquement ficeler des intrigues et des nœuds familiaux
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
JulitlesmotsJulitlesmots   23 mai 2021
PROLOGUE

Elle aurait - presque - pu faire partie des survivants.

Dressée là, sa silhouette se détachant dans la lumière pâle, dos tourné et l'eau salée lui léchant les pieds. Puis elle bougea. Rien qu'un infime basculement du poids, le va-et-vient d'un souffle, mais assez pour briser l'illusion avant qu'elle ne s'impose tout à fait.

Elle regardait toujours au loin, fixant une chose que lui-même ne distinguait pas dans l'obscurité. Quelque part, une vague se brisa et la mer déferla, fraîche et même un peu froide contre les jambes de l'homme, son pétillement blanc encerclant ses mollets nus à elle. Il la vit baisser sa main libre pour ramener sa jupe au-dessus des genoux. L'air était voilé d'une fine brume et le tee-shirt de la femme collait à son dos et à sa taille.

La mer enfla de nouveau, et cette fois la force du contre-courant lui fit faire un pas vers elle. Elle ne le remarqua pas. Son visage était à présent incliné vers le bas, la chaîne en argent de son collier scintillant sur sa clavicule, tandis qu'elle se penchait pour examiner quelque chose dans l'eau. Elle relâcha l'ourlet de sa jupe au moment où une vague déferlait de nouveau, et leva la main pour repousser sa queue-de-cheval tombée sur une épaule. Ses cheveux, éclaboussés, étaient lourds. Une mèche s'était retrouvé piégée au coin de sa bouche et elle la libéra, ses doigts glissant le long des lèvres. Une tension s'empara de la poitrine et des épaules de l'homme.

Si tu dois vraiment le faire…

Cette pensée murmura, couverte par le grondement des flots. Le retour de vague l'aspira de nouveau. Il résista, brièvement, avant de faire un autre pas.

Cette fois elle l'entendit, ou au moins la sentit. Une perturbation du rythme naturel s'écoulant autour d'elle.

Si tu dois vraiment le faire…

Elle releva la tête. Il avala une brusque bouffée d'air iodé.

Fais-le maintenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
marina53marina53   19 janvier 2022
Il avait remonté le col de sa veste d'été pour se protéger de la brise marine et, de manière assez improbable, tenait un journal papier calé sous son bras. Le fait qu'il n'ait guère plus de quarante ans et que toutes les actualités du monde soient déjà disponibles sur le téléphone qu'il tenait dans son autre main faisait passer cet objet totalement innocent pour une pose un peu nostalgique.
Commenter  J’apprécie          160
Eve-YesheEve-Yeshe   18 juin 2021
Le monument en hommage aux cinquante-quatre passagers et membres de l’équipage qui avaient péri lors de ce désastre, près d’un siècle plus tôt, se dressait à présent sur un promontoire rocheux, face au lieu de naufrages. Ce mémorial était censé être visible depuis la terre et la mer, par tous les temps.
Commenter  J’apprécie          130
leslivresmapassionleslivresmapassion   30 mars 2022
Il venait de vider sa bière et se sentait, comme toujours ces deux dernières années, épuisé par tout. Las de ses études, de ses amis qui n'étaient en fait que de simples connaissances, de l'effort d'ouvrir ses yeux chaque matin et de les fermer chaque soir. De la vie en général. Le brouillard était devenu si épais qu'il s'était habitué à naviguer à l'aveugle à travers ses journées.
Commenter  J’apprécie          30
Fabh64Fabh64   11 août 2021
— Mais qu’est-ce qui vous a amené à faire ces recherches ? Vous n’écrivez pas là-dessus, j’espère…
— Oh non, mon Dieu. » George fronça les sourcils. « Mon prochain livre est une dystopie qui traite d’une guerre bactériologique dans un futur proche.
— Ah.
— Ouais. » George haussa les épaules.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jane Harper (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jane Harper
Dans cet épisode, c'est Annaïk, libraire au rayon polar de Dialogues, qui nous partage ses coups de coeur du moment.
Bibliographie :
- Les Survivants de Jane Harper (éd. Calmann-Lévy) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18784055-les-survivants-jane-harper-calmann-levy
- Trompe-l'oeil d'Anne Mette Hancock (éd. Albin Michel) https://www.librairiedialogues.fr/livre/19502072-trompe-l-il-roman-anne-mette-hancock-albin-michel
- Sarah Jane de James Sallis (éd. Rivages) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18909747-sarah-jane-james-sallis-rivages
- La Consule assassinée de Pierre Pouchairet (éd. Filatures) https://www.librairiedialogues.fr/livre/19623734-la-consule-assassinee-pierre-pouchairet-filatures
- L'Espion français de Cédric Bannel (éd. Robert Laffont) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18782115-l-espion-francais-cedric-bannel-robert-laffont
+ Lire la suite
autres livres classés : tasmanieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2417 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre