AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820519709
Éditeur : Bragelonne (20/02/2015)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 24 notes)
Résumé :
« Tom Harper est un conteur hors pair. » Peter James« Récit sombre et palpitant des circonstances qui entourent le meurtre des membres d'un avant-poste reculé du cercle polaire, le roman de Tom Harper ? une conspiration dans la lignée de The Thing ? est captivant, et il vous glacera littéralement le sang. »Tor.comAu c?ur de la banquise de l'océan Arctique, on retrouve un homme à moitié mort de froid. Tom Anderson est le seul survivant de la catastrophe qui a frappé ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  19 avril 2015
Zodiac Station est un thriller polaire sacrément efficace.
Tout commence avec un homme surgi de nulle part sur la banquise, blessé et à bout de force, affirmant qu'à Zodiac, une station scientifique située à une quarantaine de kilomètres, tout le monde est mort. Il s'appelle Tom Anderson et les marins qui le récupèrent vont alors entendre une histoire édifiante.
Le roman est un mélange de plusieurs voix, de plusieurs versions de la tragédie, il est constitué de plusieurs témoignages, d'extraits de journaux intimes ou scientifiques.
Le récit n'est pas chronologique et cela m'a parfois un peu agacé de ré-entendre un fait ou une anecdote une deuxième fois, même racontée par une personne différente.
L'ambiance glacée qui se déroule à huis-clos sur cette île presque déserte, confère au récit une tension constante.
Chacun semble cacher des choses, les mensonges et les omissions sont au coeur du drame qui couve dans ce lieu où le froid et le vent tuent en quelques minutes seulement, sans compter la présence d'ours affamés et l'étrange équipe qui prospecte à la recherche de pétrole à une centaine de kilomètres de la base scientifique.
J'ai dévoré ce roman palpitant où l'ambition et la science deviennent une arme autant qu'un outil au service d'hommes plus ou moins bien intentionnés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
verobleue
  23 mars 2017
Tout commence par un homme errant sur la glace. Celui-ci a été recueilli par le capitaine du brise-glace Terra Nova dont la mission est d'amener un groupe de chercheurs faire des études sur la banquise. Ce personnage dit s'appeler Thomas Anderson, venir de la base de Zodiac Station dont il serait le seul survivant après une explosion.
« Zodiac Station » le roman de Tom Harper se passe dans une station de recherches sur la banquise polaire. C' est un milieu hostile, difficile à vivre avec le froid, les ours, les crevasses, les tempêtes, le confinement et la solitude.
Le lecteur découvre la station à travers Thomas Anderson, un technicien de laboratoire détenteur d'une thèse, dépêché sur les lieux par son ancien professeur, Martin Hagger, un biologiste réputé. Tom Anderson fait donc ses premiers pas dans Zodiac Station en même temps que nous.
À son arrivée, son maître de stage est retrouvé gelé dans une crevasse au milieu de la banquise, la présence de Tom n'est plus nécessaire et les relations avec les autres chercheurs s'avèrent difficiles. Si la thèse de l'accident est possible, l'hypothèse d'un meurtre est probable car l'homme retrouvé mort menait apparemment des recherches particulières et secrètes.
L'intrigue est également racontée par d'autres habitants de la station, chacun racontant sa version, ce qui permet de dévoiler progressivement les éléments nécessaires à la compréhension de l'intrigue et de mieux cerner l'histoire. Les scientifiques et autres techniciens commencent à douter de la sincérité des uns et des autres, imaginant être la prochaine victime au fur et à mesure que les heures passent.
« Zodiac Station » est un huis clos mâtiné de thriller scientifique baignant dans un climat de suspicion où la tension monte graduellement entre les protagonistes, tous suspects potentiels ce qui donne une ambiance particulière au livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
NigraFolia
  18 octobre 2017
Zodiac Station est thriller polaire efficace, un huis-clos où règne un climat de suspicion sur une île hostile mais avec une fin indigne, pour ce qui aurait pu être un très bon thriller.
Un rapide pitch pour se mettre dans l'ambiance : Imagine un froid intense où chaque sortie revient à risquer sa vie et là , perdu au milieu de nulle part la station Zodiak. Une station scientifique perdue sur la banquise. Tom Anderson surgit de nulle part et est sauvé par les marins d'un brise-glace. Il est blessé. Il affirme provenir de cette station dévastée. Il serait le seul survivant. Tom a été dépêché sur les lieux par son ancien professeur, Martin Hagger, biologiste réputé mais retrouvé gelé dans une crevasse de glace. Il pourrait être victime d'un simple accident. Pourtant, l'hypothèse d'un meurtre se révèle probable. Là commence, le doute. Tout s'accélère quand le témoignage de Tom est remis en cause. Il n'est pas le seul survivant.
Mon ressenti est partagé.
Tom Harper bâtit un roman à plusieurs voix. Donc plusieurs versions avec son lot de mensonges, d'omissions. Chaque narrateur semble cacher des choses. le lecteur, tout comme les personnages, se met alors à douter de la sincérité de Tom. L'intrigue prend corps au fil des témoignages. Chapitre après chapitre, l'auteur nous dévoile de nouveaux éléments, le forage de pétrole, une ancienne citée soviétique. Il insuffle, à raison, à son roman un éclairage scientifique. L'histoire prend corps au fur et à mesure que le doute s'installe.
L'intérêt de ce roman n'est pas dans le style. Il est simple et classique. Rien de bouleversant. Il se lit facilement.
Le plus à mes yeux demeure l'ambiance créée autour de ce confinement, la transcription d'une atmosphère pesante autour de secrets dévoilés, la paranoïa développé par les personnages. C'est autour du travail réalisé sur la suspicion que réside à mon sens l'intérêt de Zodiak Station.
Tous les personnages sont des suspects potentiels. Aucun d'eux n'inspire une franche camaraderie. Harper brouille les pistes. Il décrit ce milieu hostile, la difficulté de vivre avec le froid, seul parmi les autres, jour après jour, reclus loin du monde, rattaché aux vivants par de simples lignes télécom. C'est un huis-clos au grand air.
Tous subissent le confinement, la solitude. Les relations entre les chercheurs sont complexes. L'ambition de certains pourrait être une réponse. Seuls ceux présents sur la banquise portent la réponse.
Jusque-là tout va bien.
Pourtant, je reste sur ma « fin ». Avec un gout d'inachevé, un truc bâclé. La fin est capillotractée. Les derniers chapitres se vrillent en un final qui ne m'a pas convaincu. Une fin bien loin des premiers 85% du roman. C'est dommage.

Lien : https://nigrafoliablog.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yogo
  25 octobre 2016
Lors d'une "opération spéciale", Bragelonne nous gratifiait de livres numériques à 0,99€. Parmi eux, Zodiac Station de Tom Harper, un thriller qui se passe en Arctique. Intrigué par le lieu de l'action et à ce prix, je me suis laissé tenter. A moi les blanches contrées...
Ce roman qui commence comme un thriller se poursuit en roman d'aventures et en huis clos oppressant et se conclut comme... comme il doit se conclure, je ne vais pas vous dévoiler l'intrigue quand même !
C'est un roman efficace, un page-turner qui se lit très vite. On est d'emblée plongé au coeur de l'Arctique, dans cette station polaire perdue au fin fond de la banquise. On y retrouve une quinzaine de scientifiques, majoritairement des hommes et deux femmes, qui travaillent dans des conditions dantesques.
Tom Anderson se voit appeler pour rejoindre Zodiac Station du jour au lendemain. C'est son ancien directeur de thèse dont il n'a pas entendu parler depuis des années qui le réclame. Tom qui a toujours voulu rejoindre la base polaire ne se fait pas prier et abandonne tout pour réaliser son rêve. A son arrivée, il apprend que son mentor est mort dans de curieuses circonstances : accident, suicide, meurtre... c'est la douche froide ! Y a t-il un rapport entre sa venue et cet accident, c'est ce que Tom va essayer de découvrir.
L'auteur brouille les pistes par la construction de son récit où les témoignages se suivent, se complètent, se contredisent. Rien n'est jamais sûr, qui dit la vérité, qui ment et dans quel but ? le tout dans une atmosphère pesante, dans cet immense désert de glace où l'on a l'impression d'être confiné, enfermé. L'isolement, la peur, le froid et les tensions sociales sont l'essence du roman qui fait que l'on veut savoir comment cela va se finir. Mais c'est là la faiblesse du roman, c'est cousu de fil blanc, assez prévisible et pas très réaliste.
Pour conclure je dirais que Zodiac Station est un roman très agréable par son atmosphère, dépaysant voire glaçant mais avec une intrigue un peu faible qui en fait un bon divertissement et pas un thriller exaltant.

Lien : https://les-lectures-du-maki..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Annabelle19
  23 août 2017
J'ai bien aimé ce roman à la construction particulière. En effet, il s'agit d'un récit à plusieurs voies, où l'intrigue est racontée après-coup par les protagonistes à tour de rôle. Un climat de paranoïa s'installe rapidement entre les personnages, renforcé par l'atmosphère particulière de ces lieux : dans une station perdue en plein Arctique, isolée de tout et à la merci des éléments.
Après la mort suspecte de l'un d'eux, les personnages en viennent peu à peu à se soupçonner les uns les autres, et selon le point de vue sous lequel on se place, chacun d'eux paraît suspect. On prend peu à peu conscience que même nos narrateurs successifs ne sont pas dignes de confiance, car comment savoir si ce qu'ils nous racontent est vrai où s'ils dissimulent des choses ?
Il y a pas mal de mystère et de questionnements, on ne peut se fier à personne et le roman parvient à instaurer un climat bien particulier.
J'ai moins été convaincue par les derniers chapitres, par contre : en effet, à partir d'un certain point, j'ai trouvé que l'intrigue devenait un peu alambiquée. J'ai aussi été un peu perdue, à certains moments, par les nombreuses considérations scientifiques parfois un peu trop poussées pour moi. Et puis, qu'est-ce que c'est que cette fin abrupte ? J'attendais encore qu'un certain nombre de liens soient faits entre les données apprises au fil du livre, et j'ai été très surprise lorsque la dernière page est arrivée.
En résumé : un bon roman qui bénéficie d'une bonne atmosphère, glaçante à souhait et qui suscite suspicion et paranoïa à la fois chez les personnages et le lecteur. Dommage que la fin ne soit pas à la hauteur du mystère instauré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
shousounshousoun   03 mars 2015
Et puis Martin Hagger est mort. Une chute dans une crevasse. Un accident. J’avais entendu dire qu’il avait des problèmes dans son boulot, que ça ne marchait pas comme prévu. Il a sans doute craqué sous la pression. Mais ça m’intriguait quand même.
Je sais que ça a l’air idiot de penser qu’on pourrait tuer quelqu’un pour quelques chiffres posés sur un graphique. Sauf qu’il commence à y avoir beaucoup d’argent en jeu dans l’Arctique. La glace fond, mettant au jour des endroits restés inaccessibles pendant cinquante mille ans. Sur une planète explorée de fond en comble, voilà soudain que de nouvelles terres apparaissent, et les gens deviennent fous quand ils se croient en mesure d’accaparer quelque chose pour pas un rond. Rien n’est impossible dès qu’il y a des fous et de l’argent. [p. 108]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
verobleueverobleue   28 novembre 2016
Les spécialistes de la réalité virtuelle ont une expression pour décrire la répugnance provoquée par une simulation presque parfaite d'un être humain : "la vallée dérangeante", le moment où les derniers petits défauts inspirent un profond dégoût.
Commenter  J’apprécie          80
verobleueverobleue   23 mars 2017
Je pensais à tous ces gars morts de froid dans la neige, ces explorateurs victoriens qui croyaient pouvoir mener une expédition polaire avec une veste en tweed et une montre de gousset.
Commenter  J’apprécie          100
LUKE59LUKE59   25 février 2017
La Terre va plus changer au cours du siècle prochain que durant les derniers dix mille ans.../....Mais revenons-en au carbone.../... Si on voulait arrêter l'accumulation maintenant, il faudrait éteindre toutes les centrales et tous les moteurs du monde dès demain , et ne pas les redémarrer avant cinquante ans. Au lieu de ça, la Chine inaugure une nouvelle centrale à charbon tous les trois jours. ( p 351/352 )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
verobleueverobleue   28 novembre 2016
Certains disent que le monde périra dans le feu,
D'autres disent dans la glace,
Pour ce que j'ai goûté du désir,
Je soutiens ceux qui préféreraientent le feu.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : manipulation génétiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Tom Harper (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1562 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..