AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782812314209
240 pages
Editions du Chêne (13/04/2016)
4.33/5   3 notes
Résumé :
Humain, trop humain ! », cette exclamation s’applique à merveille à l’imposture scientifique, le processus de découverte étant soumis à l’aléa de toute création intellectuelle, avec les faiblesses et les qualités inhérentes à la nature humaine de nos savants - qu’ils soient des grands génies ou de jeunes doctorants en quête de reconnaissance.Cet ouvrage propose de découvrir l’histoire des sciences du XVIIIe siècle à nos jours, à travers l’aventure passionnante et pa... >Voir plus
Que lire après La petite histoire des grandes impostures scientifiquesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Cet ouvrage propose de découvrir l'histoire des sciences du XVIIIe siècle à nos jours, à travers l'aventure passionnante et passionnée de ses antihéros, les imposteurs. Il aborde les différents types d'impostures scientifiques à travers les époques et les pays, dans les grandes disciplines scientifiques.

Un ouvrage didactique, original, bien écrit et documenté, et qui a le mérite de clouer quelques évidences au pilori, notamment en nous expliquant que contrairement à ce qu'on a toujours lu et entendu, Pasteur n'a jamais inventé le vaccin contre la rage ni la pasteurisation....

Racontés sous forme de récits, ce livre nous propose un angle inédit. Voilà donc un ouvrage aussi divertissant qu'instructif, et grâce à un style plutot simple et multiplication d'anecdotes permet de mieux connaitre l'histoire scientifique.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          140
Comme des milliers de personnes dans le monde, j'adore apprendre, découvrir de nouvelles choses, chaque jour. Alors quand on me dit que Einstein n'a rien inventé, c'est inéluctable de voir mon sourcil gauche se arquer. C'est pour cela que ce livre est très intéressant, car il nous met au pied du mur car à côté d'illustres génies du faux, il y a des géants qui font maintenant partis intégrant de l'histoire.

Lorsque ce livre est arrivé dans mes mains (grâce aux Éditions du Chêne, sans qui ne n'aurait sûrement jamais eu vent de son existence), j'avais peur d'une chose : comment c'est écrit, comment c'est expliqué. Mais heureusement pour nous, La petite histoire des grandes impostures scientifiques est un véritable ouvrage de vulgarisation. Gilles Harpoutian a accompli un véritable travail de recherche et d'écriture, se mettant à la portée des novices comme moi. Il discuté d'archéologie, mais de physique et également de médecine. le tout avec des mots faciles, expliquant chaque notion. Ce livre a une véritable fonction didactique, et s'en est génial. Ce que j'ai énormément aimé, avec ce livre, c'est que nous avons réellement l'impression de lire une histoire. Celle de papy, par exemple, murmurée au coin du feu devant nos oreilles ébahies. On s'y sent bien, dans ce livre, vraiment. Un espèce de feel-good book qui instruit.

À mon sens, il est toujours difficile de donner un avis sur ce genre de livre. On ne peut pas parler de l'histoire, ni des personnages étant donné qu'il n'y en a pas. Et pourtant, je peux voir dire que j'ai aimé lire ce livre comme j'aurai aimé lire un Robin Hobb (une valeur sûre). Moi j'aime bien, ces petites oeuvres pas si petites que ça, contenant tout un tas de trésor intellectuel, ça fait du bien au cerveau tout ça.
Lien : https://lamouchequilouche.wo..
Commenter  J’apprécie          30
Cet épais ouvrage propose de découvrir quelques-unes des impostures majeures qui ont marqué d'un trait sombre le monde de la science, en mettant en relief des chercheurs qui ont versé dans le plagiat et la mystification au lieu de s'en tenir à la rigueur voulue par leur métier. Loin de s'avérer des voyous, ils n'ont pas toujours fait preuve d'assez de rigueur pour éviter de sombrer dans le piège de l'approximation ou de la maladresse. Journaliste spécialisé dans la vulgarisation scientifique pour le grand public, Gilles Harpoutian revient sur plusieurs affaires bien tristes qui montrent à quel point la frontière est parfois ténue entre la vérité, l'imprécision et la fraude plus ou moins entendue. La nature humaine des savants tend quelquefois vers la reconnaissance intellectuelle, les honneurs et de nouvelles dotations, au point de leur faire oublier toute prudence. Un livre passionnant qui analyse certains cas qui ont fait grand bruit à leur époque et qui se lisent comme des minis polars que l'on savoure sans avoir honte d'y prendre goût.
Commenter  J’apprécie          10
J'ai eu la chance de recevoir ce livre par le biais de la masse critique Babélio.

Lecture très accessible car sous forme de récits et très bien écrit. On découvre la vie de grands génies sous un angle inédit. L'histoire des vestiges Mayas du Hoduras ou celle du Rejuvenator sont excellentes! Chaque chapitre peut être lu séparément des autres. J'ai été agréablement surprise par ce livre que je recommande vivement.

Une écriture fluide, bien documentée et expliquée, on peut se plonger dans ces histoires avec le plus grand plaisir.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Culturebox
25 avril 2016
Du petit mensonge aux génies créateurs qui n'hésitent pas à s'approprier le mérite d'une découverte, cette suite de récits fait tomber quelques mythes.
Lire la critique sur le site : Culturebox

autres livres classés : imposturesVoir plus


Lecteurs (19) Voir plus



Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
409 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..