AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Natalie Zimmermann (Traducteur)
EAN : 9782266097604
448 pages
Éditeur : Pocket (08/06/2000)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 70 notes)
Résumé :
Archange raconte quatre jours de la vie de Fluke Kelso, ancien professeur d'histoire à Oxford, venu assister à Moscou à une conférence sur les archives soviétiques récemment ouvertes. Une nuit, Kelso reçoit à son hôtel la visite d'un ancien officier du NKVD, ancien garde du corps de Beria, chef de la police secrète. L'homme prétend avoir été dans la datcha de Staline la nuit où celui-ci eut son attaque fatale, et avoir aidé Beria à subtiliser les documents secrets d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Phoenicia
  11 octobre 2020
Robert Harris, maître dans son genre. Immersion totale et frissons qui accompagnent le tout.
L'intrigue se déroule à notre époque, du moins à l'époque de rédaction de cette oeuvre, fin des années 1990. Elle prend pied en Russie. Un historien, Fluke Kelso, est convié à un symposium concernant l'ouverture des archives russes. Sauf que le voilà mis sur une piste qui titille son orgueil d'historien : la découverte d'un carnet qui en apprend sur la vie privée d'une personne ayant pris bien soin toute sa vie de cacher le plus possible ladite vie privée, n'hésitant pas à tuer ses proches au passage : Staline.
L'ouvrage nous dépeint une Russie quelques peu angoissante. Avec la corruption et le crime organisé dans la capitale moscovite, on est plongé dans la personnalité de Staline, apprenant de-çi, de-là, des éléments à nous faire hérisser les poils de bras. Personnellement, j'en savais peu sur lui. Ce que je viens d'apprendre confirme une chose : je suis ravie de ne l'avoir jamais rencontré. A cela s'ajoute le travail de l'auteur sur une part infime du ressenti russe par rapport à Staline et son époque, un ressenti qui se rapproche plus de la déception, loin d'une expurgation de ce personnage et des horreurs qui a commises. Si cela est vrai, aussi infime soit-elle, ça rajoute une dimension assez effrayante.
Le climat est donc posé, une ambiance assez tendue : entre la capitale où le danger n'est jamais trop loin et le voyage au fin fond de la Sibérie, en pleine forêt et tempête, loin de toute civilisation, le but est atteint. Concernant la quête en elle-même, elle est surprenante, nous offrant ainsi une intrigue qu'on ne regrette pas de suivre. La fin, quant à elle, est surprenante et à la hauteur de ce roman!
Challenge Jeu de l'oie littéraire
Challenge A travers l'histoire 2020
Challenge Mauvais Genres 2020
Jeux lit avec Sally.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Luucy
  06 octobre 2015
Toujours le même procédé chez Robert Harris, de l'histoire, des faits réels et une hypothèse, un élément faux qui est peu à peu développée. Toujours de la tension, une énigme, une quête. Toujours des personnages normaux embarqués dans une histoire qui les bouscule.
Mais là en plus, le fond nous parle de Staline et d'un régime d'une folie inimaginable.
Un livre sympa. Même si un peu trop long, et qui manque de nerf.
Commenter  J’apprécie          50
sweetie
  17 février 2014
Un roman de Robert Harris c'est toujours du bonbon. Celui-ci nous emmène en ex-Union soviétique à l'ère stalinienne et on ne peut décrocher avant la finale, inattendue.
Commenter  J’apprécie          60
Ellioth
  11 janvier 2012
Même s'il démarre un peu lentement.....Malgré une intrigue haletante et une histoire originale, Archange reste tout de même un ton en dessous des autres Fatherland / Enigma....que je vous conseil par ailleurs...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
sweetiesweetie   17 février 2014
Vous dites que Moscou fout les jetons. C'est vrai. Pourquoi? Je vais vous le dire. Parce qu'il n'y a pas de tradition de propriété privée en Russie. C'était d'abord une nation d'ouvriers et de paysans qui ne possédaient rien puisque le pays appartenait tout entier à la noblesse. Puis ça a été une nation d'ouvriers et de paysans qui ne possédaient rien puisque le pays appartenait au Parti. Maintenant, c'est toujours une nation d'ouvriers et de paysans qui n'ont rien puisque le pays appartient, comme cela a toujours été le cas, à ceux qui ont les plus gros poings pour le prendre. Si vous ne comprenez pas ça, vous ne pouvez pas même commencer à comprendre la Russie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MurielTMurielT   04 novembre 2015
Le vieil homme ferma les yeux et tendit son verre vide. Il poussa un soupir.
"Tu sais, mon gars, on critique Staline, mais il faut tout de même lui reconnaitre une chose : il vivait comme un ouvrier. Pas comme Béria - lui se prenait pour un prince. Mais la chambre du camarade Staline était une chambre d'homme ordinaire Il faut reconnaître ça à Staline. Il a toujours été l’un des nôtres."
Commenter  J’apprécie          20
vincentim2vincentim2   04 avril 2010
Qu'a dit Staline déjà : "Choisir sa victime, préparer minutieusement son plan, assouvir une vengeance implacable, et puis aller se coucher ... il n'y a rien de plus doux au monde." Doux, c'est cela. Rien de plus doux au monde.
Commenter  J’apprécie          30
sweetiesweetie   17 février 2014
On ne peut s'expliquer le présent qu'en se replaçant un minimum dans le passé.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Robert Harris (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Harris
Comme chaque mois sur Babelio, nous vous proposons de découvrir quelques adaptations de romans qui sortiront prochainement dans les salles obscures. Au menu ce mois-ci : Une plongée dans les coulisses de Bruxelles en pleine crise grecque, un film d'animation sur les aventures amoureuses d'un jeune garçon et de sa main, un film historique au c?ur de l'affaire Dreyfus, une nounou inquiétante et les chroniques d'un correspondant de guerre à Sarajevo dans les années 1990.
Conversations entre adultes : dans les coulisses secrètes de l?Europe de Yanis Varoufakis : https://www.babelio.com/livres/Varoufakis-Conversations-entre-adultes/992289 Happy Hand de Guillaume Laurant : https://www.babelio.com/livres/Laurant-Happy-hand/139816 D. de Robert Harris : https://www.babelio.com/livres/Harris-D/617664 Chanson douce et Leïla Slimani : https://www.babelio.com/livres/Slimani-Chanson-douce/849799 Sympathie pour le diable de Paul M. Marchand : https://www.babelio.com/livres/Marchand-Sympathie-pour-le-diable/6922
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Fatherland

Comment est surnommé le fils du personnage principal, March ?

Pip
Pilou
Pili
Pirou

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Fatherland de Robert HarrisCréer un quiz sur ce livre