AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809446679
Éditeur : Panini France (04/02/2015)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 19 notes)
Résumé :
L'ascension et la chute des dieux nordiques du point de vue du plus grand des tricheurs et des menteurs, Loki : sa naissance au royaume des Géants, sa place en Asgard, ses nombreux exploits au nom d'Odin, sa chute et sa trahison. Loki, c'est moi. Loki, le porteur de lumière, bel homme, modeste et insaisissable, héros incompris de ce tissu de mensonges. Lisez cela avec prudence, tout y est au moins aussi vrai que la version officielle, et, j'ose le dire, bien plus di... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  21 février 2015
Imaginez notre bible, parce que c'est le texte que je connais le mieux même si je n'y connais pas grand chose, réécrite par un des apôtres. Jusque là me direz-vous rien de traumatisant car certains de nos évangiles ont bien été écrit par les apôtres. Mais les nôtres ont plutôt suivi le fil de l'histoire d'origine si l'on peut dire.
Ici c'est un peu différent puisque Loki émet des doutes, conteste et juge L Histoire officielle écrite par Odin. de quoi être produit devant le "Vieux" comme il l'appelle pour lèse-majesté ou trahison pour le moins.
Cela vous donne déjà une idée de la suite d'autant plus qu'il nous dit lui-même de ne le croire que dans une moindre mesure car n'est-il pas le père et la mère des mensonges.
Voilà tout comme moi vous êtes dans le bain. Maintenant nagez comme vous pouvez en évitant la noyade ou le contre-courant. Et appréciez l'humour de Loki, son côté espiègle et malin et sa roublardise bien assumée. Ce « journal de bord » est un peu comme un conte, une odyssée dans la mythologie nordique.
Parlons un peu de la forme. Cet évangile est séparé en différents chapitres intitules ici Leçon. Chaque leçon commence obligatoirement par un "conseil" de méfiance. D'ailleurs si vous vous décidiez à les suivre tous vous verriez que ça se résume assez bien par : ne faire confiance à personne.
C'est une sorte d'autobiographie de Loki que nous lisons. de sa "naissance" auprès d'Odin jusqu'au Ragnarok, la fin du monde telle qu'elle est écrite chez les Nordiques.
C'est aussi un roman sur la religion et les croyances nordiques. J'ai quelques bases sur cette mythologie mais j'avoue avoir eu un peu de mal à suivre quand même parfois. Beaucoup de personnage entrent en scène même si les principaux restent Loki et Odin.
C'est une véritable histoire du monde que nous suivons mais aussi l'histoire d'un homme, pourtant dieu, qui vécut le harcèlement de ses pairs, leurs moqueries et leur haine, parfois un prémice d'acceptation vite étouffé dans l'oeuf.
Loki a cependant un cerveau toujours en ébullition, normal pourrait-on dire pour un feu ardent et sauvage comme lui. Il sait se sortir de toutes les situations parfois avec quelques pertes et fracas mais jamais aussi graves que ce qu'il aurait pu subir s'il n'avait été si rusé.
Pourtant nous le voyons au début un peu naïf et cela nous surprend mais hélas comme tout un chacun il perdra cette naïveté à côtoyer ses soi-disant compagnons de fortune. En l'occurrence ce seront plutôt des compagnons d'infortune pour ce pauvre Loki mais cette adversité va aiguiser d'autant plus son esprit qu'il aura à se défendre d'eux en plus des autres démons dont il est issu ou peuples côtoyés.
Il est beau parleur, plutôt séduisant et surtout du genre à engager une conversation plutôt que se la jouer testostérone à gogo. Cela lui occasionnera des occasions sympathiques auprès des femmes mais aussi quelques devoirs comme tout bon libertin.
Suivre ses aventures est comme écouter raconter ces longues épopées d'Ulysse, Jason ou Achille.
Il ne nous cache rien ni ses réussites si ses échecs et petit à petit il essaie de nous expliquer ce qui a causé la fin d'Asgard, le royaume des Dieux. Il nous montre ces petits événements qui isolement semblaient si anodins mais qui le jour J mis en exergue ont causé leur perte.
C'est un conteur né que nous suivons au fil des leçons qu'il nous prodigue.
C'est aussi une manière bien agréable, pleine d'humour et de bagarres de nous en apprendre plus sur une mythologie qui nous est plutôt étrangère ou tout du moins assez méconnue.
C'est donc avec curiosité et attention que j'ai joint l'utile à l'agréable en m'instruisant tout en m'amusant.
L'auteure a un style qui fait penser aux contes et histoires dont on se faisait récit au coin du feu jadis.
Chaque leçon nous en montre un peu plus sur les dieux, sur le domaine et sur la roublardise de Loki. Car il est un peu le anti-héros de cette histoire. On l'aime bien et en même temps on s'en méfie. Comme quoi nous suivons son conseil premier à la lettre sans nous en rendre compte.
En bref ce fut un agréable moment de lecture instructif et distrayant que je viens de passer là. Il y a de l'aventure, des héros, des belles femmes, de la trahison, de complots... Un vrai Game of Thrones nordique ?? J'exagère peut être un peu mais en tout cas Loki est un personnage à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BlackWolf
  08 novembre 2018
Livre lu en VO.
En Résumé : J'ai passé un moment de lecture sympathique avec ce roman qui s'avère divertissant et plutôt efficace. Certes ce n'est pas le récit le plus marquant que j'ai lu, mais je l'ai trouvé intéressant dans sa revisite des mythes Nordiques et surtout en offrant le point de vue de Loki. La façon d'ailleurs dont Joanne M. Harris vient donner corps à sa réécriture des mythes est efficace, plutôt captivant et offre une certaine richesse a l'histoire et l'univers. Alors attention, il s'agit d'une réécriture et non pas d'un respect complet de la mythologie, si vous cherchez un récit qui conserve dans les moindres détails cette mythologie il vaut mieux passer votre chemin. le récit offre aussi une ambiance et une atmosphère efficace et envoutante ainsi qu'un travail sur la toile de fond, à défaut d'être marquant, qui s'avère solide. Concernant les personnages Loki sort vraiment du lot par sa complexité, son ambiguïté, même si parfois il tombe trop dans l'adolescent boudeur. Par contre, le soucis vient des autres personnages qui gravitent autour du héros tombent dans la caricature par moment frustrante et dérangeante et n'arrivent jamais à sortir de leurs archétypes ce qui est dommage. Je regrette aussi une impression de vouloir offrir trop d'aventures, ce qui amène un traitement rapide et parfois un peu facile. le traitement par moment contemporain du récit amène aussi un décalage qui m'a parfois dérangé. Des défauts qui n'ont pas empêché ce roman de se révéler plus que divertissant, mais qui j'espère seront corrigé dans les suites que je pense lire. La plume de l'autrice est simple, efficace et entraînante.

Retrouvez la chronique complète sur le blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
SapereAude
  12 mars 2018
[Lu en VO] Ça fait quelques années que j'essaye de lire ce livre en vérité ! Je l'avais acheté un peu sur un coup de tête, d'abord parce qu'il était vraiment beau: cette couverture à dorure est magnifique! Et le concept du roman me tentait bien: sachant que j'aime beaucoup le personnage de Loki dans l'univers Marvel, j'avais envie d'en découvrir plus sur la mythologie nordique de manière ludique. Étonnamment, j'ai eu la possibilité de découvrir les mythologies grecques, romaines et égyptiennes quand j'étais jeune et depuis je suis assez réfractaire à l'apprentissage des autres pas moi-même...
De fait, je faisais d'une pierre deux coups puisque j'avais la possibilité de découvrir plus de choses sur la mythologie nordique, et en même temps d'améliorer mon anglais car le niveau est plus compliqué que les dernières lectures VO dont j'ai pu vous parler. Je le savais un peu en l'achetant et c'était un petit défi personnel que je me posais, à savoir, lire un roman totalement inconnu avec un univers totalement inconnu (mythologique/fantastique donc pas le plus facile) dans un style plus fourni et donc un anglais un peu plus dur.
Je m'y suis reprise à deux fois avant de réussir, cette troisième fois à le lire en entier. La première fois lors de l'achat puis quelques mois plus tard. Je savais que j'avais fait quelques progrès alors je me disais qu'il était temps. Je ne vais pas vous mentir, c'était une lecture plus fluide mais j'ai quand même eu quelques difficultés pour certains mots bien que 90% du temps, le contexte finissait par me donner la définition.
Donc si vous avez un niveau dans la moyenne, il ne devrait pas vous poser de problème, je vous conseille comme d'habitude de lire un ou deux paragraphes dans le livre (en plus du résumé, car celui-ci n'est pas toujours le reflet du style de l'auteur) pour voir si vous comprenez facilement.
Concernant l'histoire, j'ai beaucoup aimé. Bon après, il faut que je vous prévienne de suite, si vous n'avez pas déjà été confronté à la bizarrerie de certains mythes grecs, cela risque de vous paraître vraiment très étrange, voire choquant selon vos convictions... moins si vous avez déjà lu les mythes grecs x) (je le précise parce que je m'en suis rendue compte en racontant un des petits mythes à des amis xD). Loki est le narrateur et raconte les différentes histoires qui ont forgé les mythes d'Asgard de son point de vue: cela inclut sa façon de penser, de justifier et c'est vraiment chouette. Il a une façon de raconter les choses qui fait qu'on tient finalement avec lui xD Même quand ses actes ne sont pas les plus justes. J'ai eu un peu de mal sur la fin parce que l'explication du déroulement du Ragnarok, la chute d'Asgard et des dieux (je ne spoile personne...) était assez laborieuse à lire pour moi...
Je me suis globalement encore plus attachée à Loki, confortée dans mon idée du personnage de Thor, et j'ai aimé en découvrir plus sur les pouvoirs/attributions des autres dieux de cette mythologie mais aussi des autres peuples. le problème est que c'est assez éloigné de la mythologie développée dans l'univers Marvel (dans certaines grandes lignes en tout cas, notamment concernant les filiations) et du coup c'est un peu perturbant.
Le style de l'auteur est vraiment très bon, c'est riche en vocabulaire et surtout Joanne Harris marie les jeux de mots avec brio, pour une fois où je ne passe pas totalement à côté parce que je ne comprends pas la nuance ! J'ai beaucoup pouffé, certains sont tellement gros et en même temps tellement bien pensés ! Je me demande néanmoins ce que cela a pu donner dans la traduction française. L'ironie est bien maîtrisé, Joanne Harris rend véritablement vivant et réel son personnage et sa personnalité !
Une bonne découverte VO et un très bon exercice de lecture qui me donne envie de peut-être découvrir d'autres oeuvres de l'auteur !
Lien : https://leboudoirbibliothequ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissJZB
  04 mars 2015
Grâce aux films de la franchise Thor, sans parler de The Avengers, Loki est devenu une véritable référence de la pop-culture. Lui, le dieu nordique de la tromperie, le mal-aimé, l'incompris, le colérique, le revanchard… Tous ces attributs poussés à l'extrême par sa sensibilité en font un être qui ne manque pas de panache. le roman de Joanne Harris ne pouvait pas mieux tomber en ces temps lokiesques, et c'est à mon sens une réussite.
Avec son écriture prenante retranscrivant la voix impertinente, cynique, égocentrique et tiraillée de Loki, l'auteur revient avec pédagogie et humour sur les origines de la mythologie nordique, en délivrant une version non censurée selon le héros. On revisite les mythes de la création ; on apprend à connaître chacune des divinités composant cette drôle de famille pleine de défauts très humains ; on se familiarise avec le mode de pensée de Loki, le Feu Sauvage sorti du Chaos, qui ne parvient jamais à trouver sa place. Il faut dire qu'il aime chercher le bâton pour se faire battre et qu'il contribue finalement à sa propre chute ainsi qu'à celle d'Asgard. Malgré tout, on se prend d'affection pour lui. Ce n'est qu'un petit garçon rejeté au fond, et il fait paradoxalement preuve de plein de sagesse par moments qui nous donne droit à des paragraphes littérairement mémorables.
J'ai lu le livre quasiment d'une traite tellement la personnalité de Loki ne manque pas de saveur et confère au texte la dimension de conte raconté au coin du feu. Que le dieu soit facétieux, grossier, voire cruel, on prend plaisir à le suivre. On le condamne autant qu'on lui trouve des excuses, et on retient de cette série de leçons anecdotiques, une agréable promenade mythologique.
Joanne Harris signe ici un roman entraînant grâce à un style contemporain, vraiment bien calibré. Il décrit un héros pas comme les autres qui cherche à se faire une place dans un monde qui n'est pas le sien. Il reste insaisissable et indompté jusqu'au bout, comme le veut sa nature. Un bon moment garanti, qu'on soit fan ou pas du personnage.

Lien : http://truebloodaddict.net/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Cattardis
  08 octobre 2015
L'histoire des dieux nordiques revisitée par Joanne Harris fut un régal à lire. Nous redécouvrons l'histoire du panthéon scandinave sous l'œil attentif de Loki qui joue très bien (et même excellemment) son rôle. Ce dieu qui a souvent été vu comme "le méchant" nous apparaît ici sous un nouveau jour et on peut dire que ce dieu ne manque pas d'humour !
Bref, si vous lisez ce livre, vous aurez des éclats de rire assurés et même des élans de sympathie pour notre anti-héros !
NB : si c'est possible pour vous lisez-le en anglais, c'est vraiment un must. L'anglais de ce livre n'est pas compliqué et se lit donc aisément :)
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Elbakin.net   12 mars 2015
L’Évangile de Loki s’affirme comme une lecture savoureuse que l’on suit avec plaisir !
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
BrochmaelBrochmael   11 février 2018
LA PROPHÉTIE DE L’ORACLE

Je sais une histoire, ô fils de la terre;
Entendez, je parle car je le dois:
Neuf arbres donnèrent vie aux Mondes
Que les géants tenaient en leurs bras.

C’était au Premier Âge, l’époque d’Ymir.
Le vide béait entre deux obscurités;
Il n’y avait ni terre, ni mer,
Ni étoile à laquelle se fier.

Alors les fils de Buri tirèrent
l’Ordre du Chaos; et la vie
de la mort; et la lumière des ténèbres,
Et le jour clair de la nuit.

Les Ases vinrent. Sur la plaine d’Ida,
Les nouveaux dieux érigèrent leur forteresse.
Ici, ils bâtirent leur royaume, leur cour,
Et dressèrent leurs sièges de sagesse.

Grâce au peuple du Monde Souterrain
D’or ils ne manquèrent point.
Jadis, ils tissèrent le lot des mortels
Et scellèrent leur propre destin.

Ils façonnèrent les premiers hommes
Dans le bois de l’aulne et du frêne;
L’un donna l’esprit, l’autre la parole,
Le dernier leur offrit le feu dans les veines.

Yggdrasill a pour nom
Le puissant frêne qui se dresse,
Éternel, à jamais vert,
Depuis la source de la sagesse.

Je parle à présent de la Sorcière, Gullveig-Heid,
Trois fois brûlée, trois fois renée,
Voyante, maîtresse du Feu,
Vengeresse, bouffie d’avidité.

Je parle car je le dois de la guerre
Contre les Ases et de ses malheurs.
Les Vanes, la famille de Gullveig,
Crient vengeance pour leur sœur.

Odin jette sa lance.
S’en vont combattre les dieux.
Les remparts d’Asgard sont abattus;
Le peuple du feu, victorieux.

Les Ases tinrent conseil,
Mais le lot du serment est d’être brisé.
La sorcière a fait son œuvre,
L’oracle a parlé.

Mais je vois davantage. Là le cor de Heimdall
Gît sous l’arbre sacré.
Dans la source de Mimir, l’œil du Père
— M’entendez-vous ? — a été sacrifié.

Votre destinée je distingue, ô fils de la terre,
J’entends la bataille qui mugit:
Les gens d’Odin se préparent à marcher
Contre la ruée de la nuit.

Brandie par un aveugle,
Je vois la branche de gui.
Le trait empoisonné s’élance:
Le fils bien-aimé d’Asgard périt.

Je parle car je le dois: le bûcher funéraire
File sa fumée dans le ciel qui faiblit.
Frigg verse des larmes amères - trop tard,
Son fils silencieux aux côtés de Hel est assis.

Je vois sous le Chaudron des Rivières,
Sous la cour, dolent, ligoté,
Un fourbe semblable à Loki. Sa femme
Seule demeure à ses côtés.

Je parle car je le dois. Trois fleuves
Confluent vers les domaines des dieux:
Un fleuve de lames venu de l’est; du nord
Et du sud, un fleuve de glace et un fleuve de feu.


Je vois une demeure sur les rives de la Mort,
Grouillante de serpents;
Le Monde Inférieur où les damnés
Attendent l’heure du jugement.

Dans la Forêt de Fer, la Sorcière s’éveille.
Le loup Fenrir triomphera.
Ses frères hurlent au ciel,
Le Soleil et la Lune pour proie.

La nuit tombera sur les mondes.
De vils vents feront grand ravage.
Un vide entre deux obscurités -
Le Père de Toutes Choses en sait-il davantage ?

À présent chante un coquelet d’or,
Appelant les Ases au conflit;
En la silencieuse demeure de Hel
Chante un autre, rouge comme la suie.

Aux portes de Hel, le Loup hurle.
Le fils De Loki s’est libéré; la chaîne est rompue.
L’amère destinée des Ases,
Ragnarök, enfin est venue.

Vient le temps des haches et des épées;
Le frère tuera le frère.
Vient le temps des loups; le fils
Supplantera le père.

Voilà que le Gardien sonne du cor:
Yggdrasill, des racines au sommet,
Tremble comme un château de cartes;
Odin interroge la Tête tranchée.

Le Loup aux portes de Hel hurle de plus belle,
Le deuxième fils de Loki se libère,
L’Arbre-Monde s’effondre, le serpent se tord,
Cinglant les vagues dans sa colère.

Loki se tient à sa barre;
Vient de l’est un vaisseau de feu.
Les morts se lèvent; les damnés se déchaînent;
Peur et Chaos voguent avec eux.

À présent arrive la confrontation finale,
Viennent les peuples du Monde Inférieur,
Vient le dragon des ténèbres, la Mort,
Jetant sur les mondes ses ailes de noirceur.

Qu’en est-il du Peuple du Feu ?
Et qu’en est-il des dieux sages ?
Ragnarök est là. Je parle car je le dois.
Voulez-vous en savoir davantage ?

Des flammes au sud; de la glace au nord;
Le soleil en hurlant tombe du ciel;
Les montagnes béent et les sorcières volent;
Les hommes foulent la route de Hel.

Alors Odin se met en marche
Contre le Loup; il se bat,
Il tombe — dois-je en dire plus ? —
Thor le vengera.

Le serpent qui lie le monde,
Frappe de colère Thor en furie;
Le Tonnant l’emporte mais succombe;
Le vil venin l’a occis.

Encore, le Loup aux portes de Hel accueille
Les héros d’Asgard et leurs cohortes.
La bataille fait rage, les mondes se heurtent.
Les étoiles tombent. Encore, la mort l’emporte.

Je vois un nouveau monde émerger,
Vert et beau, de l’océan.
Les montagnes s’élèvent; l’aigle chasse
Le saumon dans les clairs torrents.

Sur ce qui fut le champ de bataille,
Un Nouvel Âge est venu.
Ses enfants retrouvent les tables de jeu dorées
De la claire Asgard déchue.

Les héritiers d’Odin trouveront de nouvelles runes,
De nouvelles récoltes croîtront.
L’enfant libérera le père.
Les occis reviendront.

Je vois Asgard rebâtie sur la plaine d’Ida
Plus brillante que l’or;
J’ai parlé, à présent je dois dormir,
Jusqu’à ce que les mondes changent encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nymerianymeria   25 mai 2015
Conserver un Aspect corporel avait quelques avantages : la nourriture (...), la boisson (...), mettre le feu aux choses et le sexe (encore que tous les tabous qui l'entouraient me déconcertaient : pas avec des animaux, pas avec des parents, pas avec des hommes, pas avec des femmes mariées, pas avec des démons - franchement, j'en étais presque surpris qu'on puisse enore pratiquer la chose vu la quantité d'interdits visant à l'empêcher).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cats26cats26   07 octobre 2015
Après tout les mots demeurent une fois les actes accomplis. Les mots peuvent briser la foi, déclencher des guerres, changer le cours de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          50
BrochmaelBrochmael   12 février 2018
Mais cette rune que tu portes — la rune Fé — représente bien plus que la soif de l’or. Je te donne un nouvel Aspect, Freyja. Comme une lame, le désir est à double tranchant. Il peut signifier l’amour. Mais il est aussi la pulsion qui pousse l’homme à sa perte; la soif de sang et de violence. Dorénavant, tu répandras ce désir partout dans les Neuf Mondes; tu dresseras les hommes les uns contre les autres, tu mentiras, tu useras de ton charme pour tromper et trahir, et malgré cela ils te vénéreront. Même exsangues, aux portes de la mort, ils ne te désireront que davantage, d’un désir que seule la Mort sera capable d’assouvir pour toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BrochmaelBrochmael   12 février 2018
De toutes les émotions que j’avais découvertes durant mon existence corporelle, celle-là me semblait la plus inutile, douloureuse et compliquée. Elle était basée sur le don, apparemment. Prendre ne suffisait pas. Elle reposait aussi sur une foule de détails aléatoires: la poésie, les fleurs et le luth, les baisers et les câlins (en abondance), porter des tenues assorties à celles de sa moitié, parler incessamment de l’objet de sa dévotion et, d’une manière générale, perdre ses facultés mentales. Autant que je puisse en juger, l’amour vous rendait faible et ennuyeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Joanne Harris (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joanne Harris
Peter James meets Joanne Harris
autres livres classés : légendes nordiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1139 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre