AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Communauté du Sud tome 4 sur 13
EAN : 9782290345559
377 pages
J'ai Lu (03/03/2006)
3.94/5   667 notes
Résumé :
Peu après sa rupture avec Bill, Sookie Stackhouse, la jeune serveuse de Chez Merlotte, trouve sur son chemin un homme nu et séduisant.
Et quel homme ! Un vampire, plutôt : Eric Northman, le sheriff au charme ensorcelant qu'une sorcière dépitée a privé de sa mémoire ! Le dangereux prédateur est devenu une proie pour ceux qui veulent sa peau, mais Sookie est bien déterminée à ne pas les laisser faire...
Critiques, Analyses et Avis (66) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 667 notes
5
16 avis
4
28 avis
3
16 avis
2
3 avis
1
0 avis

Le précédent volet était sur une pente clairement descendante, et ce n'est pas le premier chapitre de ce tome 4 qui a été là pour me rassurer. Multiplication des créatures, enjeux surnaturels en guise d'intrigue, plus vraiment d'envie de faire dans l'ambiguïté : voilà à quoi il fallait visiblement s'attendre... Et puis bon... Même si le charme du premier tome s'en est allé, très vite quelques mécaniques plutôt efficaces refont leur apparition.

Dans ce tome on retrouve les loups garous découverts précédemment et on assiste à l'introduction des Sorcières dans la saga. Si la première partie se suit très bien, elle n'est pas extrêmement riche en événement. Mais les premiers chapitres passés, le rythme devient de plus en plus soutenu avec l'importance grandissante des sorcières et de leurs activités. La deuxième partie du livre est vraiment très bonne, haletante avec un rythme assez soutenu. Encore une fois me concernant, c'est l'exploration des personnages qui m'a le plus parlé (surtout celui de Pam) et, dans ce jeu, le trio Sookie-Bill-Eric a su redonner à la saga son intérêt. L'air de rien, ces trois personnages ainsi que leurs relations respectives prennent un vrai coup de fouet avec ce tome et savent du coup redonner aux vampires cette identité transgressive si intéressante pour questionner les pesanteurs de nos normes sociales. Ensuite, l'autre point fort, c'est le « super-méchant » de cette saison : ambigu et atypique mais en même temps avec tous les charmes propres aux clichés du genre.

En bref, un quatrième tome qui, à l'image du précédent, ne vaut pas les deux premiers, qui resteront surement les meilleurs, mais tout de même très agréable avec son lot habituel de fantastique de rebondissements et d'émotion. le cocktail True Blood fonctionne toujours, j'en prendrai un cinquième.

Commenter  J’apprécie          170

Après avoir fait une longue pause dans ma découverte de la série, j'ai enfin pris le temps de lire le quatrième tome qui se focalise sur des être surnaturels que j'apprécie grandement, les sorciers. Mais il ne s'agit pas seulement de sorciers, ce sont des sorciers lycanthropes, des être encore plus redoutables dont la leader, Hallow, a décidé de mettre la main sur Shreveport en s'attaquant à notre beau viking, Eric.

En parallèle, une seconde intrigue met Jason, le frère de notre héroïne, en lumière avec sa disparition plus qu'inquiétante...

C'est un tome dans lequel on ne découvre pas forcement de nouvelles créatures, les lycanthropes, les vampires, et les sorciers, on commence à bien les connaître. On s'intéresse peut-être un peu plus aux changelings grâce à l'intrigue de Jason mais cela ne révolutionne rien que ne connaissent les amateurs de bit-lit. On côtoie également des wiccans, qui seront de précieux alliés lors de la bataille final du tome. On a même la chance de rencontrer Nadine, une fée, et qui nous permet d'avoir déjà un petit indice sur la suite des événements. Tout ce petit monde va apprendre à mettre leur orgueil de côté pour lutter contre les sorciers qui cherchent vraiment des noises à tout le monde, et c'est plutôt sympa à voir.

Cependant, à mon sens, ce tome est très intéressant car nous en apprenons davantage sur certains personnages clés de la série.

Sookie, maintenant qu'elle n'est plus avec Bill, ne m'exaspère plus autant. J'ai l'impression que ses mésaventures l'ont fait mûrir et ce n'est pas pour me déplaire. Elle vit sa vie comme elle le peut, elle ne joue pas la fille éplorée, elle reprend ses habitudes comme si de rien n'était même si elle est en mille morceaux à l'intérieur . Et même si elle sait le danger qu'elle court encore une fois en secourant Eric, elle le fait car elle ne se voit pas le mettre encore plus en danger alors qu'elle peut l'aider...

Bill m'a fait la joie de s'en aller ! J'espérais que cela perdurerait durant tout le tome mais il a fallu qu'il revienne pour la bataille...je me demande toujours pourquoi car franchement, sa présence a-t-elle changé quelque chose ? À part faire répudier Debbie par Len...

Et s'il y a bien un personnage que l'on découvre sous une autre facette, c'est bien notre beau Eric. En lui effaçant la mémoire, Hallow nous permet de le découvrir sous une facette de vampire paumé certes, mais protecteur et très humain. Fini l'humour, fini les piques, il semble montrer son vrai visage loin de son rôle de shériff et de vampire à craindre. Alors il reste un vampire, pas de doutes là dessus mais on se demande si le sort n'a pas permis de découvrir le Eric d'avant sa transformation en vampire. Cela m'a un peu fait penser au Spike de Buffy, qui a une personnalité humaine douce, romantique et protectrice mais qui est un ennemi redoutable depuis sa transformation...Et j'ai trouvé que la relation Eric/Sookie, dans ces circonstances est certes belle, mais faussée. Surtout qu'Eric ne se rappelle rien de cet épisode lorsqu'il est libéré du sort de Hallow...même si je me demande s'il ne se souvient pas de certaines choses, ou s'il ne se doute pas de quelque chose...

Toujours est-il que j'ai plus apprécié ce tome que le précédent. L'action n'est pas très présente mais l'introspection de Sookie est intéressante à suivre. le tome 3 m'avait moyennement emballé, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai attendu aussi longtemps pour lire la suite. Ce tome me réconcilie un peu avec Sookie, que je trouve un peu moins nunuche et cela me donne enfin envie d'avancer dans cette série.

Commenter  J’apprécie          80

Souhaitant varié un peu mes lectures, j'ai décidé de continuer la série de la Communauté du Sud et de retrouver Sookie qui va encore se retrouver malgré elle au coeur d'une sombre affaire.

Tout va débuter lorsque Sookie va trouvé Eric errant sur la route à moitié nu, elle va le ramener chez elle et découvre qu'Eric a complétement perdu la mémoire, il ne sait plus du tout qui il est, Sookie va contacté la petite bande d'Eric de la situation et nous allons découvrir que des sorcières sont à l'origine de la situation.

J'ai aimé découvrir ces nouveaux personnages dans cette saga, nous suivons également Jason qui est le frère de Sookie dont la nouvelle petite amie est une changeling mais celui-ci ne le sait pas, Sookie va elle rapidement le découvrir, durant le récit Jason va disparaitre de façon abrupte.

J'ai dévoré les deux premiers tiers du bouquin cependant à partir de ce moment j'ai trouvé que le récit patine un peu et j'ai lu plus lentement en prenant moins de plaisir en lisant la dernière partie.

Je lirai cependant avec plaisir les autres tomes que j'ai d'ailleurs dans ma pile à lire car c'est une série qui me plait et j'aime beaucoup suivre Sookie.

Commenter  J’apprécie          160

Décidément, plus j'avance dans La communauté du Sud et plus je suis séduite par cette série ! Et tant mieux ! Je préfère les séries qui vont crescendo à celle où l'on est de plus en plus déçus...

Les sorcières de Shreveport est très ironique comme tome par rapport aux trois précédents : c'est par petites touches et je trouve ça très agréable. le sort tourne, et l'on le sent bien dans l'écriture, comme si ça amusait Charlaine Harris.

L'humour est toujours présent, et tant mieux, c'est beaucoup plus agréable de lire un livre quand on a le sourire aux lèvres.

L'histoire n'est pas banale et est assez amusante : j'aime beaucoup l'idée de renouveau qui souffle dans ce tome. On n'a l'impression que dans tout ce qui se passe, rien n'est acquis... Sookies est une fois mise à rude épreuve dans ce tome, et ce, malgré ses bonnes résolutions de début d'année : son frère disparait, une métamorphe semble bien disposée à lui pourrir la vie, Eric perd la mémoire, les sorcières se manifestent...

Bizarrement, je crois que pour l'instant c'est le tome le plus violent de la série (ou en tout cas de tout ceux que j'ai lu) sans pour autant que ça m'est semblé gratuit. C'est une question de vie ou de mort et du coup, ça passe tout seul...

On rencontre également de nouveaux personnages : bizarrement, ce sont plutôt des groupes de personnages, des meutes... On ne les connait pas personnellement, on ne connait pas forcément leur nom, mais leur apparition donne pas mal de pep's à l'histoire, c'est très agréable.

Je crois que Les sorcières de Shreveport est mon tome préféré de cette série jusqu'à présent, et je ne crois pas que les sorcières y soient pour rien ! (J'ai toujours adoré les sorcières...)

Si vous appréciez la communauté du Sud, je ne peux que vous recommandez ce quatrième tome.


Lien : http://lunazione.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          161

J'ai relu ce tome plusieurs fois et il est toujours mon préféré. Eric n'y est sûrement pas pour rien... C'est un personnage que j'adore et dans ce tome, il est clairement au centre de l'intrigue.

En rentrant de Chez Merlotte, le bar où elle travaille, Sookie découvre un homme nu en train de courir sur le bord de la route. Après avoir hésité, elle décide finalement de s'arrêter et voir s'il a besoin d'aide. Cet homme n'est autre que Eric qui, elle le découvrira plus tard en l'interrogeant, ne se rappelle absolument de rien, ni de qui elle est, ni de qui il est et encore moins ce qu'il faisait là en plein milieu de la nuit seul et désorienté.

Eric a été victime d'un sort provenant d'un groupe de sorcière qui souhaite obtenir Eric et son territoire. le sort a un peu mal tourné puisque ces sorciers cherchent désespérément Eric, en placardant des affiches dans tous les environs et en le cherchant activement. En discutant avec Pam, Jason et Chow, Sookie se voit contrainte d'héberger Eric chez elle le temps que cette histoire s'arrête, et aussi de le protéger un minimum. Vampires et lycanthropes doivent mettre leurs différends de côté pour vaincre ces redoutables ennemis communs.

Entre temps, Jason a disparu et Sookie découvre une nouvelle communauté non loin de Bon Temps...

Ce quatrième tome est très riche en action, en rebondissements mais également en nouveautés. On découvre de nouvelles créatures surnaturelles qui enrichissent davantage l'intrigue.

Entre la nouvelle idylle de Sookie, les nouveaux dangers principalement survenus à cause des sorciers, les nouveaux personnages et les nouveautés liées au surnaturel, on a clairement pas le temps de s'ennuyer ! J'apprécie toujours autant l'humour apporté fréquemment par Sookie et des situations particulières, cette dernière ayant le chic pour s'attirer des ennuis et se mettre dans des situations pas possibles. Je ne peux pas trop en dire parce que c'est un tome à découvrir et à dévorer sans en connaître les grandes lignes au préalable mais pour résumer, ce tome est très addictif et mémorable ! de plus, l'intrigue secondaire permet une bonne approche de l'intrigue principale du tome suivant...

En ce qui concerne les personnages, on en rencontre donc des nouveaux tels que Claudine, une fée, ainsi que des sorciers lycanthropes dangereux et très puissants. Lèn, Sam, Pam, Eric, Jason et Bill sont toujours de la partie, même si ce dernier est bien moins présent que les tomes précédents. D'ailleurs, Bill étant parti au Pérou alors que sa relation est au plus bas avec Sookie, cette dernière tombe rapidement dans les bras d'Eric, qu'elle préfère largement dans sa nouvelle condition d'amnésique... et on l'a comprend ! On aime Eric pour ce qu'il est mais le voir sous un jour différent et disons, plus romantique, est grandement appréciable également ! On ne peut que l'aimer davantage...

Ce tome est définitivement mon roman doudou, mon livre de chevet. J'en ai eu un gros coup de coeur dès ma première lecture et même des années après, rien n'a changé, je l'apprécie toujours autant. Pour sa dose d'humour, pour ses personnages qui se complexifient au fur et à mesure, pour son intrigue prenante et bien amenée, pour cet univers qui s'enrichit réellement dès ce tome même si ça ne fait que véritablement commencé et pour cette plume fluide et agréable. Pour moi, ce tome est un grand tremplin dans cette saga et j'ai hâte de continuer !


Lien : http://uneenviedelivres.blog..
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation

J'ai tournée les talons illico et filé dans ma chambre. À peine arrivée dans la salle de bains, j'ai enlevé mes vêtements et les ai jetés en tas dans un coin serrant les dents pour essayer de me calmer, assez du moins pour parvenir à rire de ma propre crise d'hystérie, avant de me glisser sous le jet d'eau bouillante.

Je sais, c'est plutôt la douche froide qu'on recommande, dans ces cas-là, mais la chaleur me détendait. La tête sous la cascade fumante, j'ai tendu la main pour attraper le savon.

- Je m'en charge, a déclaré Eric en tirant le rideau pour venir me rejoindre.

J'ai hoqueté et retenu de justesse un hurlement d'effroi. Il était nu comme un ver et... visiblement dans le même état d'esprit que moi. Avec Eric, c'était extrêmement... visible. Ses crocs étaient légèrement sortis. Pendant que, paralysée par toutes ces émotions contradictoires, je restais figée, Eric s'est savonné les mains. Il a reposé le savon dans sa niche et a commencé à me laver les bras, les soulevant l'un après l'autre pour caresser mes aisselles, redescendant le long de mes côtes sans jamais ne serait-ce qu'effleurer les seins - qui ne demandaient que ça.

- Avons-nous déjà fait l'amour, a-t-il murmuré?

Je fis non de la tête en silence - j'étais absolument incapable d'articuler le moindre mot.

- Alors j'étais idiot, a-t-il constaté en faisant glisser sa main sur mon ventre dans un seul mouvement de rotation. Retourne-toi, ma belle amante.

J'ai obéi, et il a recommencé côté pile ce qu'il venait de terminer côté face. Ses gestes étaient sûr, habiles. Un vrai massage ! À la fin, j'avais les omoplates les plus propres et les plus décontractées de toute la Louisiane.

Mais c'était bien tout ce que j'avais de décontracté. Ma libido jouait les montagnes russes.

[ ... ]

J'avais conscience d'être à deux doigts de lâcher prise, de débrancher le moteur en pleine explosion qui me tenait lieu de cerveau et de laisser mon corps prendre les commandes... Je sentais une certaine partie du corps d'Eric qui se pressait contre moi - et pourtant il ne se tenait pas si près de moi...

- Est-ce que parce que tu as peur de moi que tu trembles ? m'a-t-il demandé tout en lavant les cheveux.

J'ai réfléchi à la question. Oui et non. Mais je n'avais pas l'intention d'entamer une discussion sur le sujet. Oui, je sais, le moment n’aurait pu être mieux choisi pour avoir, avec Eric, une conversation sérieuse sur les rapports sexuels basés uniquement sur le désir physique et les dilemmes moraux qu’ils entraînent. Et peut-être n’y aurait-il pas d’autres occasions de fixer, une fois pour toutes, les règles du jeu entre nous, notamment en ce qui concernait les précautions avec lesquelles il fallait me traiter.

Commenter  J’apprécie          10

Tout de même, ça avait quelque chose d'un peu dégradant de désirer quelqu'un si... voracement, juste parce que, physiquement, il était la perfection incarnée. J'avais toujours cru que c'était un truc de mec.

Commenter  J’apprécie          220

Je ne sais pas qui a inventé cette légende selon laquelle les vampires seraient invisibles dans les miroirs. Je peux vous assurer que je voyais parfaitement Eric - j'en voyais même plus qu'il ne l'aurait fallu : avec son peignoir mal fermé, il y avait de quoi se rincer l'oeil...J'ai fermé les yeux.

- Il y a quelque chose qui ne va pas ? s'est inquiété le Viking en peignoir, plein de sollicitude.

Mon self-control, Eric. Juste mon self-control qui flanche...

Commenter  J’apprécie          50

Je sentais que j'étais à deux doigts de craquer. Mais il allait bientôt s'en aller. Il s'agissait juste de tenir quelques minutes de plus. J'avais recommandé à mon frère de se montrer discret, et je n'aurais pas été capable de suivre ce conseil moi-même?

Mais mes nerfs ont bien failli lâcher quand il a demandé :

- Comment se fait-il que j'aie trouvé de la cervelle sur la manche de mon pull?

J'ai eu l'impression de me vider de mon sang, comme quand on est sur le point de tomber dans les pommes. Lorsque j'ai repris mes esprits, j'étais sur le canapé. Eric était assis à côté de moi.

- Il me semble que tu me caches quelque chose, ma chère Sookie.

Son ton s'était radouci.

La tentation était quasi irrésistible.

Mais j'ai pensé au pouvoir qu'Eric aurait sur moi si je lui avouais la vérité. Il saurait que j'avais couché avec lui et il saurait que j'avais tué une femme et qu'il était le seul témoin du meurtre. Il saurait que non seulement il me devait la vie (très probablement), mais que je lui devais assurément la mienne.

- Je te préférais nettement quand tu ne savais plus qui tu étais, ai-je soupiré.

C'était la plus stricte vérité, et ça a achevé de me convaincre : j'ai compris que je devais me taire.

Commenter  J’apprécie          10

— Vu le piteux état dans lequel je viens de trouver ton manteau, je te recommande vivement de porter cette veste, même si elle est un peu trop légère pour la saison, m’a-t-il conseillé, en me présentant la veste en question pour que je puisse l’enfiler.

Voilà ce qu’Éric était allé faire : il était allé examiner mon manteau. Il l’avait trouvé sur la corde à linge, dans la véranda. Je l’avais laissé tremper dans l’eau froide avant de le laver. Mais je n’avais pas pris le temps de m’assurer que toutes les taches étaient parties avant de l’étendre.

— En fait, je le jetterais, à ta place, a-t-il poursuivi en se dirigeant vers la porte. Ou, mieux, je le brûlerais.

Et sur ces bonnes paroles, il est sorti, en refermant la porte tout doucement derrière lui.

Je savais, aussi sûrement que je m’appelais Sookie Stackhouse, que dès le lendemain, il me ferait livrer un autre manteau dans une grande boîte luxueuse. Il serait exactement à ma taille, griffé et bien chaud.

C’était un manteau carmin, avec une capuche et une doublure en fourrure amovibles, et des boutons en écaille de tortue.

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Charlaine Harris (57) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlaine Harris
Bande annonce de la série Midnight Texas, adaptation des romans de Charlaine Harris
autres livres classés : vampiresVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

La communauté du sud - Charlaine Harris (Questions de bases)

Comment s'appelle l’héroïne ?

Tara
Sookie
Jessica
Debbie

10 questions
200 lecteurs ont répondu
Thème : La Communauté du Sud, Intégrale 1 : Tomes 1 et 2 de Charlaine HarrisCréer un quiz sur ce livre