AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Brice Matthieussent (Traducteur)
EAN : 9782264036780
357 pages
Éditeur : 10-18 (07/06/2007)
3.78/5   58 notes
Résumé :
Voici la gargantuesque leçon de savoir-vivre dédiée à tous les affamés par Jim Harrison. Vous voulez connaître la différence entre le Cuit et le Cru ?

Vous initier à l'art si particulier de dévorer les livres et les femmes ? Suivre le régime suicide aux dix milles calories, composé de choucroute garnie, de cassoulet, de bollito misto, de chair de crabe et de risotto, arrosé d'un succulent Salice Salentino ?

Ou arpenter les quatre coin... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Cacha
  27 janvier 2016
Où l'auteur, presque sosie d'Hemingway (au propre et au figuré), nous raconte ses chasses, ses pérégrinations dans la nature, sa cuisine et celle de restaurateurs fameux de France, des US et de Navarre, ses quelques tournées littéraires. Pratiquement à la fin du livre, se trouve un échange de lettres avec Gérard Oberlé, le célèbre chef alsacien.
J'ai moyennement apprécié : la langue est truculente, mais l'auteur est trop "viandard", tout tourne autour de la cuisson des gibiers et autres ragouts, ortolans, etc...
Commenter  J’apprécie          180
blandine5674
  24 novembre 2015
A ne pas lire en période de régime. Une fois de plus Jim Harrison affiche son côté bouffeur de la vie : repas gargantuesques et vins dont il fait une haute éloge. Une trentaine de rubriques et lettres écrites dans les années 1990. Lu avec des coupures tellement ses textes font saliver. Un bel hommage à la France, à Paris et à son art de vivre. On le suit dans son quotidien : la chasse à la bécasse avec sa chienne, la marche, puis rentré chez lui, il déplume, prépare et fait mijoter, souvent pour les copains qui vont l'accompagner. Il prône particulièrement l'ail, le meursault, le bandol en nous dévoilant ses meilleures adresses à travers le monde. Il nous fait des confidences sur son métier, ses lectures, ses voyages. Il nomme des gens que j'aime comme Jimi Hendrix, Janis Joplin et l'alpiniste Reinhold Messner. Ah que nos papilles sont mises à rudes épreuves avec ce gourmand et gourmet
Commenter  J’apprécie          110
gigi55
  26 novembre 2010
Un plaisant moment de lecture en compagnie d'un bon vivant amoureux de la viande d'oiseaux sauvages, du vin, des femmes, des livres. Jim Harrison nous fait partager ses passions, ses doutes, ses faiblesses avec une sincérité touchante.
J'aurai lire ces chroniques en anglais car on sent parfois la traduction et ça nuit un peu au style ...
Commenter  J’apprécie          50
totom
  04 mai 2012
Incroyable!
Réussir à tenir le lecteur en haleine avec des récits de grosses bouffes et de ballades digestives à travers la campagne... chapeau!
Bon, le sujet est un peu plus maigre que l'écrivain, mais ça passe tout seul, digestion un peu lourde.
Je le réserverais tout-de-même aux amateurs de Harrison....
Commenter  J’apprécie          30
Innisfree
  27 avril 2011
Jouissif pour les amateurs de littérature, et les gourmands, de la cuisine et de la vie.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Lexpress   02 novembre 2016
Un changement de voyelle suffit pour passer des mots aux mets et, dans une joyeuse appétence, s'adonner au plaisir littéraire comme à celui de la chère. Quand Jim Harrison passait à table.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   23 novembre 2015
L’acte physique élémentaire consistant à ouvrir une bouteille de vin a apporté davantage de bonheur à l’humanité que tous les gouvernements dans l’histoire de la planète. Même les religions organisées sont de simples pièges à souris spirituels, comparées au pop libérateur du bouchon, à ce couinement délicieux qui se produit lorsque vous l’affranchissez de l’étreinte mortelle du tire-bouchon. Survient ensuite ce bouillonnement grandiose du vin versé dans le verre, le même bruit que nous entendons à la source, au cœur de toutes les rivières terrestres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2316
blandine5674blandine5674   22 novembre 2015
Au dix-neuvième siècle, seuls les restaurants urbains et huppés proposaient les produits exotiques d’autres régions ou de continents lointains. Aujourd’hui la situation s’est inversée : seuls les restaurants huppés proposent des produits locaux frais, de la viande non congelée ainsi que du gibier.
Commenter  J’apprécie          60
bookworm23bookworm23   09 juillet 2014
"La plupart des erreurs fatales dont pâtit cette planète sont dues à des êtres coincés, à des culs pincés obsédés de perfection tel est le résultat d'une étude conjointe du MIT, de la faculté d'économie de Londres et du Bobo Institute.' (p. 201)


Commenter  J’apprécie          30
SaturniaSaturnia   02 janvier 2019
Il est étrangement vrai qu'il suffit de lever la tête au dessus de son travail-et peu importe le carctère prestigieux ou excentrique de celui-ci,c'est toujours le paradigme du "gagne-pain"-et de voyager vers une destination très éloignée des outils ordinaires du contact -revues, télévision ,journaux,cinéma- pour être sujet à au moins une attaque modérée de vertige.La vie n'est que ce qu'elle est.Elle n'offre aucune opportunité pour devenir autre chose,à moins que nous ne décidions de changer,de découvrir les autres facettes innombrables de l'existence,au-delà de notre routine plutôt abrutissante.Il existe une proverbe juif particulièrement judicieux à tout égards:il ne faut jamais creuser son sillon si profond qu'on ne voit plus rien quand on est au fond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
POCA88POCA88   27 avril 2019
La lumière provençale est diffusée par les montagnes granitiques et ce domaine se trouve suffisamment près de la Méditerranée pour que l’atmosphère violette ait une odeur un peu salée et piquante.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jim Harrison (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jim Harrison
1995, région des Grands Lacs. Jim Fergus rend visite à sa grand-mère, Renée, 96 ans. Fille d'aristocrates français désargentés, mariée trois fois, celle-ci a connu un destin hors du commun qui l'a menée de son petit village natal de la région de Senlis jusqu'aux États-Unis, en passant par les sables de l'Égypte. D'un caractère entier, froide et tyrannique, elle a brisé la vie de sa famille, en particulier celle de sa propre fille, Marie-Blanche, la mère de Jim. Pour essayer de comprendre cette femme, et peut-être de lui pardonner, l'écrivain va tenter de retracer son parcours. Puis celui de Marie-Blanche, dont la vie a commencé comme un conte de fées avant de prendre des allures de tragédie.
Jim Fergus s'inspire ici de son histoire personnelle pour nous offrir une bouleversante saga familiale. À la façon de Dalva, de Jim Harrison, il inscrit l'intime dans l'Histoire et nous présente d'inoubliables portraits de femmes dans la tourmente. On retrouve surtout dans cette fresque qui s'étend sur un siècle et trois continents toute la puissance romanesque de l'auteur de Mille femmes blanches associée à une force d'émotion rare.
« Avec une grande pudeur, Jim Fergus retrace le destin de ces deux femmes et signe un livre à la fois personnel et universel, bouleversant et sensible. Une fois encore, Jim Fergus frappe très fort. » François Busnel
En savoir plus : https://bit.ly/3kInRns
Où nous trouver ? Facebook : https://www.facebook.com/lecherchemidi.editeur Twitter : https://twitter.com/lecherchemidi/ Instagram : https://instagram.com/cherchemidiediteur
+ Lire la suite
autres livres classés : montanaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jim Harrison, l'homme du Michigan...

Parmi ces nouvelles, laquelle ne figure pas dans le recueil "Légendes d'Automne" paru en 1979?

Une vengeance
Légendes d'Automne
En route vers l'Ouest
L'Homme qui abandonna son nom

10 questions
100 lecteurs ont répondu
Thème : Jim HarrisonCréer un quiz sur ce livre