AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Paola Appelius Roy (Traducteur)
ISBN : 2362310116
Éditeur : Castelmore (11/03/2011)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Des créatures branchées à mort !

Frankie Stein vient tout juste de s'inscrire à Merston High, le lycée de la petite ville de Salem. Elle a hâte de voir ce qui l'y attend : des fêtes incroyables, des virées shopping et des garçons sexy, c'est sûr ! Mais Merston High renferme un secret monstrueux : les rejetons des monstres les plus célèbres de tous les temps y côtoient des ados tout à fait normaux. Même si elle n'est âgée que de quinze jours, Frankie ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  27 septembre 2013
Quand j'ai commencé le premier tome de la saga Monster High, je m'attendais à lire une histoire très insouciante, fleur bleue, un petit peu superficielle… Et je ne me suis pas trompée. Pourtant, j'ai passé un très bon moment à lire ce tome un. J'attends d'ailleurs d'entamer le tome deux pour assouvir ma curiosité, car la fin du roman laisse vraiment sur sa faim et annonce surtout pas mal d'événements intéressants pour la suite des aventures de nos adolescentes pas comme les autres.
J'avoue cependant que je m'attendais à quelque chose d'un peu plus « profond » bien que le mot ne me semble pas vraiment adapté (un peu trop péjoratif à mon goût). Mais dans l'ensemble, l'auteur a su tirer son épingle du jeu en mêlant l'insouciance de l'adolescence à des problèmes de société toujours aussi présents aujourd'hui. L'exclusion, le racisme, la peur injustifiée de ce qu'on ne connait pas, les préjugés… Tout est abordé de manière assez enjouée et dédramatisée, mais il n'empêche qu'ils sont bien présents dans le roman. Et je trouve cette démarche intéressante, surtout, vis à vis de l'âge de la cible de ces romans.
L'histoire n'est pas moralisatrice pour autant, je vous rassure. C'est drôle et très enjoué. On y retrouve les mélodrames liés à l'adolescence avec le petit côté surnaturel qui donne une dose de piment à tout ça. Oui, car nos héroïnes sont des petits monstres, au sens propre du terme, et il n'est pas toujours facile de se fondre dans la masse surtout quand on est empreint de liberté et de tolérance. Frankie, l'une des héroïnes, ne vous dira pas le contraire… J'ai d'ailleurs trouvé ce personnage assez ennuyant. Trop superficielle et en même temps trop entêtée à faire ce qu'elle veut sans réfléchir un seul instant aux conséquences de ses actes. le côté bling-bling du personnage n'est vraiment pas attrayant. J'espère que les derniers événements du roman lui mettront un peu de plomb dans la cervelle (au sens figuré) pour lui ôter un peu de ce côté frivole.
On croise ainsi pas mal de personnages tous très différents les uns des autres, mais avec une énorme différence : à savoir que beaucoup de normies (veuillez comprendre des êtres humains normaux) sont… comment dire en restant polie… très antipathiques (même si un autre mot me vient plus facilement à l'esprit). Fort heureusement, certains sortes du lot, mais Bekka et Haylee sont l'archétype même des personnages détestables à souhait et ceux dès les premières pages. Bien qu'elles cachent bien leurs jeux, elles se comportent de façon bien trop étrange pour être appréciées. Et à côté de cela nous avons nos jeunes adolescents RAD (les petits monstres). On en apprend beaucoup sur Frankie et Mélodie (qui est une normie que j'apprécie beaucoup) car se sont les deux narratrices du roman, mais j'ai vraiment envie d'en apprendre plus sur les autres adolescentes. Je suis curieuse de voir ce que l'auteur a imaginé. Comment vivent des ados vampires, loups-garous, momies… ? Bien sûr, si vous êtes un puriste du genre, passé votre chemin ! Mais je trouve ce roman assez touchant et drôle, et le fait que les mythes sont très librement adaptés ne me dérange pas du tout.
Une lecture facile et distrayante qui permet de changer un peu de registre et de lire quelque chose de plus insouciant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Anneso
  20 janvier 2012
D'une part, il y a Frankie Stein, une jeune fille pas comme les autres. Elle a une belle peau de couleur verte, avec des boulons dans le cou et des points de sutures. En effel, elle fut assemblée par son père, Viktor, et elle n'est autre que la petite fille du célèbre Victor Frankenstein. Maintenant qu'elle est totalement construite et prête à affronter le monde réel grâce aux divers programmes installés par son père, ses parents l'inscrivent au lycée de Merston High. Mais elle va devoir absolument dissimuler son aspect monstrueux, ce qui nécessitera une bonne couche de maquillage et une bonne dose de vigilence. D'autre part, il y a Mélodie, qui vient tout juste de quitter Beverly Hills avec sa soeur Candace et ses parents, pour aspirer à une vie plus au calme. Souffrant de crises d'asthmes, ses parents espèrent qu'une vie à l'air pur l'aidera à être plus épanouie. Jusqu'alors, son nez proéminent lui valait le sobriquet de Nélodie. Mais son père, Beau, chirurgien esthétique, lui a refait son nez proéminent dans l'espoir de lui rendre la vie plus facile. Ainsi, un nouveau départ s'offre à elle. Cependant, ce que Mélodie souhaitait réellement, c'était de pouvoir recommencer à chanter, malgré son asthme. Elle aussi va rentrer au lycée, et le hasard va faire qu'elle se retrouvera dans la même classe que Frankie. Comment va donc se dérouler leurs nouvelles vies de lycéennes dans une école qui mêle les RAD (Résistance à l'Apparence Dominante – autrement dit, les « monstres ») et les normies… ?
Dès son arrivée dans cette nouvelle ville, Mélodie fait la connaissance de Jackson, un jeune garçon très timide qui est le fils de la professeur de sciences du lycée. Il lui donne son numéro de téléphone, mais, malgré les divers appels de Mélodie, il ne décroche pas. de plus, il ne va pas être facile pour Mélodie de s'intégrer, comme le prouve son premier jour catastrophique, mais elle finira par se faire des amies sur lesquelles compter. Candace, quant à elle, aime se faire remarquer. Assez bimbo dans son caractère et son comportement, elle est on ne peut plus superficielle, contrairement à sa soeur. Beau, leur père, est vraiment sympathique, tout comme Viktor, qui espère protéger sa fille tout en l'aidant à grandir. Jackson est un garçon très étrange : il semble cacher quelque chose, même si l'on ne parvient pas à mettre le doigt sur quoi. Frankie est, quant à elle, très originale. Elle tente de rester discrète, de cacher son secret, même si c'est loin d'être chose facile. Elle est sans doute le personnage le plus amusant et le plus touchant de ce livre. Son souhait le plus cher serait que les monstres n'aient plus à se cacher, que tout le monde puisse vivre ensemble en parfaite harmonie… Rêve bien utopique, car une chasse aux monstres va être lancée. Elle arrive néanmoins à se faire des amies, et va découvrir qu'elle n'est pas la seule « anormale » du coin. Je n'évoque ici que les personnages principaux de l'ouvrage, car la liste serait trop longue.
Alors, autant vous en avertir tout de suite : je n'ai pas du tout accroché à cette lecture. Tout cela m'a semblé on ne peut plus superficiel. Les personnages m'ont agacée au plus haut point, à l'exception de Frankie. La plupart des personnages de Monster High ont une façon de parler très imbue d'eux-mêmes et ils sont si prétentieux que je ne suis pas parvenue à les apprécier ni à m'intéresser à leur histoire. Car oui, il faut bien le dire, la plupart des filles de ce lycées s'apparentent davantage à des garces qu'à autre chose. Ce genre de comportement me laisse indifférente, voire m'énerve. de plus, il ne se passe pas grand-chose, et je me suis franchement ennuyée. En effet, il me semble que l'on ne rentre réellement dans l'action qu'à partir de la page 150, du moins d'après moi. Donc une bonne partie du roman m'a ennuyée. La seule chose qui m'ait réellement intéressée est l'allusion à certains oeuvres incontournables appartenant au genre fantastique, tels Frankenstein de Mary Shelley ou L'Etrange Cas du Docteur Jekyll et de Mister Hyde de Stevenson. Malheureusement, tout cela n'est que trop peu exploité pour présenter un réel intérêt.
Heureusement, les pages se lisent très rapidement. le style est on ne peut plus basique, et je dirais même carrément trop simpliste. Cet ouvrage est, à mon sens, réservé à un public adolescent car, avec moi, ce n'est vraiment pas passé. J'avais pourtant lu de bonnes critiques sur les blogs littéraires, mais pour ma part cette lecture fut un flop. Il n'y a vraiment rien de transcendent ni de spécialement novateur dans ce livre, et je ne me laisserai pas tenter par une lecture du second tome. Je ne comprends d'ailleurs pas bien l'engouement qu'il déclenche. A noter que ce premier tome ne se termine pas vraiment, toutes les questions sont laissées ouvertes par l'auteur. C'est un peu dommage car le lecteur reste clairement sur sa faim.

Lien : http://decouverteslivresques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Crunches
  24 octobre 2012
Monster High est un livre qui s'adresse, je pense, à des filles de 10 à 12 ans. A la limite, jusqu'à 15 ans. Mais à la limite. L'histoire de base est intéressante, mais elle est ponctuée de détail à la Gossip girl qui ne font qu'alourdir le récit et nous désintéresser du sujet !
Je trouve que l'histoire de base est pleine de potentiel. Les petits enfants des célèbres films d'horreur des années 80 sont parmi nous ! Retrouvez la petite fille de Frankenstein, le petit fils du Dr Jeckyll, les petits enfants des loups garous, sans oublier les descendants de la famille Dracula. Et là, ce ne sont que ceux dont les films ont marché ! On retrouve également un jeune homme invisible et la descendante d'une créature marine ! Bref, beaucoup, beaucoup de personnages.
La jeune Frankie entre en seconde au lycée de Menstor High. Bien décidée à révéler au monde entier ses origines. Après tout, elle a grandi au milieu des magazines qui lui conseillaient tous de s'accepter telle qu'elle est et que les autres ne pourront être choqués par son apparence. La belle décide donc de se rendre au lycée sans camouflage. La première expérience est assez traumatisante et ce ne sera pas la dernière tentative de Frankie afin de se faire accepter telle qu'elle est.
Mais l'histoire démarre avec un autre monstre. J'ai nommé Candace. Une jeune fille tout à fait normale. Enfin, je m'entends. Je veux dire que ses grands parents ne sont pas des RAD (des Résistants à l'Apparence Dominante) et que cette jeune fille est tout droit sortie de Gossip Girl (c'est là, qu'on peut douter de sa "normalité"). Candace est la grande soeur de Mélody, une jeune fille qui ne se sent pas à l'aise dans ses baskets.
Bref, nous découvrons la ville de Salem, Oregon en même temps que ces deux californiennes. Elles sont très différentes mais on sent dès le départ qu'elles peuvent compter l'une sur l'autre. Et c'est ce qui fait qu'on peut accepter Candace.
Mélody et Frankie vont vite faire connaissance, mais elles choisiront des camps différents. Pourtant elles seront amenées à se croiser de différentes manières plus ou moins drôle.
On pourrait considérer que ce roman met en avant le fait que les adolescents peuvent parfois se considérer comme des monstres et veulent, malgré tout, s'intégrer dans un moule. Qu'il leur préconise d'être eux-mêmes, de ne pas se mentir, se voiler la face... Mais, on ne peut pas vraiment le prendre au sérieux. Il y a, surtout au début, une avalanche de détails qui nous emmerde plus qu'autre chose. Oui, vous avez bien lu, je suis grossière. Mais très franchement, je m'en tamponne l'oeil avec une patte de mouche de la marque d'eye liner, ou de gloss ou même des fringues que portent les personnages. Si même de savoir comment Candace fait pour avoir l'air aussi exceptionnel ! Heureusement, au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire, ces détails se font moins nombreux et on a droit à un peu plus d'action.
La fin est assez prometteuse. Je pense que je vais lire le tome 2 dans la foulée.
Même si l'intrigue de base est assez intéressante, les personnages sont stéréotypés et certains manquent cruellement de profondeur. La profusion de détails inutiles du départ est peu à peu remplacée par de l'action pour nous laisser sur une fin prometteuse. Une lecture sympathique, mais à réserver à des pré-adolescentes.

Lien : http://plaisirsdelire.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Archessia
  01 mars 2011
D'un côté, Frankie Stein.
Petite-fille du célèbre Frankenstein, elle a été créée il y a peu, et bien qu'elle ne soit sur terre que depuis très peu de temps, elle a déjà tout de l'adolescente hype et tendance.
Rien ne manque à sa panoplie de fashionista branchée, et elle n'a qu'une hâte, rentrer au lycée pour se faire des amies et rencontrer l'amour, comme celui qu'elle voit dans ses magazines ou les séries TV qu'elle regarde.
Ses parents la mettent pourtant en garde, les monstres, ce n'est pas vraiment accepté dans le vrai monde ...
Si elle se rend en cours avec sa peau verte et ses boulons apparents, elle risque fort de s'attirer des ennuis.
Mais qu'importe ! Les magazines le disent tous : la mode est au naturel, acceptez-vous, qu'ils disent. Alors pour Frankie, une chose est sûre : elle montrera sa peau menthe à l'eau au monde !
De l'autre côté, Mélodie.
Fille d'un père chirurgien esthétique renommé, et d'une mère célèbre dans le milieu de la mode, ce n'est vraiment pas évident d'être une sorte de vilain petit canard avec un nez qui ressemble à un dromadaire. Surtout quand sa soeur est une bombe anatomique qui a tout les mecs à ses pieds.
Donc, quand ils quittent tous Beverly Hills pour aller chercher de l'air pur à Salem, dans l'Oregon, Melodie voit ça comme une occasion de recommencer à zéro. Surtout que son père a réussit à la convaincre de passer sur le billard, chose que la jeune fille a beaucoup de mal à assumer ... Il lui manque, son nez de "monstre".
Heureusement, la première personne qu'elle rencontre est son nouveau voisin, un peu ringard, mais tellement adorable ! Si seulement il n'avait pas ces absences constamment, on pourrait croire qu'il est schizophrène, à force ... A bien y penser, ce n'est peut-être pas la seule personne bizarre de la ville ...
Voilà un spitch original et attractif !
En tout cas, le tout a parfaitement fonctionné avec moi.
C'est drôle, frais, léger, il y a du suspens, des histoires d'amour, plein de découvertes et de surprises !
C'est vraiment marrant et agréable d'avoir les deux points de vue qui s'alternent. Chacune des filles raconte ce qu'elle vit, et bien que leur vision est radicalement différente, elles ont les mêmes aspirations, les mêmes rêves et envies.
Au final, que l'on soit véritablement un monstre, ou que l'on ai la sensation de l'être, on peut ne pas être si différent que ça l'un de l'autre
Derrière des abords futiles et parfois infantiles, il y a une vraie leçon sur les apparences qui comptent parfois plus que la réalité, et les différences qui nous rendent unique.
Ce que j'ai adoré, c'est la tonne de références et de clins d'oeil à la culture pop.
Marques, noms de stars, d'émission, de films, de chansons, ...
Un vrai quizz sur les tendances actuelles !
Que l'on aime ou pas les personnes citées, je trouve ça vraiment rigolo d'en retrouver un paquet parmi ces pages.
Mais derrière le strass, les paillettes et le glamour, il y a malgré tout la vraie vie, même si elle est bourrée à ras bord d'éléments fantastiques.
Des problèmes d'adolescents resteront des problèmes d'ado, que l'on soit goule, vampire, momie, zombie ou humaine
Merston High, Lycée de Salem, possède un vrai florilège de monstres, toutes les créatures rendues célèbres via le cinéma, sont là, derrière ses murs.
Bien qu'ils soient tous habitués de se cacher des êtres humains (les normies), il est parfois complique de se fondre entièrement dans la masse, surtout quand une adolescente rebelle veut faire exploser les tabous !
Voilà un livre qui change radicalement et qui apporte un véritable vent de fraîcheur dans la littérature fantastique pour jeunes adultes.
Amusant, bourré de références culturelles modernes et 100% glam, un roman horriblement prenant !
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Audreyl
  25 février 2014
Salem, Orégon, Mélodie et sa famille quittent Beverly Hills pour se mettre au vert à cause des sérieuses crises d'asthme de la jeune fille de 15 ans. Sa grande soeur, Candace, le supporte mal, elle qui était la vedette de la Côte Ouest (ou du moins l'imaginait-elle).
Salem, c'est aussi là que naît Frankie, fille de Viveka et Viktor Stein, des RAD (résistant à l'apparence dominante), c'est à dire des "monstres" pour les humains (les "normies"). Elle descend du fameux Frankeinstein, mais il existe toute une communauté de monstres qui se fond dans la masse et fait semblant d'être humain. Ca serait la chasse aux monstres sinon, et Frankie en fera l'expérience désastreuse dès les premiers jours.
Mélodie, Frankie et une foule d'autres jeunes se retrouvent pour la rentrée des classes à Merston High, le collège de Salem pour une rentrée des classes un peu mouvementée.
Surtout quand l'amour et la jalousie s'en mêle.
Nous sommes dans un roman rose typique, avec ces jeunes filles toutes plus belles les unes que les autres, les garçons tous plus beaux les uns que les autres, avec des querelles d'adolescentes qui s'éprennent des mêmes garçons, et des garçons... bien compliqués!
Ajoutez à cela une dose de fantaisiste : des loups-garous, des vampires, des méduses, des momies, des humains qui ignorent tout cela et une Frankie qui veut tout faire pour que les monstres vivent leur différence au grand jour et vous aurez des situations très cocasses et ma foi, très drôles.
Frankie se partage la vedette avec Mélodie (qui s'est éprise de Jackson/Holt, on ne peut plus destabilisant) alors qu'elles ont rejoint chacune un groupe de filles rivales (RAD/Normies).
Mais Mélodie sait ce que c'est que vivre la différence, elle qui a été opérée par son père (chirurgien esthétique) et est passé du stade de moche-à-qui-personne-ne-parle à Bombe A (dixit!).
Et la réunion des deux filles laisse à deviner un second tome bien amusant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
CrunchesCrunches   24 octobre 2012
Mme Mathis rit sottement.
- Tu entends ça, Charles ? demanda-t-elle à son mari en frappant sa poitrine constellée de taches de soleil. On dirait que tu pourras peut-être bien te marier avec ta chère télévision à écran plat, après tout.
- C’est pour ça que nous adorons tous ce savant fou. (Le doyen Mathis passa un bras derrière sa femme pour étreindre l’épaule de Viktor.) Un jour prochain, une de ses inventions changera notre façon de vivre à tout jamais.
Si seulement son père puisait dans ses forces électromagnétiques pour avouer au doyen Mathis que l’invention en question était en train de passer les asperges à son épouse.
- C’est déjà fait, déclara Frankie en reposant le plat sur la table.
- Ah bon ? (Le doyen se renversa contre le dossier de sa chaise en aluminium brossé en caressant sa barbe poivre et sel.) Et de quoi s’agit-il ?
- De moi.
Frankie leur adressa un sourire rayonnant, telle une Shirley Temple des temps modernes. Le doyen et sa femme éclatèrent de rire. Viktor et Viveka restèrent de marbre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
florencemflorencem   28 septembre 2013
- Est-ce que tu as déjà eu à choisir ton camp entre une copine et un mec ?
Candace hocha la tête.
- Il faut choisir lequel ?
- Il faut choisir le bon.
- Et s’ils ont tous les deux raison ?
- Ce n’est pas possible.
- Mais si, insista Mélodie. C’est bien ça le problème.
- Non. Ils croient seulement qu’ils ont raison. Mais toi, qu’est-ce que tu penses ? Qui représente ce pour quoi tu es prête à te battre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
SlaySlay   01 juillet 2011
Frankie coupa court à ses rêves éveillés de lendemains meilleurs. ça ne lui suffisait pas. Son père avait raison de ne pas lui faire confiance. Elle n’était plus la parfaite petite fille à son papa. Cette fille-là aurait obéi à son père sans discuter. Elle aurait oublié le bal et serait rentrée dans le rang au nom de la prudence.
Mais Frankie n’en voyait pas l’intérêt.
Commenter  J’apprécie          50
chloe13chloe13   09 octobre 2011
Sa tête fut propulsée vers le plafond avec la force d'une fusée. Elle se trouva face à face avec Brett dont les yeux bleu denim montraient des signes de faiblesse [...]
Ils s'effondrèrent sur le sol du gymnase. Frankie, molle comme une poupée de chiffon, atterrit sur le corps de Brett, et sa tête roula vers la cabine de Holt.
Commenter  J’apprécie          50
CielvariableCielvariable   07 mars 2018
Il l’avait choisi vert, et pour la carrosserie et pour la consommation d’essence, pour bien montrer leur volonté d’ouverture aux habitants de Salem et prouver que la famille de Beau et Glory Carver n’était pas qu’un transplant sublime et friqué de Beverly Hills. Les trente-six cantines remplies de kayaks, de planches à voile, de cannes à pêche, de gourdes, de DVD sur la dégustation du vin, de mélanges de fruits secs bio, de matériel de camping, de pièges à ours, de talkies-walkies, de crampons d’escalade, de pics à glace, de marteaux et de hachettes à bois, de skis, de bottes, de perches, de snowboards, de casques, de vêtements d’extérieur Burton et de sous-vêtements en flanelle qu’ils avaient fait expédier par UPS n’étaient que quelques exemples supplémentaires de leur détermination.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Lisi Harrison (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lisi Harrison
Meeting Lisi Harrison at San Diego Comicon
autres livres classés : momiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15067 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre