AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290171639
375 pages
Éditeur : J'ai Lu (17/10/2018)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 14 notes)
Résumé :
«Tu es la reine des pantouflardes. Viens à cette fête, et trouve-toi un mec!» Défiée par son frère de quitter son canapé et son legging, Sadie décide de l'accompagner à la soirée d'Halloween et, quitte à se lâcher, de s'y lâcher vraiment. C'est en princesse viking, masquée, et sans aucune inhibition qu'elle se laisse séduire dans l'ombre par le plus hot des diables. Mais tout a une fin, et elle se sépare de l'inconnu sans même avoir vu son visage. Impossible de reno... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Pois0n
  14 octobre 2020
Ma découverte de Marie Harte remonte à Janvier 2018, lorsque Larissa Ione a fait de la pub pour les sorties des collègues, y incluant le dernier tome de la série Body Shop Bad Boys. Il m'a fallu un an et demi pour rassembler les quatre tomes de ladite série ; entretemps, j'ai eu la surprise de découvrir en rayon un roman de l'autrice traduit en français ! Et comme Halloween est ma fête favorite, impossible de résister, forcément.
« L'inconnue d'Halloween » reprend les codes des romances de Noël, mais en remplaçant le sapin par une maison de poupées hantée et le pain d'épices par des cupcakes à la mélasse. D'ailleurs, le titre original, « All I want for Halloween », annonçait directement la couleur.
Ici, l'ambiance est donc ultra cheesy, avec une romance presque dégoulinante de mièvrerie. Là où ça devient marrant, c'est qu'on y retrouve aussi les thèmes favoris de l'autrice, à savoir les méccanons (meccanos canons) musclés et bourrus, et une héroïne forte en gueule. On a donc des persos qui d'un côté, ne font pas vraiment (ou plutôt, « vraiment pas ») dans la dentelle, mais qui, de l'autre, fondent directement comme des chamallows et ce, alors qu'ils sont l'un comme l'autre censés être vaccinés contre les relations. Si, du côté de Sadie, on ressent un peu la méfiance et la réticence à céder à ses sentiments de façon aussi précipitée, Gear, lui, ne se pose pas autant de questions.
Conséquence directe : le mélange est assez particulier. Si Marie Harte parvient sans mal à retranscrire la complicité de son duo principal (et pas seulement au lit), le fort contraste entre ce qu'ils disent, ce qu'ils pensent et ce qu'ils font est bien souvent contradictoire. Dans tous les cas, voir ces deux-là penser bébés au bout d'à peine une semaine manque totalement de crédibilité. Tout comme le côté naturellement rentre-dedans de Sadie paraît parfois artificiellement exagéré, alors que la demoiselle (qui détesterait être appelée comme ça), n'en a nullement besoin pour que l'on cerne son caractère. A l'inverse, Gear semble... plat. Déjà que le côté biker musclé me laisse complètement de marbre, le fait que celui-ci soit un peu paumé dans sa vie n'a hélas pas suffi à le rendre plus attachant. le principal, c'est que ces deux-là fonctionnent très bien ensemble.
Autour d'eux gravitent toute une palette de personnages secondaires : les familles de l'un et l'autre tout d'abord, adelphes comme parents (et les parents en question sont encore plus loufoques que leurs rejetons), mais aussi les anciens associés de Gear. Celui-ci sort en effet d'une émission de télé réalité consacré aux motos customisées. Ceci dit, si les motos et la mécanique ne sont pas votre truc, rassurez-vous, car le thème n'est abordé qu'indirectement. A l'inverse, si vous espériez en voir davantage, vous risquez la déception... de ce côté-là, force est de constater que cette mini-intrigue manque de nuance, avec une garce caricaturale au possible, sans la moindre épaisseur. Au moins, le côté manipulateur de ce type d'émission, avec les coupes au montage pour ne montrer qu'une partie des choses voire les déformer, est bien présent. Finalement, on regrettera surtout de ne pas voir davantage certains persos secondaires, comme les frères trop sérieux de Sadie et Gear qui semblent voués à finir ensemble, ou la soeur de Gear et son collègue Smoke trop peu aperçu.
Quant à l'ambiance d'Halloween, elle est paradoxalement plus palpable au début du roman qu'un mois plus tard, lors de ladite fête. Un comble ! Ceci dit, on ressent bien tout l'amour de Sadie et sa famille pour le 31 Octobre.
Finalement, L'inconnue d'Halloween est un roman déroutant, presque feel-good, avec des gros durs qui roucoulent, beaucoup de sexe et quelques sucreries en vrac. Si vous voulez une lecture de saison qui change des romans d'horreur, vous l'avez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marlene_lmedml
  05 novembre 2018
Cette année, je n'ai pas choisi une lecture qui fait peur pour Halloween. J'avais [L'inconnu d'Halloween] sous le coude, j'ai donc opté pour ce roman.
Marie Harte nous propose une romance très osée et pleine d'humour pour explorer la fête d'Halloween. Tout commence lors d'une soirée où Sadie rencontre cet inconnu qui lui donne envie de lâcher prise. La soirée n'est pas à proprement parlé le soir d'Halloween mais nous avons la chance de vivre cette fête au fil des pages, et j'ai adoré cela. J'avoue qu'aux Etats-Unis, ils fêtent Halloween de la meilleure des façons et cela donne vraiment envie.
Bref, Sadie se laisse tenter par ce diable inconnu, c'est assez exceptionnel et elle en est plutôt satisfaite. Elle va très vite se rendre compte qu'elle devrait se laisser aller plus souvent. Sadie n'était pas sensée revoir son beau diable, et pourtant le destin va en décider autrement.
Cette romance est somme toute assez classique, mais très addictive. le résumé est assez éloigné de l'histoire en vérité… J'ai passé un bon moment avec Sadie et Gear ! Ils sont chauds bouillants ces deux-là ! La romance est n'a rien d'extraordinaire, on est sur un schéma très classique, nos héros n'ont pas envie de s'engager mais vont évidemment s'apercevoir qu'ils aimeraient plus que leurs relations sexuelles explosives. Ce que j'ai aimé c'est notre héroïne, Sadie n'est pas un cliché sur patte, au contraire, elle est singulière, ce n'est pas un canon de beauté mais elle a du charme et du caractère. Gear la vénère totalement et j'ai adoré cela. Sadie est une femme brute de décoffrage, exit la petite minette qui essaye de séduire tout ce qui bouge. Elle est passionnée par son métier et j'ai aimé la découvrir au fil des pages. Gear, quant à lui est un héros très viril et qui transpire le sexe ! Ouais c'est un mâle alpha, il n'y a pas de doute. Mais Gear est aussi un passionné de moto qui ne manquera pas de vous faire fondre.
Je tiens à attirer votre attention sur le fait que la romance est assez hot, le langage est plutôt cru alors si vous êtes une grande romantique, vous allez peut-être en avoir marre du vocabulaire utilisé entre nos deux héros. Ils n'y vont pas par quatre chemins et ils ne mesurent par leurs langues ^^ Cela ne m'a pas gêné plus que cela, mais j'ai tout de même noté qu'ils étaient assez vulgaires dans leurs échanges. Cela n'empêche pas les sentiments de s'installer ce qui est un point positif.
En ce qui concerne Halloween, j'ai adoré l'ambiance de cette fête dans l'histoire. Sadie et toute sa famille sont très coutumiers de cette période et ils la subliment vraiment, j'ai eu envie de me téléporter avec eux pour vivre enfin Halloween comme il se doit.
L'écriture de Marie Harte est vraiment très addictive, les pages se tournent toutes seules et on arrive très vite à la fin de cette sympathique romance.
En bref, [L'inconnu d'Halloween] vous offre une romance dans la période d'Halloween, les personnages sont attachants et très drôles, la romance très torride et sexy. Laissez-vous tenter par ce récit qui vous permettra de vivre la fête d'Halloween sous les meilleurs hospices.
Lien : http://www.lmedml.fr/2018/10..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
labibliothequedesreves
  01 novembre 2018
BONNE LECTURE
Nous suivons l'histoire de Sadie, jeune femme de 32 ans, un peu asociale qui est passionnée par son travail ; et Gear, mécanicien qui faisait parti d'une télé-réalité avant de tout plaquer à cause d'une trahison. Ils ne connaissent pas, mais c'est déguisé en Xéna la guerrière & en diable qu'ils se rencontrent par hasard et que l'attirance est immédiate et foudroyante. Pourtant, entre une ex cinglée, des secrets, des journalistes prêts à tout, un passé douloureux à combattre, les deux amants auront du pain sur la planche pour être heureux...
J'avais vraiment hâte de me plonger dans cette lecture Halloweenesque et d'être dans l'ambiance, même s'il s'agit d'une romance. Et bien, j'ai été servi car j'ai trouvé que l'ambiance d'Halloween était très présente durant tout le livre, et pas juste à un passage comme je le croyais, ce qui m'a ravie. Entre fêtes, décorations, déguisements, citrouilles et gâteaux spéciaux, on est bien entourés.
J'ai beaucoup apprécié les deux personnages : Sadie est un personnage original, un genre de femme qu'on ne voit pas souvent dans la littérature New romance. Elle est grande gueule, brute de décoffrage, honnête et un peu dure à cuir avec une certaine fragilité. Elle ne laisse pas faire, se moque bien de ce que peuvent penser les autres et se fiche d'être un peu asociale. Elle représente une fraîcheur dans cette littérature. J'ai aussi aimé Gear même s'il était moins original, c'est un homme bien, un peu rebelle et attentionné. J'ai aimé sa douceur.
Concernant la romance, je l'ai plutôt bien apprécié, malgré le fait que tout aille un peu vite. En général, quand ça va vite, j'ai du mal à accrocher, mais comme les personnages en sont conscients, j'ai trouvé ça un peu plus crédible. A part ça, je les ai trouvé touchants ensemble et très complémentaires. Peut-être un peu trop ? A certains moments, j'ai trouvé qu'il y avait trop de similitudes entre les deux personnages dans leur passé, leur vie de famille, leurs sentiments... à tel point que ça, ça enlevait un peu de crédibilité, dommage. Néanmoins, ça ne m'a pas empêché d'aimer les suivre !
Je tiens toutefois à préciser qu'il y a pas de scènes intimes et certaines phrases sont un peu "crues", donc si vous n'aimez pas trop ça, cela peut éventuellement vous gêner. Ici ce n'est pas trop dans le romantisme mais plus dans le dévoilement honnête d'un désir brut et d'un amour intense, qui ne fait pas dans le chichis et les fleurs. Personnellement, ça ne m'a pas spécialement dérangé.
L'intrigue en soi est sympathique sans être addictive. J'ai pris plaisir à la lire et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. L'écriture de Marie Harte est fluide et agréable à suivre.
En bref : une lecture d'Halloween sympathique à lire, je n'ai pas adoré mais j'ai passé un bon moment aux côtés de Gear et Sadie.
Lien : http://bibliothequedesreves...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Carole94p
  02 novembre 2018
En découvrant le résumé de L'inconnue d'Halloween, j'avais bien envie de découvrir cette histoire. Et quel meilleur moment que le jour d'Halloween pour me plonger dans cette romance. C'est donc bien installée que je me suis laissée portée par L'inconnue d'Halloween.

Pour la petite histoire, nous suivons Sadie, qui n'est pas vraiment branchée soirées et fêtes. Pourtant, son frère va la pousser à sortir et venir à cette fête d'Halloween. Exit Sadie, bonjour Xena la guerrière. Elle décide de se libérer totalement et de profiter de cette soirée. Elle jettera son dévolu sur un mystérieux démon avec qui la température va rapidement montée. Mais comme toutes les bonnes choses, la soirée touche à sa fin et Sadie ne sait rien de cet inconnu.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai bien aimé Sadie, l'héroïne. Elle aime traîner sur son canapé, n'est pas digne de figurer sur la couverture d'un magazine mais est très jolie tout de même, un caractère de merde et n'a pas sa langue dans sa poche. Elle se dévoile indépendante et n'a pas froid aux yeux. On sent que la vie n'a pas toujours été tendre avec elle et notamment en amour. de son côté Gear, mise à part le côté célèbre, ressemble vraiment à notre héroine. Il subit l'envers de la célébrité avec son lot de trahison et de mensonges. Pourtant, il saura prêter attention à Sadie, dès le début. Côté personnages secondaires, on est plutôt bien servis. Je pense notamment au frère de Sadie, mais aussi à ceux de Gear. La petite bande offre son lot d'humour et un coté décalé assez rafraîchissant.

Petit aparté, j'ai bugué sur les prénoms de Gear et sa famille tout au long de ma lecture. Des prénoms originaux qui ajoutent un côté drôles mais tout de même assez perturbants.

J'avoue ne pas avoir plus que ça accroché à l'histoire. Passée la soirée d'Halloween, l'ambiance est somme toute assez banale et le mystère sur leurs identités trop vite résolu. Je m'attendais vraiment à ce que le suspense dure quelques chapitres. Finalement, dès le lendemain nos deux héros se découvrent sans leurs costumes et passent rapidement à l'étape supérieur.

Malgré tout, j'ai passé un bon moment de lecture avec L'inconnue d'Halloween et le temps de quelques pages je me suis laissée embarquée par l'histoire de Sadie et Gear.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TheLovelyTeacherAddictions
  01 novembre 2018
Je voulais lire un roman en lien avec Halloween et donc le roman de Marie Harte était l'occasion parfaite. Malheureusement , je suis passée complètement à côté de ce roman qui m'a souvent fait sourciller et qui n'a pas réussi à m'emporter.

Sadie Liberato est au final un personnage assez ambivalent car de prime abord , nous avons l'impression qu'elle est assez coincée et réservée mais il s'avère que la soirée d'Halloween va révéler la tigresse qui dort en elle. Déguisée en Xena la guerrière, elle va rendre justice à qui de droit en frappant une greluche de première classe et en se tapant le diable en personne. Sadie n'a donc au final pas sa langue dans se poche et je pense que certains passages avec un langage assez cru m'ont dérangé dans la lecture. Elle est parfois assez grossière et cela lui retire de son charme. de plus, il y a bien trop de scènes de sexe ( ou devrais je dire de baise) à mon goût et cela donne l'impression que l'intrigue est creuse . Sa famille est certes présente à ses côtés mais eux aussi ont ce côté loufoque qui sont parfois dur à suivre.

Gear alias Harrison Blackstone est un sacré personnage aussi. Il participait à une émission de télé réalité impliquant des motos et la trahison qu'il a subi a été mise à la une . Sahara son ex fiancée l'a trahi avec son meilleur ami Brian. Même si cela sonne un peu cliché , le déballage médiatique l'est encore plus . Les propos sont très crus, tout est manigance et il en devient une victime qui a mon sens manque souvent de poigne. Il ne fait que s'enliser au fil des rebondissements et je l'ai parfois trouvé un peu trop mou dans la gestion du conflit qui le concerne. Il laisse bien trop souvent Sadie le défendre que ce soit par les paroles ou les gestes. Sa famille est aussi particulière et on ne les voit pas assez à mon sens. Nous avons deux scènes avec les parents des deux protagonistes et une fois de plus j'ai trouvé que nous étions dans la caricature.

Bref, vous l'aurez compris, j'ai été déçue par cette histoire que j'ai trouvé creuse et assez stéréotypée. Même si c'est notre héroïne qui a peur de l'engagement à un moment donné , le héros n'est pas en reste. L'abus des scènes de sexe est pour moi ce qui m'a fait vaciller dans la déception. Bien entendu , ceci n'est que mon avis et je vous laisse vous faire votre propre idée.

Lien : https://thelovelyteacheraddi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   05 novembre 2018
Le travail prit quelques heures, mais lorsque tout fut en place, le magasin était superbe. Des guirlandes d’ampoules oranges se croisaient au plafond. On avait installé quantité de toile d’araignée phosphorescentes aux quatre coins de la pièce. Un squelette surnommé Stan occupait une table avec une sorcière grandeur nature dans un angle – sorcière qui se révélait assez effrayante, malgré son aspect caricatural. Elle faisait finalement si vraie que, s’il n’avait pas su qu’il s’agissait d’un mannequin, Gear aurait pu croire qu’une personne en chair et en os était assise en face de Stan.
La ville fantôme se trouvait être le nom d’une maison de poupée hantée où se trouvaient huit pièces miniatures et sinistres. Çà et là, quelques loups-garous, vampires et fantômes s’en prenaient à des poupées d’enfants ou d’adultes répartis dans les pièces communicantes. La maison de poupées victorienne était protégée par une boite en plexiglas transparent, et des stroboscopes illuminaient la scène en même temps que passait une bande-son d’orage et de coups de tonnerre.
– C’est vraiment chouette, dit Gear quand ils eurent terminé.
Ils avaient dû supprimer deux tables afin de faire de la place pour leur installation, mais la famille semblait estimer que le jeu en valait la chandelle.
Sadie était excitée comme une puce.
– Oui, c’est génial, hein ? J’adore ce truc.
– Quand elle était petite, c’était une autre histoire, commenta Rose. Elle prenait toutes nos poupées, tous nos jouets et déclenchait des guerres pour savoir à qui était la maison, qui avait commencé la bataille, et qui allait découper qui en rondelles. Ma Barbie ne passait jamais la nuit.
– Pas quand Boba Fett, en bon vampire ninja de l’espace, l’avait vidée de tout son sang. Ha ha ha ha ha ! fit Sadie d’une voix démoniaque.
– Et voilà, merci, j’ai la trouille maintenant, dit Gear.
Elliot rit et lui donna une tape dans le dos.
– Sadie est une grande fan d’Halloween. Raison pour laquelle j’étais si étonné qu’elle ne veuille pas aller à cette fête, d’ailleurs.
– Je te signale que ce n’était pas encore Halloween et que le but de cette fête était juste de soigner notre carnet d’adresses, pas de faire peur aux gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pois0nPois0n   09 octobre 2020
– Tu es sûr que tu n'es pas un vampire ?
– Non, je suis le diable, dit-il avec un grand sourire. Pourquoi ?
– Parce que en cet instant tu as tout de Vlad l'Empaleur, dit-elle en pressant un peu plus ses hanches contre lui.
Commenter  J’apprécie          30
EmelineVVEmelineVV   22 octobre 2018
Ils restèrent enlacés un moment, puis Gear eut ce geste qui fit rendre les armes à Sadie pour de bon, qui lui fit comprendre que ses sentiments pour ce grand imbécile n’étaient autres que de l’amour, et qu’il fallait bien admettre que la flèche de Cupidon lui avait déjà transpercé le cœur : il déposa un baiser sur le haut de sa tête en prononçant son nom dans un soupir.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : halloweenVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3936 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre