AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266298131
704 pages
Éditeur : Pocket (17/10/2019)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.93/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Norvège, IXe siècle après J.C. Depuis que son père est mort sur le champ de bataille, Ragnvald n'a qu'une hâte : atteindre la maturité pour pouvoir enfin gouverner les terres qui lui reviennent, placées sous l'égide de son beau-père, le cruel Olaf. Aussi, quand, de retour d'un assaut, le capitaine du navire qui le ramène chez lui tente de l'assassiner, Ragnvald devine que c'est Olaf qui a commandité le guet-apens. Obtenir justice n'est pas chose aisée en pays viking... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  19 octobre 2018
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Presses de la Cité pour l'envoi de ce livre dans le cadre de la Masse critique de septembre.
Voilà un coup de coeur qui va probablement m'amener à acheter les deux tomes suivants.
Ragnvald et le Loup d'or est un roman historique qui raconte la vie de Ragnvald Eysteinsson (840-890) qui deviendra le jarl de Møre (c'est un titre scandinave équivalent à comte). C'est aussi l'ancêtre de Guillaume le Conquérant (roi d'Angleterre de 1066 à 1087). Mais revenons-en au 9ème siècle…
Pour le résumé d'accroche voir la 4ème de couverture, qui pour une fois, en dit assez sans en dire trop.
L'intrigue tourne autour de 3 personnages principaux : Ragnvald, Svanhild (sa soeur) et Solvi. Je dois avouer que j'ai préféré Solvi qui m'a plus séduite, probablement son côté bad boy des mers.
Ragnvald essaie de trouver sa place tiraillé entre son allégeance à Hakon le roi du Halogaland et Harald qui a pour seul objectif de devenir roi de Norvège (un petit tour sur Wikipédia et c'est le spoil assuré, mais cela ne me dérange pas quand je lis un roman historique).
Svanhild a du caractère et ne rêve que de liberté. À cette époque les femmes tissent, font des bébés et s'occupent de la halle (résidence des chefs) pendant que les hommes vont faire du commerce ou s'adonner au pillage. Je l'ai trouvée inconstante et cela nuit à la crédibilité de son personnage.
Selon la 4ème de couverture : « à mettre entre les mains de tous les amateurs d'Outlander ou de Game of Thrones ». Pour Game of Thrones je ne sais pas mais je ne vois pas bien le rapport avec Outlander ? Je pense qu'aucun couple (fictif ou existant) ne peut rivaliser avec les époux Fraser ^_^ (sauf peut-être Seretse et Ruth Khama).
Malgré quelques petits défauts, j'ai littéralement dévoré ce livre. Vivement la suite.

Challenge pavés 2018
Challenge Plumes féminines 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
marylinestan
  10 avril 2020
Premier tome d'une trilogie qui raconte l'épopée de Ragnvald, guerrier viking réchappé d'un meurtre. Avant d'être un guerrier, c'est un homme, fils d'un seigneur ruiné assassiné qui le laisse aux mains de son beau père installé sur un misérable lopin de terre. C'est ainsi qu'on pénètre sur ces terres ingrates, où l'on peine à se nourrir, où seule la force d'un clan permet de survivre, où le choix des alliances est une question de vie ou de mort. L'homme est pêcheur, fermier ou guerrier, devenant ainsi l'homme d'un autre. Ragnvald hésite entre le jeune et charismatique roi Harald dont l'intention est de conquérir la Norvège, et le sombre Hakkon à l'esprit torve. Mais il suit une vision, apparue alors qu'il se noyait, celle d'un Loup d'Or, possible avatar d'un seigneur de guerre. Quant à la femme, fille de roi ou de manant, elle épouse et se tait. Mais pas question pour la farouche Swanhild, soeur de Ragnvald, contrainte par son tuteur à ce triste sort, d'obtempérer. Elle s'enfuit, se retrouve emportée par les conflits qui secouent le pays et les élans tumultueux de son coeur épris de l'assassin de son frère. Une épopée pleine de rebondissements, bien ancrée sur cette terre dure, inhospitalière, où la neige le dispute au vent et à la mer, où les sentiments exultent dans la fulgurance et le fracas de l'acier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Lildrille
  27 octobre 2019
Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=38998
J'ai mis la note de : 15/20
Mon avis : Ragnvald et le loup d'or est un roman d'aventures et d'épopées vikings comme on les aime. En vogue grâce à la série éponyme, ces nordiques souvent mal dénotés, se dévoilent de plus en plus également en littérature. L'auteure s'est inspirée d'une véritable saga d'antan pour nous faire revivre les premiers pas du prétendant au trône de Norvège, Harald. Trahisons, fausses allégeances, pillages, massacres, mariage, tout y est. Les traditions vikings sont mises à l'honneur dans ce roman tout en nous apprenant une multitude de termes norrois comme ting, représentant une assemblée de justice, wyrd pour le destin, daugr, décrivant une créature maléfique, ou knarr qui est un type de bateau marchand.
L'écriture est soignée et riche. Les descriptions des différents lieux d'action font rêver, nous font voyager et nous font aussi réagir. On a la sensation de lire un véritable documentaire en plus d'un roman épique. Les situations sont bien explicitées, comme les rôles de chacun dans la famille, dans l'armée et dans les navires. Les références historiques sont nombreuses et permettent une immersion crédible et vivace. Roman historique et d'aventures à la fois, ce livre est d'autant féerique qu'il nous plonge dans le quotidien de personnes ayant vraiment existé.
Par ailleurs, les croyances nordiques, aujourd'hui bien connues, apportent leur lot de magie dans un univers plutôt austère et froid : Ran, la déesse des eaux, repêche les noyés ; Loki, le dieu fourbe, ne cesse de tourmenter les esprits et le Walhalla, la halle d'Odin, donne de l'espoir aux combattants qui rêvent d'y siéger parmi les plus valeureux des guerriers. Un peu superstitieux sur les bords, fervents croyants et pas toujours pratiquants, les peuples vikings nous ressemblent plus qu'il n'y paraît et ont laissé de nombreuses traces de leurs passages.
Les héros ne sont clairement pas des barbares assoiffés de sang et dénués d'esprit. Ils nous offrent des intrigues intéressantes, même si, comme souvent, la plupart tournent autour du pouvoir, de la conquête de territoires et de sombres affaires familiales. le passage du ting est certainement un des passages les plus prenants tant la mise en scène est grandiose et le suspense à son comble. Les lois nordiques sont si complexes et pleines d'intelligence qu'on se laisse vite prendre au jeu.
Ragnvald, le personnage principal, est borné, têtu et très terre à terre. Sa vengeance compte plus que tout et il est prêt à n'importe quoi pour récupérer ses terres quel qu'en soit le prix. Cette fixation est parfois agaçante tant et si bien qu'elle lui fait faire des erreurs. On finit par s'attacher à cette tête brûlée qui ne cesse d'approcher les hautes sphères pour finir par conseiller les plus grands. Malmené par son beau-père et torturé par d'autres de ses camarades auxquels il avait confiance, ses blessures du passé se rouvrent constamment et font de Ragnvald un personnage aussi instable qu'intéressant.
Sa soeur n'est pas en reste. Svanhild est un personnage qui prend de plus en plus de place au fil du récit. le lecteur aimera rapidement sa hargne et ses rêves d'aventures, tout comme sa naïveté et sa force de caractère. On la suit moins longtemps que Ragnvald mais les chapitres la concernant sont aussi forts et captivants, parfois même davantage car plus subtils, amoureux et aventuriers que ceux de Ragnvald où les combats et manoeuvres stratégiques s'enchaînent un peu trop par moment sans nous laisser de répit. Plus on avance dans l'histoire, plus les passages avec Svanhild deviennent également des manèges d'alliance et de manipulation. Certains accords nous touchent moins que d'autres tandis qu'il y en a qui nous parlent davantage. Ses interactions avec Solvi, un personnage d'importance et aussi curieux que fascinant, sont ensorcelantes et nous font découvrir d'autres facettes des nordiques.
Le rythme du roman est ainsi inégal. Certaines batailles se suivent trop vite, seulement entrecoupées de discours militaires ou de préparations à la guerre. Les jeux politiques finissent par lasser quelque peu à partir de la seconde moitié du livre tant ils sont omniprésents, même s'ils reflètent la vérité. On a du mal à s'y attacher et le choix de prendre parti pour tel ou tel aspirant au trône paraît complètement flou. de plus, ces moments nous font oublier une partie du suspense du début du livre et des objectifs des personnages principaux.
La fin change de ton et fait suite à la première partie du roman, cassant complètement les intrigues de pouvoir. On suit un Ragnvald d'abord désemparé qui, petit à petit, prend confiance et agit pour le bien de tous, selon lui. Ses confrontations finales avec sa soeur sont très prenantes étant donné le chemin parcouru par les deux protagonistes. Les rêves de l'un ne signifient plus grand-chose pour l'autre et vice et versa. Ils ont évolué, chacun de leur côté, au fil des pages et ce, d'une belle façon.
Ragnvald et le loup d'or est le premier roman d'une saga épique où pillages, massacres, vengeances et combats s'enchaînent, tout en laissant une place non négligeable aux intrigues familiales et amoureuses, en plus de celles plus politiques et territoriales. Tout y est ! La violence est également présente et appuie le fait que l'époque était dure et cruelle. On s'y croit vraiment et on apprend. L'auteure nous a offert un livre riche et endiablé, tout de même un peu trop tourné sur les batailles. Mais, finalement, comment lui en vouloir ?
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nekomusume
  12 novembre 2018
Tout d'abord merci à Babelio et aux Presses de la cité pour m'avoir fait parvenir ce livre.
Prenant place au moment où un jeune roi tente d'unifier la Norvège, Ragnvald, Svanhild et Solvi auraient pu mener une vie simple mais le destin (ou plutôt l'auteur) en a décidé autrement.
Ragnvald revient d'un raid dans lequel il a tenté de faire ses preuves afin que son beau-père Olaf accepte de lui rendre la souveraineté sur la ferme de son père quand son capitaine Solvi tente de l'assassiner. Épris de justice et d'absolu, le jeune homme va tenter d'obtenir justice au Tild. C'est là que Svanhild, sa soeur, rencontrera Solvi et tombera sous son charme avant de découvrir qu'il est l'ennemi de son frère.
Roméo et Juliette me direz-vous... Oui, il y a de ça effectivement. Mais en pays viking, en pleine guerre d'unification, la tournure des événements sera un peu différente.
Même si Ragnvald m'a un peu agacée au début de l'histoire, sa jeunesse, sa naïveté et son manichéisme sont peu a peu polis par les événements, l'obligeant à évoluer sans pour autant altérer sa droiture et sa loyauté.
Svanhild est un personnage féminin fort, prête à risquer sa sécurité pour ses convictions, elle évoluera plus vite que son frère, soumise à beaucoup plus de contraintes dont elle devra se libérer.
Solvi présente la figure du méchant au début de l'histoire mais on perçoit rapidement une profondeur importante chez cet homme malmené par la vie.
Plongée dans la vie, les coutumes et les croyances vikings, j'ai appris beaucoup de choses sur une civilisation qui me restait assez mal connue.
Ce premier tome de la Saga des vikings nous entraîne dans une aventure sauvage et palpitante, où le pouvoir et l'amour s'affrontent à une époque sans merci.
Un vrai coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
eemmaabooks
  26 novembre 2018
Vous aimerez ce roman si vous êtes intéressés par l'aventure et les Vikings.
Les Vikings, un thème peu abordé en littérature, en tout cas j'ai rarement vu des romans contant les exploits de ces populations nomades du Nord de l'Europe. Un peuple soumis aux batailles et conquêtes incessantes des rois se déchirant pour leurs terres. Un peuple vivant un gré des saisons, du froid, des marées. Des guerriers comme on en a jamais connu, élevés pour verser le sang, se sacrifier au nom de leurs dieux, pour leur honneur, par vengeance ou pour leurs terres.
Ragnvald est un jeune combattant de Solvi. Par peur de représailles, son beau-père Olaf demande à ce dernier de l'assassiner. le jeune homme survit et renait tel un demi-mort qui peuplent les légendes et les chansons des guerriers. Obligé de suivre sa propre route, il s'alliera aux premiers rois de Norvège pour tenter de retrouver sa terre natale et se venger de Solvi et de son beau-père.
Svanhild, la soeur de Ragnvald, est soumise à Olaf. Elle n'a d'autre avenir que de se marier contre son gré pour favoriser une alliance profitable. Jeune, rebelle, avide d'aventures, elle va tout faire pour tracer sa propre destinée même si celle-ci va à l'encontre des attentes et de la volonté de son frère.
C'est un roman cinématographique qui m'a happé dès les premières lignes. le suspense est intense et incessant. le récit est bien ficelé, on sent que l'auteure a une bonne connaissance de son sujet, des coutumes et tradition de l'époque. C'est dynamique. Même si plusieurs mois défilent dans le roman on ne voit pas le temps s'écouler, l'auteur nous épargne les moments de lenteur et d'égarement. On est sans cesse pris dans ce récit entre batailles, pillages, tactiques de guerre et romance. C'est un roman qui se dévore, un excellent récit d'aventure. Une lecture que je catégoriserai cependant plus comme « jeune adulte ».
J'ai tout de même était un peu déçue par le personnage principal Ragnvald. Il est perçu par son entourage comme un guerrier redoutable, fin stratège, très malin et de bons conseils. Les rois s'appuient sur son avis et se déchirent pour son service. Malheureusement j'ai trouvé que le personnage n'est pas à la hauteur de ces ambitions. Je l'ai trouvé au contraire irréfléchi, maladroit, quelqu'un qui renonce facilement. Il m'a souvent agacé.
De même pour Svanhild. J'ai été au début déçue par son personnage. Elle une part très féministe, ne se satisfaisant pas de sa place de femme, de la vie monotone dans « la halle ». Elle est avide de liberté elle souhaite être prise au sérieux, décider elle-même de sa propre vie, son propre mariage. Mais sans doute dû à son jeune âge, certaines de ses décisions manquent de maturité, de réflexions. Malgré ses principes, il ne lui faudra pourtant que peu de temps pour tomber sous le charme du premier venu.
Mais je peux bien lui pardonner car, quel premier venu !
Qui ne peut tomber sous le charme de Solvi ! Pour le coup j'ai aimé son personnage dès le début. Malgré sa tentative de meurtre envers notre héros, l'auteur sait nous le faire apprécier. Un dangereux charmeur au physique bien éloigné des préjugés qu'on peut se faire des Vikings. Et c'est ça qui m'a plu. Plus petit que le reste de ses hommes, souffrant d'un handicap depuis son plus jeune âge, son charme opère et j'étais impatiente de retrouver des passages le concernant. Toutes les cruautés dont on le croit coupable s'expliquent et ne font que rendre de la splendeur à son personnage. Plus j'appréciais Solvi moins j'avais d'estime pour Ragnvald et me fichait complétement de sa situation.
C'est parfois un peu complexe de s'y retrouver dans toute cette généalogie, l'accumulation des rois, des frères, demi-frère, cousins, 1ère épouse, la seconde, la concubine, la préférée etc. Mais rien qui n'empêche finalement la compréhension globale du récit.
J'aurai aimé cependant, pour les dernières pages, avoir ce petit rebondissement, ce petit inattendu qui m'aurait tout de suite donné envie de lire la suite. Rien de tout cela, ce premier opus se finit en douceur sans rebondissement qui pourrait nous indiquer une suite à venir. J'ai tout de même hâte de retrouver mon cher Solvi et lirais probablement les prochains opus.
Un bon roman d'aventure! Un récit historique très réaliste et bien construit. Il s'agit ici du premier tome de cette trilogie.
Merci aux éditions Presses de la Cité de m'avoir donné l'opportunité de le découvrir.
Lien : https://eemmabooks.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   10 janvier 2019
Linnea Hartsuyker fait revivre une époque de brillante manière, émaillant son fascinant récit de croyances et de mythologie nordique.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
marylinestanmarylinestan   10 avril 2020
-Il se peut qu’il vive encore, admit Solvi. En peu de mots, il narra l’affaire à son père. -Son sort repose entre les mains des déesses du destin, conclut-il. La main de Hunthiof se crispa sur sa nuque. –Je le croyais entre les tiennes. –Les vagues me l’ont volé, se défendit Solvi. Il aurait pu s’acquitter de la tâche plus tôt, mais ils avaient eu besoin de Ragnvald au cours du long hiver, assiégés qu’ils étaient, derrière leur palissade, par les barbares irlandais. Ragnvald était toujours le premier à livrer l’assaut et le dernier à battre en retraite. Surtout, il était toujours le premier à flairer les trahisons. Sauf celle de Solvi. Celle-là, il ne l’avait pas vue venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
marylinestanmarylinestan   10 avril 2020
Soudain, surgi du vent et de la pluie battante, il parut. Simple silhouette d’abord, découpée contre le ciel charbonneux, la chose avançait, titubante, sur le sol inégal, trébuchant à chaque pas, se rétablissant de justesse, et cette démarche laborieuse la rendait plus terrifiante encore, et comme impitoyable : rien, semblait-il, ne pouvait l’arrêter. De son vivant, la chose avait dû être un homme de belle taille, carré, barbu. Le teint s’était entre-temps assombri et la barbe emmêlée. La foudre s’abattit derrière lui. Ragnvald le fixa longuement, médusé, avant de se ressaisir et de dégainer l’épée. -Il est bien réel, lâcha Odi. C’est un draugr !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FifrildiFifrildi   18 octobre 2018
Elle savait ce que les hommes faisaient avec les femmes. Vigdis le lui avait expliqué et elle avait vu les bêtes à l'œuvre des dizaines de fois. Les vaches et les brebis ne semblaient pas en souffrir.
Commenter  J’apprécie          120
FifrildiFifrildi   17 octobre 2018
Certaines légendes vantaient effectivement les mérites des femmes ayant résolu des conflits par leur abnégation. Svanhild, pour sa part, préférait celles qui incitaient à la guerre et à la vengeance leurs époux réticents.
Commenter  J’apprécie          90
marylinestanmarylinestan   10 avril 2020
Quand Solvi reconnut Svanhild, Ragnvald comprit presque. Solvi était un dissimulteur-né. Ses mots mentaient, ses gestes mentaient, même ses expressions mentaient. Mais l’amour qu’il vouait à Svanhild, le désir qu’il avait d’elle et de l’enfant qu’elle portait, même un menteur de son talent ne pouvait le dissimuler.
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : vikingsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Linnea Hartsuyker (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Proverbes 2 (assez facile)

Il ne faut pas jeter le bébé avec …..

la maman
le berceau
l'eau du bain
ses couches sales

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre

.. ..