AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pénélope Paicheler (Illustrateur)
ISBN : 2203033150
Éditeur : Casterman (29/05/2010)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 26 notes)
Résumé :

Pauvre Albert ! Lui qui menait une vie si tranquille avec son chat Hector, le voici forcé de s'occuper d'une fillette turbulente qui n'a pas sa langue dans la poche.

Et pauvre Memouna, qui doit échanger ses copains de la cité contre la compagnie de ce vieux grincheux !

La cohabitation promet d'être agitée...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  07 mai 2018
Un roman vraiment très apprécié des enfants.Albert,il a perdu sa femme Alicia et,vraiment,il est devenu très, très, désagréable .Tout l'énerve ,il est grognon,antipathique,raciste,mais oui...Jusqu'au jour où. ....Mais qu'est ce qui va bien pouvoir transformer cet homme au point d'en faire un héros dans la cité ?
Un joli roman pour enfants,un roman qui ouvre l'esprit à la tolérance, au respect,aux relations intergénérationnelles. Mon avis est que ce livre libère beaucoup la parole des enfants,leur ouvre l'esprit sur leur société de demain.
Un outil pedagogique sociétal.
Commenter  J’apprécie          250
Ziliz
  21 juin 2011
Un "toubab", pour les gens de la cité, c'est un blanc. Albert est donc un toubab, particulièrement solitaire et grognon, qui refuse d'approcher la cité voisine de son pavillon. Il vit seul avec son chat Hector depuis le décès de sa femme Alicia. Celle-ci avait au contraire beaucoup d'amis étrangers puisqu'elle donnait des cours d'alphabétisation aux femmes de la cité, les assistait dans leurs démarches administratives, leur courrier, etc. Aussi quand elle a senti la mort proche, a-t-elle confié son époux aux bons soins de Zaïna, l'engageant comme femme de ménage. Albert et Zaïna se cotoient sans véritablement se connaître pendant un an, jusqu'au jour où la jeune femme fait un malaise chez Albert et le prie d'héberger sa fillette de 9 ans le temps de son séjour à l'hôpital... Notre vieil égoïste finit par accepter de mauvaise grâce, la petite Memouna à la langue bien pendue n'a pas l'air enchantée non plus... mais finalement la cohabitation va plutôt bien se passer et même se révéler très enrichissante pour beaucoup de monde...
Un petit roman que les enfants peuvent lire dès 10 ans. C'est mignon, émouvant, parfois amusant grâce à l'énergie de la fillette, et les illustrations sont parfaites (coup de coeur pour les regards expressifs d'Albert !).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
abo2008
  04 juin 2014
Albert est un vieil homme solitaire et grognon. Depuis la mort de sa femme, Alicia, il ne sort plus de chez lui et passe ses journées avec la seule compagnie de son chat. Surtout, il refuse de s'approcher de la cité qui touche son pavillon. C'est dangereux et ce qu'il entend à la télé le conforte dans son opinion. Mais un jour Zaïna, une africaine de la cité, sonne chez lui en disant être mandaté par Alicia qui l'avait engagé pour faire le ménage de son mari une fois qu'elle serait morte. Albert et Zaïna se côtoient, sans vraiment se parler. Mais un jour, Zaïna ne vient pas et c'est une petite fille, Memouna, qui frappe à la porte d'Albert.
Voici un petit livre très positif, qui donne une image de la banlieue autre que celle que nous présentent les media et surtout le journal télévisé. L'histoire est très bien construite et l'on assiste avec plaisir aux changements d'Albert. Les thèmes abordés tels que la difficulté de s'intégrer dans une société qui n'est pas la sienne, le racisme, les idées préconçus… sont traités avec simplicité et sont accessible à des enfants de 10 ans. En tant qu'adulte, ce roman m'a permis de me défaire de certains aprioris qui reviennent régulièrement, entres-autres à cause des media. Même si on n'y accorde aucune importance, certaines idées propagées par le journal télévisée ou radiodiffusée s'insinuent en nous sans qu'on y prenne garde. Ce livre rétablie certaine vérité toutes bêtes et évidentes que l'on a parfois tendance à oublier.

Les personnages sont attachants et crédibles. L'auteur évite l'écueil de la caricature et nous propose des personnages humains. J'ai particulièrement aimé le personnage de Memouna, petite fille vive et intelligente, qui n'a pas sa langue dans la poche. Même Albert, le vieux bougon va changer à son contact et découvrir que sa vie ne s'est pas terminée avec celle de sa femme. Même si on se doute que le changement qui s'opère en lui ne peut pas aller aussi vite, on y croit tellement c'est bien raconté.
Le style est dynamique et les nombreux dialogues rendent l'histoire très vivante. On n'a pas le temps de s'ennuyer. L'humour est également très présent et j'ai beaucoup aimé les réflexions du vieux chat Hector.
Coup de coeur
Lien : http://hellody.canalblog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Cranberries
  02 janvier 2014
Bon, pour que nous soyons d'accord tout de suite, ce livre s'adresse principalement aux enfants. A partir de 9 ou 10 ans je dirai. de ce fait, le style d'écriture est assez simple, la police d'écriture assez grande, et de ce fait, le livre est très court (+/- 100 pages).
Mais l'histoire est vraiment très belle. C'est celle d'Albert, un immigré portugais qui vit depuis des années en France. Lui est plutôt gronchon et assez peu ouvert.
Par contre, avant sa mort, sa femme Alicia était quelqu'un de très chaleureux et de très serviable. Elle aidait bénévolement les habitants de la cité avoisinante, et était très appréciée dans ce quartier.
Seulement depuis la mort de sa femme, Albert s'est encore plus renfermé. Il ne voit chez lui que sa femme de ménage, Zaïna. Mais quand celle-ci fait un malaise chez lui, Albert se voit contrait de s'occuper de Memouna, la fille de 9 ans d'Alicia. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette petite va bouleverser la vie de cet homme austère.
J'ai beaucoup aimé cette petite histoire. C'est court, c'est frais et ça distrait le temps d'une heure sur la journée.
Dès le départ, on voit où l'histoire va nous mener, parce que bon, c'est quand même un livre pour les enfants, l'intrigue n'est pas très difficile à trouver, mais j'ai trouvé cela distrayant. Et puis, c'est un livre qui permet aux enfants de se faire une idée sur ce qu'est vraiment le racisme et l'intégration. Je pense que c'est le genre de petit bouquin parfaitement adapté, et qui peut faire prendre conscience de beaucoup de choses.
Les personnages sont tous très attachants, car ils ont tous leur petit caractère et leurs petits problèmes de la vie quotidienne. Ça les rend proches du lecteur.
Un petit roman que je conseille vivement !

Lien : http://cranberriesaddict.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LaLo
  16 avril 2011
Comme à son habitude, Yaël Hassan aborde des sujets difficiles comme l'immigration, le racisme ou les préjugés, et c'est dans ce domaine qu'on l'adore. l'amitié qui se tisse entre ce vieil homme aigri et cette petite fille têtue est un réel régal pour le lecteur. L'histoire flirte entre émotion et humour tout au long des pages et on s'attache aux personnages avec une grande facilité. On apprend également beaucoup à travers les yeux de Memouna : que les adultes ne sont pas tous bienveillants, que la cité n'est pas une fin en soi, et surtout, qu'il existe un musée de l'immigration !
Même si les adultes trouveront les mécanismes du récit un peu rapides, les enfants dévoreront cette fable de la vie quotidienne, plein d'espoir et d'amitié.
Dès 9 ans.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LaLoLaLo   16 avril 2011
Ce ne fut pas à Zaïna qu'Albert ouvrit la porte mais à une petite fille, la tête hérissée de papillotes et le regard noir.
- Elle est où, maman ? hurla-t-elle sans préambule.
- Maman ? Quelle maman ?
- Quoi, quelle maman ? La mienne, tiens !
- Mais qu'est-ce que j'en sais, moi ? D'où je la connais, ta mère ?
- Si, tu la connais ! Elle vient chez toi presque tous les jours, banane !
- Non mais, sois polie ! On n'a pas élevé les cochons ensemble, toi et moi, que je sache. Allez ouste, maintenant ! Déguerpis ! Je n'ai pas le temps à perdre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaLoLaLo   16 avril 2011
Un oeil rivé sur l'écran, l'autre sur le ciel rougeoyant, son chat Hector sur les genoux, Albert tempêtait :
- Regarde-les, ces petits crétins ! Ah ! c'est intelligent de brûler les voitures de ses voisins ! Voilà qui va arranger les choses, tiens !
Il se leva brusquement.
- Mais ce n'est pas possible ! Tu n'as pas fini de me péter dans la tronche ? Me manquait plus que ça : un chat pétomane !
Hector, mécontent, poussa un miaulement strident.
"Si tu n'était pas aussi radin, pensa l'animal, tu m'emmènerais chez le vétérinaire !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Yaël Hassan (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yaël Hassan
Extrait de "De Sacha à Macha" de Rachel Hasfater et Yaël Hassan lu par Benjamin Bollen et Maeva Méline. Editions Audiolib. Parution le 28 novembre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/de-sacha-macha-9782367627779
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Huit titres "jeunesse" de Yaël Hassan.

Un grand-père tombé ...

des nues
du ciel
sur la tête
par terre

8 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Yaël HassanCréer un quiz sur ce livre
.. ..