AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203008717
105 pages
Éditeur : Casterman (29/10/2007)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 81 notes)
Résumé :
- Puis-je te confier un secret, mon ami ?
- Euh oui !
- Je suis un résistant !

Les vieux, parfois, ça débloque, ça s'emmêle les pinceaux, ça perd la mémoire, ça mélange les époque...
Visiblement, Monsieur Pavot a oublié que la guerre est finie.

Thomas en est sûr, M. Pavot est cinglé. Qu'est-ce que c'est que cette histoire de résistant ? Et ces mots sans queue ni tête qu'il emploie à tout bout de champ ? Pourtant, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
iz43
  22 avril 2021
Roman decouvert grâce à la prof de français de mon fils qui est en 6eme. Je ne l aurais jamais lu sinon et au final après un début un peu difficile pour mon fils (il ne se passe pas grand chose ) , on a bien aimé.
Thomas est un collégien qui a eu un grave accident de scooter. Depuis il est en fauteuil roulant. Thomas essaie de vivre sa vie de jeune garçon et je l ai trouvé rapidement très attachant même s il râle parfois ! Alors que les copains sont en vacances, enfin surtout Mia, Thomas se retrouve embauché par son nouveau voisin, monsieur Pavot, un homme excentrique dont on ne comprend qu in mot sur deux, pour ranger des cartons de livres. Mais bientôt m Pavot lui confie son secret: c est un résistant. Un résistant pour sauver les mots qui vont disparaître. Au début très récalcitrant , Thomas se laisse prendre au jeu. Et s'il a choisi de sauver le mot "abscons" nous à la maison on a craqué pour Scrogneugneu. Je connaissais ce mot car c est le renne du père Noël dans le livre le père Noël et les fourmis de Philippe Cotentin et quand j ai découvert ce que ca voulait dire en réalité, j y ai laissé mon calme légendaire (oui oui) pour de grandes crises de fous rires. Scrogneugneu ça veut dire Sacré Nom de Dieu.
Passé ce moment de franche rigolade, j ai apprécié cette réflexion sur la langue française, de retrouver ces jolis mots. le livre aborde aussi le slam que j'aime beaucoup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          363
Naurile
  23 mai 2014
Thomas est un jeune collégien qui s'est retrouvé en fauteuil roulant après un accident de scooter. Plutôt que de se morfondre et pleurer sur son sort, il préfère accepter sa condition et vivre sa vie comme n'importe quel ado. N'empêche, lorsque sa meilleure amie Mia s'ébaudit à la montagne lui raconte ses exploits sur les pistes de ski et qu'il croit comprendre qu'un garçon lui tourne autour, une petite boule vient se loger dans son ventre… d'autant que de son côté, les vacances ne s'annoncent pas follichones : un vieux fou dont il ne comprend qu'un mot sur deux tant son langage est châtié vient d'emménager dans son immeuble et lui a demandé de venir l'aider à déballer ses cartons, super comme programme !
Oui mais voilà, cette rencontre va lui changer la vie. Thomas va bien vite se rendre compte que Monsieur Pavot n'est pas l'excentrique qu'il croyait mais un grand passionné… des mots ! Président de la SPDM (Société protectrice des mots), il a pour ambition, avec son équipe, de sauver les mots en voie de disparition. Sa méthode : adopter un mot qui n'est presque plus utilisé et s'engager à le remettre en circulation en l'employant le plus souvent possible. Si le projet semble totalement loufoque aux yeux de notre ado au début, il va peu à peu se rendre compte du pouvoir des mots, notamment par le biais du slam que pratique un de ses camarades de classe, membre de l'association.
L'idée de ce court roman multi-primé est venue à Yaël Nassan après la sortie du livre de Bernard Pivot, 100 mots à sauver. A l'époque, nous explique l'auteur, certains écrivains, par le biais du magazine Lire, avaient accepté d'adopter un de ces mots. Nassan avait trouvé l'idée très bonne mais s'était interrogé : pourquoi n'en adopter qu'un seul ? Il décide alors d'écrire un texte dans lequel il les réemploiera tous. le présentateur d'Apostrophe et de Bouillon de culture servira de modèle et se transformera en M. Bertrand Pavot, délicieux et facétieux grand-père, adorateur et défenseur de la langue française.
Voici donc un roman intelligent et agréable à lire que nous offre Yaël Nassan et qui s'adresse aux enfants à partir de 10 ans. L'histoire est certes bien gentillette, mais elle a le mérite d'inclure des mots inusités ou presque de façon opportune. le jeune public ne s'ennuiera pas et parviendra sans peine à suivre l'histoire car tout le vocabulaire est employé en contexte et expliqué en bas des pages et dans le glossaire. Il permettra également, non seulement de découvrir (ou re-découvrir) de magnifiques mots, d'amener à faire réfléchir les enfants sur ce qu'est une langue et sur son évolution comme le souligne la citation de Littré employée à la fin du livre : « le passé de la langue conduit immédiatement l'esprit vers son avenir. C'est cette combinaison entre la permanence et la variation qui constitue l'histoire de la langue. » A découvrir !
Lien : http://leslecturesdenaurile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Ziliz
  21 juin 2011
Admirant Bernard Pivot en général, et son projet de sauver les mots de la langue française qui tombent en désuétude en particulier, Yaël Hassan se livre ici à un exercice amusant. Elle parsème ce petit roman des "cent mots à sauver" (cf. ouvrage de B. Pivot 100 mots à sauver, paru chez Albin Michel)... Il est question d'une amitié entre un vieil homme (qui se nomme malicieusement Bertrand Pavot) et un adolescent - thématique récurrente chez l'auteur -, de la passion des mots et de la langue française, mais aussi des difficultés amoureuses de l'adolescence.
Très agréable, ce livre nous apprend en outre la signification de cents mots en péril chers à Bernard Pivot, on en connaît la plupart, on en devine certains quand ils sont placés dans un contexte... c'est un régal !
On y trouve également un hommage au slameur Grand Corps Malade.
Commenter  J’apprécie          170
TINUSIA
  01 janvier 2010
Ne vous esbignez pas à la lecture de ce titre que je vous propose dès potron-minet. Précipitez-vous sans barguigner frapper à l'huis de votre librairie préférée pour en faire l'emplette !

Diantre ! je vous assure que vous allez vous esbaudir en suivant les aventures d'un jouvenceau, ni jocrisse, ni jean-foutre, ni grimaud qui, aidé d'un vieux professeur à la retraite qui n'a rien d'un pékin , va s'escrimer à redorer le blason de mots oubliés.

Thomas, c'est ainsi que se prénomme ce jeune homme, découvre moult vocables qui pourraient vous paraître bancroches, vétilles, carabistouilles ou billevesées et se casse la nénette pour convaincre une assemblée sapientale de leur nitescence. Soutenu par Mathieu et Bertrand, il s'opiniâtre tant qu'il parvient à ses fins.

Vous l'avez sans doute compris, j'ai kiffé grave ce petit bouquin de Yaël Hassan, qui reprenant l'idée de Bernard Pivot dans "100 MOTS À SAUVER" a écrit un superbe petit roman qui se dévore avec délectation. Pas de fla-fla, ni de momeries dans cet ouvrage : juste un réel plaisir à redécouvrir des mots, qui, je vous le garantis, ne vous paraîtront plus abscons lorsque vous tournerez la dernière page !

Que du bonheur !
Lien : http://lire-lier.blogspot.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ecila12417
  17 mars 2016
j'ai bien aimé ce livre car il y a une belle histoire d'amitié entre un garçon handicapé et deux personnes complètement différentes. ce livre montre que malgré les différences des personnes, ils ont réussi à s'entendre. cette mission va permettre de les réunir. mais je l'aime aussi car il finit bien, avec une histoire d'amour. c'est un livre qui plairai sûrement aux personnes inventives, créatives, charitables... voici un petit passage du texte qui se situe au milieu du livre plus précisément aux pages 41 et 42:
"le lendemain matin, c'est Pavot qui vient toquer à ma porte.
- me voilà quelque peu matinal, Thomas et je te prie de m'excuser, mais j'ai une réunion à la SPDM, ce matin, et je me suis dit que tu pourrais m'y accompagner! tandis que nous passons devant la loge de Christina qui nous addresse le plus beau de ses sourires [...]
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
alanfrealanfre   28 janvier 2015
Chapitre 4, p 25 : "Trop de mots sont en péril, déclinent, défaillent, se rabougrissent, se précarisent ou tirent carrément leur révérence sans tambour ni trompette".

Chapitre 4 p 28 " La beauté d'un mot (...), c'est sa singularité, sa musicalité, sa rareté, sa résonance, sa consonance, sa couleur, son exotisme...."

Chapitre 9 p 58 : "...son tranche-montagne n'a que du jus de carotte dans les génitoires...."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LineloLinelo   07 juin 2014
- La phrase est peut-être plus belle parce qu'on n'a pas l'habitude d'utiliser ce mot. Mais ça fait tout de suite pédant, aussi. Vous me voyez parler comme ça avec mes potes ? De quoi j'aurais l'air, moi ?

- Eh bien, justement, Thomas ! Imagine-toi la tête d'un de tes camarades si, au lieu de lui dire : "File-moi une clope", tu lui disais : "Baille-moi une cigarette, j'ai envie d'en pétuner une !" Ne ferais-tu pas là sensation ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DocBirdDocBird   18 mai 2014
- Mais ce qui fait toute la richesse d'une langue, sa nitescence, c'est d'avoir à sa disposition plusieurs mots pour dire la même chose, à une toute petit nuance près !

- La beauté d'un mots, Thomas, c'est sa singularité, sa musicalité, sa rareté, sa résonance, sa consonance, sa couleur, son exotisme...
Commenter  J’apprécie          60
collegejeanpujocollegejeanpujo   12 octobre 2015
"J'ai beau avoir la pêche et prendre les choses du bon côté. Je connais aussi mes limites.Pas la penne de faire des films. Mia ne sortira jamais avec moi...
Commenter  J’apprécie          70
LeprofdeletreLeprofdeletre   20 mars 2017
Ce que j'aime, c'est jouer avec les mots, c'est complètement jouissif. Parfois, j'ai l'impression d'être un général au commande d'une armée forte d'une centaine de milliers de mots qui tous m’obéissent. J'en fais ce que je veux, tu comprends ? La langue, c'est la chose la plus puissante qui existe. Quand tu la possèdes, t'es le roi, tu détiens les clés du royaume.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Yaël Hassan (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yaël Hassan
Un meurtre a eu lieu à la Gulf stream Special School ! Nous avons besoin de votre aide pour mener l'enquête et nous aider à comprendre qui a tué Melle Julie, l'une de nos plus brillantes étudiantes. Tout au long de la semaine, des indices seront postés sur nos réseaux sociaux et sur notre site pour vous permettre de répondre à ces trois questions :
- qui a tué Melle Julie ? - où le meurtre a-t-il eu lieu ? - quelle est l'arme du crime ?
Rendez-vous le 6/02 sur Instagram, le 8/02 sur Facebook et le 10/02 sur Instagram à nouveau. Une fois que vous aurez réunis tous les indices, vous aurez jusqu'au 11/02 minuit pour envoyer vos réponses par mail à gulfstreamed.concours@gmail.com. Attention, une seule participation par personne sera acceptée.
3 détectives seront tirés au sort parmi les bonnes réponses et recevront leur exemplaire de Frissons et plum-pudding, le premier tome de Royal Special School, la nouvelle série de Yaël Hassan et Nancy Guilbert !
+ Lire la suite
autres livres classés : motsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Huit titres "jeunesse" de Yaël Hassan.

Un grand-père tombé ...

des nues
du ciel
sur la tête
par terre

8 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Yaël HassanCréer un quiz sur ce livre

.. ..