AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marcelino Truong (Illustrateur)
ISBN : 2203158107
Éditeur : Casterman (01/03/2006)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Le grand- père maternel Lealhé débarque de New- York et s’installe chez sa fille, la maman de Lealhé. La fillette se réjouit de la venue de son grand-père qu’elle ne connaît pas.

Un soir, en passant dans la chambre du vieux monsieur, Lealhé aperçoit dans un cadre une vieille photo représentant une jeune femme et une petite fille.

Intriguée, elle demande des explications à sa maman. Sa mère lui répond que c’est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
emi13
  31 août 2016
Petit roman de Yaël Hassan, histoire d'amour entre le grand-père et sa petite fille. Un Viel homme qui a connu la tragédie du peuple juif. Très émouvant.
Commenter  J’apprécie          140
Lali
  12 octobre 2012
C'est par Un grand-père tombé du ciel que tout a commencé pour Yaël Hassan. C'est en effet ce roman, son premier, et le succès qu'il n'a cessé de connaître depuis, accumulant les réimpressions, qui ont décidé de l'avenir de celle qui a dû abandonner une carrière dans le tourisme après un accident qui l'a immobilisée pendant de longs mois.
Ce grand-père dont il est question tombe presque littéralement du ciel. C'est en effet des États-Unis qu'arrive Alex Katz après des années de silence. Pour un long séjour, semble-t-il. Mais le vieil homme est bourru. Il en a gros sur le coeur et il n'a pas encore vraiment pardonné à sa fille d'avoir quitté sa famille pour un Français. Mais qu'à cela ne tienne, Leah est bien décidé à conquérir ce grand-père dont sa mère ne lui a jamais parlé, même s'il est difficile à vivre.
Chacun des deux va donc apprendre à vivre avec l'autre. Même s'il faut pour la petite passer outre le fait qu'elle est sans cesse rabrouée par ce vieil homme dont elle voudrait tant se faire aimer. Même s'il faut pour cet homme blessé plus d'une fois dans sa vie admettre qu'il peut parler de ce qu'il a vécu. de cette autre Leah qu'il a tant aimée. D'une guerre qui la lui a enlevée. de l'océan qu'il a franchi pour laisser au-delà de celle-ci le souvenir des êtres qu'il a perdus.
Leah et Alex avaient besoin l'un de l'autre. Ils ne le savaient peut-être pas avant de se connaître. Et c'est ce qui est tellement émouvant dans ce roman si juste et empreint de tendresse.
Yaël Hassan avait su m'émouvoir par d'autres livres qu'elle a publiés par la suite. Je suis heureuse d'avoir enfin lu son premier roman.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
jolly-roger
  11 avril 2012
une jolie histoire entre une petite fille et son grand-père.
comment apprivoiser un vieil homme brisé par les horreurs de la guerre ? comment appréhender les secrets de famille lorsqu'on est enfant ?
un petit livre simple, agréable et émouvant. ne cherchez pas là autre chose qu'un livre de littérature jeunesse qui s'adresse aux plus jeunes et qui survole intelligemment le sujet (le sort des juifs pendant la 2ème guerre mondiale et la difficulté des survivants à se trouver une place dans la société).
idéal dès 10 ans.
Commenter  J’apprécie          70
Laurany
  09 novembre 2015
Yael Hassan signe à nouveau une oeuvre valorisant les valeurs familiales et l'importance de la mémoire. Une fois encore, un peu comme dans "Quand Anna riait', on se retrouve témoin d'une relation entre une petite fille et son grand père. Ici, les rapports sont difficiles au départ. Il faut dire que Leah ne connaissait pas l'existence de son grand père avant que ses parents lui annoncent quelques jours avant que celui ci rejoigne le cocon familial. Puis, les choses s'arrangent et une belle et réelle complicité se crée entre Leah et son grand père. Ils vivent des moments heureux et puis des moments plus douloureux... les moments où le grand père parle de ses souvenirs des camps de concentration, du quotidien pendant la seconde guerre mondiale.
Ce court roman se lit aisément et parle beaucoup de sentiments, de moments simples de la vie, des moments de partage inter-générationnels. Il y a peu de péripéties, ce qui pourrait lasser un lecteur avide de rebondissements mais il peut séduire les lecteurs à la recherche d'histoires qui s'inscrivent dans L Histoire avec un grand H. de plus, il permet de se familiariser avec la culture et les fêtes juives.
Je reste amusée et touchée par la manière dont s'exprime le grand-père et la narration me permettait justement d'entendre son accent chantant.
Autrement, j'ai été heureuse de retrouver une nouvelle fois l'illustrateur Marcelino Truong dont les dessins me plaisent beaucoup par leur simplicité mais aussi leurs côtés géométriques.
Bref, un roman sympathique à mettre entre les mains des lecteurs dès la 6e.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aurore666
  25 janvier 2017
Ce roman raconte l'histoire de Leah, la narratrice. C'est une jeune fille qui explique comment son grand-père venu d'Amérique et dont elle ne connaissait même pas l'existence est entré dans sa vie et l'a complètement bouleversée. Alors qu'elle rêvait de se faire aimer par ce dernier, il s'avère bourru et étouffé par le poids de ses malheurs qu'il traîne depuis la seconde guerre mondiale. Cette guerre lui a tout pris, à lui qui est Juif. Il a survécu aux camps de concentration, mais à quel prix? La vie n'a plus de sens pour lui. Et, quand il vient installer sa mauvaise humeur dans le foyer de la jeune fille, elle décide de ne pas se laisser diriger et de percer à jour les secrets de ce grand-père très peu commode.
Comme me l'avait dit ma fille, je suis passée par toutes les émotions. Il s'agit ici d'un véritable trésor de littérature jeunesse. Un livre qui appelle au souvenir, qui commémore le triste sort des Juifs durant la seconde guerre, mais également leur reconstruction lors de l'après-guerre et qui traite du sujet de manière adéquate, sans que ce soit lourd à porter pour les plus jeunes. Un livre qui amène aussi à la réflexion à propos des relations entre les différentes générations d'une même famille: l'amour et les situations compliquées qui peuvent être vécues.
Lien : http://lecoindeslecturespart..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
emi13emi13   31 août 2016
Dans sa mémoire se déroule toujours la même scène : Deborah tenant dans ses bras la petite Leah qui lui sourit en levant une dernière fois la main. S'il a supporté la faim , les coups , les tortures , les sévices , le travail forcé , la promiscuité et les humiliations c'était parce qu'il voulait vivre , surtout pour elle. Et il survécut , mais pas elle. Il a su un peu plus tard qu'elles avaient été assassinées dans la chambre à gaz , le jour même de leur arrivée. Il crut en devenir Fou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LauranyLaurany   09 novembre 2015
Bientôt, tout cela fera partie de l'histoire, au même titre que la guerre de Cent ans. Il sera alors trop tard pour témoigner, m'a-t-il dit. Alors c'est à vous, les enfants, de perpétuer la mémoire. C'est vous qui devrez raconter à vos enfants ce que nous avons vécu. Et la mémoire se transmettra ainsi de génération en génération, de siècle en siècle.
Commenter  J’apprécie          10
emi13emi13   31 août 2016
j'en avait conclu qu'en général , les grands-parents ressemblaient fort aux parents sauf qu'ils étaient plus âgés , plus patients , et parfois même plus affectueux.
Commenter  J’apprécie          10
Vincent05Vincent05   27 septembre 2016
En fait, Tsiporah, je voulais que vous me parliez de ce numéro que vous avez sur le bras, parce-que Grand-père en a un,lui aussi et j'ai pas osé lui demander d'où ça venait.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Yaël Hassan (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yaël Hassan
Interview de Yaël Hassan, pour son roman "La Fille qui n'aimait pas les fins" (coécrit avec Matt7ieu Radenac, aux éditions Syros, collection Tempo). Entretien réalisé en direct par téléphone depuis le salon du livre jeunesse Ruralivres, à Fruges (Pas-de-Calais).
Le site internet de Yaël Hassan : http://minisites-charte.fr/yael-hassan "La Fille qui n'aimait pas les fins" chez son éditeur : http://www.syros.fr/index.php?option=com_catalogue&page=ouvrage¶m_y=F_ean13&value_y=9782748514384&Itemid=2
autres livres classés : grand-pèreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Huit titres "jeunesse" de Yaël Hassan.

Un grand-père tombé ...

des nues
du ciel
sur la tête
par terre

8 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Yaël HassanCréer un quiz sur ce livre
. .