AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266003178
Éditeur : Pocket (09/09/1998)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Ce nouveau roman de Sven Hassel aborde les derniers mois de la guerre russo-allemande.

Le thème principal en est la bataille de Varsovie. On retrouvera les personnages devenus familiers aux lecteurs : Porta, le légionnaire, Petit-Frère, Heide, le nazi et Hassel lui-même, lancés dans une retraite où, comme toujours, le burlesque côtoie la terreur.

On assistera à l'écrasement d'une nation héroïque, la Pologne, alors que les Russes de Roko... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
belette2911
  13 avril 2012
Toujours notre fine équipe composée de Porta, Petit-Frère, Hassel et Heide. Ce roman nous conte les derniers mois de la guerre russo-allemande et ce ne fut pas une partie de plaisir. Aucun film de guerre n'arrivera à nous décrire la souffrance vécue dans les deux camps, cette mort qui leur collait aux bottines et toutes les horreurs dont l'être humain est capable.
Ici, j'ai assisté, impuissante, à l'écrasement véritable d'une nation héroïque, la Pologne.
Je ne sais plus quel officier nazi avait dit qu'il nettoierait la Pologne avec du savon bon marché (il voulait parler des Juifs tués dans les camps d'extermination et qui étaient transformé en savon... je sais, c'est horrible, c'est ça, l'être humain dans ses pires travers).
Les polonais se font exterminer et les russes les regardent mourir, l'arme au pied.
La chute de Varsovie, cette ville qui s'est soulevée contre Hitler annoncera la fin d'une saloperie de guerre, car la sauvagerie de Staline valait bien celle de Himmler.
Les polonais verront les allemands partir en courant, mais les russes ne leur réservaient pas un meilleur sort. Karol Wojtyla l'a vécu et l'a vu, il vous l'aurait raconté... mais ça, c'est une autre histoire.
Livre poignant.
Note : L'ensemble de l'oeuvre de Sven Hassel comporte 14 volumes(je ne les ai pas tous) et est un véritable manifeste contre la guerre et contre le nazisme. Jamais il ne fait l'apologie de cette idéologie, il la combat, même, puisqu'il ne voulait pas faire la guerre et s'était retrouvé en prison.
Ses livres sont aussi une fresque retraçant la vie d'un groupe, une sorte de "frères d'armes, version allemande".
Leurs récits ne sont pas édulcorés mais très réaliste, bien loin des récits hollywoodiens ou tous les soldats allemands sont des méchants et les autres des bons. Hassel ne pratique pas cette dichotomie, non, il vous prouve qu'il y avait de tout des deux côtés et que tous les allemands ne sont pas montés au front tout heureux de faire la guerre.
Dans les livres de Sven Hassel, la guerre est vécue et racontée au jour le jour et sur tous les fronts (hormis l'Afrique du nord).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
goodgarngoodgarn   18 novembre 2012
La meilleure arme politique est la terreur.Tout ce qui relève de la cruauté impose le respect. Qu'on nous aime, ça n'a guére d'importance pourvu qu'on nous respecte. Qu'on nous haïsse même, tant pis, pourvu qu'on nous craigne.
Himmler
Discours aux officiers S.S. à Charkov, 19 avril 1943.
Commenter  J’apprécie          80
belette2911belette2911   13 avril 2012
Était-ce fini ? Pas encore. Le soir, commencèrent les exécutions. Des moutons désignaient les Juifs, les communistes, les sympathisants russes et c'étaient les hommes de Dirlewanger qui constituaient les pelotons d'exécutions.

Ce qui restait de population civile fut chassée comme du bétail et rassemblée dans un vaste camp de concentration au nord et à l'ouest de Varsovie. Privés de ravitaillement, un nombre considérable de ces gens moururent avant le transport vers l'Allemagne. Le S.S de Kaminski et de Dirlewanger s'amusèrent même follement à en tirer quelques uns comme des lapins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
goodgarngoodgarn   15 novembre 2012
La terre, la terre, la meilleure amie du soldat au front. La terre avec ses sillons et ses fossés qui sauve notre affreuse existence.
Commenter  J’apprécie          50
goodgarngoodgarn   15 novembre 2012
Dans l'Armée, nul ne peut vivre seul. La loi de la camaraderie y est plus impérieuse que dans n'importe quel autre groupe.
Commenter  J’apprécie          50
belette2911belette2911   13 avril 2012
Pendant ce temps, les bataillons de pionniers se mettaient à la tâche dictée par Himmler : raser Varsovie. Ce ne fut qu'à la fin de janvier que les incendies cessèrent, parce qu'il n'y avait plus rien à brûler.

Les ordres de Himmler avaient été exécutés avec la minutie prussienne. Varsovie n'était plus qu'un simple nom sur la carte de l'Europe.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : littérature danoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1744 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre