AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de belette2911


belette2911
  13 avril 2012
Toujours notre fine équipe composée de Porta, Petit-Frère, Hassel et Heide. Ce roman nous conte les derniers mois de la guerre russo-allemande et ce ne fut pas une partie de plaisir. Aucun film de guerre n'arrivera à nous décrire la souffrance vécue dans les deux camps, cette mort qui leur collait aux bottines et toutes les horreurs dont l'être humain est capable.

Ici, j'ai assisté, impuissante, à l'écrasement véritable d'une nation héroïque, la Pologne.

Je ne sais plus quel officier nazi avait dit qu'il nettoierait la Pologne avec du savon bon marché (il voulait parler des Juifs tués dans les camps d'extermination et qui étaient transformé en savon... je sais, c'est horrible, c'est ça, l'être humain dans ses pires travers).

Les polonais se font exterminer et les russes les regardent mourir, l'arme au pied.

La chute de Varsovie, cette ville qui s'est soulevée contre Hitler annoncera la fin d'une saloperie de guerre, car la sauvagerie de Staline valait bien celle de Himmler.

Les polonais verront les allemands partir en courant, mais les russes ne leur réservaient pas un meilleur sort. Karol Wojtyla l'a vécu et l'a vu, il vous l'aurait raconté... mais ça, c'est une autre histoire.

Livre poignant.

Note : L'ensemble de l'oeuvre de Sven Hassel comporte 14 volumes(je ne les ai pas tous) et est un véritable manifeste contre la guerre et contre le nazisme. Jamais il ne fait l'apologie de cette idéologie, il la combat, même, puisqu'il ne voulait pas faire la guerre et s'était retrouvé en prison.

Ses livres sont aussi une fresque retraçant la vie d'un groupe, une sorte de "frères d'armes, version allemande".

Leurs récits ne sont pas édulcorés mais très réaliste, bien loin des récits hollywoodiens ou tous les soldats allemands sont des méchants et les autres des bons. Hassel ne pratique pas cette dichotomie, non, il vous prouve qu'il y avait de tout des deux côtés et que tous les allemands ne sont pas montés au front tout heureux de faire la guerre.

Dans les livres de Sven Hassel, la guerre est vécue et racontée au jour le jour et sur tous les fronts (hormis l'Afrique du nord).
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus