AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782359109436
157 pages
Éditeur : Ankama Editions (24/06/2016)
3.86/5   7 notes
Résumé :
Plus brutal qu'un coup de fusil à pompe en pleine tête et plus vicieux qu'un arrachage de dent à la pince-monseigneur, DoggyBags est un hommage aux pulps et aux comics d'horreur des années 1950 qui ne fait pas dans la dentelle : les chromes rugissent, les calibres crachent et l'hémoglobine coule à flots ! Au sommaire de ce 11e volume : Prizon signée Hasteda et Baptiste Pagani, Army of Noah d'Aurélien Ducoudray et Run, et Carcharodon d'Hasteda et Ludovic Chesnot.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Yvan_T
  07 mars 2017
Après un dixième tome plutôt décevant, j'attendais ce onzième volet de pied ferme. Force est de constater que cela démarre plutôt bien avec une superbe couverture signée Ed Repka. Puis, le lecteur a de nouveau droit à trois histoires courtes d'une trentaine de pages chacune, qui rendent hommage au cinéma Grindhouse des années 60-70.
La première (Carcharodon), signée David Hasteda et Ludovic Chesnot, propose une expédition en mer qui tourne forcément mal. En proposant de suivre un groupe de jeunes en mal de sensations fortes, qui rêvent de voir des requins de près, David Hasteda livre un récit classique au déroulement assez prévisible. le dessin de Ludovic Chesnot contribue à insuffler beaucoup de dynamisme à l'ensemble, même si j'avais parfois du mal à distinguer ce qui se déroulait dans les cases.
La seconde histoire (Sagrado Corazon), imaginée par Valérie Mangin et mise en images par Loïc Sécheresse, invite à suivre un jeune truand qui échappe de justesse à un règlement de compte entre gangs rivaux. Afin de se mettre définitivement à l'abri de cette vendetta, il trouve refuge dans un petit bled mexicain uniquement composé de femmes. Une petite mise au vert qui sent bon le paradis, mais qui tournera inévitablement au cauchemar… Doggybags oblige ! Un récit sympa au dessin efficace !
Le dernier récit (Prizon), signé David Hasteda et Baptiste Pagani, se déroule dans un univers carcéral, saupoudré d'une bonne dose de vaudou. Une prison de haute sécurité se retrouve en effet assiégée par une foule en colère, qui réclame la tête d'un prisonnier soupçonné d'avoir tué une enfant. La tension monte au fil des pages et lorsqu'une prêtresse vaudou se joint aux manifestants, l'émeute vire très vite vers au carnage… Une histoire efficace, admirablement bien servie par la mise en images de Baptiste Pagani.
Si ce onzième volume de Doggybags propose à nouveau trois scénarios bien trashs et sans concessions, qui mêlent violence, horreur et une bonne dose d'hémoglobine, le lecteur a également droit à une nouvelle (Annie) de Tanguy Mandias et à un mini-récit de Run qui met en scène les héros de l'excellente saga « Mutafukaz ». Pour le reste, l'ambiance est à nouveau soignée jusque dans les moindres détails, de la maquette du livre au style rétro, en passant par les fausses publicités, un poster détachable en fin d'ouvrage… et même un sticker offert gratuitement.
Un bon tome et une excellente saga se terminera malheureusement après treize numéros…
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Auroraclaroscura
  13 juin 2020
Un très bon tome.
j'ai adoré la première histoire, une sorte de remake des dents de la mer avec une fin grinçante à la doggy bags.
la 2eme histoire a une chute amusante mais j'ai franchement préféré la nouvelle de Tanguy Mandias sur le même thème avec une chute aussi inattendue que savoureuse.
la dernière histoire mélange vaudou et golem vengeur.
Ce tome bénéficie de bonus sur les requins, le vaudou et les films de Zombies. J'ai bien aimé le quizz sur les zombies, le Mutafukaz en mode Zombie avec la méthode très originale du personnage pour se déplacer sans se faire voir des autres zombies. Quand au top 10 des durs à cuire, ils sont bluffants!!
Commenter  J’apprécie          20


Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
756 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre