AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070132943
Éditeur : Gallimard (10/03/2011)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Frédéric, journaliste, se retrouve coincé quelques jours dans une oasis à la frontière entre l’Ethiopie et la Somalie, où se déroulent des combats. Là, il partage quelque temps la vie des bédouins et des soldats, en attendant de pouvoir rejoindre Addis-Abeba.
Frédéric, passionné des port, va faire dans ce désert secoué par les tirs d’obus la connaissance d’Ayanleh Makeda, une légende vivante de la course à pied. Marathonien surdoué, enrôlé dans une équipe d’a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
zorazur
  25 juillet 2012
Moi j'ai adoré. Parce que l'auteur a énormément de talent, une écriture simple, fluide, limpide. Parce que c'est un livre sur l'amour du sport et l'amour de la course, sur ce dépassement entre tous qu'est le marathon, sur l'effort et ses limites ou plutôt ses non-limites. Parce qu'on retrouve au fil des pages ces immenses champions, Gebreselassié, Derartu Tulu, Bikila, d'autres encore. Parce que l'auteur, avec un peu de facilité certes, mais qui va s'en plaindre ? nous entraîne dans un périple marqué par L Histoire, les guerres, les révolutions. Et parce que son héros est terriblement attachant alors même qu'il ne fait que subir, la gloire, la déchéance, l'éloignement. La guerre, les blessures, avec une sorte de résignation, mais n'est-ce que cela ou plutôt une capacité de détachement qui nous dépasse. A chaque page on attend le coup de tonnerre, le rebondissement qui ne viendra pas, et d'ailleurs on comprend très vite que l'auteur n'a aucune intention de le mettre en scène, ce rebondissement, car il ne correspond pas à son héros, et plus qu'un coup de tonnerre c'est une belle leçon que le lecteur subit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Vintage
  19 avril 2014
Où en es la nuit est l'histoire romancée d'Ayanleh Makeda, éthiopien et coureur de fond des hauts plateaux d'Afrique de l'est. Encouragé par le prêtre du village, il rafle les compétitions nationales et s'envole vers les plus grands marathons internationaux. Mais il ne court pas pour la rage de vaincre, il court pour courir, pour traverser les espaces, il a la culture de la course, tel ses ancêtres. Au sommet de son art, il va être reconnu positif lors d'un contrôle anti-dopage. C'est l'histoire de la chute de ce mythe que va tenter de dénouer un reporter du nom de Frédéric, l'autre personnage central de ce roman. Il va se passionner pour ce coureur, qu'il rencontre à la frontière de la Somalie et de l'Ethiopie en guerre.
A l'image des qualités d'endurance plus que de vitesse que requiert la course de fond, Jean Hatzfeld prend le temps de dérouler son récit, et c'est là la grande qualité de ce roman. Il donne la parole aux différentes personnes et fait voyager le reporter aux quatre coins du monde pour reconstituer la trajectoire dramatique du héros.
Il parvient à donner à ses descriptions, notamment des courses à pieds et du coureur, une certaine puissance dramaturgique qui est à l'image de la perception qu'a le personnage de son sport : une quête d'absolu, une recherche de spiritualité, quelque chose de l'ordre du mystique. Les références données sont d'ailleurs davantage religieuses que sportives, à l'image du titre, tiré d'un passage de l'ancien testament. Rien d'étonnant que le personnage finit par accepter son destin d'athlète déchu. C'est d'ailleurs lui qui parle le moins de ses exploits.
Ce roman est également une découverte de l'Afrique par autre chose que la guerre et les camps de réfugiés : des ruelles où les gens adorent flâner en mâchant du khat, les déserts, les dunes, les montagnes rouges ou noires, les gens très nobles, amoureux de la vie, solidaires…
Mais à travers cette découverte de l'Afrique, Jean H. confronte le sud et le nord, la découverte du nord par Ayanleh et la fascination des gens du nord pour le sud. Seulement, cette confrontation débouche sur une impossible compréhension, à l'image de la raison du contrôle antidopage positif et du retour inexorable d'Ayanleh vers son pays d'origine (et malheureusement vers la guerre), sa condition, et enfin vers l'oubli.
Un roman très fort et très humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JeanPierreV
  22 avril 2016
Un journaliste, Frédéric, retrouve à la frontière de la Somalie et de l'Éthiopie en guerre un marathonien, Ayanleh Makeda, déchu de son titre olympique pour dopage. Ancienne gloire de son pays qui l'a puni pour cette faute, il porte maintenant le fusil et creuse des tranchée sous les bombes. Double champion olympique il a gagné avec facilité le marathon de Sydney, de Boston ou d'Athènes… Pourquoi, en pleine gloire, toujours invaincu a-t'il succombé à la tentation du dopage?
Alors que tout lui souriait il est devenu paria. Déchu de son titre olympique, il a du affronter les regards mauvais, il a perdu ses autorisations de séjour, ses titres honorifiques, il a du quitter Paris sans rien emporter, son passeport lui a été retiré…
En journaliste, Frédéric va essayer de comprendre en recherchant et en interrogeant le prêtre qui l'a détecté, qui l'a poussé à courir, Tirunesh l'épouse du champion, Hanna son ostéopathe tchèque, le champions lui-même….
Tous parlent de son intégrité morale, de sa propreté, de son honneur : « Il n'a pas pu se doper ». Alors pourquoi?
A l'occasion de ces rencontres, Frédéric nous fait partager ses impressions de journaliste, sur les pays traversés, les déserts et ses hommes et femmes, les situations rencontrées, la Somalie, l'émancipation des pays satellites de l'Urss, la chute du mur de Berlin, etc., mais aussi la préparation, la course des champions, leur vie, le système sportif, les « écuries de champions » appartenant à de richissimes hommes d'affaires
J'ai découvert Jean Hatzfeld avec ce livre, ancien journaliste puis auteur, qui sans doute s'est inspiré de son passé pour écrire ce livre que j'ai lu presque d'une traite.
Depuis, j'ai découvert ses autres ouvrages notamment ceux sur le Ruanda et j'ai toujours apprécié
Lien : https://mesbelleslectures.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
medsine
  11 octobre 2014
"Où en est la nuit" est un beau titre de roman.
Oui il s'agit bien d'un roman, même si Jean Hatzfeld, écrivain, est aussi un journaliste sportif et grand reporter.
Son récit est un grand voyage. Il débute en Ethiopie, en zone de guerre près de la frontière Somalienne, où l'on découvre Ayanleh Makeda, un ancien champion olympique déchu et qui croupi au front pour faire pénitence. A Paris, d'où vient Frédéric, reporter et double de l'auteur, et où vivent un moment Ayanleh et sa femme Tirunesh lorsqu'ils connurent la gloire. A Karlovy Vary, en Bohème, où Frédéric lèvera une partie du voile qui masque l'histoire de la chute du champion.
Il ne s'agit pas ici d'un livre sur le marathon, même si l'auteur nous décrit avec passion quelques courses épiques. le sujet est ailleurs. L'Afrique et la douceur des gens face à leur destin fascine davantage l'auteur.
Octobre 2014
Commenter  J’apprécie          70
PatrickLedot
  07 septembre 2011
Jean Hatzfeld est l'auteur d'une trilogie remarquable et terrifiante sur le génocide au Rwanda. Grand reporter et correspondant de guerre, il a également couvert le conflit yougoslave. Riche de son expérience et avec beaucoup de talent, il nous livre aujourd'hui un deuxième roman dont les personnages principaux sont Frédéric, correspondant de guerre, et Ayanleh Makeda, un coureur de marathon embarqué dans une guerre à la frontière de la Somalie et de l'Éthiopie. Sous forme d'enquête et à l'aide de retours en arrière le roman nous fait découvrir la vie de ce champion déchu. Des déserts africains jusqu'aux cafés parisiens, l'auteur nous entraîne sur la trace du double champion olympique, accusé injustement de dopage. Mêlant fiction et réalité, Jean Hatzfeld nous propose également une lecture passionnante et documentée sur les relations entre le Nord et le Sud.
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Lhumanite   02 juillet 2011
Une enquête passionnante sur les mystères de la déchéance d'un grand sportif.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   01 novembre 2012
Les pieds d’un marathonien, c’est son lien avec la terre, la source de sa sensualité, d’une sorte de spiritualité de la course, c’est plus que de simples muscles.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   01 novembre 2012
La doctrine de la fédé éthiopienne est pour le moins sommaire : “Un de perdu, dix de trouvés.” Trop de coureurs dans le pays se bousculent au portillon pour qu’on prenne des risques. Si l’un d’eux se révèle à problèmes, on limite la casse, on le remplace par un coureur sans problèmes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 novembre 2012
C’est une manière d’être, courir est un moment propice à l’imagination. Il y a du mysticisme chez lui. Parfois, on se demande s’il n’est pas déçu d’apercevoir une ligne d’arrivée, même au bout de quarante-deux kilomètres avec une meute d’adversaires à ses trousses.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 novembre 2012
 Enfants, oubliez désormais ce que signifie marcher. Courez, fendez l’air. Activez vos jambes jusqu’à leur épuisement. Vivez essoufflés, tôt dans le jour ou tard dans la nuit. Courez chaque fois que vous devez aller, c’est seulement ainsi que vous y arriverez. 
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 novembre 2012
Ayanleh n’est pas de ceux-là, il court pour le plaisir de traverser l’espace. Il ne part pas d’ici pour arriver là, atteindre ceci, il aime plus que tout courir et parcourir et perpétuer un geste ancestral. Il désire la victoire mais ne la sacralise pas.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean Hatzfeld (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Hatzfeld
Laurent Nunez, Jean Hatzfeld, Valérie Manteau : quand les mots leur manquent .
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre