AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791035201708
Thierry Magnier (05/09/2018)
4.28/5   93 notes
Résumé :
Ouvrage récompensé pour ses illustrations de la Mention prix BolognaRagazzi 2019, à la Foire du livre de jeunesse de Bologne. (catégorie Fiction)

À travers suit la trajectoire d’un homme au destin singulier, qui chérit le rêve de devenir astronaute. De sa naissance à sa mort, toutes les grandes étapes de sa vie sont évoquées. Le principe du livre repose sur un jeu de regards entre ce que vit le personnage et ce qu’il voit, toujours à travers un pris... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 93 notes
5
12 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Harioutz
  31 mars 2019
J'ai lu cet album, en pleine nature, entourée de grands arbres, de chants d'oiseaux, de pollens virevoltant de hêtres, de châtaigniers et de chênes ... des cris d'enfants résonnaient au loin, les premiers insectes butinaient les premières fleurs ...
Sans aucun mot à lire l'émotion m'a étreinte.
Celle de la naissance et de la joie qui l'entoure. Celle de l'enfance et des premières découvertes. Celle de la passion qui se transmet de parent à enfant. Celle des études et des premières rencontres. Celle de la vie active, des joies et des erreurs. Celle des vicissitudes et des séparations. Puis celle du déclin et de l'âge qui arrive, des êtres chers qui disparaissent, des épaules qui se voûtent, du retour vers ces lieux qui résonnent d'enfance et rassurent ... Celle de la solitude et de la mort, enfin ...
J'ai achevé ma lecture le cœur battant à tout rompre, nos vies si banales et pourtant uniques, j'ai empli mes poumons de l'odeur des sous-bois, puis j'ai quitté mon banc, mélancolique et heureuse à la fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8312
jamiK
  18 octobre 2019
Contemplatif
Ce livre est un objet luxueux par ses procédés de fabrication, les Illustrations sont travaillées en aplats de tons directs*, sans trames, aux couleurs judicieusement choisies, on sent une grande maîtrise de cette technique, sublimé par l'utilisation d'un papier épais de qualité. Une illustration par page, pas de paroles, juste une ligne de texte uniquement sur les pages de gauche, une simple date et un lieu et approximativement un an d'écart entre chaque date. Donc l'histoire décrit une vie entière, un homme qui naît en 1956 et qui deviendra plus tard cosmonaute.
C'est superbe, silencieux, un moment de réflexion sur la vie, simple et élégant. C'est sans doute volontaire des laisser une distance dans les moments d'émotion, mort de la mère, mort du père… c'est une tentative de nous confronter au sujet de la vie, de notre passage sur terre, et le fait d'avoir choisi un cosmonaute pour raconter cela met du contraste entre un héroïsme, une grandeur supposée et les moments durs ou heureux de la vie familiale, entre l'Histoire avec un grand H et notre histoire personnelle.
Mais je suis resté purement contemplatif, j'ai survolé cette vie comme l'album photos souvenirs d'un inconnu, j'ai admiré la dextérité de l'illustrateur sans pour autant arriver à m'émouvoir de l'histoire, je n'ai pas senti un éventuel recul sur l'aspect “gloire de l'Amérique”, l'auteur reste trop neutre vis à vis de son sujet, dans ce silence et ce rythme monotone il met une distance avec son personnage et du coup pas suffisamment d'immersion pour moi, je suis resté tout aussi neutre lors de ma lecture. Dommage…
(Un peu le même ressenti que pour “Ici” de Richard McGuire)
* À priori, 3 tons directs (trichromie), un rouge presque fluo, un jaune pâle et un bleu saturé, le bleu marine résultant du mélange du rouge et du bleu, mais je n'en suis pas certain, c'est peut-être une 4e couleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Agillian
  10 mars 2019
A travers nous compte l'histoire d'une vie belle, simple, riche et bien remplie. A chaque année sa double page, sans texte, avec d'un côté un instant de vie, et de l'autre ce que le personnage perçoit de cette instant : à travers une fenêtre, un écran, un regard, un rêve…
Cette oeuvre hybride, mi roman graphique, mi album, séduira petits et grands grâce à cette histoire poétique et rêveuse et tellement humaine. Les nombreuses références historiques et culturelles échapperont sans doute aux plus jeunes, mais peu importe, elles ne sont de que des clins d'oeil (qui m'ont personnellement beaucoup plu). L'essentiel est que l'histoire est simple et belle, l'iconographie efficace et énergique.
Les instants de vie que l'on nous donne à voir foisonnent de détails et si le lecteur prend la peine de s'attarder un moment sur chaque tableau il peut en découvrir bien davantage qu'en tournant les pages à toute vitesse et il notera que chaque détail entre en parfaite cohérence avec tous les autres, comme autant de pièces de puzzle. On aurait vite fait de rater toute la richesse d'A travers, en allant trop vite. Et pour moi c'est surtout ça le message de cette oeuvre : prendre le temps. de voir, de vivre, de rêver.
Alors si vous lisez cette oeuvre, savourez-la, l'expérience n'en sera que plus belle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
svecs
  02 novembre 2018
A travers, c'est la vie d'un homme sur 70 ans. A chaque double-page, une année.
Sur la page de gauche, nous voyons le personnage principal. Sur celle de droite, ce qu'il voit.
Ce livre offre donc 2 points de vue: celui, extérieur, d'un observateur qui capture des instants de vie. de l'autre, les images que conservent le sujet de ce livre.
Le principe est simple et on peut se dire que tout cela se "lit" bien vite, puisque ce livre est en plus muet.
En quelques minutes, le lecteur passe d'une page à l'autre, d'une année à l'autre. Pourtant, en deux dessins distincts mais complémentaires, l'auteur distille bien plus d'informations que l'on pourrait croire. Déjà, au fil des années, des tendances apparaissent, comme la nature du lien qui existe entre le père et le fils. Ensuite sur la passion grandissante du sujet pour les étoiles. C'est ensuite le subtil enchaînement des événements, qui, en quelques pages, résument la trajectoire d'un couple, la dégradation de santé d'un personnage...
Tom Haugomat va à l'essentiel. Quadrichromie sans encrage, personnage qui restent à l'état d'ébauche, sans traits identifiables, mise en page minimaliste puisqu'à raison d'une illustration par page, il se prive de toute possibilité d'ellipse autre que celle qui existe dans la temporalité très lâche qui sépare chaque double-page. le sens de cette histoire se dévoile dans le basculement de point de vue qui est matérialisé par la confrontation entre la représention objective du sujet et la vision subjective de ce qu'il voit. de cette collection d'instants choisis et de points de vue, nous voyons apparaître une vie à la fois banale et grandiose.
Etrangemment, ce livre est classé comme un livre jeunesse, "à partir de 6 ans" selon cette fiche. Pas certain que ce soit le cas. le procédé narratif emprunte aux jeux narratifs que l'on peut trouiver dans des livres pour enfants, mais son sujet et la qualité de l'exécution ne devrait pas limiter ce livre à un lectorat "jeunesse".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Faura
  06 octobre 2018
Une BD jeunesse à la couverture superbe, avec les jumelles qui donnent envie d'entrer dans le livre, comme le lecteur va pénétrer dans la vie d'un homme.
On y suit en effet la vie de cet homme anonyme, depuis sa conception en 1955, jusqu'à sa mort en 2026. Il n'y a pas de commentaires, aucune bulle, juste une indication de date et lieu, quasiment une page sur deux. Place aux dessins et à la couleur, d'une telle précision qu'ils en sont éloquents !
On remarque majoritairement des dessins très petits sur la page de gauche, qui mettent en scène le garçon ou les événements de sa vie. Sur la page de droite apparaît alors un détail, grossi, de ce qui est regardé par le garçon. Par exemple, on le découvre sur la page de gauche allongé dans l'herbe, fixant le sol avec une loupe, et sur la droite on peut visualiser au travers de la loupe ce qu'il observe. Ici, c'est « À travers » une loupe, mais ce peut également être une fenêtre, un volet, des jumelles, ...
Seuls les événements ayant un impact très marquant dans sa vie sont exposés en grand et quelquefois sur les deux pages, comme la mort.
Le tout est dessiné et colorié en quadrichromie, ce qui donne un petit côté kitsch.
C'est un livre plein de poésie, on comprend tout à fait le cheminement, les étapes de la vie, à travers un prisme différent à chaque fois.
Une très jolie découverte, mais plutôt pour des adolescents que pour des jeunes enfants.

lirelanuitoupas.wordpress.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (4)
ActuaBD   30 janvier 2019
Il faut oser ouvrir ce livre et s'y plonger. À première vue, cela ressemble à une bande dessinée expérimentale, réservée à un public averti. Mais c'est tout le contraire que propose "À travers". C'est l'histoire d'une vie et celle d'une époque, une histoire accessible à tous car sans paroles, une histoire universelle qui deviendra celle du lecteur [...] Ce livre nous convie à un beau voyage rythmé par les cycles de la terre autour du soleil, à lire absolument.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Culturebox   12 décembre 2018
L'histoire d'une vie racontée "à travers" des lucarnes. Pas de texte, ou presque (juste une légende pour indiquer le lieu et la date), et des images graphiques composées d'aplats de couleurs.
Lire la critique sur le site : Culturebox
BoDoi   23 novembre 2018
Sensible, émouvant, plein de charme et malin, ce one-shot fait passer par une palette de ressentis à dominance mélancolique et continue à vivre en nous une fois refermé. À la fois simple dans son concept, unique dans sa mise en pratique et universel de par son propos, cet exercice de style rappelle l’approche singulière d’Ici de Richard McGuire et se place directement parmi les plus belles histoires dessinées de l’année.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Culturebox   22 octobre 2018
Une absolue réussite, autant sur le plan graphique que narratif, qui demande au jeune lecteur un engagement inhabituel, mais salutaire, voire jouissif.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ClioInoClioIno   06 décembre 2018
Mai 1981,
Gravina Island Church, Ketchikan, Alaska
Commenter  J’apprécie          10
AproposdelivresAproposdelivres   25 février 2020
Juillet 1964,
Gravina Island, Ketchikan, Alaska
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tom Haugomat (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Haugomat
Lecture à deux voix par Jim Caroll et Nicolas Richard, illustrée en direct par Tom Haugomat, accompagnement musical de Rubin Steiner
Dans le cadre du festival Paris en toutes lettres
Publié initialement en 1983, Fup, de l'écrivain américain Jim Dodge, est un livre qui a connu un succès au long cours. Il raconte l'histoire de Titou, orphelin élevé par son grand-père, un solitaire excentrique. le duo, déjà très attaché, se renforce encore le jour où arrive à la maison Canadèche, un canard boulimique. Un texte tour à tour drôle, rageur ou bouleversant, ici mis en dessin par Tom Haugomat, dont les traits et les couleurs saisissent admirablement les émotions de la vie.
À lire – Jim Dodge, Fup (L'Oiseau Canadèche), trad. de l'anglais (américain) par Jean-Pierre Carasso, illustré par Tom Haugomat, éd. Tishina, 2021.
+ Lire la suite
autres livres classés : astronautesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Tom Haugomat (1) Voir plus




Quiz Voir plus

The boss quizz

Comment s'appelle le personnage principal ?

Jean
Bruce
Jacque
Cristophe

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Hors-pistes de Tom HaugomatCréer un quiz sur ce livre