AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377220816
232 pages
Jigal (27/09/2019)
4.54/5   12 notes
Résumé :
Franck, un ex lieutenant de police, retrouve ses anciens amis du lycée, tous empêtrés dans de troublantes affaires...Suite à un évènement tragique, l’ex lieutenant de police Franck Mattis se voit contraint de retourner sur les terres de son enfance. Il y retrouve d’anciens camarades de lycée. À commencer par l’envoûtante Esther, devenue chargée de communication pour le compte d’un candidat à la mairie sans scrupules. Mais aussi Valéry, le boss redoutable d’une boîte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,54

sur 12 notes
5
7 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

La_petite_bibliotheque
  04 novembre 2019
Un grand merci aux éditions Jigal et à Babelio pour cette lecture et la découverte de cet auteur avec lequel je n'en resterais sûrement pas là.
Franck Mattis, ex-lieutenant de police, paumé, un brin dépressif, un penchant alcoolique se rend dans la maison de ses parents suite à leur décès. C'est ainsi qu'il se retrouve à graviter autour de personnes qu'il a connues pendant sa jeunesse. Notamment Esther, son amour de jeunesse, devenue chargée de communication pour un candidat en politique dont l'ambition est aussi grande que son arrogance. Esther ne sera qu'un des personnages de l'abîme dans lequel ce roman nous plonge.
Parce qu'il s'agit bien d'un abîme, d'un trou noir sans réel espoir. L'auteur nous décrit cette nature humaine, parfois misérable, cruelle, violente. A très peu de moments, j'ai ressenti de l'empathie envers les personnages. Tout est gris, sombre, triste et en même temps, écrit avec beaucoup de justesse. Et paradoxalement, ils ont un petit quelque chose qui les rend unique. Leurs secrets, leurs mensonges, leurs doutes font que le lecteur ne les oublie pas.
Même si je m'attendais à autre chose en lisant ce livre, sûrement à plus de justice, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. le côté écorché des personnages n'en font que des personnes plus vraies. Se retrouver après plus de vingt années est un sujet intéressant également. Qu'est-ce qui a changé ? Et qu'est-ce qui finalement sera toujours pareil ?
Plongé au coeur d'un monde trop noir, peut-on encore voir une lueur d'espoir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
sandrinedurochat
  08 octobre 2019
Philippe Hauret dégaine une fois de plus un roman noir particulièrement abouti et ciselé.
En moi le venin, son quatrième roman est un petit bijou de noirceur.
➡️Des vies et des envies…
Franck Mattis, ex-policier « en disponibilité », un peu alcolo, un peu dépressif va renouer avec son passé et retourner sur les terres de son enfance après le décès brutal de ses parents. Sans boulot et désespérément seul, il va retrouver ses anciennes relations de lycée comme Ben, plongé lui aussi en pleine misère affective et Esther, son ancien amour de terminale, métamorphosée vingt-cinq ans plus tard en working-girl badasse.
Celle-ci va le faire embaucher comme « chauffeur/garde du corps » de Maxence Reynaud, le candidat aux élections municipales pour lequel elle bosse comme une folle. Franck Mattis va être parachuté dans le grand cirque électoraliste de ce candidat et de son mécène, le raffiné et cruel Valéry, amoureux d'un jeune éphèbe prénommé Warren. Valéry est également une ancienne connaissance de Franck Mattis mais est surtout devenu l'influent patron du Goodfellas, un nightclub dissimulant des activités de prostitution et servant de repaire au candidat Reynaud.
Au sein de cette nouvelle faune politico-criminelle, Franck Mattis va également croiser la route de Moe, l'homme de main de Valéry, de Cécile, la secrétaire résignée devenue objet sexuel de son patron et de la délicate et incendiaire Chana.
Tous ces hommes et femmes ont envie de réussir leur vie, d'aimer ou de vivre librement mais peu y parviendront au final dans ce roman ultra-noir.
Les confrontations entre ces vieilles connaissances, les nouveaux parvenus et les victimes du système vont se révéler violentes et cruelles à bien des égards.
➡️Une critique sociale acerbe…
Je retrouve avec plaisir, Franck Mattis, le héros ou plutôt l'anti-héros de Philippe Hauret.
Dans cet opus, Franck Mattis est embauché pour servir de chauffeur à Maxence Reynaud, candidat aux dents longues et aux idées courtes. Il espère ainsi reconquérir les beaux yeux de l'envoûtante Esther.
L'auteur plonge son personnage cette fois dans le grand bain de la magouille politique locale, de la corruption ordinaire et du désespoir des plus fragiles. Après avoir subi pendant des années une vie tiède et triste, Franck Mattis va enfin se révéler et s'affirmer au contact de ce monde de violence et de mensonges.
Le récit est narré à travers son regard triste et perspicace de vieux flic désabusé par la vie et le métier.
L'intrigue tisse une toile brutale dans laquelle les véritables assassins sont systémiques et les armes du crime silencieuses. La charge contre les renoncements politiques est lourde. L'intrigue s'inscrit dans un contexte urbain de crise économique, entre délocalisations d'entreprises et abandon des classes populaires. Politicards et opportunistes se pressent au portillon électoral et l'auteur n'épargne personne.
L'auteur dénonce et joue avec maestria les chefs d'orchestre. Il fait interagir tous ses personnages qui vont se retrouver, s'aimer, s'opposer voire s'entre-tuer dans cette mascarade moderne et cinglante. L'écriture est accrocheuse et sarcastique. Malgré le désespoir pesant de certaines situations, les chapitres défilent vite et claquent juste.
➡️Au final…
La haine, l'amour ou la violence sont autant de poisons puissants permettant à un individu de se sublimer ou de s'écrouler dans l'adversité. Franck Mattis et tous ces personnages s'en sortiront-ils ou pas ?
En moi ce venin vous maintiendra en haleine jusqu'au dénouement.
Un excellent roman noir de rentrée ! 🤓
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fandepolars
  07 octobre 2019
Il s'agit de mon premier roman lu de l'auteur. Cela faisait un moment que j'y songeais mais faute de temps je m'y mets aujourd'hui!
Nous sommes dans un univers noir. l'histoire se situe pendant les élections municipales. Nous suivons l'intrigue à travers le regard des différents protagonistes, certains désabusés, cyniques, d'autres opportunistes et manipulateurs.
La société est dépeinte sans faux semblants. qu'il s'agisse de l'égocentrisme de l'être humain, du repli sur soi ou du système social (tel que l'EHPAD par ex dont j'ai entendu parler moi même, il y a peu, et de manière très proche de ce qui est décrit).
Cette société qui déshumanise et où chacun cherche son profit au détriment de l'intérêt général allant jusqu'au point de désabuser les plus idéalistes d'entre nous, les humanistes.
Les failles du système social sont donc pointées du doigt par l'auteur tout en montrant aussi le rôle primordial de l'éducation et de la culture.
Des parcours de vie différents mais qui finissent par se croiser à un moment car tous ont un point commun!
Pas de manichéisme, aucun n'est totalement noir ou blanc, des êtres humains , pour certains ordinaires, qui seront amenés à faire des choix.
Philippe Hauret en profite aussi pour dénoncer le sort de ces femmes vouées à la prostitution forcée ou de celles qui se retrouvent victimes d'agressions sexuelles au travail et que cela détruit.
Bref un roman noir, social qui en dit long sur le malaise de notre époque, sans aucune concession et où chacun porte une part de responsabilité
Un très bon roman noir comme je les aime et que je ne peux que recommander
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
djelisaweta
  25 octobre 2019
Tout d'abord merci aux éditions Jigal pour ce livre reçu dans le cadre de la masse critique "mauvais genres".
J'avais hâte de découvrir ce nouveau roman de Philippe HAURET car j'avais eu un véritable coup de coeur pour "Que dieu me pardonne" du même auteur.
Franck, ancien policier, revient dans sa ville d'enfance suite au décès de ses parents. Il va donc retrouver des connaissances, parfois des amis, perdus de vue. Chaque personnage a son univers et en même temps on retrouve cette espèce de noirceur commune à tous. La politique et ses dérives, le monde de la nuit avec tout ce que l'on peut imaginer de glauque, mais aussi la solitude banale de gens lambdas.
Au niveau du paysage, il est urbain, nous sommes en banlieue parisienne. Cette banlieue triste, celle où tout est gris, surtout le moral.
Franck se bat avec ses démons et essaie de retrouver un sens à sa vie mais les différents évènements auxquels il va être confronté ne vont pas lui faciliter la tâche.
Une fois de plus l'auteur nous offre une galerie de personnages variés mais tous attachants. Chacun a son histoire, ses peines, ses difficultés du quotidien et surtout un grand mal être.
Tout est noir, tout est dur, comme la vie l'est souvent. C'est une jungle où il faut se battre pour s'en sortir ou tout du moins survivre. C'est un état des lieux de notre société.
Philippe HAURET sort une fois de plus du lot avec "En moi le venin" que je recommande forcément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sorcika01
  03 novembre 2019

J'enchaine les polars noirs cette semaine. Celui-ci est tout aussi glaçant, réalité des banlieues, des petits boulots alimentaires que l'on subit sans reconnaissance ni respect. La corruption est partout, de la police qui se laisse graisser la patte (peut-on vraiment blâmer ces fonctionnaires sous-payés ?) aux entrepreneurs véreux en passant par les politiques prêts à tout pour être au pouvoir et la traite des êtres humains, prostitution forcée, viols à répétition, drogue et alcool. Rien ne nous est épargné. La vie noire, sombre et sans aucun artifice, celle que vivent certains au quotidien.
Très belle plume de Philippe Hauret que je découvre pour la première fois. L'écriture est fine, incisive et sans concession. J'ai tremblé pendant toute une partie du livre, me suis dit que tout cela n'était que fiction quand même, il ne faut pas exagérer et… j'ai tremblé encore plus en fermant le livre alors que je réalise que depuis longtemps, la réalité à dépassé la fiction. Merci babelio et éditions jigal
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
sandrinedurochatsandrinedurochat   08 octobre 2019
« Les employés, sagement alignés dans la cour de l’EHPAD, s’apprêtaient à immortaliser la visite du candidat à l’aide de leur smartphone. Maxence descendit de la Merco et se dirigea vers le comité d’accueil. Accompagnée d’Esther, il salua chaque salarié par une chaude poignée de main, s’autorisant même à claquer la bise à la directrice de l’établissement, une grande brune sèche sans poitrine.
Cela sans jamais se départir de son sourire dont il avait longtemps étudié les différents degrés d’intensité seul devant la glace afin de pouvoir s’adapter à tout type de situation. Le niveau « un » concernait les premiers venus, les sympathisants, ceux rencontrés au hasard dans la rue, le niveau « deux » s’appliquait aux commerçants, cadres dirigeants, chefs d’entreprise ; enfin le niveau « trois », s’adressait aux journalistes équipés d’une caméra, aux donateurs, aux gens d’influence, et surtout aux femmes qu’il voulait sauter. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
La_petite_bibliothequeLa_petite_bibliotheque   04 novembre 2019
Il s'en voulait de s'être une fois de plus laissé emporter par ses pulsions violentes. Mais il ne pouvait pas tolérer de voir des racailles traîner à deux pas de son club et générer un tel sentiment d'insécurité.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Philippe Hauret (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Hauret
Philippe Georget - Philippe Hauret - Pascal Martin - Nils Barrellon - Sophia Mavroudis - Maurice Gouiran - Jacques-Olivier Bosco - Janis Otsiemi -
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..