AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782377221738
224 pages
Jigal (15/09/2022)
4.6/5   5 notes
Résumé :
Daniel et René, deux retraités au caractère bien trempé, qui, depuis la mort de leur femme, vivent ensemble dans une petite maison au bord de l’Yvette, ne rêvent que d’une chose : s’offrir un camping-car et tailler la route ensemble. Pour financer leur projet ils décident de se lancer, à bord de leur antique Peugeot 404, dans le cambriolage d’une riche propriété. Mais à leur âge, ça relève évidemment de la haute voltige… Léni, lui, vivote avec son pote Eusèbe, cumul... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Cassiopee42
  27 septembre 2022
Mauvais daron ? Vous ouvrez, vous commencez, vous n'arrêtez plus, vous lisez, vous souriez et vous en redemandez ! C'est quand le prochain ?
Ce qui est tout à fait jubilatoire dans ce livre, c'est que la morale est écorchée, les hommes qu'on croise ne sont pas des saints, et pourtant, on s'attache à eux et on n'a pas envie qu'il leur arrive quelque chose. Bizarre, non ? L'auteur réussit à nous faire aimer des malfrats ! Bon, d'accord, ce sont des gangsters à la petite semaine, pas trop d'expérience, pas vraiment dangereux mais quand même…ils volent, ils trafiquent, et ce n'est pas normal. Et le juge, parlons du juge, il a une idée bien à lui des peines à donner, comme si, à chaque affaire, il était la victime … mais peut-être que tout ça peut s'expliquer …
D'abord, il y a les deux retraités, Daniel et René. Veufs, ils vivent ensemble et rêvent de partir en camping-car. Mais tout le monde le sait, les retraites ça n'augmente pas et la vie est chère et un van ce n'est pas donné. Alors, ils se décident pour un cambriolage suivi d'autres si ça fonctionne. À leur âge, ils ont les articulations un peu raides et ne sont pas très chevronnés dans ce domaine. Forcément, ils risquent de rencontrer quelques soucis pour écouler la marchandise. C'est là qu'ils demandent de l'aide à deux petits jeunes qu'ils connaissent. Ils sont un peu zonards, pas très courageux, pour ne pas dire carrément paresseux. Mais bon, un prêté pour un rendu et hop, c'est emballé enfin pas vraiment….
On pourrait imaginer une histoire ordinaire de traques, de courses poursuites, bref un grand jeu de gendarmes et de voleurs. Mais il n'en est rien et vraiment, ce récit vaut le détour !
L'écriture de Philippe Hauret est emplie d'humour, de dérision, de ces petites réflexions qui vous mettent de bonne humeur même face à un sujet grave.
« Entre nous, ces histoires de paradis, je n'y crois pas trop. Et puis, imagine que la mort soit aussi décevante que la vie ? Sauf que là t'en prends pour l'éternité ! »
Il a l'art de choisir les bons mots pour vous camper une situation, par exemple quand certains sont mal à l'aise au bord d'un toit …. Vous avez l'impression de les voir, tremblotant, hésitant à sauter.
Le phrasé, le style apportent du bonheur mais l'auteur aborde malgré tout des sujets graves : la précarité pour certains malgré leurs efforts pour s'en sortir, le mépris de ceux qui s'imaginent être les plus forts, le poids du passé douloureux, marquant à vie les êtres humains, l'amitié, l'amour, les liens familiaux. Il a l'intelligence d'intégrer ces thématiques, l'air de rien, à son récit. Comme des piqures de rappel pour qu'on n'oublie pas le bonheur d'avoir un toit, de quoi manger, du chauffage et d'être aimé.
Les personnages sont hauts en couleurs. La plupart, malgré leurs défauts et leurs méfaits, ont une part d'humanité, ne sont pas complétement « pourris » et ça m'a bien plu. Finalement, ils portent en eux une forme de fragilité qui les rend humains. On oscille entre le bien et le mal, la limite n'est pas très nette. Après tout, quand on galère, on a le droit de tout essayer pour s'en sortir, non ?
Je me suis régalée avec ce roman !

Lien : https://wcassiopee.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lalitote
  04 octobre 2022
Un superbe roman noir qui souvent m'a fait sourire. Daniel et René, deux papys, veufs et retraités vont tenter le tout pour le tout afin d'améliorer un peu leur morne quotidien, mettre du beurre dans les épinards comme on dit mais surtout réaliser leur rêve de camping caristes. Léni et Eusèbe sont des amis d'enfance, paumés et désabusés, sans avenir. L'un est orphelin l'autre vit encore chez sa mère qui fait des ménages pour survivre et possède un caractère en or. Une galerie de personnages, souvent à contre emploi, entre le flic macho, l'avocate en chaleur et le juge plus méchant qu'une teigne, mon coeur balance. Une ambiance légèrement loufoque et survoltée qui m'a rappelée celle de Benoît Philippon et sa Mamie Luger ou encore les romans de Nadine Monfils en moins déjantés. de quoi passer un excellent moment avec des chapitres courts et rythmés, où les pages se tournent sans temps morts. Une façon bien à lui de brosser un portrait peu reluisant de notre société et de ses institutions. Un vrai talent pour tisser des liens que l'on n'avait pas imaginé entre les différents personnages qui se croisent sans connaître leur place dans l'imagination de l'auteur. Et puis un peu de douceur féminine dans ce monde de brutes avec Gloria et le mère bienveillante et fort croyante d'Eusèbe qui nous font un bien fou. Une plume mordante et acérée qui vient racler au plus près, les travers des uns et des autres, sans concession et rudement efficace. Teinté régulièrement d'un humour noir, qui ferait grincer des dents si l'on n'y prenait pas autant de plaisir. C'est parfois drôle, souvent émouvant et totalement humain. Tout cela sans jamais verser dans le pathos. Mauvais daron à découvrir sans tarder, vous ne le regretterez pas. Bonne lecture.
Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
purgi89
  07 octobre 2022

Daniel et René, deux retraités et amis de longue date, vivent en colocation depuis le décès de leurs épouses. Ils ont un rêve, s'acheter un camping-car pour partir en virée. Mais ce n'est pas avec leur maigre retraite qu'ils vont y arriver. Ils décident donc de cambrioler une villa afin d'avoir les fonds nécessaires. Une fois le délit accompli, ils cherchent qui pourraient leur racheter les bijoux volés. Daniel va donc voir Leni et Eusèbe, deux jeunes qu'il apprécie. Mais tout ne va pas se passer comme prévu et Léni va se retrouver dans une fâcheuse posture.
Vincent est juge et en pleine crise de la quarantaine. Il est malheureux, malgré tout ce qu'il a accompli. Il a pourtant tout pour être heureux, une belle carrière, de l'argent, de somptueuses villas, une grosse voiture, une femme magnifique, deux enfants et une maitresse. Mais il lui manque quelque chose.
Je pense que si j'aime autant les histoires de Philippe Hauret c'est parce que les personnages sont parfaitement travaillés et très réalistes. Ce qu'il leur arrive pourrait arriver à n'importe qui. Ici, dans ce roman, nous avons tout un panel de la société représenté. le retraité qui a du mal à finir les fins de mois; la vieille antillaise qui élève seule son fils, qui fait des ménages au black, qui galère chaque jour pour un salaire de misère et la peur de perdre son boulot; deux jeunes désoeuvrés qui rêvent de gloire et refusent les boulots de merde qu'on leur propose et la famille bourgeoise qui a tout pour être heureuse mais qui est malheureuse.
Et ce qui paraît improbable c'est que tout ce petit monde se connaît sans le savoir, ce qui va créer un énorme imbroglio.
Lien : https://livresaddictblog.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
YvPol
  27 octobre 2022
Philippe Hauret fait dans le roman noir classique, mais du classique qu'il sait détourner avec pas mal d'humour, du décalage dans les situations et les accointances entre tel ou tel de ses personnages. L'un est fils d'un autre qui lui-même est amant d'une autre qui est la mère d'un autre qui lui-même... Si l'on rajoute que les professions des uns et des autres sont aux antipodes entre des malfrats, des complotistes, des flics, un juge, une avocate... Voilà donc un joyeux bordel vivement et rondement mené, sans temps mort. le plaisir du lecteur est permanent, le sourire aux lèvres itou et il se prend à rêver d'un happy end multiple pour les principaux personnages, au moins les plus sympathiques d'entre eux.
Que pourrais-je dire de plus à part que, comme les romans précédents de l'auteur, il est profondément humain, les personnages de Philippe Hauret évoluent au fil des pages au hasard des rencontres, des événements souvent tragiques qui appellent à se remettre en question. Les plus convaincus d'iceux doutent, les plus obtus s'enferment. Même s'ils ne sont point expansifs, il y a de l'amour entre eux et c'est cela qui leur permet d'avancer.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LalitoteLalitote   03 octobre 2022
—Mais qu'est-ce que vous avez tous avec la mer? Comme si planter son cul dans le sable pendant des plombes représentait une source inépuisable de bonheur? Moi, la mer ça m'emmerde !
—Oh, t'excite pas !
—C'est vrai quoi ! Comment font tous ces gens pour rester immobiles aussi longtemps? Ils ont rien d'autre à faire? Et puis, entre la crème qu'on doit étaler, le sable qui se fourre partout, les chiards qi te hurlent aux oreilles, tous ces corps qui te gâchent la paysage, sans parler de ceux qui pissent en douce dans le flotte, no, franchement, je préfère rester tranquille chez moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LalitoteLalitote   03 octobre 2022
C'est ici que tout commence et se termine, se dit Daniel, espérant toutefois que lorsque son heure sonnerait, la mort l'enverrait directement pointer dans le néant sans passer par la case hôpital.
Commenter  J’apprécie          30
Cassiopee42Cassiopee42   27 septembre 2022
Entre nous, ces histoires de paradis, je n'y crois pas trop. Et puis, imagine que la mort soit aussi décevante que la vie ? Sauf que là t'en prends pour l'éternité !
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Philippe Hauret (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Hauret
Philippe Georget - Philippe Hauret - Pascal Martin - Nils Barrellon - Sophia Mavroudis - Maurice Gouiran - Jacques-Olivier Bosco - Janis Otsiemi -
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2500 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre