AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Crossroads


Crossroads
  11 novembre 2012
Il était une fois un petit écureuil - et là , je vous arrête tout de suite car ici , point de Spip à l'horizon - répondant au doux nom de Roufol . Chétif , doux et rêveur , ce petit sciuridé n'aspirait qu'à deux choses en cette période de guerre et de disette hivernale, se sustenter d'un pauvre gland journalier que l'un de ses tyranniques frère de misère ne manquait jamais de lui dérober et trouver grâce aux yeux de la gente féminine , hélas , toujours prompte à le railler . Là j'ai envie de dire : Roufol , pas de bol...
Malencontreusement pris au collet , il s'apprêtait alors à passer de vie à trépas avant d'être miraculeusement recueilli par la fille du magicien , naine de son état et tout comme lui en cruel manque d'affection . Et là , j'ai envie de hurler ma joie : super youpie , la chance revient !
Le destin , ne l'entendant pas de cette oreille – hein , comment ? - sépara prestement les deux tourtereaux , emprisonnant alors la belle dans l'une des oubliettes seigneuriale dans le but de donner descendance au méchant ogre du récit . Aaaaahh le funeste sort que voilà !
Deux glands magiques et quelques planches plus tard...la belle est délivrée , l'a répudié , incitant notre petit rongeur , alors devenu humain et Prince de la contrée , à nourrir de bien sombres desseins envers ses anciens congénères...

Oh le beau conte animalier métaphorique que voilà !
Majoritairement narratif en un vieux François du temps jadis , cette fable cruelle et sanguinaire ne cesse d'interpeller sur l'inné et l'acquis ainsi que sur le pouvoir à même d'avilir et pervertir les âmes les plus nobles . Autrefois rossé et moqué , il passera de statut de victime expiatoire à celui d'ange exterminateur , sa nouvelle condition d'humain et son contingent inhérent de tares aidant .
Disney peut aller se rhabiller , hors de question d'espérer endormir vos chères têtes blondes , qui ne manqueraient pas de cauchemarder , à l'écoute de ce douloureux fabliau à la noirceur d'ébène .
Un dessin magistral , des personnages tout en rondeur tranchant avec l'âpreté du propos ! Un encrage saisissant de réalisme , accentuant un peu plus ce sentiment de monde éthéré apocalyptique .
Roufol devrait faire le bonheur des pas petits et des grands !

Le Prince des Ecureuils : le conte est bon !
Son hymne :
http://www.youtube.com/watch?v=4Fnfi7lPAso
Commenter  J’apprécie          270



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (24)voir plus