AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253154631
573 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (02/04/2003)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 136 notes)
Résumé :
A Bad-Godesberg, petite ville allemande sur les bords du Rhin, la maison de conte de fées est encore tout ornée des décorations de Noël et peuplée de cris et de pleurs d’enfants. Dans cette demeure toujours imprégnée de la présence de sa fille, Agnès prend vraiment conscience qu'elle ne reverra plus jamais Elisabeth, morte dans un accident de voiture et qu’entre la mère et la fille la communication est définitivement rompue.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
sylvaine
  26 juin 2012
Ayant choisi de faire découvrir La Table des Enfants d'Isabelle Hausser, veritable coup de coeur pour moi lors de sa première lecture il y a déjà quelques années, j'ai eu la curiosité de me replonger dans ce livre avant de l'empaqueter pour l'offrir dimanche,
Le pari était de taille ,et bien il me semble qu'il est gagné et j'en suis ravie!
L'histoire : Agnès , la cinquantaine , vit à Bruxelles avec Laurent , son époux , charmant , charmeur mais volage, et ses jumeaux ,Raphael le fils ainé vit à Londres et Elisabeth la fille de son premier mari Jean Baptiste mort lorsqu'elle avait 1 an, vit à Bonn ;elle y est mariée et mère de 2 jeunes enfants Fabian et Cordelia,Agnès a acquis une renommée mondiale avec ses romans policiers
Pourquoi Elizabeth a t'elle demandé à sa mère , depuis son mariage, de ne pas venir la voir à Bonn?Agnès ne le sait pas,mais elle respecte le choix de sa fille tout en restant en contact fréquent téléphone, lettres ,,,
Malheureusement , elle ne connaitra jamais les raisons de ce choix car Elisabeth et son époux , sont victimes d'un accident mortel ,laissant seuls les 2 jeunes enfants ,Agnès choquée débarque alors à Bonn et se voit confier la garde de ses petits enfants ,
Allant de découverte en découverte, elle va tenter d'élucider l'énigme de la vie de sa fille, faisant de cette quête sa priorité absolue,Pour elle en premier ,pour faire le deuil ,pour simplement pouvoir continuer à vivre découvrir qui était réellement sa fille devient une fin en soi
Je vous laisse découvrir les multiples rebondissements de cette histoire hors norme,
Le talent d'Isabelle Hausser éclate au grand jour dans l'étude qu'elle fait des relations mère fille, dans les mots qu'elle a pour nous relater les émotions ,les peines , les rires de ces 2 jeunes enfants ,,Elle nous fait découvrir une Allemagne qui lui est familière , et à travers elle ses musiciens les plus célèbres ,Bach est peut être le second personnage de ce roman ,sujet d'étude du père d'Elisabeth , puis d'Agnès et comme cette dernière le découvre passion de sa fille,
Sans jamais tomber dans le pathos ,au contraire , I Hausser tisse une trame romancière qui vous happe et vous tient en haleine sur 500 pages ,Une belle réussite qui supporte même une relecture c'est tout dire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
myriampele
  07 septembre 2016
Difficile de parler de cette lecture sans une profonde émotion. Une écriture proche de la poésie, mais aussi des échanges quotidiens entre les êtres. Une fusion entre fille et mère , des secrets, des souffrances et finalement la mort qui paradoxalement, va les rapprocher. Une page de musique, une page d'histoire: Tout dans ce roman a fait écho en moi, y compris les prénoms des personnages, qui me sont , pour la plupart, très familiers. Cette histoire, comme une enquête, m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page, que j'ai tournée à regret.
Commenter  J’apprécie          210
Marcelline
  06 juillet 2012
Pas de doute pour moi, Isabelle Hausser sait raconter des histoires!
Avec La table des enfants, elle m'a embarquée dans une histoire de famille que j'ai dévorée: ce n'est pas un polar mais, une fois commencé, impossible de lâcher ce livre, qui m'a poursuivie la journée, quand j'attendais le soir avec impatience pour pouvoir la poursuivre...
Agnès, une veuve remariée ayant la cinquantaine, apprend le décès de sa fille aînée, Elisabeth, et devient en même temps, par la volonté de celle-ci, la tutrice des deux orphelins qui viennent de perdre leurs deux parents dans le même accident de voiture. Elle découvre alors que sa fille était une inconnue pour elle.
Voilà un résumé bien succinct d'une histoire dans laquelle les personnages sont tous très fouillés et intéressants et les rebondissements se succèdent, sans pourtant jamais nous faire perdre le fil...
C'est un bon suspense, habilement distillé au fil des chapitres qui se succèdent, mais c'est aussi un très beau livre sur l'Amour: l'Amour entre une mère et sa fille aînée disparue, mais aussi entre une mère et ses enfants toujours vivants, entre une femme et son mari, vivant ou défunt, entre une femme et son amant et enfin, et j'ai beaucoup aimé ce personnage, très droit et plein de bon sens, entre Agnès et sa belle-mère. de celle-ci, j'aimerais ne pas oublier sa réponse quand sa belle-fille lui demande son aide pour une décision qu'elle doit prendre: "ta décision, c'est à toi seule de la prendre mais quand tu l'auras prise, je ferai tout ce que je peux pour t'aider à la mettre en oeuvre".
Bref, un livre comme je les aime avec une histoire qui tient en haleine, des personnages attachants dont on aime faire la connaissance et... un petit quelque chose en plus, qui donne matière à réflexion et fait regretter de déjà voir arriver le mot "fin"!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
sarahdu91
  09 novembre 2018
Isabelle Hausser nous livre là un beau roman sur les ressentis émotionnels qu'on peut éprouver face à la mort qui surgit brutalement dans une vie.
Comment faire son deuil quand la relation mère-fille s'est distancée au fil du temps et lorsque sa fille a décidé de vivre sa propre vie d'adulte?
Nous suivons donc le parcours d'Agnès qui vient d'apprendre la mort accidentelle de sa fille aînée et de son mari, laissant leurs deux petits enfants désormais orphelins.
Que de questions sur cette relation qui s'est éteinte, que de mystères sur une vie cachée à sa propre mère, enfin beaucoup trop d'interrogations sans réponses. Beaucoup de non - dits, telle est un peu la clé de ce roman dont le fond est profondément ciblé sur les émotions et les ressentis. Mais cela dit, pourquoi essayer de comprendre et d'enquêter sur le pourquoi du comment?
Si la mort est la fin d'une vie, à quoi bon vouloir résoudre des énigmes mystérieuses? Ceci n'est que mon avis strictement personnel, bien sûr.
Encore merci à Sylvaine pour la découverte, elle qui sait si bien me conseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
NatachaMNEA
  13 novembre 2017
Pas convaincue par ce roman. Pas fait pour moi je pense...
Certe il est bien écrit, les sentiments mère fille sont bien détaillé.
Mais je n'est pas réussi à m'attacher aux différents personnages, au début si le personnage d'Agnes m'a parut attachant, j'ai surtout était bouleversé par ce qu'il lui arrive mais à la longue... Et bien c'est trop long...
Il y a des passages très intéressant qui donne envie de continuer mais à d'autre moment c'est plat..
Bref, un roman pas fait pour moi ! Malgré tout le travail de l'auteur que je félicite car beaucoup de renseignements donné.
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
ladyogaladyoga   20 mai 2016
Tu as eu de la chance d'avoir eu une fille de ce calibre. Ne te désespère pas de ses cachotteries. Vis avec l'idée que ta fille était une femme extraordinaire. On peut, hélas, vous enlever vos enfants. Mais personne ne peut vous arracher vos idées et vos souvenirs. Ne gâche pas votre tendresse mutuelle par des regrets ou des pensées mesquines. Tu es au-dessus de cela et ta fille le savait.
Commenter  J’apprécie          150
FRANGAFRANGA   28 janvier 2012
Son état de quasi-somnanbulisme, dont, attentive, elle surprenait également des traces chez ses familiers, s'expliquait sans doute par l'instinct de survie. Aurait-elle supporté les malheurs, les contrariétés de sa vie et la longue éducation de ses quatre enfants, étirée sur plus de trente ans, sans cet engourdissement des sens et de l'esprit ? Métamorphosée en rêve, fut-ce en cauchemar, la vie devenait plus légère. Les pertes de mémoire, les transformations et les révisions du passé procédaient peut-être du vieillissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ludhumludhum   13 février 2016
Ce n'est pas simple quand on a déjà une vie derrière soi de tout recommencer. Aussi dur que de déchiffrer une partition inconnue. Il y faut de la volonté, de la patience et de la curiosité. Il faut en saisir les intonations cachées et la musique intérieure qu'on n'entend jamais du premier coup, ne pas s'arrêter aux dissonances, penser au contraire qu'elles éclairent la mélodie principale. Oui, c'est un travail de longue haleine, rien à voir avec une aventure frivole. Il faut s’y appliquer jour après jour. Je crois à cette oeuvre, à cette musique, je saurais jouer ma partition parce que J’aime la vôtre, tout en rigueur pour masquer ses tendres beautés secrètes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sylvainesylvaine   28 juin 2012
"N'oubliez pas ce que dit Bach: ce qui procède de l'amour et du tourment ,Dieu ne peut l'effacer.Nous sommes condamnés à le supporter et ,parfois, à en mourir.
Commenter  J’apprécie          190
NatachaMNEANatachaMNEA   08 novembre 2017
Tout finit trop vite ! Pourquoi ne veut-on pas le croire ?
Disparus les petits pas trottinant sur le plancher, les cauchemars angoissant, les rires cristallins, les câlins, les caprices et les malices. Terminés les bouderies, les chantages et les comédies. On se croyait à l'orée d'un univers illimité.
Commenter  J’apprécie          80

Video de Isabelle Hausser (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Hausser

MP 2014-05-12-662-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Isabelle Hausser - Les couleurs du Sultan.
autres livres classés : relations mère-filleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
566 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

.. ..