AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2315003113
Éditeur : Max Milo (05/01/2012)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 10 notes)
Résumé :
1er janvier 1936. Le corps d'un petit garçon au crâne fracassé est retrouvé en région parisienne, au carrefour de al Belle-Épine. Qui est-il? Que lui est-il arrivé? L'enquête s'amorce et hystérise la France entière. Il faudra attendre plus de huit mois pour qu'un indice sérieux apparaisse au milieu des délations, des soupçons, des fausses pistes: Marie-Louise Tanneau n'a pas vu son fils depuis plus de deux ans. Il a été confié à son ancien amant, le père de l'enfant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
ahasverus
  01 avril 2014
Parly2 - Belle-Epine - Vélizy2 - Créteil-Soleil... La la la... Ploum ploum ploum...
Ah Nostalgie quand tu nous tiens !...
Je me revois sur la banquette arrière de la Citroën 2cv jaune de mon beau-frère, celui qui a marié la grande, alors que la radio lançait régulièrement cette réclame pour nous vanter les grands magasins naissants de la région parisienne. Et oui, Hugo : le moteur à explosion et la radio étaient déjà inventés quand j'étais petit !
Bon. Laissons filer vers l'horizon la doche à mon beau-frère. L'histoire du matador se passe en 1936, à Belle-Épine. Point de complexe commercial. Point de la la la, point de ploum ploum ploum. Une route de campagne, un fossé, un chiffonnier éméché qui part fêter la nouvelle année chez ses enfants. Et qui trouve, dans le fossé, un petit garçon au corps nu, noirci, mort.
L'historien, Bernard Hautecloque a notamment écrit "Violette Nozière, la célèbre empoisonneuse des années trente" et "Épices et Poisons: la vie d'Antoine-François Desrues, l'empoisonneur du XVIIIe siècle". Nous sommes donc face à un écrivain qui commet des "true-crime", ces romans qui racontent les faits divers avec une précision journalistique, au même titre que Morgan Sportes (Tout, Tout de Suite sur le gang des barbares ; L'appât sur Valérie Subra et consorts), ou Emmanuel Carrère, (L'Adversaire sur l'affaire Romand).
Ce fait divers de Thiais retentit moins aujourd'hui que le nom de Violette Nozière où l'affaire Ilan Halimi. Hautecloque arrive tout de même à nous le restituer d'une manière saisissante. Son écriture est généralement agréable, presque légère et ironique, distanciée.
Il en faut, de la distance, pour dissiper toute l'horreur du crime commis contre ce garçon "persuadé par la vie qu'on lui faisait déjà du bien quand on oubliait de lui faire du mal".
Insistant sur l'authenticité des faits qu'il rapporte, Hautecloque précise en postface que "peu d'écrivains auraient osé placer cet odieux massacre le soir même de Noël, craignant de se voir reprocher d'en faire trop. L'histoire n'a pas ce genre de scrupule." Il arrive que la réalité dépasse l'affliction.
Pour les amateurs du genre, à ranger dans la même pile que les très bons cités plus hauts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
vieuchamp
  07 septembre 2012
Il m'arrive parfois, en déambulant dans la médiathèque, de choisir un livre tout à fait au hasard, parce qu'il a été mis en évidence, ou parce que la couverture m'attire, ou encore à la lecture du quatrième de couverture. Ces éléments font que je me suis retrouvé en possession de ce livre, petit (184 pages), écrit en assez grosses lettres, bref le genre de bouquin idéal pour emmener sur mon lieu de villégiature de l'été.
Je n'avais jamais entendu parler de l'auteur, Bernard Hautecloque, historien spécialisé dans l'étude de faits divers (comme c'est indiqué au dos du livre), mais, c'est sur, c'est un nom, que dorénavant, je retiendrai.
Il s'agit d'un récit d'un fait divers qui a eu lieu en 1936 et qui a défrayé la chronique de l'époque pendant plus de deux ans, à savoir l'assassinat d'un jeune garçon.
J'ai été happé par le phrasé de l'auteur, qui nous fait une description des personnages très précise, et j'irai presque à dire que c'est le principal ingrédient de ce livre. ce qui pourrait être lassant ne l'est pas du tout, et la lecture est fluide, agréable, même s'il traite d'un fait divers dramatique et de personnages somme toute très détestables.
Pour moi, c'est un véritable coup de coeur, et les cinq étoiles ne sont nullement déméritées. Mon coup de coeur de l'été 2012.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
florella
  06 mai 2012
En janvier dernier, je n'avais jamais entendu parler de l'auteur; mais, par hasard, j'avais entendu son pasage chez Jacques Pradel. Cela m'a fait acheté son liver ... Et ce fut une révélation: rarement lu un livre aussi intéressant. Avis à tous: ne le manquez pas, et je vous jure que vous ne le regretterez pas !
florella
Commenter  J’apprécie          10
corinne-viviane-nicolas
  04 août 2012
A recommander à celles et ceux qui aiment les faits divers et les enquêtes policières. 1936. Un crime d'enfant. Aucun indice, l'enquête piétine, s'enlise... L'auteur nous livre un récit émouvant et précis. Un livre de qualité comme c'est très souvent le cas aux éditions Max Milo.
Commenter  J’apprécie          10
06MireLLa06
  11 avril 2017
Je ne suis pas impartiale: j'ai toujours beaucoup apprécié Bernard Hautecloque.
L'histoire de Frédéric Moyse est très noire. Sinistre, et pourtant, on prend du plaisir à la découvrir. Comme le dit un autre commentateur, "ce Moyse est vraiment quelqu'un qu'on adore détester." Il semble n'avoir aucune excuse et pourtant, quand on y réfléchit bien ...
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LeSpectacleduMonde   16 mars 2012
Enquête, profils psychologiques des protagonistes, procès, guillotine, Bernard Hautecloque nous plonge au travers de cette sordide histoire dans cette France de l’entredeux- guerres, fébrile, rêveuse, cruelle aussi.
Lire la critique sur le site : LeSpectacleduMonde
autres livres classés : faits diversVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Polars - Les détectives privés et amateurs 🔎

Détective consultant britannique, je suis connu pour mon sens aigu de l'observation. J'acquiers la célébrité grâce à mon collègue et ami, le docteur Watson, qui aime relater mes exploits dans le Strand Magazine. Quand je n'enquête pas pour arrêter de redoutables criminels comme Moriarty ou le Colonel Sebastian Moran, j'aime jouer du violon ou écrire de « passionnantes » monographies sur les cendres de cigarettes. Je suis... (Indice : c'est presque moi !)

Hercule Poirot
Sherlock Holmes
Endeavour Morse
Jack Frost

10 questions
470 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , polar enquête , enquêtes , détective , détectives privés , détenteCréer un quiz sur ce livre