AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Guerre des Lulus tome 6 sur 9
EAN : 9782203209367
64 pages
Casterman (13/11/2019)
4.27/5   131 notes
Résumé :
Novembre 1918. La guerre est terminée mais le combat des Lulus pour leur propre survie continue. Hospitalisé à Troyes, Lucien se souvient de son arrivée à l’orphelinat de Valencourt et de sa rencontre avec ceux qui allaient devenir ses meilleurs amis. À cette époque, la Grande Guerre n’avait pas encore ravagé l’Europe et les moments de joie et d’insouciance étaient fréquents. Pourtant, la douleur, le danger et les vexations faisaient déjà partie du quotidien des Lul... >Voir plus
Que lire après La Guerre des Lulus, tome 6 : LucienVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,27

sur 131 notes
5
12 avis
4
12 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Cet album nous ramène au premier tome, puisque à travers les souvenirs de Lucien qu'il raconte à Adélaïde, infirmière de l'hôpital où il se trouve après avoir été amputé d'une jambe, on découvre ses premiers jours à l'orphelinat.
A travers ce flash back on découvre comment il a fait connaissance avec les autres lulus qui deviendront de véritables amis. Cela fait vraiment plaisir de retrouver ces petites bouilles car il est vrai que durant les albums on les a vu grandir et se transformer physiquement.
On revit donc les premiers jours à l'orphelinat, les premiers jours avant la guerre et la façon dont nos petits Lulus se sont soutenus, aidés, soudés.
Cet album est teinté de mélancolie et les histoires de vie de nos amis ne peuvent que nous émouvoir.
Si la guerre est finie ce n'est pas la joie qui transpire dans cette BD. Lucien est à l'hôpital en convalescence et les autres Lulus ne sont pas encore tous réunis. le seront t-ils dans le prochain tome ? Quoi qu'il en soit, c'est toujours avec plaisir que je les retrouve et avec regret que je les quitte.
Commenter  J’apprécie          350
Troyes. 11 novembre 1918.

Les cloches sonnent à toute volée. Que se passe-t-il ? La guerre ! La guerre est finie ! Tout le monde se réjouit. Tout le monde ? Non ! Lucien qui a perdu une jambe et qui n'a eu la vie sauve que grâce à Luigi se morfond. Une jambe et ses trois amis, plus que des frères, en moins… Pas de quoi fêter ça !

Critique :

La guerre s'est achevée. Lucien est dans un triste état. Même si côté physique, il fait de gros progrès, le moral est en berne. Heureusement pour lui, une gentille infirmière veille… Ce qui n'est pas particulièrement bien vu par la hiérarchie qui estime qu'elle passe trop de temps auprès de ce patient.
Pour lui faire penser à autre chose, l'hôpital où il est soigné étant un orphelinat avant la guerre, et découvrant que Lucien avait vécu dans un établissement semblable, la brave Adélaïde lui fait raconter son histoire : comment il est devenu orphelin, qui étaient ses amis, ce qu'ils sont devenus.

Cet album permet de découvrir l'arrivée de Lucien à « La Maison des Enfants trouvés », comment il se lie avec Luigi, Ludwig et Lucas pour former la bande des Lulus et affronter celle d'Octave composée de grands qui mènent la vie dure à tous les autres.

L'inquiétude de Lucien est d'autant plus grande que, même si la guerre est terminée, il est toujours sans nouvelles des trois autres Lulus et de leur amie restée en Belgique occupée par les Allemands.
Commenter  J’apprécie          220
Lucien vient de perdre sa jambe au front. Il passe sa convalescence à l'arrière, sans nouvelle de ses camarades il a un peu le blues. Heureusement il y a cette jolie infirmière à qui il peut raconter ses souvenirs.

Voici un tome dont le rythme est très différents des premiers. Moins d'action et d'aventure, plus d'introspection et de psychologie.
Si nous n'en apprenons pas plus sur le devenir des trois lulus manquant pendant la fin de la guerre, nous apprenons un peu de leur début. Lucien se remémore son arrivée à l'orphelinat, la bande des lulus, les cabanes...
Beaucoup de sensibilité donc pour ce tome.
Commenter  J’apprécie          170
C'est avec plaisir que j'ai retrouvé les enfants de cette épopée. Lucien, amputé d'une jambe, réapprend à marcher avec Adélaïde, une jeune infirmière de Troyes. Lors de leur séance de marche, il lui raconte son arrivée à l'orphelinat en 1910, sa rencontre avec Luigi, son premier ami puis avec Ludwig et Lucas. Dès les premiers jours, il lui a fallu serrer les dents et résister aux attaques d'Octave et sa bande qui jouaient les chefs.

Avec ce retour en arrière, on en apprend un plus sur chacun des enfants et les raisons de leur présence à l'orphelinat. On découvre aussi comme s'est formé leur petit groupe et ce qui leur a donné la passion des cabanes. Sentant sa convalescence prendre fin, Lucien est un peu inquiet, ne sachant où aller ni comment retrouver les autres. D'autant qu'un autre danger menace : la grippe espagnole fait des ravage en Europe.

Quelle belle idée de poursuivre cette saga en donnant la parole à Lucien. C'est un battant, le grand de la bande qui a pris sous son aile les autres Lulus. Ce flash-back sur la genèse de l'amitié indéfectible de ces garçons est à la fois drôle et émouvant. Une fois encore la tension dramatique est présente et rendue avec soin et l'ambiance créée par le scénariste et le dessinateur est fidèle à celle des albums précédents. C'est le trait d'union parfait entre la guerre et le portrait des enfants. Cet album tout en tendresse, réalisme et affection nous attache encore un peu plus aux personnages de Hautière et Hardoc.

Un régal.
Commenter  J’apprécie          70
Lucien est de retour mais mutilé, il a perdu une partie de sa jambe et passe sa convalescence dans un hôpital qui accueillait des orphelins avant la guerre.
Il va raconter à la jeune infirmière qui s'occupe de lui, sa propre arrivée à l'orphelinat à l'age de 10 ans après avoir perdu sa famille dans un incendie, son amitié avec les Lulus et sa lutte contre la bande à Octave.
Ce n'est pas une réelle suite puisque seul Lucien, et Luigi dans les dernières pages, apparait. Il s'agit plus d'un flash back sur la naissance d'une amitié forte. Cela reste sensible, et une belle histoire. Dessin entre réalisme et humour. Une vraie réussite. En revanche, j'espère que nous allons savoir ce que sont devenus le reste de la bande aprés 1918!!!
Commenter  J’apprécie          101


critiques presse (2)
Auracan
13 décembre 2019
Le choix du scénaristre d'offrir au lecteur ce long flash-back constitue un joli point de départ pour retrouver ces sympathiques gamins trop vite grandis au gré des années de la première guerre mondiale. [...] Le dessin de Vincent Lemaire, dit Hardoc, est toujours aussi séduisant.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom
10 décembre 2019
Une fois de plus Régis Hautière met en scène ses personnages plongés dans des aventures dramatiques à en rendre jaloux le fameux « Club des Cinq ». Bien que l’époque ne soit pas à la rigolade, il parvient à faire sourire le lecteur qui ne peux que tomber sous le charme des Lulus.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Alors que les armes se sont tues et qu’un traité de paix est en cours de négociation avec l’Allemagne, une nouvelle épreuve s’abat sur notre pays. Et pas seulement sur lui, car l’ennemi qui nous attaque aujourd’hui fait fi des frontières et des alliances politiques ; il frappe indifféremment et avec la même force tous ceux qui, hier, se combattaient.
Cet ennemi, c’est la grippe. Une grippe terrible, d’une virulence telle que le monde n’en a jamais connu. Au train où vont les choses, elle fera bientôt plus de victimes que la guerre elle-même.
Commenter  J’apprécie          20
C'était une vraie douleur. Une qui vient de l'intérieur et qu'aucun médicament ne peut guérir. Tout ce que vous pouvez faire c'est apprendre à vivre avec. En grandissant elle devient moins vive, on croit qu'elle va finir par disparaître mais il en reste toujours quelque chose. Comme une fragilité, un point sensible.
Commenter  J’apprécie          30
Être abandonné quand on est tout bébé, comme c’était le cas pour Lucas, c’est dur.
Mais l’être quand on a eu le temps de connaître sa mère, de l’aimer, c’est… horrible.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Régis Hautière (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Hautière
1,2,3 BD ! Chez les libraires ! présente les BD coups de coeurs de Pascaline & Laurent et la librairie Bulle en Stock à Amiens. Ne lâche pas ma main de Bussi - Cassegrain - Duval - Aire Libre - Éditions Dupuis Le Clan de la rivière sauvage de Régis Hautière, Renaud Dillies Editions de la Gouttière Yojimbot, Yojimbot - Tome 3 - Neige d'acier, Tome 3 • Sylvain Repos (Illustration), Sylvain Repos (Auteur) chez Dargaud 1,2,3 BD c'est le jeudi à 18h30 sur la chaine Youtube et les RS. Trait pour Trait parcourt toujours les librairies de France pour des conseils de lecture avec le soutien de la librairie Mine de Rien, Alfa BD et Krazy Kat ! #GALERIE #BD #POPCULTURE #BANDEDESSINEE #COMICBOOKS #9EMEART#MANGA Retrouvez 1,2,3 BD ! Chez les libraires! sur : https://www.youtube.com/TraitpourtraitBD https://www.facebook.com/TraitpourTraitBD https://www.instagram.com/traitpourtraitbd/ https://twitter.com/TPTBD
+ Lire la suite
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (272) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5277 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}