AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie Cambolieu (Traducteur)
ISBN : 2745929984
Éditeur : Milan (03/04/2008)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Imaginez un monde où tout risque est banni, un monde où le danger n'existe plus, où tout ce qui peut nuire est un délit. Fini le sport, trop dangereux ! Interdites, les passions trop violentes ! Ce monde du risque zéro, c'est celui des États-Sécurisés d'Amérique, en 2074. C'est aussi celui de Bo Masten, 16 ans. Pour lui, ce monde est un cauchemar. Et il décide de résister. Pour être libre. Pour prendre le risque de vivre, tout simplement...

Dans ce pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  02 juin 2015
Dans une société ultrasécurisée, Bo qui a le sang chaud a bien du mal à se maîtriser et il attérit, comme une part important de la population, dans un camp de travail.
Alors que la règle était "zéro risque", maintenant il va devoir apprendre à survivre avec un contremaître passionné de football américain, aux méthodes d'entraînements pour le moins surprenantes !
Si pour arriver à courir il devait avant s'imaginer être poursuivi par un ours, il doit à présent être confronté à de véritables plantigrades morts de faim...
Roman futuriste très bien mené avec une écriture et une intrigue très efficaces qui justifient pleinement cette jolie réédition avec cette couverture rouge sobre.
L'humour n'est pas absent de l'aventure car des marques célèbres se partagent le marché de ces esclaves nouveaux qui permettent de maintenir la société à flot et d'enrichir une poignée de personnes.
L'univers est riche en images qui hantent le lecteur avec ces costumes de papier qui habillent les prisonniers ou encore la fabrication artisanalo industrielle des pizzas !
L'auteur nous offre une réflexion sur le monde carcérale, sur la transmission génétique de la violence ainsi que sur l'humanité des robots. Un vaste programme !
Le héros, réaliste et pragmatique, nous interroge sur les dérives de la société actuelle et nous plonge dans un monde extrême qui fait froid dans le dos.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Sanguine
  17 mars 2018
Lorsque j'ai lu le résumé de ce livre à sa parution, j'ai eu envie de le découvrir. Alors bien entendu, je me suis empressée de l'acheter et de le mettre de côté puisque j'en ai acheté bien d'autres depuis. Et puis, dans le cadre d'un challenge je devais lire un bouquin à la couverture rouge ... celui-ci me semblait donc tout indiqué ...
Imaginez un monde où tout risque est banni, un monde où le danger n'existe plus, où tout ce qui peut nuire est un délit.
Fini le sport, trop dangereux ! Interdites, les passions, trop violentes ! Ce monde du risque zéro, c'est celui des États-Sécurisés d'Amérique, en 2074. C'est aussi celui de Bo Martensen, 16 ans. Pour lui, ce monde est un cauchemar. Et il a décidé de résister. Pour être libre. Pour prendre le risque de vivre, tout simplement ...
J'ai immédiatement été conquise par l'univers mis en place par Pete Hautman, l'idée de limiter au maximum les risques et d'en faire des délits m'a séduite. J'ai également beaucoup aimé le personnage de Bo mais celui que j'ai plus particulièrement apprécié, c'est son grand-père. Ce personnage grande gueule et intrépide, qui a grandi dans un pays où on pouvait encore boire de la bière et courir sans protection par exemple, m'a beaucoup parlé. C'était chouette !
Ca partait très bien, j'ai adoré découvrir les Etats Sécurisés d'Amérique, leur fonctionnement, les nouvelles règles et les nouveaux interdits. C'était fort passionnant d'imaginer cette nouvelle société. le résumé me laissait entendre que j'allais suivre Bo dans une folle aventure à la conquête de sa liberté et je dois bien avouer que le soufflé est retombé ...
Car malheureusement, à l'issue de son premier tiers, le livre prend une tournure à laquelle je ne m'attendais pas et qui n'aura pas su me plaire. Toute une partie du récit m'a parue longue, trop longue car le sport dont il va être question ne me passionne absolument pas. Autant dire que je n'en avais pas grand chose à faire. La seule raison pour laquelle j'ai continué ma lecture (et le tout sans le lire en diagonale, attention ...!), c'est que je voulais savoir ce qui allait arriver à Bo au bout du bout de tout ça. Heureusement, la plume de l'auteur est agréable et la lecture reste fluide.
Petite déception pour moi malgré un univers riche et bien amené ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
InMyBookWorld
  27 juin 2015
Risque zéro est une lecture rafraîchissante et qui donne à réfléchir. Ma copine Férilou a bien aimé aussi, n'hésitez pas à aller voir son avis :)
Mention spéciale pour cette couverture rouge qui est du plus bel effet ! Waouh, ça en jette !
Une lecture qui donne à réfléchir sur la notion de liberté, et de ce que nous sommes prêts à faire, ou plutôt ne pas faire, pour conserver la santé, limiter les risques.
Nous rencontrons Bo, jeune homme de 16/17 ans, qui a toujours vécu dans ce nouveau monde, bien qu'il connaisse comment était le notre grâce à son grand-père.
Ce personnage est d'ailleurs l'un des plus intéressants ! Ses coups de sang, ses regrets sur le monde, ses vérités qu'il est bien le seul à oser dire, même si c'est souvent d'une façon grossière et directe. Mais peut-être bien que sans lui, Bo ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui, et encore moins sans un autre personnage, l'IA (intelligence artificielle) que Bo a créée à l'école, et qui va finalement devenir un véritable atout pour Bo.
Le monde de Bo est un monde où on vit incroyablement vieux, sans se blesser, et en bonne santé. Dit comme ça, ça a l'air parfait, ça donne envie, mais voilà, pour conserver cet aspect aseptisé, il faut se priver de presque et surtout sanctionner. Et là, le gouvernement n'y va pas de main morte, mais c'est tellement quelque chose d'ancrer dans la conscience de la population, que plus personne ne trouve ça aberrant, sauf le grand-père bien sûr.
Ainsi, vous rentrez de votre marché, et faites tomber un abricot, juste au moment où votre voisine passe par là : elle tombe et se blesse légèrement, à peine à vrai dire, une bosse, mais vous prenez quand même quelques années de prison.
C'est comme ça que ça se passe. Tout est sanctionné, de la petite bagarre à une mauvaise blague, tout y passe. Et pour éviter les débordements, les énervements qui pourraient endommager la santé, les gens prennent des drogues.
Quand aux prisons, ce sont en réalité des usines qui vous font bosser 16 heures par jour. On comprend vite que le gouvernement a trouvé là un moyen d'avoir de la main d'oeuvre gratuite et qu'il en abuse.
Bo est un jeune garçon banal, qui a des montées de jalousie, d'agacement, d'énervement comme n'importe quel ado. Son humour lui vaut aussi pas mal de problème. Il n'est pas fait pour vivre dans ce monde où la santé et la prudence priment sur le reste, sur la liberté. Mais il assume ses actes, et ne se rebelle pas. Il accepte les sanctions, car c'est comme ça qu'est le monde aujourd'hui.
Finalement, Bo va connaitre la liberté quand il va se retrouver en prison, enfin, en usine de fabrication de pizza. Là, plus de protection, plus de chaussures de sécurité pour courir, on mange n'importe quoi et on fait n'importe quoi. Surtout du football américain, interdit depuis des années.
Ce roman peut paraitre sombre, et en fait pas du tout. Car tout est raconté avec humour, du coup, la gravité de la situation ne nous apparait pas réellement. le ton est léger, et on découvre cet univers déjanté, abordé d'une manière fraiche et légère, mais qui, quand on gratte un peu, quand on s'arrête pour y penser, est assez terrible.
Moi qui suis coureuse, j'ai été particulièrement touchée par certaines scènes et j'ai partagé les sentiments de Bo plus d'une fois.
Le style est donc facile à lire, c'est vraiment pas lourd du tout, peut-être même que c'est ce qui m'a manqué, j'aurais peut-être voulu quelque chose de plus tragique dans la manière d'être raconté. Les chapitres sont très courts, si bien qu'on les enchaine rapidement. Bo a une façon de parler qui nous accroche de suite, et on le suit sans problème. Les situations sont parfois si hallucinantes et cocasses qu'on en rit, et puis on réalise ce qui se passe vraiment, et là on comprend toute la gravité de ce qu'est devenu cette société.

En bref, un roman qui se lit vite, qui fait sourire mais qui nous fait aussi prendre conscience de ce qu'est la liberté, et de ce que pourrait être un monde où le risque zéro serait appliqué, au détriment de tout le reste.
Lien : http://www.inmybookworld.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Thalyssa
  30 mai 2015
Imaginez un pays avec des meubles qui ne vous mangent plus le petit orteil quand vous vous levez la nuit, des voitures aux moteurs bridés pour prévenir tout accident, et des concitoyens aimables avec qui vous n'échangez jamais un mot plus haut que l'autre. Bienvenue dans l'Union des États-Sécurisés d'Amérique, un pays où il fait bon vivre et où l'espérance de vie est plus longue que partout ailleurs. le soleil brille, les oiseaux chantent et vos voisins vous sourient à longueur de journée... aussi longtemps qu'un abricot ne s'échappe pas de vos sacs quand vous sortez les courses de votre coffre. Une adolescente passe par là, marche sur le malheureux fruit et ZzZzzuip ! C'est le drame : une méchante bosse sur la tête de l'une, et la prison pour l'autre. Alors, vous en rêvez toujours ?
Bo a grandi dans cette société ultra-sécurisée où tout est fait pour protéger les gens d'eux-mêmes comme des autres, mais où au final le quotidien est encore plus morne que celui d'un zombie sans proie à l'horizon. Bo est souvent effaré par les discours de son grand-père sur le bon vieux temps où on aimait se faire plaquer au sol au football américain, manger à outrance autour d'un barbecue bien gras, prendre une bière avec des amis un samedi soir et courir dehors sans casque. Pour le coup, on ne s'identifie non pas au héros mais à ce vieux bonhomme considéré comme un inconscient et un irresponsable par son entourage et l'on ne comprend que trop bien ses récriminations et son exaspération devant "ce pays de mauviettes". Bo redoute cependant les lois de l'hérédité : entre un grand-père bidouilleur d'alcool illicite, un père qui passe plus de temps en prison qu'auprès de sa famille et un frère aîné lui aussi condamné pour des problèmes de gestion de la colère, il risque fort d'y passer lui aussi. Surtout quand son grand rival en athlétisme se met à lorgner sa petite-amie d'un peu trop près...
Pete Hautman nous propose ici un croisement étrange entre utopie et dystopie, où le monde est tellement lisse et propre qu'il en devient cauchemardesque. La soupape de Bo finit par lâcher et il ne parvient plus à remettre le couvercle en place. Il multiplie les impairs et se retrouve devant un juge pour des crimes qui nous paraissent bien dérisoires. Il finit par écoper d'une peine à purger en travaillant à la chaîne dans une usine au fin fond de nulle part et se heurte aux réalités d'un monde où il faut savoir montrer les poings pour rester entier et où personne ne vient vous border le soir. le choc est terrible pour le jeune Bo et il ne lui reste alors que deux alternatives : se racheter une conduite en se lamentant sur son sort mais en faisant ce qu'on attend de lui, ou ouvrir les yeux sur les plaisirs de la vie quand on prend la peine de la croquer à pleines dents... pour le meilleur et pour le pire !
Entre une intrigue parsemée d'actions - réfléchies ou non - et des lignes de dialogue pleines d'humour et d'ironie, on n'a pas le temps de s'ennuyer ! Risque Zéro est d'autant plus intéressant qu'à notre époque, on se heurte de plus en plus au culte de l'enfant-roi. On peut ainsi y voir une nouvelle dérive possible. Pete Hautman dénonce également les failles du système judiciaire (les citoyens d'une même nation écopent d'une sentence plus lourde s'ils n'ont pas les moyens de se payer un bon avocat) et pénitentiaire (les gardes rivalisent de laxisme tant que les chouchous du directeur ne sont pas concernés), tout en évoquant les problèmes de réinsertion une fois la peine purgée... Mais le thème principal de ce livre reste tout de même une réflexion autour de la vie. À quel point faut-il la préserver ? Quelle part laisser au hasard ? de quoi est-elle vraiment constituée : d'un quotidien calme et rassurant, ou du piment qui vient relever un plat pour mieux nous en faire apprécier les saveurs ?
Car comme le souligne si bien Corneille dans le Cid : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Graounette
  01 février 2017
J'ai découvert ce livre durant le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil 2015 et la quatrième de couverture m'avait totalement séduite.
L'idée de savoir comment serait le monde si on ne prenait aucun risque est assez intéressante surtout aujourd'hui avec toutes les mesures vigipirate.
Est-ce qu'on est libre lorsqu'on ne craint rien ?
Malheureusement, j'ai trouvé que le livre ne répondait que très peu à cette question. La première partie est assez intéressante car on découvre un monde où le moindre incident est évité par des protections, des précautions et des médicaments limitant les comportements violents. Les personnes jugées comme dangereuses sont enfermées dans des camps de travail même si leur délit était un accident. J'ai vraiment apprécié cette première partie d'exposition qui correspondait à mes attentes vis à vis du livre. Mais la seconde partie m'a beaucoup moins emballée. On part dans un sujet totalement différent : le Football américain et je n'ai pas compris pourquoi l'auteur avait accordé autant de place à ce second thème qui m'apparaît même pas dans la quatrième de couverture.
Je ne suis pas fan du sport en général, et je n'aime pas forcément les passages « sportifs » dans les livres, je suis même du genre à zapper les parties de Quidditch dans Harry Potter. Et pour le coup, je me suis ennuyée pendant la moitié, voir les trois quarts, du livre.
Quant au personnage principal Bo, il est assez intéressant car il se pose de bonnes questions mais dans un sens j'ai eu l'impression qu'il n'a jamais eu sa place dans son monde, comme s'il avait fait un voyage dans le temps et qu'il s'était retrouvé là sans le vouloir.
Donc en résumé, ce livre avait un grand potentiel, mais il a déçu mes attentes de livre totalement futuriste. le contexte et l'idée de départ sont excellents mais trop peu exploités. Donc ne vous attendez pas à un livre de science fiction mais plutôt un livre prônant la liberté de pouvoir vivre un sport malgré les risques.
Petite mention spéciale tout de même à quelques clins d'oeil qui m'ont fait sourire comme l'évolution de Mc Donald's, de la pizza et d'Harry Potter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
limaginariumlimaginarium   19 septembre 2015
Grand-père, qui est né en 1990, m'a raconté que lorsqu'il avait mon âge, pour finir en prison aux Etats-Sécurisés (à l'époque où ça s'appelait encore "Etats-Unis"), il fallait voler, tuer ou consommer des drogues illicites.
_ Des drogues illicites ? Comme la bière ?
J'ai fait un signe en direction de son brevage maison. Il a éclaté de rire.
_ Non, Bo. La bière était autorisée à l'époque. Je te parle d'héroïne, de marijuana et de cocaïne. Ce genre de drogues.
_ On envoyait les gens en prison pour ça ?
_ Absolument.
La bière brassée "maison" de Grand-Père était l'un des secrets de la famille.
_ Et pourquoi est-ce qu'on ne régénérait pas tout simplement leurs récepteurs de dopamine ?
_ Ces technologies étaient inconnues à l'époque, Bo. C'était un monde différent.
_ D'accord, mais les envoyer dans un camp de travaux forcés... ça me semble excessif.
_ Pas plus que d'incarcérer une personne pour avoir jeté quelque chose sur la route.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orbeorbe   31 mai 2015
J'avais connu la prison, c'est vrai. J'avais été forcé de travailler douze heures par jour et on m'avait nourri de reste de fast-food et de Pepsi. J'avais été constamment exposé au danger d'une blessure sérieuse, en étant obligé de pratiquer un sport collectif du siècle dernier, violent, dangereux et rigoureusement illégal. Mais en dépit de tout cela...cette vie avait ses bons côtés.
Commenter  J’apprécie          50
limaginariumlimaginarium   19 septembre 2015
Le cours portait sur le "roman", une forme de média datant du XX° siècle qui aujourd'hui n'intéresse plus les moins de 60 ans. Les romans sont d'épais documents uniquement constitués de pages et de pages de caractères d'imprimerie noirs sur fond blanc : pas de photos, pas de graphiques, pas d'animations, pas de son.
[...]
Celui que nous étudiions pour le cours de Mr Peterman s'appelait Harry Potter à l'école des prestidigitateurs, une version revue, corrigée et abrégée d'un roman à succès de la fin du XX° siècle. Grand-Père dit l'avoir lu à 8 ans. Il affirme que la version de l'époque était meilleure. Le titre n'était pas le même et, dans l'édition originale, on assistait même à la mort de certains personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bibliophagebibliophage   24 octobre 2010
L'idée de départ de cet ouvrage est très attirante : comment serait un monde où la protection de tous serait poussée à son maximum ? On pourrait atterrir en prison pour avoir jeté un abricot sur la route, pour s'être énervé au volant... MacDo deviendrait une entreprise géante fonctionnant uniquement grâce au travail des prisonniers... La première partie du livre est prenante. Par contre j'ai été très déçue par la 2ème partie, que j'ai presque ressenti comme une apologie de la violence "libérée", seul moyen de s'en sortir... Bref, pas une lecture indispensable ! :-s
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sylviesylvie   22 octobre 2009
Lorsqu'on tousse ou qu'on éternue, on propage des maladies. Portez toujours un masque ProTeck-teur si vous ne vous sentez pas bien, et prenez rendez-vous dès que possible auprès de votre fournisseur de bien-être !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Pete Hautman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pete Hautman
Plus d'infos ci-dessous mes pirates ! :) ________________________
Livres mentionnés :
- Nos âmes jumelles #1 de Samantha Bailly : https://www.goodreads.com/book/show/25525517-nos-mes-jumelles
- D'un monde à l'autre (La quête d'Ewilan #1) de Pierre Bottero : https://www.goodreads.com/book/show/16457402-d-un-monde-l-autre
- L'année solitaire de Alice Oseman : https://www.goodreads.com/book/show/25509843-l-ann-e-solitaire
- L'énigme du sceau de jade (Le Tangram magique #3) de Florence Lamy : http://www.babelio.com/livres/Lamy-Le-Tangram-magique-Tome-3--LEnigme-du-sceau-de-j/712680
- In the End (In the After #2) de Demitria Lunetta : https://www.goodreads.com/book/show/25200874-in-the-end
- Hopeless de Colleen Hoover : https://www.goodreads.com/book/show/22452950-hopeless
- Levana (Chroniques Lunaires #3.5) de Marissa Meyer : https://www.goodreads.com/book/show/25357346-levana
- Risque Zéro de Pete Hautman : https://www.goodreads.com/book/show/8764044-risque-z-ro
- le coeur entre les pages de Shelly King : https://www.goodreads.com/book/show/25061974-le-coeur-entre-les-pages
- La fille flûte et autres fragments de futurs brisés de Paolo Bacigalupi : http://www.amazon.fr/fille-autres-fragments-futurs-bris%C3%A9s/dp/2846267987
- Zombie Ball de Paolo Bacigalupi : http://www.amazon.fr/Zombie-Ball-Paolo-Bacigalupi/dp/2846268053/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1431760721&sr=1-1&keywords=zombie+ball
- Les cités englouties (Ship Breaker #2) de Paolo Bacigalupi : https://www.goodreads.com/book/show/20085474-les-cit-s-englouties
- L'océan au bout du chemin de Neil Gaiman : https://www.goodreads.com/book/show/23344600-l-oc-an-au-bout-du-chemin
- le jour où la guerre s'arrêta de Pierre Bordage : https://www.goodreads.com/book/show/23257833-le-jour-o-la-guerre-s-arr-ta
- Petit-Cuivre et le secret de l'arche d'alliance de Ménéas Marphil : http://www.amazon.fr/Petit-Cuivre-secret-larche-dAlliance-Marphil/dp/2846267758
- Paradise Lost #2 de Rina Yagami : https://www.goodreads.com/book/show/25525006-paradise-lost
- L'héritière (La Sélection #4) de Kiera Cass : https://www.goodreads.com/book/show/25357350-l-h-riti-re
- Premier voyage de Gulliver, Voyage à Liliput de Jonathan Swift : https://www.goodreads.com/book/show/3351865-premier-voyage-de-gulliver
- le Magicien d'Oz de Frank L. Baum : https://www.goodreads.com/book/show/548257.Le_Magicien_d_Oz Mon édition : https://www.goodreads.com/book/show/16101078-the-wizard-of-oz
- Plus en
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2499 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre