AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355843147
Éditeur : Sonatine (08/06/2017)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.53/5 (sur 191 notes)
Résumé :
La veille de sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n'a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d'être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l'idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D'affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s'occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu'elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu'elle a toujours fui ? Plus que to... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  18 août 2017
Après un premier roman au succès retentissant ( 20 millions de lecteurs et un film ...) , qu'en est-il du deuxième ?
Il est complétement différent et plein de charme ... car "au milieu coule une rivière "...
L'eau est présente partout , elle traverse la petite ville de Beckford , des adolescents s'y retrouvent l'été sur les berges pour y faire les fous et s'y baigner , une femme jadis, y a été noyée pour sorcellerie et depuis , les femmes y "disparaissent "...
Aussi , quand Julia est appelée pour le suicide de sa soeur Nel, elle ne se pose pas de question : suicide . De toute façon, que peut-elle dire ? Elles ne se parlaient plus depuis des années . Mais il va lui falloir s'occuper de sa nièce de quinze ans , une adolescente doublement endeuillée par la mort de sa mère et le suicide de sa meilleure amie quelques mois plus tôt .
Oui, les femmes et filles meurent un peu trop dans le bassin aux noyées ...
Et si la rivière se fait entendre de mille et unes façons dans cette petite commune, elle raisonne aussi dans la maison de Nel qui n'est autre qu'un moulin , ainsi que la maison d'enfance des deux soeurs .
Et du passé , il va en être question .
Roman choral où tour à tour Julia, sa nièce Lena, Sean le flic , sa femme, son père , la mère de la jeune fille décédée et d'autres , prennent la parole et nous racontent LEUR version de l'histoire .
Et cette histoire , elle est multiple, elle prend racine dans le passé et tels des petits ruisseaux , ils alimentent , à la fin, la rivière de Beckford . Plein de petits ricochets dans l'eau : un tout petit bruit , puis des ronds qui à la fin se rejoignent ou pas ...
Ce n'est pas un roman policier avec un suspens de dingue , mais plutôt celui d'un malaise diffus, de secrets et de beaucoup de non-dits et d'incompréhensions qui forment un beau gâchis .
C'est aussi un roman plein de charme avec un peu de sorcellerie et beaucoup d'eau et de poésie . Je ne sais pas d'où est venue l'inspiration à Paula Hawkins mais je sais que page 253 , elle cite les paroles de la chanson de la divine et talentueuse , musicienne PJ Harvey :
" Little bigh fish, swimming in the water,
Come back here man, gimme my daughter."
[ "Petits et gros poissons qui nagent dans la rivière/ Ma fille est parmi eux, rends-la moi."]
J'aime l'idée que la création fasse des ricochets dans le jardin d'autres créatifs ...
Regardez le clip "Dawn by the water"
www.youtube.com/watch?v=lbq4G1TjKYg
et la pochette de l'album " To bring my love", vous verrez ... les ricochets !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          486
Stelphique
  09 juin 2017
Ce que j'ai ressenti:…Et au fond de l'eau, le Coup de Coeur…
Le bassin aux noyées, Stelphique
(Texte inédit)
Paula Hawkins s'est admirée dans le reflet de mon eau. Elle s'est tellement penchée qu'elle s'est retrouvée, immergée… La rivière de Beckford a ceci de mystérieux, c'est qu'elle s'est nourrie du sang de ces femmes, celles qui ont perdues la vie, celles qui se sont vues rappelées par le néant…Et qui mieux qu'une femme peut ressentir le flux des eaux, et entendre le cri de ses désespérées?
Je suis le bassin aux noyées, et j'ai murmuré à cette auteure, la légende…
Je lui ai fait voir la beauté de ses lieux, avec son Vieux Moulin à proximité…Entendre le clapotis de la berge. Sentir le vertige de la falaise. Goûter son eau rafraîchissante. Toucher les algues douces…
Mais Paula Hawkins est tombée Au fond de l'eau…Elle raconte donc dans ce thriller choral, une version plus intime, plus profonde, plus sombre…Je suis tellement fier qu'elle est fait ressortir de ses pages, l'attraction de mon site, au delà même de son panorama, elle m'a rendu fascinant…En racontant sa version, elle a fait naître la peur, dissimulé l'endroit idyllique en traquenard mortel, restitué l'honneur de ses femmes…
Je suis le bassin aux noyées, et j'ai dans mon flot, les âmes piégées de ces malheureuses…
Retenue le temps de ses 400 pages, vous aurez l'histoire de ma tragédie…Paula Hawkins a eu l'intuition, ou peut être même a t-elle entendue les voix d'outre-tombe, mais elle rend dans ses lignes avec brio, une atmosphère intrigante, les jeux de pulsion/répulsion qui régissent ce monde, la cruauté des hommes…Je lui ai donné de mon pouvoir, pour s'infiltrer dans les interstices de ces esprits tordus, devenir torrent pour attester de votre vigilance, prendre des tournants inattendus pour nourrir son intrigue, et je l'ai laissée se reposer, sur une plage de vérités…
Je suis le bassin aux noyées, et vous allez connaître ma malédiction…
Pourrez-vous remonter à la surface?
Epilogue de Stelphique.
« Il est des personnes qui sont attirées par l'eau, des personnes qui entretiennent avec elle un rapport presque primal. Je crois en faire partie.p47 »
Avec cette lecture, je me suis laissée prendre au piège, de ses mots, de ces eaux…Entre souffle coupé, vertige et apnée, ce roman m'aura totalement imprégnée…J'ai plongé dans ce Bassin aux noyées avec délectation, me régalant des remous psychologiques et du savant coup de maître de l'auteure d'allier le jeu des mensonges et l'atmosphère vaseuse. J'ai nagé avec ses soeurs de détresse, me laissant conter leurs douleurs incommensurables…J'ai pleuré avec elles, tellement que j'en ai perdu mes moyens, et la surface m'a engloutie…Dans les eaux sombres, j'ai pourtant ressenti les rapports glaciaux entre ses personnes, vu les ombres de ses corps abandonnés au silence, saisi toutes les subtilités posées comme des galets blancs dans les profondeurs obscures du bassin…Et juste avant que le dernier souffle de mes lèvres couleur hématome me quitte, je vous crie le grand Coup de Coeur que j'ai trouvé Au fond de l'eau
Ma note Plaisir de Lecture 10/10

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4711
nannou71
  24 septembre 2017
Au fond de l'eau, 2ème roman de Paula Hawkins, et 2ème roman que je lis de cet auteur.
Ce n'est pas évident de s'y retrouver au début de cette lecture.
Les chapitres sont relativement courts. Chaque chapitre a pour titre son narrateur. On passe de l'un à l'autre des protagonistes de l'histoire, avec chacun sa vision propre de l'histoire. L'histoire semble complexe, ou pas...
Une femme est morte. Mais l'histoire met en lien son histoire et celles d'autres femmes du village.
Il faut donc se laisser porter par la lecture qui est prenante, hypnotisante et dense. On croit approcher de la vérité, puis on s'en éloigne, tel le mouvement perpétuel de l'eau !!
De nombreuses histoire ressurgissent dans ce village. Certaines vieilles de plusieurs siècles, de plusieurs années, de plusieurs mois ou de plusieurs semaines... Les gens sont liés plus ou moins les uns envers les autres, leurs histoires s'imbriquent ou pas, tout dépend des apparences, de ce qu'on croit, de ce qu'on veut croire, de ce qui nous arrange de voir ou de ne pas voir !
Au final, chacun possède sa propre vérité du passé et du présent... Chacun se construit aussi comme il peut, parfois à tort ou à raison...
On pense se connaître soi-même, mais ce n'est pas toujours le cas et parfois, un tout petit grain de sable vient perturber nos certitudes.
Un très bon 2ème roman pour cet auteur... Bravo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
petitsoleil
  02 juillet 2017
Comme dans son premier polar, le très remarqué "La fille du train", l'auteure nous entraîne dans une sombre histoire avec de nombreux personnages féminins, des secrets inavouables, des tensions ...
Cette fois, on est dans un petit village et près d'une rivière, avec le mystérieux Bassin des noyées, lieu qui semble exercer une fascination/répulsion sur les habitants, et qui semble aimanter les noyades, suicides, crimes sordides.
Danielle dite Nel, est l'une des disparues. Sa mort est-elle liée à son "grand projet" de livre sur le Bassin des noyées ? Un an auparavant, la jeune Katie avait elle aussi trouvé la mort au même endroit. Et de nombreuses autres disparitions se sont passées sur ce même lieu. Coïncidence ? ou les morts sont-elles liées, comme le prétend Nickie la voyante, que tout le monde prend pour une vieille folle ?
Paula Hawkins prend encore une fois le temps d'instaurer une ambiance, un climat oppressant, très singulier, avec en plus une vieille haine entre Nel et sa soeur Julia. Lena la fille de Nel est aussi un personnage très intéressant.
Malgré quelques longueurs, un polar maîtrisé et de qualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          431
gruz
  08 juin 2017
Après le succès ahurissant de la fille du train, Paula Hawkins était attendue au tournant. On la retrouve le long d'un bras de rivière, penchée au bord de la falaise. Métaphoriquement, peut-être a t-elle eu cette impression au moment de négocier ce virage.
Ceux qui ont encensé son premier roman, tout comme ceux qui aiment les thrillers psychologiques et prennent le train en marche, doivent avoir l'eau à la bouche à l'idée de baigner dans ce dense récit.
Une histoire dans laquelle on ne plonge pas tête la première, mais où on s'immerge pas à pas, en sentant le froid s'insinuer petit à petit. Pas le genre de thriller tourbillonnant, mais une ambiance tout en subtilité qui fait naviguer le lecteur en eau trouble.
Il faut une certaine concentration pour garder le cap, au gré des nombreux personnages qui composent cette intrigue. Une petite communauté où tout le monde se côtoie, entourée de secrets, de non-dits, d'incompréhensions. Au sein du village de Beckford, rien ne coule de source. Chacun sa vérité.
Je vais amener de l'eau au moulin de ceux qui pensent du bien de Paula Hawkins. Elle n'a rien inventé, mais sait modeler des personnages forts, crédibles, complexes et humains. Elle a le don de la patience, la volonté de créer une ambiance avant tout, sans tomber dans les failles de la facilité.
La torpeur de l'atmosphère et une certaine lenteur assumée peuvent ne pas convenir à tous. Les personnages prennent des trombes d'eau sur la tête tout au long du récit, et le lecteur en sort rincé. Il faut apprécier de s'enfoncer lentement dans les eaux glaciales d'une intrigue sobre mais prenante.
Paula Hawkins n'est pas du genre à noyer le poisson. Au travers de ces très beaux portraits de femmes, les sujets abordés sont difficiles. Elle amène les choses en douceur. La subtilité ne l'empêche pas de parler de sujet lourds comme la dépression ou le suicide.
Au fond de l'eau est une lecture prenante par son ambiance pesante (voire déprimante), quoi qu'un peu lente parfois, où il faut se méfier de l'eau qui dort. Poignante aussi, grâce à ses personnages et leurs fêlures. Même s'il ne révolutionne rien, ce deuxième roman de Paula Hawkins est loin d'être un coup d'épée dans l'eau et confirme que c'est une auteure qui sait créer un univers immersif.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          325

Les critiques presse (4)
LeMonde   11 août 2017
Avec le thriller « Au fond de l’eau », la romancière britannique, auteure du best-seller « La Fille du train », aborde avec sensibilité les violences faites aux femmes.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LaCroix   10 août 2017
L’auteure de La Fille du train, un premier roman au succès retentissant, récidive avec un thriller psychologique peuplé de femmes confrontées à leurs démons.
Lire la critique sur le site : LaCroix
LeJournaldeQuebec   19 juin 2017
Un roman choral qui n’a pas remporté l’unanimité des voix, mais qui nous offre quand même un bon moment de lecture.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Liberation   12 juin 2017
Le canevas est habile et efficace, alliage d’atmosphères délétères, de faux-semblants, de désirs ambivalents, de communautés et de solitudes.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations & extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
nannou71nannou71   20 septembre 2017
Beckford est donc un endroit bizarre rempli de gens bizarres, avec une histoire bizarre. Et au milieu, il y a une rivière, et c'est cette rivière qui est le plus étrange, parce qu'on a l'impression que de quelque côté qu'on se tourne, quelle que soit la direction vers laquelle on se dirige, on finit toujours par tomber dessus.
Commenter  J’apprécie          230
nannou71nannou71   21 septembre 2017
En haut, le sentier tourne brutalement à gauche et mène droit au bord de la falaise. J'ai senti mon estomac se serrer.
"Houlà !"
Townsend s'est retourné.
"Vous avez le vertige ? il m'a demandé, presque amusé.
- Vu que le moindre écart me précipiterait vers une mort certaine, je n'appelle pas ça du vertige, mais du bon sens.
Commenter  J’apprécie          200
iris29iris29   17 août 2017
J'ai rêvé que l'eau montait .(...) Dehors, sous la pluie battante, la rivière montait et montait, et inexplicablement, je savais qu'en bas, la maison se remplissait d'eau peu à peu. Doucement, d'abord, un filet sous la porte, puis plus rapidement, les portes et les fenêtres s'ouvraient, soudain sous la pression et un torrent sale se déversait dans la maison, en vagues qui venaient lécher les marches. Je parvenais à voir le salon plongé dans une lueur verte boueuse tandis que la rivière reprenait possession de la maison,(...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
mathilde94mathilde94   21 août 2017
 – Mais… mais il t’a violée ! Il aurait dû aller en prison.
– Je ne voyais pas les choses comme ça, à l’époque. J’étais très jeune. Plus jeune que toi, et pas seulement en termes d’années, même si ça n’est pas négligeable non plus. J’étais naïve, je n’avais pas la moindre expérience, je n’y connaissais rien. On ne parlait pas du consentement comme on le fait aujourd’hui avec vous, les filles… Je pensais…
– Tu as cru qu’il n’avait rien fait de mal ?
– Non, mais je ne pense pas que j’aie bien identifié ce qui s’était passé. Je pensais qu’un violeur, c’était un fou furieux. Un homme qui te sautait dessus dans une ruelle sombre en pleine nuit, un homme qui te mettait un couteau sous la gorge. Je ne pensais pas qu’un garçon pouvait faire ça. Pas un lycéen comme Robbie, pas un beau garçon, pas un garçon qui sortait avec la plus jolie fille du coin. Je ne pensais pas que ça pouvait t’arriver chez toi, dans ton salon, je ne pensais pas qu’il t’en parlait après en te demandant si tu avais passé un bon moment. Je me suis dit que j’avais forcément fait quelque chose qu’il ne fallait , que je n’avais pas exprimé assez clairement que je ne voulais pas. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StelphiqueStelphique   09 juin 2017
Il est des personnes qui sont attirées par l’eau, des personnes qui entretiennent avec elle un rapport presque primal. Je crois en faire partie.
Commenter  J’apprécie          284
Videos de Paula Hawkins (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paula Hawkins
Le nouveau roman de l'auteur de la Fille du train !
POURREZ VOUS REMONTER A LA SURFACE?
Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa s?ur, Julia. Qui n?a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d?être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, Julia est effrayée à l?idée de revenir sur les lieux de son enfance. de quoi a-t-elle le plus peur ? D?affronter le prétendu suicide de sa s?ur ? de s?occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu?elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu?elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c?est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.
Julia, Lena, Nel : avec ce superbe portrait de trois femmes en quête d?elles mêmes, aux prises avec les pesanteurs du passé, on retrouve l?infinie compréhension pour ses personnages dont témoignait déjà Paula Hawkins dans La Fille du train. On y retrouve, surtout, sa virtuosité et un talent incroyable pour tenir le lecteur en haleine jusqu?à l?ultime rebondissement, qui marquera tous les esprits.
http://www.paula-hawkins.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Paula Hawkins (1)Voir plus




Quiz Voir plus

La fille du train - Paula Hawkins

Combien y a-t-il de narratrices ?

1
2
3

10 questions
148 lecteurs ont répondu
Thème : La Fille du train de Paula HawkinsCréer un quiz sur ce livre
. .