AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Takalirsa


Takalirsa
  23 octobre 2017
C'est dans un univers de secrets et de superstitions que nous plonge cette fois Paula Hawkins. La mort de sa soeur Nel amène Julia (surnommée Jules dans le récit, mais c'est bien une femme !) à revenir dans le village de son enfance qu'elle a fuit depuis qu'un incident l'a traumatisée. L'ambiance est tendue, entre les souvenirs douloureux qui remontent à la surface et la fille caractérielle de Nel, Lena, qui réfute violemment la thèse du suicide. Les points de vue alternent entre les différents protagonistes qui semblent chacun cacher quelque chose ou tout au moins avoir une perception très subjective des événements : « Tu réécrivais les faits, tu leur imposais ton point de vue, ta version toute personnelle de la vérité »...

L'affaire fait resurgir des drames plus anciens, car ce n'est pas la première fois qu'une femme trouve la mort dans cette rivière. Nel enquêtait d'ailleurs sur le sujet en vue d'écrire un livre, ce que lui reprochaient bon nombre de personnes à commencer par Julia : « Agacée par tes fascinations morbides, je t'avais accusée d'être obsédée par le suicide ». L'ambiance n'est pas gaie, plusieurs familles ayant été touchées par le deuil au fil des années, cependant c'est bien le mystère entourant ces morts passées, liées à l'actuelle, qui tient le lecteur en suspens. Petit à petit, la lumière se fait sur les relations conflictuelles entre les deux soeurs, pleines de non-dits et de malentendus (« On ne raconte pas les choses de la même manière, toi et moi, n'est-ce pas ? »), et en parallèle sur le fameux « bassin aux noyées », malgré le barrage de croyances qui y sont associées : « Mais que savait-elle de la vérité, au juste ? Les gens ne font que raconter leur version de l'histoire ». J'ai trouvé le personnage de Nickie, « celle qui parlait aux morts », particulièrement réussi dans son rôle de vieille femme perspicace sous ses allures de folle.

Au final chaque noyade sera expliquée de manière rationnelle et la terrible réalité rétablie : « Beckford n'est pas un lieu à suicide. Beckford est l'endroit où l'on se débarrasse des femmes à problème »... Un suspense prenant avec une petite touche de féminisme !
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (9)voir plus