AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226209627
304 pages
Éditeur : Albin Michel (01/10/2010)
3.78/5   499 notes
Résumé :
Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use de ses pouvoirs sans discernement. Sur ordre d'un puissant magicien, qui n'est autre que son père, elle est envoyée à Hex Hall établissement ultra sélect pour élèves très spéciaux. Spectres, loups-garous et vampires s'y côtoient. Sophie qui est tout sauf discrète, se fait des tas d'ennemis et quelques amis. Parmi ceux qu'elle juge digne d'intérêt, il y a un séduisant jeune sorcier.
Mais l'heure n'est pas à la romance ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (138) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 499 notes

Syl
  18 octobre 2013
"L'objectif de notre centre est de protéger et d'instruire les jeunes fées, elfes, sorcières et sorciers, métamorphes qui ont pris le risque d'employer leurs facultés en public, mettant ainsi en péril toute la communauté des Prodigium."
Hex Hall, sur l'île de Graymalkin, est un "Poudlard", dans l'Etat de Géorgie, au sud des Etats-Unis. Construit en 1854, le manoir d'Hécate, est devenu un centre d'éducation surveillée pour ces jeunes blâmables. Tous ont commis une bêtise pouvant menacer ce monde de créatures surnaturelles et se retrouvent sanctionnés par le Conseil à y effectuer leur scolarité.
En ce jour de rentrée, le ferry amène les étudiants qui seront reçus par Madame Casnoff, directrice de l'établissement. Parmi ses élèves, Il y aura…
Justin, loup-garou un peu ombrageux et belliqueux, le "Vilain chien",
Archer, sorcier, beau, étrange, ironique, le rêve de toutes les adolescentes,
Jenna, qui par amour pour son amie s'est laissée vampiriser,
Taylor, métamorphe, susceptible et caractérielle,
Elodie, Chaston et Anna, trio de sorcières noires, nécromanciennes, les trois "grâces", belles, pestes et douées,
et…
Sophia ; Sophie ; Soph…, sorcière.
Sophie Mercer a seize ans. Dans sa trop grande compassion, elle souhaite aider une fille de son école lors d'un bal de fin d'année. Félicia pleure dans les toilettes car elle n'a pas de cavalier et est amoureuse de Kevin, le capitaine de l'équipe de football ; un moucheron épris d'un papillon. Peccadille pour Sophie, qui lève les mains au ciel et invoque ses pouvoirs. de retour dans la salle du bal… ce qui devait arriver… arriva… l'hystérie…
"Le collège de Green-Mountain, envoyez-nous une ambulance, un commando,
quelqu'un !
– C'est à cause d'elle ! C'est à cause de Sophie Mercer !… C'est… c'est une sorcière !"
Et voilà Sophie, face à la bâtisse qui va l'héberger durant deux ans. Punie, séparée de sa mère, elle traîne son mal à l'âme. Son apprentissage sera rude, confrontée à la rivalité de certaines, à la vengeance d'une professeure de "combats", à l'injustice qui accable son amie Jenna, aux mystères de sa filiation, puis à ses premiers émois amoureux. Jusqu'au jour où…
Oeil de Dieu, démons, chasseurs de monstres… tremblez ! Sophie est là…

Adorable lecture. Aucune déception, malgré les deux premières pages qui introduisent l'histoire et qui font craindre un autre style. Lu dans un après-midi, enroulée dans un plaid à côté de la cheminée (Je suis frileuse), je me suis régalée. Un film s'est déroulé dans ma tête, j'ai vu l'île, l'école aux murs gris, vieillis par le temps, le parc avec des arbres menaçants, j'ai senti la moiteur, j'ai vu les personnages… J'étais redevenue une gamine ! Parfois je faisais un parallèle avec Harry Potter, mais aussitôt j'étais happée par l'histoire et le charme de Sophie. Un deuxième tome doit sortir l'année prochaine, l'attente va être longue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Pois0n
  17 mai 2020
Trouvaille de bouquinerie, Hex Hall promettait de la magie, de l'humour, des situations rocambolesques et de la romance. Ce que la couverture ne disait nulle part en revanche, c'est qu'il s'agit d'un tome 1 ! Comble de la déveine, non seulement le dernier tome n'est jamais sorti en édition poche... mais même en grand format, la suite se négocie assez cher en occasion. Autant dire que si je l'avais su, je ne l'aurais pas pris... Et si Elo43 ne me l'avait pas pioché pour le défi relais du Challenge Mauvais Genres mouture 2020, sans doute aurait-il végété encore un moment dans ma pile à lire.
J'ai donc commencé ma lecture en priant pour que ce tome puisse se lire comme one-shot. Verdict : oui et non. Si l'intrigue de ce premier volet est effectivement bouclée à la fin, les dernières lignes s'avèrent assez frustrantes.
En fait, j'aurais aimé découvrir Hex Hall dans de bonnes conditions, à savoir à sa sortie en grand format. Car s'il ne s'agit clairement pas de la lecture du siècle, on passe indéniablement un bon moment. Et pourtant, le postulat de départ est vu et revu : une école de magie, une sorcière pas très douée, une garce populaire... C'est un fait, si vous recherchez de l'originalité, ce n'est pas ici que vous la trouverez. Il en va de même pour l'humour (Sophie a parfois des répliques un peu cinglantes, mais c'est tout) et, un peu plus dérangeant, pour l'aspect urban fantasy : c'est à peine si les fées, loups-garous et fantômes font partie du décor...
Heureusement, le décor en question est un peu plus fouillé en ce qui concerne l'univers. On nous parle de sociétés secrètes ennemies, d'éradication des êtres surnaturels... Bref, même si l'intégralité de l'histoire se déroule en huis-clos, l'on n'a pas l'impression que le manoir est simplement posé là, mais bien qu'il fait partie d'un tout.
Ce qui donne tout de suite plus de poids à l'intrigue, à savoir les agressions en série, parfois fatales, qui ont frappé l'école. de ce côté-là, force est d'avouer que l'on a le temps d'imaginer mille et une hypothèses, mais pas forcément de trouver la bonne ! Une agréable surprise en soi, car personnellement, je déteste deviner trop facilement le fin mot de l'histoire. Ici, je n'avais rien vu ! Alors certes, Hex Hall ne propose pas d'enquête à proprement parler, mais reste que le mystère est bien troussé.
Il en va de même pour le très léger aspect romance : si beau gosse de service il y a, celui-ci... est déjà casé avec une autre ! Et si Sophie s'en trouve naturellement un peu déçue, elle l'accepte et tente de composer avec ses sentiments comme elle peut. Voilà qui change un peu des postulats habituels.
Pour toutes ces raisons, même si Hex Hall s'avère superficiel sur bien des points (en même temps, le roman est assez court), la lecture se veut plaisante d'un bout à l'autre. Les chapitres s'enchaînent avec fluidité, d'autant qu'il y a assez peu de temps morts. Et tant pis si, comme souvent, c'est un peu le bazar au moment des grandes révélations.
La conclusion apparaît donc d'autant plus frustrante, parce qu'en fin de compte, même s'il n'y a rien d'exceptionnel là-dedans et que c'est blindé de clichés, ça fait le job : ça divertit, il y a un bon équilibre entre mystère, amitié, amourette et magie, et on se laisse d'autant plus facilement emporter dans cet univers qu'il est, finalement, un peu familier : un zeste de Harry Potter par-ci (jusqu'à la forêt interdite !), un brin de Mortal Instruments par-là, un zeste de Dangereuse Alliance ailleurs... toujours est-il que ça fonctionne, et c'est bien là l'essentiel.
Difficile néanmoins de le recommander en sachant à quel point il peut être coton de se procurer la suite... A vous de voir si les fins ouvertes ne vous dérangent pas trop.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DarkHawk
  26 avril 2014
Sophie s'est encore fait remarquer. Elle voulait aider une amie à trouver un cavalier pour le bal de fin d'année... Elle a invoqué un sortilège amoureux... Ça a mal tourné. le passé se répète, elle va encore devoir déménager.
Mais, ce coup-ci, le « conseil » a décidé de sévir. Ce sera Hex Hall, une école fermée pour créatures paranormales indisciplinées. Elle devra y rester jusqu'à ses 18 ans afin d'apprendre à utiliser ses pouvoirs avec discernement et discrétion. Cela sonne comme 2 ans de prison pour Sophie. Et le pire, c'est qu'élevée par une mère humaine, elle ne connait rien à ses congénères. Quelle galère...

J'étais à la fois curieux et un peu inquiet de découvrir Hex Hall. Une école pour magiciens, le concept a déjà été exploité et avec le succès que l'on connait tous. Mais rapidement on s'aperçoit que Hex Hall n'est pas un clone d'Harry Potter. L'univers et l'atmosphère y sont très différents. le résultat est parfaitement réussi.
Les premières pages nous font découvrir l'héroïne et son environnement. Sophie est un personnage complexe. Mal dans sa peau, en manque de repères, elle n'arrive pas à s'adapter. On s'attache très vite à cette "sorcière" au grand coeur. Quand à son environnement, on le découvre à travers elle. Puisqu'elle a été élevée sans contact avec le monde paranormal, son arrivée à Hex Hall va l'obliger à rattraper le temps perdu mais aussi lui permettre de comprendre ce qui l'entoure et qui elle est.
« - Connaissez-vous l'histoire des Prodigium, Sophia ? m'a demandé Mme Casnoff.
J'ai secoué la tête. En souriant, elle a pointé du doigt l'ange menaçant derrière les portes dorées.
- Après la guerre entre Dieu et Lucifer, les anges qui ont refusé de choisir un camp ont été chassés du paradis. Certains ont alors décidé d'aller se cacher dans les cavernes des collines et sont devenus des elfes. D'autres ont préféré aller habiter au fin fond des forêts, parmi les animaux, et sont devenus des métamorphes. D'autres encore, ont choisi de se mêler aux humains et sont devenus des sorciers.»
L'écriture est fluide. le suspens parfaitement dosé. J'ai trouvé très intéressant que l'auteur mette dans la bouche de Sophie plusieurs allusions à la pop culture actuelle. La Guerre des Etoiles, Harry Potter, Buffy ou Karaté Kid sont autant de références pour elle. Cela permet au lecteur de s'identifier encore plus à l'héroïne. Elle est de "notre monde", elle est comme nous.
« Je n'aime pas qu'on me manipule. Cela fait partie des choses que je déteste le plus. Avec les serpents. Et Britney Spears
L'histoire est très plaisante. On se fait surprendre à plusieurs reprises jusqu'à un dénouement inattendu et percutant. Je me suis fait balader et ce n'est pas pour me déplaire.
Hex Hall m'a conquis. L'univers, l'atmosphère et les personnages y sont parfaitement réussis. Un sans faute pour ce premier tome, je suis impatient de lire la suite. Lisez le, vous ne serez pas déçu.
Note : 8,5/10
Lien : http://www.les-mondes-imagin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Saiwhisper
  05 octobre 2016
"Hex Hall" est une saga qui a fait parler d'elle positivement sur la toile... J'ai donc voulu tenter la découverte en empruntant les deux premiers tomes à la médiathèque. Verdict ? Je suis assez déçue, car c'est vraiment jeunesse et naïf. Je n'ai pas vraiment aimé, toutefois je reste sur une appréciation neutre, car je suis certaine que les très jeunes ados voire les bons lecteurs de CM2 apprécieront l'intrigue ainsi que les personnages...
Plusieurs éléments ne m'ont pas plu, à commencer par la romance. Certes, c'est un cas de figure habituel dans le genre fantastique (l'héroïne au fort caractère tombe amoureuse, malheureusement il y a un triangle amoureux), cependant les sentiments naissent bien trop vite ! À peine Sophie rencontre-t-elle Archer qu'elle tombe sous son charme, puis avoue, le soir même, qu'elle est amoureuse ! Erreur de traduction ou facilité de la part de l'auteure ? le fait est que je n'ai pas cru une seule seconde à cette histoire d'amour... Ajoutons à cela un léger agacement dû au fait que toutes les trente pages, l'héroïne ne cesse de se dire qu'il est beau, qu'elle imaginerait bien ses lèvres sur les siennes, qu'elle envie sa rivale amoureuse, etc. C'est tellement fleur bleue... Heureusement, cette romance trop facile est accompagnée d'une intrigue qui monte crescendo. En effet, plusieurs pensionnaires sont blessés ou meurent dans une situation inexpliquée, mais faisant fortement songer à une attaque de vampire. Jenna, la vampire avec qui Sophie partage la chambre, est prétendue coupable. Seule buveuse de sang avec un professeur, toutes les pistes mènent à elle. J'ai trouvé cette petite enquête assez plaisante à lire : les attaques arrivent au compte-goutte et sèment le doute dans la tête de notre belle sorcière, voire du lecteur.
Hormis Jenna, les protagonistes gravitant autour de Sophie sont assez clichés et peu développés. Je pensais que, comme dans la saga "Nés à minuit", Rachel Hawkins développerait un peu plus certains personnages ou apporterait plus d'informations sur leur race. Finalement, on ne sait pas grand chose sur les fées ou les métamorphes... C'est un peu frustrant, j'aurais souhaité plus de contenu folklorique. On reste, hélas, très centrés sur les sorcières blanches ou noires. Pour en revenir aux personnages, je les ai trouvés très stéréotypés, en particulier le trio rival qui embête la petite nouvelle, la rabaisse et lui fait des crasses. Heureusement, Sophie est gentille et peu rancunière : lorsque Elodie la prend en filature en pleine nuit, elle ne lui dit pas grand chose et lui apprend même des sortilèges. Cette scène m'a donné envie de hurler : on n'est pas adorable comme ça avec quelqu'un que l'on déteste et qui nous a fait des coups bas toute l'année... D'ailleurs, j'ai été choquée par l'évolution du caractère du personnage principal : au début de l'ouvrage, elle est franche, déterminée et assez rebelle. Finalement, au fil des pages, elle est devenue plutôt douce, voire naïve, et a cessé d'envoyer des répliques avec un peu de mordant. Je pensais qu'elle garderait son caractère bien trempé, car cela apportait un peu de dynamisme à l'intrigue...
Globalement, on n'est pas surpris par cette histoire. Il n'y a que le mystère autour d'Alice qui m'a étonnée. le reste est assez prévisible... Hex Hall est donc une saga prometteuse qui plaira aux plus jeunes, mais qui risque de ne pas intéresser les adeptes du genre cherchant à sortir des sentiers battus. En effet, bien que l'idée soit bonne, l'univers et les personnages manquent de profondeur et on reste dans un monde très classique. Heureusement, l'humour permet de passer un moment sans prise de tête et me donne tout de même envie de lire la suite par curiosité.

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Bouxboux
  08 décembre 2015
Sophia Mercer, dite Sophie, est une jeune sorcière maladroite dont les sortilèges tournent mal, car elle a une connaissance très limité de ses pouvoirs. Elle a été élevée parmi les humains et vit avec sa mère qui est une humaine.
Elle est alors envoyée à Hex Hall, ( le Manoir d'Hécate ) un centre d'éducation surveillé qui accueil sorcières, vampires, loups-garous, métamorphes etc. qui mettent en danger la communauté magique. Sophie y fait la rencontre de Jennifer, dite Jenna, un vampire plutôt excentrique avec laquelle elle partage sa chambre.
Au fil des jours, Sophie suit des cours pour apprendre à utiliser sa magie sans créer d'incidents et malheureusement, elle se fait plus d'ennemis que d'amis. Elle tombe amoureuse d'Archer, un séduisant sorcier qui a quelque chose à cacher. (Hum hum...)
Au fil de l'histoire, Sophie en apprend davantage sur ses origines liées à son père, mais un danger rôde dans cette école. Des sorcières sont attaqués, vidés de leur sang et bien entendu, c'est Jenna qui est accusée.
Sophie va alors découvrir que cet établissement renferme de plus grands secrets qu'elle ne le croyait et va être amenée à faire face à son destin.
Il ne faut pas se laisser avoir par les apparences, surtout avec l'école que l'on peut associer à Poudlard. Tout est très différent.
L'univers est exceptionnel et très intéressant. (Normal, c'est un tutti frutti de créatures fantastiques) L'histoire est pleine de rebondissements, d'humour et sans grande complication. Sophie est simple, drôle, intelligente et pétillante. On se prend particulièrement d'affection pour Jenna qui est une amie fantastique pour Sophie et possède une certaine innocence touchante. Elle est aussi un peu fofolle sur les bords, ce qui est agréable et vraiment amusant.
L'intrigue prend surtout de l'ampleur à mesure que la trilogie avance et nous révèle ses secrets en temps voulu. Ce n'est pas dans le tome 1 qu'on apprend beaucoup de choses.
L'écriture de l'autrice, Rachel Hawkins, est fluide et agréable à lire sans être trop lourde.
Une merveilleuse pépite de la littérature qui se lit très facilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
DarkHawkDarkHawk   18 avril 2014
J'avais imaginé que la couleur noire serait dominante dans la chambre d'un vampire et qu'on y verrait des livres de Camus, ainsi qu'un portrait touchant du seul humain aimé par le vampire, un humain mort de quelque chose de beau et de tragique, condamnant le vampire à une éternité de sanglots et de soupirs romantiques. Je sais, je lis beaucoup de romans.
Commenter  J’apprécie          170
ElyxirElyxir   10 mars 2012
- Sophie, a murmuré Archer.

En entendant mon prénom, je l'ai repoussé de toutes mes forces. Il a basculé en arrière avant de heurter une étagère. Plusieurs objets sont tombés, le liquide jaune d'une jarre s'est répandu au sol. J'avais les pieds dedans en me retournant pour détaler, mais Archer avait recouvré l'équilibre et m'a rattrapée par le bras. Je l'ai surpris en lui faisant brusquement face et, tandis qu'il dérapait sur la flaque jaune, je lui ai décoché un violent coup de coude dans la poitrine. Il s'est plié en deux. J'en ai profité pour le gifler du revers de la main.

Technique numéro 3. Comme au cours de combat.

Archer se tenait la mâchoire, un sang rouge vif coulant entre ses doigts. Je venais juste de l'embrasser. C'était presque comique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SaiwhisperSaiwhisper   04 octobre 2016
- Oh, a-t-elle fait. C'est d'Archer dont tu es amoureuse ?
Inutile de le nier. J'ai donc acquiescé.
- Tu pourrais lui jeter un sort pour qu'il tombe amoureux de toi. C'est d'une simplicité enfantine. [...]
- Écoute, c'est peut-être bête, mais il me plaît vraiment. Et je n'ai pas envie d'avoir recours à un sortilège pour qu'il me trouve attirante. Je préfère que son désir soit sincère.
J'ai cru qu'elle allait essayer de me convaincre, mais elle a simplement répliqué :
- Oui, l'amour possède son propre pouvoir magique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DarkHawkDarkHawk   18 avril 2014
- Connaissez-vous l'histoire des Prodigium, Sophia ? m'a demandé Mme Casnoff.
J'ai secoué la tête. En souriant, elle a pointé du doigt l'ange menaçant derrière les portes dorées.
- Après la guerre entre Dieu et Lucifer, les anges qui ont refusé de choisir un camp ont été chassés du paradis. Certains ont alors décidé d'aller se cacher dans les cavernes des collines et sont devenus des elfes. D'autres ont préféré aller habiter au fin fond des forêts, parmi les animaux, et sont devenus des métamorphes. D'autres encore, ont choisis de se mêler aux humains et sont devenus des sorciers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chardonettechardonette   14 juillet 2011
Je tremblais de tout mon corps. Je voulais me boucher les oreilles pour ne plus entendre car elle avait raison. J'avais bien remarqué qu'Alice n'était pas un fantôme comme les autres et je n'avais pas voulu me poser trop de questions à ce sujet parce qu'elle me plaisait. Parce que j'aimais le pouvoir qu'elle m'avait donné.
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Hex Hall, tome 1

Quel est le nom de famille de Sophie?

Mercier
Mercer
Mercé

11 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Hex Hall, tome 1 de Rachel HawkinsCréer un quiz sur ce livre

.. ..