AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782748394917
228 pages
Éditeur : Publibook (30/10/2012)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 11 notes)
Résumé :
«Nous méritons toutes nos rencontres, disait Mauriac, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer»


Bonnes ou mauvaises, que nous en comprenions ou non le sens et la portée, il est évident qu'elles nous préparent à vivre les suivantes.


Kévin méritait-il Jérémy, et inversement? Se seraient-ils trouvés s'ils ne s'étaient pas cherchés?


Toutes ces q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
maxime2012
  21 novembre 2013
En cherchant un livre à lire pendant les vacances, je suis tombé sur la page Facebook des auteurs de « Cet autre qui grandissait en moi ». Après avoir lu quelques extraits, j'ai décidé de le commander et je ne suis pas déçu.
Roman un peu court à mon goût (228 pages) mais le fait qu'il soit écrit à la première personne du singulier permet au lecteur d'entrer directement dans le récit. L'histoire est intéressante car horriblement banale, qui n'a pas connu l'amour impossible, à cause du regard des autres ou du rejet de l'autre. Cela me renvoi à ma propre histoire. Livre en partie autobiographique, la lecture de la dédicace en est une preuve.
C'est un roman agréable à lire, où l'on sent les sentiments à fleur de peau, la nostalgie, la détresse de Kévin le narrateur. À travers ses souvenirs, il nous explique que l'amour pour une personne ne s'efface pas si facilement et qu'il faut parfois beaucoup de temps pour oublier. Même si le thème de l'amour entre garçons peut en rebuter plus d'un, je crois que cette histoire peut être lue par tous. C'est une ode à la tolérance, au respect de l'autre… et à l'acceptation de soi. Une oeuvre émouvante, pleine de tendresse.
Prenez le temps de le lire ! Ça en vaut la peine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
laraemilie
  21 juillet 2013
L'homosexualité... Un thème si actuel et pourtant si difficile à traiter. Un thème qui se trouve au centre du roman d'Alexis Hayden et de José-René Mora, Ma vie d'avant, dans lequel nous suivons le jeune Kévin au fil de ses amitiés et amours.
Un avant-propos précède l'histoire et nous donne d'intéressantes informations sur l'homosexualité : des statistiques dont on ne se serait jamais douté et des explications sur ce qu'est la fondation LGBT. Cela met en place le contexte et prépare quelque peu la suite, ce que j'ai trouvé particulièrement bienvenu. Pour être tout à fait honnête, je n'ai pas du tout l'habitude de ce genre de livres et je ne savais par conséquent pas à quoi m'attendre en le commençant.
L'histoire en elle-même est simple : il s'agit de celle de Kévin, depuis son enfance jusqu'à son adolescence. Comme vous vous en doutez probablement, il n'est pas « normal » aux yeux de la société, car il aime les garçons. Il fait plusieurs rencontres, dont une en particulier changera sa vie : celle de Jérémy. Mais comme l'homosexualité est loin d'être acceptée de tous, leur relation est très rapidement mise à l'épreuve.
L'accent est mis sur cette période particulière de la vie de Kévin, mais, grâce à plusieurs flashbacks, nous en apprenons plus sur son passé, sa personnalité et sa famille, ce qui nous aide à nous faire une idée précise de lui et à nous y attacher. Les autres personnages ne sont pas en reste. Qu'il s'agisse de Jérémy, de leur famille respective ou d'Elodie – il n'y a en effet pas que des hommes dans l'histoire – tous sont développés avec soin et prennent vie, page après page.
L'impression de grand réalisme qui ressort de ce roman est sans aucun doute due aux personnages, mais bien plus encore au style d'écriture. Simple et dépouillé, parfois quelque peu familier dans les dialogues, même, il nous invite à entrer dans l'univers de Kévin tout en douceur pour ne plus en sortir avant d'avoir tourné la dernière page. Nous espérons, aimons et souffrons avec lui.
Des questions profondes sont ainsi abordées avec une apparente légèreté ; celles de l'identité, de l'orientation sexuelle, de l'image que les autres ont de nous et, plus précisément, de la tendance presque innée de la société à déprécier les homosexuels. Même dans un monde actuel censé être libre, on les regarde bien souvent de travers, on les dénigre ou, pire encore, on les attaque. Ils ne sont pas « normaux » ; mais quelle est la signification de « normal » ? Est-ce un synonyme de différent ?
Le premier tome de la trilogie Cet autre qui grandissait en moi est un magnifique roman sur la tolérance et la différence. Au fil des pages, une tempête d'émotions se déchaîne en nous – espoir, joie, tristesse, peur... – avant de culminer dans une fin emplie de péripéties. Bien que sans grande surprise, le suspense reste présent et nous donne envie de lire la suite. Personnellement, je lirai avec grand plaisir les deux tomes suivants si l'occasion se présente.
Je remercie la fondation LGBT de nous proposer un roman si touchant sur un thème très actuel et les auteurs de nous enchanter avec une telle histoire ; j'espère sincèrement que les lecteurs qui l'auront entre les mains prendront – comme moi – conscience des difficultés que de nombreux homosexuels peuvent ressentir face aux tabous de la société et que leur situation s'améliorera dans le futur. Merci également au Sanctuaire de la Lecture pour l'organisation de ce partenariat.


Lien : http://iletaitun-livre.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zebell
  19 août 2015
Moi qui pensais être tombée sur un livre qui parlait sur les troubles de la personnalité schizoïde, j'avais bien tort ! Ca m'apprendra de ne pas lire les quatrièmes de couverture…
Dans ce roman, il y a une chose qui m'a fait tiquer : c'est un livre signé par deux auteurs, mais je n'ai vu aucune »démarcation » d'écriture. Mais peut-être que c'est justement voulu par les auteurs, qu'ils s'épaulaient et se complétaient seulement. Habituée des récits alternées des romans à quatre mains, c'est une particularité qui m'a en effet fait beaucoup réfléchir. En tout cas, bravo, car ces deux plumes se complètent sans accros, avec brio. Ici, la plume est fluide. le dynamisme est plutôt incroyable, le lecteur va de surprises en surprises. J'ai en effet pas lâché le roman avant que la dernière page soit tournée ! Oh, oui, il y a toujours quelques fautes dans ces romans auto-édités, mais rien qui ne pique les yeux. Elles ne gâchent en rien l'addiction que ce livre à sur ses lecteurs.
Je ne serais pas vraiment comment décrire la narration de Cet autre qui grandissait en moi. Kevin, notre narrateur, écrit un journal, sur sa « Vie d'Avant » justement. le avant Bryan, jeune homme de nombreuses fois évoqués sans que le lecteur le voit réellement, brièvement rencontré à la toute fin du roman.
Vous l'aurez compris, ce roman parle d'homosexualité mais surtout, comme l'a dit l'auteur dans la préface, c'est un roman qui parle d'acceptation de soi et d'amour. Moi, je rajouterai qu'il parle surtout des dégâts de l'homophobie sur les gosses qui ne comprennent pas tout, et encore moins leurs sentiments, décrits par les autres comme »anormaux ». C'est un livre qui est dur, car il est tout simplement réel. C'est un livre où les gamins font des bêtises ignobles, imitant sans comprendre leurs aînés.
C'est un livre triste, c'est un livre touchant car il paraît tellement réel, tellement biographique. Pas seulement biographique des auteurs,mais de tout ces gosses qui ne comprennent pas, qui font mal et qui se font du mal.
Ouais,le monde est intolérant et ce n'est pas demain la veille qu'il changera. Mais le changement débute, timide, grâce à des personnes comme Alexis Hayden et José-René Mora, qui contribuent à faire bouger les choses. Parce que ce qu'ils écrivent,c'est la dure réalité. C'est d'ailleurs dommage que ces deux auteurs ne soient pas plus connu.
5/5
Lien : https://lamouchequilouche.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yann76
  02 mars 2014
J'appréhendais de lire cette suite de « Si tu avais été… ». J'ai été agréablement surpris. L'écriture est toujours aussi agréable et l'histoire très différente. Nous retrouvons Kévin pendant une partie de son enfance et le début de son adolescence. J'ai adoré sa façon de relater avec humour ses amours impossibles. Qui n'en a jamais eu ? J'ai souvent l'impression que les auteurs écrivent ma vie, mon histoire… Comme pour le tome précédent, à chaque chapitre j'ai fait des bonds tant je m'y suis reconnu. Ce tome 1 ne m'a pas autant ému que le tome 2 mais certains passages sont aussi bouleversants. Lisez-le, les jeunes s'y reconnaîtront et les plus vieux se rappelleront…
Commenter  J’apprécie          10
levieux-patrice
  28 février 2014
Très beau roman, bien écrit.
Histoire d'amour entre deux garçons adolescents, tendre et violente,sensible, juste. Un bon moment de lecture.
J'ai trouvé la suite "Si tu avais été" que je commence ce soir. A bientôt pour plus d'infos.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
laraemilielaraemilie   21 juillet 2013
Sans les idiots, les rêveurs et les téméraires, le monde n’évoluerait pas. Il fut un temps où voler était impensable ; aujourd’hui, on vole à plus de deux fois la vitesse du son. Tout ce qui paraissait inconcevable et utopique est en train de se réaliser. On enregistre des films sur des bandes magnétiques, sur des CD, sur des DVD, sur n’importe quel support… Des hommes se sont battus pour le feu. Le feu les a tués, il en tue encore parfois, mais dans l’ensemble, il est domestiqué. Il n’y a que l’amour qui n’évolue pas. Pourquoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
laraemilielaraemilie   21 juillet 2013
Un doute, ce peut être le hasard. Deux, c’est un de trop, et cela s’appelle une certitude.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Alexis Hayden (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Hayden
Ma vie d'avant - Livre Alexis Hayden & José René Mora
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3784 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre